La vague de nouveautés dévoilées aujourd’hui par Canon ne s’arrête pas aux nouveaux hybrides EOS R5 et R6, loin de là. La marque japonaise dévoile en effet le très attendu Canon RF 100-500 mm f/4,5-7,1 L IS USM. Mais aussi une optique abordable dédiée aux portraits, le Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM. Sans oublier deux autres téléobjectifs 600 mm et 800 mm f/11 que nous abordons dans un autre article. Retour sur leurs principales caractéristiques techniques.

Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM

Canon continue d’enrichir son portfolio d’optiques abordables à destination de la monture RF. Ce nouveau Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM reprend la philosophie de l’objectif RF 35 mm f/1,8 Macro IS STM, lancé en octobre 2018 et que nous avions testé avec l’EOS RP.

Ainsi, cette nouvelle optique vise à offrir une alternative (beaucoup) plus abordable à l’optique RF 85 mm f/1,2 L USM – et à sa variante DS –, autrement plus onéreuses. Pour autant, cette nouvelle optique dédiée à la photographie de portrait opte pour une ouverture lumineuse à f/2, qui devrait permettre d’obtenir un bel effet bokeh… même si certains auraient peut-être aimé une ouverture à f/1,8. Notons aussi sa formule optique composée de 12 éléments répartis en 11 groupes ainsi que son diaphragme constitué de 9 lamelles.

Voici les caractéristiques détaillées du Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM :

  • focale : 85 mm (équivalent 136 mm en APS-C)
  • ouverture maximum : f/2
  • ouverture minimale : f/29
  • construction optique : 12 éléments répartis en 11 groupes
  • diaphragme : 9 lamelles
  • angle de champ : 28°30′
  • distance de mise au point minimale : 35 cm
  • rapport de grossissement maximal : 0,5x
  • autofocus : oui, motorisation STM
  • diamètre du filtre : 67 mm
  • tropicalisation : non
  • poids : 500 g
  • stabilisation optique : oui
  • dimensions : 78 mm x 90,5 mm (diamètre x longueur)
  • monture compatible : Canon RF

L’objectif est doté d’une motorisation STM pas-à-pas, qui devrait offrir de belles performances AF. De plus, les photographes de portrait pourront tirer parti des nouveaux modes de détection et de suivi de l’œil du sujet, inaugurés avec les nouveaux Canon EOS R5 et R6.

Par ailleurs le Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM s’équipe d’une position macro, avec une distance minimale de mise au point à seulement 35 cm. L’optique dispose d’une stabilisation optique et d’une seconde bague de réglage paramétrable pour le changement de l’ouverture, de la vitesse, des ISO ou encore de l’exposition. Toutefois, ce RF 85 mm f/2 opte « seulement » pour un rapport de grossissement de 0,5x, et ne vient pas réellement rivaliser avec une « véritable » optique macro comme l’excellent Canon EF 100 mm f/2,8 L IS USM.

Enfin, notons son poids de 500 grammes, suffisamment léger pour être glissé dans n’importe quel sac à dos photo. Ainsi paré, cette nouvelle optique devrait séduire sans difficulté les aficionados de la photographie de portrait.

Le Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM équipé du pare-soleil ET-77 (vendu en option)

Canon RF 100-500 mm f/4,5-7,1 L IS USM : le super-télézoom pour hybrides Canon

Après plusieurs mois de suspens (et un teaser en février dernier), Canon dévoile enfin son nouveau télézoom en monture RF. Le Canon RF 100-500 mm f/4,5-7,1 L IS USM dispose de sérieux arguments pour convaincre les photographes sportifs ou animaliers.

Voici la liste détaillée des caractéristiques techniques du Canon RF 100-500 mm f/4,5-7,1 L IS USM :

  • plage focale : 100-500 mm (équivalent 160-800 mm en APS-C)
  • ouverture maximum : f/4,5-7,1
  • ouverture minimale : f/32-f/54
  • construction optique : 20 éléments répartis en 14 groupes
  • diaphragme : 9 lamelles
  • angle de champ : 24° – 5°
  • distance de mise au point minimale : 0,90 m
  • rapport de grossissement maximal : 0,33x
  • autofocus : oui, motorisation Nano-USM
  • diamètre du filtre : 77 mm
  • tropicalisation : résistance à la poussière et à l’humidité
  • poids : 1530 grammes
  • stabilisation optique : oui
  • dimensions : 93,8 x 207,6 mm (diamètre x longueur)
  • monture compatible : Canon RF

Nous avions pu découvrir ce nouvel objectif lors de notre interview de dirigeants de Canon en mars dernier au Japon :

Go Tokura, Canon : « la 5G et l’IA vont élargir la possibilité d’expression visuelle et artistique »

En premier lieu, sa distance focale allant de 100 à 500 mm est tout simplement impressionnante. Elle permettra d’immortaliser avec aisance les sujets les plus lointains.

Par ailleurs, cet objectif se montre très compact, et opte pour une taille sensiblement identique à du Canon EF 100-400 mm f/4,5-5,6 L IS II USM… tout en offrant une portée encore plus grande. Ce nouveau zoom est aussi (assez) léger, affichant un poids de 1350 grammes. À noter que le zoom n’est pas à encombrement constant. À 500 mm, il mesure environ 30 cm de long.

Lors de notre première prise en main, cet objectif nous a paru très équilibré et semble bénéficier d’une excellente qualité de construction et de finitions.

