Le Sony FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS fait partie des téléobjectifs incontournables pour hybrides Sony, notamment grâce à sa plage focale particulièrement polyvalente. Il occupe une place intermédiaire dans la gamme d’objectifs Sony, puisqu’il se positionne entre le 70-200 mm f/4 G OSS, destiné plutôt aux professionnels grâce à son ouverture constante lumineuse, mais qui ne permet pas de zoomer autant et le 70-350 mm f/4.5-6.3 G OSS, certes moins lumineux, mais qui vise encore plus loin.

Vendu environ 1320 €, ce 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS s’avère donc être un bon compromis entre ces deux objectifs pour équiper celles et ceux qui souhaitent avoir une plage focale polyvalente, mais qui désirent surtout zoomer et gagner quelques précieux millimètres par rapport à un 70-200 mm. Qu’en est-t-il sur le terrain ? Le gain de focale est-il flagrant ? Pour quels types de prises de vue ce télézoom est-il adapté ? Nous allons répondre à toutes ces questions au sein de ce test pour lequel nous avons couplé l’objectif avec le Sony Alpha 7 III.

Bon plan : du 30 avril au 31 mai 2020, profitez de 200 € de remise immédiate sur cet objectif chez Digit-Photo avec le code SONY200.

Présentation du Sony FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS

Le téléobjectif Sony 70-300 mm propose une plage focale séduisante, qui couvre un large spectre de photographies, dont la photographie de paysage, animalière, sportive, mais aussi la photographie de portraits ou encore la proxiphotographie.

Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS – 220 mm – 1⁄1250 s – ƒ / 7,1 – ISO 400

Cet objectif est compatible avec les hybrides Sony plein format en monture E et équivaut à un 105-450 mm lorsqu’il est couplé à un capteur APS-C. Il ne profite pas d’une ouverture constante sur toute sa plage focale, comme c’est le cas des 70-200 mm f/4 G OSS et 70-200 mm f/2,8 GM OSS.

Son intérêt réside principalement dans sa polyvalence et il se distingue des deux modèles pros par ses 100 mm de plus. Si cette différence s’avère dérisoire pour certains, ces 100 mm supplémentaires permettent cependant un précieux gain pour viser toujours plus loin. C’est ce que certains photographes sportifs ou animaliers vont rechercher par exemple et ce qui peut motiver le choix de cet objectif plutôt qu’un autre.

Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS – 300 mm – 1⁄1600 s – ƒ / 8 – ISO 1600

Le Sony 70-300 mm est équipé d’une stabilisation optique et comprend des fonctions de contrôle localisées directement sur l’objectif pour simplifier la prise en main. Il dispose d’une ouverture qui n’est pas fixe, mais qui reste relativement lumineuse à fond de zoom pour un téléobjectif (f/5,6).

L’objectif arbore des mensurations relativement classiques pour un téléobjectif, bien qu’il faille prendre en compte son déploiement physique à fond de zoom, étant donné que ce dernier n’est pas interne, comme c’est le cas sur les 70-200 mm.

Voici les caractéristiques techniques complètes du Sony FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS :

  • plage focale : 70-300 mm (équivalent 105-450 mm en APS-C)
  • format : plein format
  • ouverture maximale : f/4,5-5,6
  • ouverture minimale : f/22-29
  • construction optique : 16 lentilles réparties en 13 groupes
  • diaphragme : 9 lamelles
  • angle de champ : 34°-8°10′ (23°-5°20′ en APS-C)
  • distance de mise au point minimale : 0,9 m
  • diamètre du filtre : 72 mm
  • poids : 854 g
  • stabilisation : oui, stabilisation optique SteadyShot
  • autofocus : oui, moteur linéaire
  • tropicalisation : conception étanche à la poussière et à l’humidité
  • dimensions : 84 mm x 143,5 mm
  • montures compatibles : Sony E

Cet objectif est composé de 16 lentilles réparties en 13 groupes dont une lentille asphérique et 2 lentilles en verre ED, associés au revêtement antireflet nano de Sony pour limiter au maximum les aberrations optiques. Son design est également conçu pour résister à la poussière et à l’humidité.

