À l’instar de Nikon et Sony, Canon a répondu présent à l’appel des Jeux Olympiques de Tokyo, dont la cérémonie de clôture s’est tenue le 8 août dernier. Le photographe américain Jeff Cable nous propose de découvrir le stand de Canon CPS dédié aux photographes professionnels, au cœur du centre de presse. Amateurs de gros téléobjectifs blancs et de boîtiers monoblocs, préparez-vous à saliver !

JO Tokyo Canon CPS

Canon CPS Behind the Scene © Jeff Cable

À chaque édition des Jeux Olympiques d’été et d’hiver, Canon et Nikon installent un espace professionnel, à disposition des professionnels de l’image venus immortaliser les exploits des sportifs tout au long de la compétition. Cette année, un troisième larron est venu faire son apparition – Sony ayant décidé pour la 1e fois d’installer un stand pour accompagner les photographes shootant avec un boîtier Sony Alpha. Les trois marques ont ainsi proposé un (très) vaste panel de boîtiers et d’objectifs, ainsi qu’un service de réparation, nettoyage et vérification des équipements.

JO Tokyo 2020 : des étagères de Nikon D6 et téléobjectifs au service des photojournalistes

Jeff Cable, photographe de l’équipe olympique américaine, a eu l’opportunité de visiter les coulisses du stand Canon CPS pendant les Jeux Olympiques. Entre ses murs, de nombreux techniciens œuvraient à réparer le plus rapidement possible les matériels défectueux déposés par les photographes. Une étrange machine était également dédiée au nettoyage express du capteur des boîtiers reflex.

Une profusion de Sony A1 et de téléobjectifs au centre professionnel Sony pour les JO de Tokyo 2020

Et, dans une seconde partie, le photographe a pu découvrir le « graal » de tous les fans de matériels photo. Des boîtiers Canon EOS-1D X Mark III à perte de vue, des rangées de téléobjectifs Canon EF 600 mm f/4L IS III USM… « Il était difficile de faire des photos alors que j’étais en train de baver ! », raconte le photographe américain sur son blog, où il dévoile plus de photos du stand de Canon.

Canon CPS Behind the Scene © Jeff Cable

Particulièrement bien garnies, les étagères comportaient également une profusion de télézoom Canon EF 70-200 mm f/2,8L IS III USM, ainsi que des objectifs transstandard et ultra grand-angle (24-70 mm, 16-35 mm). Le tout étant mis à la disposition des photographes professionnels tout au long des JO.

Point notable, Jeff Cable est aussi l’un des rares photographes à avoir pu tester en avant-première le Canon EOS R3, futur hybride professionnel de la marque rouge et noire. À ce titre, il sera très intéressant de comparer les photos prises cette année avec celles qui seront capturées en marge des JO de Paris, en 2024.

Canon EOS R3 : les EXIFs d’une photo dévoilent la définition de son capteur

Les étagères de Canon et Nikon continueront-elles à être occupées par des matériels reflex en monture EF et F ? Ou seront-ils supplantés par les nouveaux matériels hybrides professionnels, qui doivent être annoncés très prochainement ?

Sony réussira-t-il son pari de se conquérir le cœur des photographes de sport et des grandes rédactions – marché très convoité et dominé (pour l’instant) par le duopole Canon-Nikon ? Autant de points auxquelles nous serons très attentifs dès les prochains JO de Pékin, qui débuteront le 4 février 2022.

Un grand merci à Jeff Cable pour ses photos. Retrouvez ses photos sur son site Internet, son blog et son compte Instagram.