Le Canon RF 100-500 mm f/4,5-7,1 L IS USM opte pour une ouverture variable f/4,5-7,1. Certains auraient peut-être souhaité une ouverture constante ; mais compte tenu de la (très) large plage focale, ce point devrait toutefois s’avérer assez peu gênant. D’autant que l’ouverture demeure très progressive : ainsi, elle devrait être de f/5,6 à 400 mm. L’objectif dispose d’une construction optique en 20 éléments répartis en 14 groupes. L’ouverture, quant à elle, est assurée par un diaphragme en 9 lamelles.

À noter que la longueur focale de cet objectif peut être encore rallongée grâce aux deux multiplicateurs de focale (x1,4 et x2) que Canon vient de dévoiler – et sur lesquels nous reviendrons plus loin dans cet article.

Par ailleurs, ce télézoom bénéficie de la stabilisation optique. Couplée à la stabilisation du capteur sur 5 axes des Canon EOS R5 et R6, cette double-stabilisation devrait autoriser un gain maximal de 6 stops. Une valeur très ambitieuse… qu’il faudra toutefois vérifier sur le terrain. Monté sur un EOS R (ou un EOS RP), l’optique procurera un gain maximal de 5 stops.

L’autofocus est assurée par une motorisation Nano-USM, qui devrait lui assurer d’excellentes performances sur le terrain. Nous avions déjà croisé cette motorisation sur l’optique Canon RF 24-70 mm f/2,8 L IS USM, mais aussi sur le télézoom Canon RF 70-200 mm f/2,8 L USM USM, là encore. Cette motorisation AF devrait a priori faire des merveilles avec les nouveaux modes de détection et de suivi des humains et des animaux (chats, chiens, oiseaux) inaugurés par Canon avec les EOS R5 et R6.

Mentionnons aussi la distance minimale de mise au point de seulement 90 cm, et ce sur toute la plage optique. De quoi ouvrir en grand les portes de la proxiphotographie… ou du portrait rapproché.

Au niveau de l’ergonomie, l’optique se dote de la « traditionnelle » bague de réglages propres aux optiques RF. Elle permet de régler rapidement l’ouverture, la vitesse, la sensibilité ISO ou encore l’exposition directement depuis l’optique.

On notera également que cet objectif opte pour une bague spécifique « Smooth – Tight », qui permet de définir la souplesse de la bague de zoom. Un détail pratique qui permet de rendre l’optique plus agréable sur le terrain.

Retrouvez ci-dessous une galerie de photos capturées avec le Canon RF 100-500 mm f/4,5-7,1 L IS USM (fournies par la marque) :

Téléconvertisseurs Canon Extender RF 1,4x et 2x

Pour accompagner ses nouveaux télézooms en monture RF, Canon vient de dévoiler 2 nouveaux téléconvertisseurs. Le premier assure un grossissement de 1,4x et le second de 2x.

Ils sont compatibles avec le nouvel objectif Canon RF 100-500 mm f/4,5-7,1 L IS USM mentionné ci-dessus… à une nuance près. En effet, ces 2 téléconvertisseurs sont seulement utilisables entre 300 et 500 mm, offrant une plage focale effective de 600 à 1000 mm. En effet, la lentille arrière de l’objectif empêche d’utiliser les téléconvertisseurs aux focales comprises entre 100 et 300 mm. Dans les faits, ceci n’est pas gênant du point de vue de la focale, mais cette conception physique pose question.

Ces deux téléconvertisseurs sont également compatibles avec les nouveaux objectifs Canon RF 600 et 800 mm f/11 IS STM, que nous abordons dans un article dédié.

Prix et disponibilité des nouveaux objectifs Canon RF

Le nouvel objectif portrait Canon RF 85 mm f/2 IS Macro STM sera disponible dès le mois d’octobre 2020 au tarif de 699 €.

De son côté, le nouveau télézoom Canon RF 100-500 mm f/4,5-7,1 L IS USM, résolument conçu pour les photographes les plus exigeants, sera proposé à partir de septembre 2020 au tarif de 3099 €.

Enfin, le multiplicateur RF 1,4x sera disponible dès le 30 juillet au tarif de 599 €. Son grand frère, offrant un grossissement 2x, sera vendu au tarif de 749 €.

Notre premier avis sur les nouveaux objectifs Canon RF

Ces deux nouveaux objectifs Canon viennent enrichir encore davantage le portfolio de la monture RF. Lancée à l’automne 2018, la monture RF compte maintenant un total de 15 objectifs compatibles avec les Canon EOS R5, R6, R et RP.

Ces 2 nouvelles optiques adoptent toutefois un positionnement stratégique très différent. D’un côté, le Canon RF 85 mm f/2 IS Macro STM vise les portraitistes cherchant une optique abordable, dotée d’une belle qualité d’image. On espère que la prochaine sera une optique analogue en 50 mm, qui viendra « boucler » le trio des focales fixes abordables en monture RF en se rangeant aux côtés du RF 35 mm f/1,8 IS Macro USM.

De son côté, le Canon RF 100-500 mm f/4,5-7,1 L IS USM vise à séduire les photographes sportifs et animaliers les plus exigeants. Elle s’avère d’une grande polyvalence avec sa large plage focale. Son ouverture variable lui permet d’être bien plus abordable que les traditionnelles focales fixes de 400 mm et plus, dont les prix dépassant les 10 000 €. Et elle peut être utilisée avec les deux téléconvertisseurs x1,4 et x2, offrant une focale maximale de 700 ou de 1000 mm.

Plus que jamais, Canon veut convaincre les propriétaires de reflex Canon à passer vers son écosystème hybride. Ces nouvelles optiques s’inscrivent dans une stratégie globale très cohérente, couvrant l’ensemble des besoins des photographes, quel que soit leur degré d’exigence… et leur budget.