Prise en main du Sony FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS

Les objectifs compatibles avec les boîtiers hybrides profitent eux aussi d’un encombrement réduit par rapport au matériel reflex. C’est le cas de ce téléobjectif, plutôt large, mais pas trop long avec ses 14,3 cm et dans la bonne moyenne côté poids grâce à ses 854 grammes. Des mensurations qui sont même en deçà du 70-200 mm f/4 G OSS.

Il faut cependant ajouter 8,5 cm complémentaires lorsque le zoom est entièrement déployé et 6,2 cm environ, une fois celui-ci équipé du pare soleil fourni. Le zoom interne qui permet d’avoir une taille constante quelle que soit la focale utilisée est réservé aux modèles supérieurs 70-200 mm du fabricant.

Encombrement du téléobjectif à fond de zoom et équipé du pare-soleil, soit environ 29 cm de longueur

Ce 70-300 mm n’arbore pas le design blanc habituel de certains téléobjectifs, mais un look totalement noir qui s’accorde bien avec les boîtiers de la série Alpha. Sa construction est soignée et l’objectif propose une belle finition.

La bague de zoom de ce téléobjectif est positionnée proche de la lentille. Elle est très large et assure une bonne prise en main. Elle n’est pas trop souple pour éviter que l’objectif ne se déploie tout seul pendant la prise de vue. Pour limiter ce déploiement pendant le transport, une fonction de verrouillage permet de bloquer le zoom afin de protéger l’optique au mieux.

Dommage qu’il ne soit pas possible d’utiliser cette fonctionnalité pour verrouiller l’objectif aux autres focales – afin de conserver la même valeur pour la réalisation d’une série par exemple. La graduation est toutefois un bon indicateur pour reconnaître la focale en cours, même si nous aurions apprécié un marquage plus précis et un affichage dans le viseur par exemple.

L’autre bague plus fine gère la mise au point manuelle. Sa course n’est pas trop longue, elle est fluide est agréable à utiliser. Il n’y a aucun marquage de distance de mise au point sur l’objectif, mais les assistants de zoom et d’indication dans le viseur peuvent amplement suffire. La distance minimale de mise au point est de 0,9 m, ce qui convient très bien pour de la photographie de portrait ou pour de la proxiphotographie par exemple.

Nous regrettons seulement de ne pas pouvoir accéder à la bague de zoom, lorsque le pare-soleil est fixé sur l’objectif à l’envers. Il faut obligatoirement l’enlever ou le fixer sur son objectif, ce qui peut faire manquer quelques prises inattendues.

Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS – 300 mm – 1⁄160 s – ƒ / 5,6 – ISO 400

Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS – 70 mm – 1⁄500 s – ƒ / 5,6 – ISO 400

À gauche de l’objectif, on retrouve 3 fonctions de contrôle dont un accès à la mise au point automatique ou manuelle, une fonction de limitation de la plage de mise au point de 3 m à l’infini et la stabilisation optique. Le bouton positionné juste en dessous du marquage G sert au verrouillage de la mise au point pour conserver la mise au point sur le même plan.

La fonction de limitation de la plage de mise au point est une option qui peut s’avérer très utile en photographie animalière ou sportive par exemple… encore faut-il pouvoir appréhender la distance de son sujet. Si le sujet est suffisamment éloigné, cela évite à l’objectif de faire la mise au point sur le premier plan et cela limite les allers-retours inutiles de l’autofocus en mise au point continue par exemple. De quoi permettre au photographe de se concentrer et de se focaliser uniquement sur son sujet principal. C’est une fonctionnalité un peu déroutante au début, mais finalement parfaitement adaptée à ce type de zoom.

