Arsenal, le petit boîtier dopé à l’intelligence artificielle, revient sur le devant de la scène. Toujours aussi compact, il vise à aider votre boîtier photo à capturer la photo parfaite. L’Arsenal 2 fait actuellement l’objet d’une nouvelle campagne de financement participatif sur Kickstarter.

Arsenal 2 : l’IA au service de la photographie

Sur le papier, le principe d’Arsenal 2 est toujours aussi simple. Ce petit boîtier vient se monter sur votre appareil photo et est branché en USB. Il se connecte en Wifi ou en Bluetooth à votre smartphone, et vise à vous aider à capturer « la photo parfaite », quelles que soient les conditions de prise de vue.

Pour ce faire, le boîtier s’appuie sur un réseau neuronal artificiel, autant dire l’un mécanisme d’IA. Il est ainsi capable d’analyser en profondeur les éléments de la scène à travers l’image capturée par l’appareil. Il peut ainsi choisir les paramètres d’exposition les plus appropriés. Selon son constructeur, pas moins de 22 paramètres sont pris en compte par le boîtier.

Cette 2e version d’Arsenal introduit une nouvelle fonctionnalité, baptisée Deep Color. Elle vient optimiser le rendu de chaque photographie… et vise ni plus ni moins à opérer un post-traitement du fichier RAW directement au moment de la capture de la photo, et non a posteriori.

Grâce à ses mécanismes d’IA, Arsenal 2 doit être capable d’ajuster les différents paramètres liés aux hautes et basses lumières. La promesse d’Arsenal 2 : faire ressortir le plein potentiel des photos sans avoir à passer par la case Lightroom.

Faciliter les prises de vue avancées

Arsenal 2 vise également à automatiser la capture de photos « avancées ». Ainsi, son processeur est capable de fusionner une série de photos – une opération habituellement réalisée sous Photoshop ou certains boîtiers photo. Vous pouvez ainsi supprimer les personnes d’un cliché, capturer des images en HDR ou encore des images en pose longue sans filtre ND. Le boîtier doit ainsi permettre de capturer des panoramas – en utilisant votre smartphone pour visualiser le résultat.

De fait, il doit faciliter considérablement la réalisation de prises de vue complexes. Selon son constructeur, Arsenal 2 est censé être 300 % plus rapide que la 1e version – et même jusqu’à 500 % avec la version « Pro » d’Arsenal 2.

Toutes les images « avancées » générées avec Arsenal 2 seront enregistrées en JPEG sur la carte micro SD du petit boîtier. Cette carte peut également servir de seconde sauvegarde pour certains boîtiers qui ne disposent que d’un seul slot comme les Canon EOS R/RP ou  les Nikon Z 6/7.

Arsenal 2 vient également améliorer les fonctionnalités de timelapse. Déjà présentes sur la 1e version d’Arsenal, elles doivent se montrer encore plus efficaces. L’application pour iPhone et Android fournit un grand nombre d’options de prise de vue et doit offrir un rendu professionnel très facilement.

Il en va de même avec les photos d’astronomie : le boîtier détecte automatiquement les paramètres les plus appropriés en fonction de votre objectif et de votre boîtier et doit capturer des clichés ultra-détaillés de la voûte céleste.

Dans la pratique, les images sont automatiquement enregistrées sur votre smartphone. Les clichés peuvent ainsi être partagés en un clin d’œil sur les réseaux sociaux. Toutefois, Arsenal 2 se différencie de la 1e version en ajoutant un port Micro SD, sur lequel vos photos seront sauvegardées. Le boîtier est alimenté par une batterie rechargeable en USB.

On notera également que le boîtier Arsenal 2 permet la prise de contrôle à distance jusqu’à 30 m de son boîtier, et de modifier les différents réglages (vitesse, ouverture, mise au point, ISO) à la manière de nombreuses applications mobiles des constructeurs.

2 versions d’Arsenal 2

Arsenal 2 se décline cette fois en 2 variantes : « Standard » et « Pro ». Cette version « Pro » se distingue en étant compatible avec le standard USB-C et en intégrant un processeur ARM plus puissant. Elle mise également sur une conception plus robuste, avec une coque en plastique (ABS) et aluminium plus résistante et surtout résistante à la pluie.

Du reste, les 2 versions intègrent un port Micro SD, ainsi que les modes Deep Color, Panorama, ainsi que les assistants virtuels destinés à la capture de photos d’astronomie et au focus stacking.

Arsenal 2 est compatible avec 100 modèles d’appareils photo Canon, Nikon, Sony et Fujifilm. Parmi eux, on notera les nouveaux Nikon D780, Sony A7R IV, Fujifilm X-T4 et les Canon EOS R5 et R6.

Prix et disponibilité d’Arsenal 2

Comme en 2017, Arsenal a recours à une campagne de financement participatif via Kickstarter. Ouverte jusqu’au 25 septembre, cette dernière a rencontré un (très) vif succès. L’objectif initial, fixé à 100 000 $ (environ 84 000 €), a été largement dépassé, le projet ayant déjà récolté quelques 3 227 000 $ (environ 2,7 millions d’euros).

Pour toute contribution de 149 $ ou plus (environ 126 €), vous pourrez recevoir un boîtier Arsenal 2 en version Standard. La version Pro, quant à elle, requiert une contribution de 219 $ minimum (environ 185 €).

Les livraisons devraient débuter aux alentours du mois de juin 2021. Une fois la campagne terminée, les boîtiers Arsenal 2 seront commercialisés au tarif de 250 $ (version Standard, 211 € environ) et de 365 $ (version Pro, 224 € environ).

Notre premier avis sur Arsenal 2

Avec cette 2e version de son boîtier, Arsenal démocratise encore davantage la photographie computationnelle. Grâce à ses puissants mécanismes d’IA, ce petit galet doit permettre d’obtenir de superbes photos en toute circonstance… sans même avoir à passer de longues heures sur Lightroom et Photoshop. Particulièrement prometteuse, cette solution devrait considérablement faciliter le travail de nombreux photographes, quel que soit leur niveau d’expérience.