Le OnePlus 8 Pro a récemment défrayé la chronique en raison de son capteur infrarouge, accusé de « voir à travers les vêtements« . Le dernier smartphone haut de gamme de OnePlus représente-t-il vraiment une menace pour la vie privée des individus ? Quelles sont les technologies utilisées par ce capteur ? Faisons le point avec le photographe Pierre-Louis Ferrer, spécialiste de la photographie infrarouge.

Le OnePlus 8 Pro et son mode « Photochrom »

Dévoilé en avril dernier, le OnePlus 8 Pro est la dernière version du smartphone de OnePlus. Au-delà de son prix (899 €), il se distingue par son module photo dorsal. Il intègre en effet un capteur « secondaire » de 5 Mpx. Destiné à la mesure de la profondeur de champ, il peut aussi servir à un nouveau filtre, baptisé Photochrom, capable de capturer des images au rendu proche de certains filtres infrarouges.

Certains testeurs se sont amusés à utiliser ce mode pour capturer les objets de leur quotidien. Et ils se sont aperçus que le smartphone pouvait « voir » à l’intérieur des objets. Les piles d’une télécommande, les composants d’une Apple TV… autant de détails habituellement invisibles à l’œil nu.

OnePlus 8 et OnePlus 8 Pro : triple capteur photo et tarifs en (forte) hausse

Lewis Hilsenteger, de la chaîne Youtube Unbox Therapy, a même affirmé que le smartphone était capable de voir… à travers les vêtements, à la manière d’un « rayon X ».

Capture d’écran de la vidéo d’Unbox Therapy, censée prouver que le OnePlus 8 Pro serait capable de « voir » à travers les vêtements

Dans un récent communiqué, OnePlus a annoncé son intention de supprimer cette fonctionnalité dans une prochaine mise à jour. Cette dernière doit être lancée fin mai en Chine et début juin dans le reste du monde.

Démocratiser la photographie infrarouge ?

Pour en savoir plus sur la technologie utilisée par OnePlus, nous avons posé quelques questions au photographe Pierre-Louis Ferrer, photographe spécialisé dans la photographie infrarouge.

Selon lui, cette initiative de OnePlus vise à « créer une petite image en infrarouge de 5 Mpx pour ensuite extrapoler les couleurs sur la photo prise en 48 Mpx« . Il permettrait donc de seconder le capteur principal pour accroître la dynamique des couleurs et des contrastes.

« Le but ici est de créer un « effet » infrarouge, donc de limiter la photographie infrarouge à un filtre visuel plus ou moins esthétique pour créer des images instagramables« , indique Pierre-Louis Ferrer. « Ceci ressemble plus à un gadget technologique pour créer des photos originales à destination d’Instagram ».

© Pierre-Louis Ferrer

La marque chinoise cherchait-elle à populariser la photographie infrarouge ? Pierre-Louis Ferrer s’avère assez mitigé.  » Il manque trop de données et de fonctionnalités pour que cette fonction soit assimilable à une initiation à la photographie infrarouge« , déclare-t-il. « On ne sait pas quelle plage de la lumière est captée, il n’y a pas moyen de choisir le filtre infrarouge que l’on souhaite utiliser, et donc le rendu infrarouge qui en découle, on ne sait pas quel rôle prend la partie logicielle sur le rendu final par rapport à la partie matérielle ».

Test du workshop d’initiation à la photographie infrarouge

L’infrarouge présente-t-elle un danger pour l’intimité des personnes ?

Dans de nombreux articles, nous avons pu lire que cette fonctionnalité à « rayons X » (sic) permet de « voir à travers les vêtements ». Ainsi, le OnePlus 8 Pro pourrait potentiellement nuire à la vie privée des individus.

Pierre-Louis Ferrer vient fortement nuancer ces propos. « L’infrarouge proche n’a pas forcément les mêmes propriétés de transmission et de réflexion sur les objets de notre quotidien que la lumière visible. Il est donc tout à fait possible que certaines matières soient plus perméables à ce rayonnement, dont les tissus« , déclare-t-il. « Mais on ne peut pas parler de transparence, c’est excessif, comme ces vidéos parlant d’effet rayon X : c’est du pur buzz ! ».

Et le photographe de rappeler la différence fondamentale entre l’infrarouge et les rayons X : ces derniers « sont situés à l’opposé des rayons IR par rapport au spectre visible, sous les rayons UV-C, et impossibles à capter avec un appareil photo vu qu’ils sont générés par les systèmes de radiologie ».

Les rayons X sont situés en-deçà du spectre invisible UV, à l’extrême gauche de ce diagramme. Les infrarouges, en revanche, sont situés tout à droite.

Si cette fonctionnalité ne permet pas vraiment de voir à travers les vêtements, pourquoi OnePlus va-t-elle la désactiver ?

Il est vrai que le retrait de cette fonctionnalité peut ressembler à une sorte « d’aveu de culpabilité » de la part de OnePlus. Pourtant, la réalité est (encore une fois) plus complexe.

« Cette annonce ne me surprend pas », nous a ainsi déclaré le photographe. « Il est interdit de commercialiser au grand public des appareils de prise de vue captant des signaux au-delà du spectre visible, pour des raisons de sécurité. Les signaux IR sont utilisés pour transmettre des informations ou pointer des objectifs dans le cadre des activités de défense », poursuit-il. Ce qui explique sans doute le retrait de cette fonctionnalité par OnePlus.

© Yann Philippe

« C’est pour cela qu’aucun constructeur n’a le droit de commercialiser d’appareil défiltré full-spectrum, malgré un dernier essai en date avorté de Fujifilm. Démocratiser l’infrarouge à travers le matériel de prise de vue devient donc difficile puisqu’il faut quoi qu’il arrive passer par un intermédiaire pour faire modifier son appareil photo. La communication et la réalisation de projets photo sont de meilleurs vecteurs d’intérêt pour cette technique de mon point de vue ».

Drone et vidéo infrarouge : les surprenantes images créées par le vidéaste Philip Bloom

Au final, cette initiative de OnePlus n’est pas inintéressante. Mais elle se heurte à plusieurs difficultés qui ne peuvent lui permettre de rivaliser réellement avec un véritable appareil infrarouge. Et surtout, elle ne représente en aucun cas un quelconque danger pour notre vie privée, de par la nature même de la technique infrarouge.

Pour découvrir cette pratique photographique hors-normes, n’hésitez pas parcourir nos articles sur la photo infrarouge.

Un grand merci à Pierre-Louis Ferrer d’avoir répondu à nos questions.