Grâce au limitateur de la plage de mise au point, j’ai pu me concentrer principalement sur l’écureuil et non sur le feuillage au premier plan, que je souhaitais tout de même inclure dans l’image. Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS – 237 mm – 1⁄320s – ƒ / 5,6 – ISO 1600

Ce téléobjectif ne comprend pas de collier de trépied amovible, pourtant utile pour fixer l’ensemble sur un trépied. Il faudra donc s’en fournir un en option ou opter pour le pas de vis du boîtier. Attention toutefois à bien sécuriser l’ensemble, puisqu’avec cette configuration, le poids est principalement réparti à l’avant, ce qui risquerait de faire basculer l’appareil.

Enfin, le zoom n’est pas tropicalisé, mais profite d’une conception étanche à la poussière et à l’humidité lui permettant d’être emporté un peu partout avec soi, même en cas de conditions un peu plus difficiles.

Qualité d’image du Sony FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS

Pour ce test, nous avons couplé le téléobjectif 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS avec l’hybride Sony A7 III, équipé d’un capteur plein format de 24 Mpx. C’est à Vancouver au Canada, où la mer et les montagnes dominent, que nous avons testé ce zoom.

Les images présentées ont fait l’objet d’une retouche basique d’exposition, de contraste, etc. La netteté et les micro-contrastes n’ont pas été modifiés afin d’avoir un compte-rendu de la précision réelle de l’objectif. Vous pouvez cliquer sur les images pour les faire apparaître en grand.

Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS – 228 mm – 1⁄250 s – ƒ / 5,6 – ISO 125

Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS – 109 mm – 1⁄1600 s – ƒ / 5,6 – ISO 1600

Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS – 163 mm – 1⁄200 s – ƒ / 7,1 – ISO 1600

D’un point de vue général, ce Sony 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS offre une très bonne qualité d’image. À 70 mm comme à fond de zoom, la netteté est meilleure au centre que sur les bords de l’image à f/4,5-5,6. Dès f/5,6 à 70 mm et à partir de f/8 à 300 mm, l’ensemble est plus homogène sur l’ensemble de l’image. Un point que l’on retrouve également sur la version 70-200 mm f/4 G OSS.

Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS – 174 mm – 1⁄100 s – ƒ / 5,6 – ISO 500

Nous observons cependant une légère perte de netteté entre 200 et 300 mm. C’est minime, mais c’est à noter si vous souhaitez recadrer dans l’image et que vous avez la possibilité de photographier votre sujet à 200 mm plutôt qu’au 300 mm, vous obtiendrez des micro-contrastes plus précis, à privilégier pour la réalisation de portraits par exemple.

Voici un exemple de recadrage à 50 et 100 % d’une image prise au 300 mm, qui montre qu’à cette focale les détails restent tout de même bien nets.

Image pleine définition au 300 mm

Recadrage à 50%

Recadrage à 100%

Adepte des effets de flou d’arrière-plan, j’affectionne particulièrement de jouer avec la profondeur de champ, me positionner à pleine ouverture et tester le rendu du bokeh. Force est de constater que le bokeh est très séduisant, même à f/5,6, aidé par le diaphragme à 9 lamelles de l’objectif.

Cela tombe bien, puisque les longues focales et le capteur plein format accentuent cet effet, assurant ainsi au 300 mm des arrière-plans doux et bien diffus à son ouverture maximale f/5,6. Un bon point pour convaincre les portraitistes et les photographes de nature qui recherchent ce type de rendu et qui ne misent pas que sur la possibilité de zoomer.

Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4.5-5.6 G OSS – 198 mm – 1⁄100 s – ƒ / 5,6 – ISO 125

Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4.5-5.6 G OSS – 190 mm – 1⁄200 s – ƒ / 5,6 – ISO 640

A 70 mm, la grande ouverture f/4,5 génère un peu de vignettage comme c’est généralement le cas, mais s’atténue rapidement dès f/5,6 et se corrige aisément en postproduction.

