Le photographe américain Richard Renaldi travaille depuis plusieurs années sur le portrait et plus particulièrement sur la notion de proximité et de distance. Sa série Touching Strangers s’enrichit ainsi au fil des ans de visages d’inconnus rassemblés le temps d’une image.

© Richard Renaldi

Depuis 2017 Richard Renaldi demande à de parfaits étrangers, croisés aux détours des villes américaines, des diners et même des hôpitaux de poser ensemble de façon rapprochée. En créant une familiarité forcée entre ces étrangers, les photos, a priori des portraits classiques, mettent en lumière la gêne et la pudeur de ses modèles comme parfois une décontraction joyeuse qui laisserait presque entrevoir une complicité réelle. Se composent ainsi au fil des images de la série des couples, des familles, des duos étonnants ou au contraire surprenants de naturel.

© Richard Renaldi

Des rencontres fortuites hautement symboliques

Les portraits grands formats sont simplement légendés des prénoms des modèles, du lieu et de la date de cette rencontre fortuite entre Américains de tous âges et origines. Policier, jeune mariée, prêtre ou passants se prêtent au jeu de l‘artiste qui invite également les communautés juives orthodoxes, afro-américaines, indienne ou asiatiques à se réunir. Touching Strangers semble alors prendre une dimension engagée en faveur de la tolérance, de l’ouverture à l’autre, à sa culture et ses croyances.

Ce que ne révèle pas Richard Renaldi, c’est si ces rencontres mises en scène au profit d’histoires factices ont parfois pris un tournant inespéré pour donner naissance à de réelles relations.

© Richard Renaldi

Se toucher à l’heure de la distanciation sociale

Ces portraits d’étrangers invités à poser dans les bras l’un de l’autre résonnent plus fortement encore dans le contexte sanitaire actuel alors que la distanciation sociale est le mot d’ordre. D’apparence quotidienne, ces images ont dorénavant une saveur particulière, légèrement dérangeante.

Depuis juin dernier, Richard Renaldi a repris son travail photographique en extérieur et compose avec les mesures en place en intégrant dans ses images le masque, porté par ses modèles comme une armure. Plus tôt, au cœur de la pandémie du COVID19, Richard Renaldi a lancé une série de portraits en noir et blanc pour un reportage publié dans le New Yorker.

© Richard Renaldi

Richard Renaldi a publié plusieurs monographies dont Fall River Boys, des portraits et paysages monochromes, ainsi que Star Wars T-Shirts, qui rassemble des dizaines de portraits de personnes vêtues de T-shirt – illustrant la puissance de la franchise et de la diffusion de la culture US. Plus personnel, I Want Your Love est un témoignage visuel autobiographique de la part du photographe qui réalise des clichés de lui-même depuis son enfance.

Touching Strangers a été publié aux éditions Aperture en 2017, il est toujours disponible sur le site de la Fnac. La série Touching Strangers comme d’autres travaux de Richard Renaldi sont à découvrir sur son site internet.