Pour le moment, nous n’avons eu aucune frange bleue ou violette à corriger. Nous ne disons pas que cet objectif est totalement exempt d’aberrations chromatiques, mais nous sommes agréablement surpris de ne pas avoir eu recours à une petite correction en retouche jusqu’à maintenant, notamment dans le cadre d’image en contre-jour ou très contrastée, malgré nos prises de vues variées. Les couleurs sont également très bien gérées par l’objectif avec un rendu fidèle à la réalité.

Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS – 300 mm – 1⁄320 s – ƒ / 9 – ISO 100

Autofocus et stabilisation du Sony FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS

Le système autofocus de ce téléobjectif est guidé par un moteur linéaire et assure une mise au point rapide et efficace. Les différents assistants de mise au point interne au boîtier facilitent également les prises de vues et sont de très bons alliés, surtout pour utiliser ce type d’objectif.

Les photographes animaliers et sportifs pourront en tout cas assurer leur discrétion grâce à un autofocus totalement silencieux couplé au mode de prise de vue silencieuse de l’appareil. Ce zoom est aussi adapté à l’enregistrement vidéo, grâce à des changements de mise au point doux qui passent parfaitement inaperçus d’un point de vue sonore.

Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS – 228 mm – 1⁄1250 s – ƒ / 8 – ISO 400

La stabilisation optique est une caractéristique technique appréciable sur ce type d’optique, notamment pour limiter les tremblements à fond de zoom. Au 200 mm, il est encore possible de rester stable si l’on a l’habitude, mais à 300 mm et à main levée, la tâche se complique et il sera beaucoup plus difficile d’être précis. La stabilisation optique peut donc s’avérer utile si vous n’utilisez pas de trépied. Il ne faut pas oublier que la stabilisation mécanique du capteur des boîtiers de la série Alpha est également une aide complémentaire pour encore plus de précision.

Ce colibri n’est pas parfaitement net lorsque l’on zoom à 100%, notamment à cause d’une mise au point légèrement décalée, mais grâce à la stabilisation optique et malgré le vent, l’oiseau semble presque avoir été figé correctement. Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS – 300 mm – 1⁄320 s – ƒ / 8 – ISO 640

En vidéo, la différence avec et sans stabilisation optique est flagrante. Elle s’avère donc indispensable pour filmer plus sereinement, pour assurer des mouvements plus fluides et pour ne pas être trop crispé sur son appareil. Préférez toutefois l’utilisation d’un trépied, surtout si vous êtes à fond de zoom.

Le Sony 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS face à la concurrence

Pour le moment, la concurrence est encore très faible sur le segment des téléobjectifs en monture Sony FE. Nous avons regardé du côté des fabricants tiers tels que Tamron et Zeiss, mais il n’existe pas d’équivalent à ce 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS.

Finalement, la concurrence se retrouve chez Sony et comme nous l’avons indiqué en introduction, le positionnement intermédiaire de ce téléobjectif pourrait vous faire hésiter entre ce dernier, le 70-200 mm f/4 G OSS et le 70-350 mm f/4,5-6,3 G OSS.

Sony 70-200 f/4 G OSS

Si vous êtes particulièrement exigent, l’ouverture constante du 70-200 mm f/4 G OSS est un argument de choix. Il n’y a cependant qu’un diaphragme d’écart par rapport à l’ouverture maximale de ce 70-300 mm, capable de photographier plus loin. Avoir la possibilité d’être à f/5,6 au 300 mm n’a rien de dérisoire. C’est une belle performance et l’objectif produit de très belles images.

Avec une faible différence de prix entre ce 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS et le 70-200 mm f/4 G OSS (proposé aux environs de 1500 €) il vous appartiendra donc de choisir entre l’ouverture constante ou le zoom. Si c’est l’encombrement qui vous importe, vous préférerez sans doute le 70-200 mm équipé d’un zoom interne, bien que les deux objectifs aient des dimensions et un poids relativement proches lorsqu’ils ne sont pas à fond de zoom.

Test Sony FE 70-200 mm f/4 G OSS, le téléobjectif pro accessible pour hybrides Sony

Avec le 70-350 mm f/4,5-6,3 G OSS, vous gagnez encore un peu plus en polyvalence grâce à un zoom plus long, au détriment de l’ouverture qui atteindra ici f/6,3 au 350 mm, mais qui reste abordable et accessible pour le grand public grâce à un prix en dessous de la barre des 1000 €.

À qui s’adresse le Sony FE 70-300 mm f/4,5-5,6 ?

Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS – 300 mm – 1⁄500 s – ƒ / 5,6 – ISO 8000

Cela ne fait aucun doute, ce Sony FE 70-300 mm f/4,5-5,6 se destine aux amoureux de la nature, à ceux qui veulent avoir la possibilité d’explorer le monde environnant d’un peu plus près. Les photographes animaliers et de paysage pourront donc compter sur un objectif polyvalent, capable de zoomer suffisamment loin, de fournir une belle qualité d’image et des couleurs fidèles à la réalité.

Les photographes sportifs ou les vidéastes y trouveront également leur compte grâce à un autofocus réactif et totalement silencieux pour réaliser des prises de vues sur le vif et se rapprocher au plus près de son sujet. Les photographes pourront également compter sur tous les assistants de mise au point intégrés au boîtier, qui sont d’une aide précieuse et qui facilitent la prise de vue de sujets en mouvement, que ce soit au 70 mm ou à fond de zoom.

La crainte d’acquérir une telle optique se concentre généralement au niveau de l’encombrement et du poids, mais ce zoom est dans la bonne moyenne et offre un rapport poids/compacité raisonnable qui assure de longues heures de prise de vue sans problème.

Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4-5.6 G OSS – 70 mm – 1⁄640 s – ƒ / 5 – ISO 800

Les amateurs de portraits peuvent également être intéressés par des focales plus longues, qui permettent d’accentuer la profondeur de champ afin de réaliser de beaux flous d’arrière-plan et de s’éloigner de son sujet. Avec un bokeh très séduisant, même à f/5,6, ce Sony 70-300 mm f/4,5-5,6 est donc tout à fait adapté à ce type de prise de vue.

Conclusion

Ce téléobjectif Sony Fe 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS est le compromis idéal pour qui souhaite acquérir un zoom pour hybride Sony capable de pousser un peu plus loin qu’un 200 mm sans mettre de côté les grandes ouvertures. Bien qu’il ne soit pas constant sur toute la plage, son encombrement et son poids restent raisonnables, sa prise en main est agréable, il propose une belle qualité d’image avec des détails nets et précis, un autofocus réactif et silencieux et un bokeh doux et bien diffus.

Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS – 113 mm – 1⁄160 s – ƒ / 9 – ISO 125

Le point fort de cet objectif est sans aucun doute sa polyvalence, faisant de lui un téléobjectif adapté à de nombreuses prises de vue et capable de convenir à de nombreux photographes. Le prix relativement accessible pour un objectif de cette trempe – et une optique Sony G plein format – peut ainsi permettre aux amateurs avertis comme aux professionnels de s’équiper d’un premier téléobjectif sérieux à coupler avec son hybride Sony Alpha.

Sony A7 III – FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS – 168 mm – 1⁄125s – ƒ / 5 – ISO 1600

L’objectif Sony 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS est disponible aux alentours des 1300 € sur Miss Numérique, Digit-Photo, Camara ou Photo Univers.

Bon plan : du 30 avril au 31 mai 2020, profitez de 200 € de remise immédiate sur cet objectif chez Digit-Photo avec le code SONY200.

Test Sony FE 70-300 mm f/4,5-5,6 G OSS, téléobjectif polyvalent pour hybrides Sony
Stabilisation optiqueAutofocus réactif et silencieuxBokeh PolyvalenceQualité d'image à f/5,6Prise en main agréable et intuitivePrix abordable pour ce type de téléobjectif
Encombrement une fois le zoom déployéPas de collier de trépied fourniPiqué plus faible à pleine ouverture f/4.5
8Note finale
Fabrication / Finitions8
Qualité d'image8
Ergonomie générale / praticité8