Dévoilé en septembre 2018, l’EOS R, premier hybride plein format de Canon, a reçu en octobre dernier une mise à jour de son logiciel interne. Au programme, une importante amélioration de la détection et du suivi de l’œil du sujet, une fonction particulièrement appréciée par de nombreux photographes. Grâce à ce nouveau firmware, l’EOS R (et son petit frère l’EOS RP, lui aussi concerné par cette mise à jour) doit ainsi être capable de mieux détecter l’œil du sujet, même lorsque celui-ci est en mouvement.

À l’occasion de la sortie de la version 1.4.0 du micro-logiciel, Phototrend a eu l’opportunité de (re)prendre en main le Canon EOS R, accompagné du zoom polyvalent Canon RF 24-105 mm f/4 L IS USM. Voici nos premières impressions sur les améliorations portées par ce nouveau firmware.

Canon EOS R : pour un meilleur autofocus

Au moment de sa sortie, le Canon EOS R s’était distingué avec son capteur CMOS plein format de 30,3 millions de pixels, hérité de l’EOS 5D Mark IV. Du côté de l’autofocus, l’EOS R propose une couverture de 100 % de la zone d’image à la verticale et de 88 % à l’horizontale. Par ailleurs, il s’appuie sur 5 655 points AF pour opérer une mise au point rapide et précise.

À l’usage, certains photographes ont pu regretter l’absence de joystick permettant de déplacer plus rapidement la zone de mise au point. Toutefois, l’appareil dispose d’une grand écran tactile extrêmement précis, qui permet de sélectionner très facilement l’endroit de l’image où la mise au point doit être effectuée.

À l’usage, l’EOS R comptait déjà parmi les appareils les plus rapides, et ce dès la première version du firmware. Toutefois, certains photographes de portrait avaient pu constater qu’il était impossible (à l’époque) de bénéficier de la détection de l’œil en mode AF Servo. Un point qu’est venu corriger la mise à jour 1.2.0, lancée mi-avril. Cette mise à jour a également permis d’utiliser le mode AF Servo lorsque l’autofocus n’utilise qu’un seul collimateur AF.

Toutefois, le Canon EOS R se montrait parfois moins performant que certains concurrents au niveau de la détection de l’œil : dans certaines situations, l’AF tendait à effectuer la mise au point sur les cils du sujet plutôt que sur son œil : un point que doit corriger la nouvelle version 1.4.0 du firmware de l’appareil.

Canon EOS R et RP : une prochaine mise à jour pour un meilleur suivi AF

 

Un nouveau firmware 1.4.0 pour des performances en nette progression

Avec ce nouveau firmware, les performances de l’autofocus du Canon EOS R sont en hausse. Quel que soit l’objectif que nous ayons utilisé, l’appareil réagit en un clin d’œil et effectue instantanément la mise au point.

Cette précision se retrouve également au niveau du suivi du sujet. D’une manière générale, l’autofocus de l’EOS R enregistre une progression notable et rejoint ainsi les meilleurs appareils de sa catégorie (Sony A7 III en tête). En mode AF Servo, le fonctionnement global de l’appareil est notablement amélioré : il se montre à la fois plus fiable et plus rapide, notamment sur les sujets situés à grande distance et se déplaçant rapidement dans le champ.

Phototrend Canon EOS R Vapeur 231 G 558

L’arrivée de la locomotive Pacific 231 G 558 à la gare Saint-Lazare – Canon EOS R, Tamron SP 150-600mm F/5-6.3 Di VC USD G2 – 150 mm – f/6,3 – 1/250s – 100 ISO

Mais comment se comporte-t-il du côté des portraits ? L’amélioration de la détection de l’œil tant promise par Canon est-elle (enfin) au rendez-vous ? Clairement, la réponse est oui. L’autofocus se montre à la fois plus précis mais également plus facile à prévoir. En un mot, il s’avère bien plus efficace en mode Eye Autofocus.

Sur la photo ci-dessous de l’un des machinistes d’une des dernières locomotives à vapeur en France, l’appareil – alors en mode AF Servo avec détection de l’œil – a parfaitement détecté le globe oculaire et l’a suivi impeccablement (malgré les mouvements de tête du sujet). L’image s’avère donc particulièrement nette ; on remarque également le niveau de piqué très élevé obtenu avec le 24-105 mm à monture RF.

À l’arrivée du train à vapeur – Canon EOS R – Canon RF 24-105 mm f/4 L IS USM – 77 mm – f/4 – 1/80s – 640 ISO

Nous avons seulement rencontré une erreur dans le comportement du mode de détection du visage : inexplicablement, l’appareil a effectué la mise au point sur l’écharpe du sujet, et non sur son visage. Du fait de la faible profondeur de champ adoptée (f/4), le visage du sujet est donc légèrement flou, rendant l’image inexploitable. Heureusement, nous n’avons rencontré cette aberration qu’une seule fois au cours de notre prise en main de l’appareil.

Canon EOS R – Canon RF 24-105 mm f/4 L IS USM – 74 mm – f/4,5- 1/80s – 640 ISO

Lorsque la luminosité vient à diminuer, le Canon EOS R se montre-t-il toujours aussi efficace ? Là aussi, la réponse est positive. Même en cas d’éclairages « compliqués » (dans une salle de concert, par exemple), l’appareil parvient à détecter le visage du sujet et à effectuer une mise au point à la fois rapide, précise et sans défaut. De même, les déplacement du sujet dans le champ ne semblent pas perturber outre mesure l’autofocus, qui parvient à effectuer un suivi sans faille.

Toutefois, nous avons observé un point à la fois étrange – mais finalement assez logique : lorsque le sujet principal est faiblement éclairé mais qu’un autre visage est clairement identifiable, même situé à l’extrême limite du cadre, l’appareil va le privilégier.

Sur la photo ci-dessous, le visage des deux musiciens ont failli être ignorés par l’appareil, qui avait préféré faire la mesure du point sur le spectateur située tout en bas à droite du cadre. Malgré cela, le comportement de l’autofocus demeure tout à fait acceptable et ne va pas à l’encontre de notre ressenti global par rapport à l’EOS R.

Jam et Fred, du groupe Traffic Jam – Canon EOS R – Canon RF 24-105 mm f/4 L IS USM – 99 mm – f/6,3 – 1/250s – 20000 ISO

Quel bilan pour le Canon EOS R en version 1.4.0 ?

Au final, ce nouveau firmware permet au premier hybride plein format de Canon de se montrer extrêmement efficace, et ce en (presque) toute circonstance. L’appareil réussit à tirer pleinement parti de son mécanisme d’autofocus à 5655 points : l’AF détecte et suit l’œil du sujet extrêmement rapidement, avec une latence quasi-inexistante.

D’une manière générale, la rapidité de cet autofocus s’avère bluffante. Même lorsque la lumière vient à baisser, l’EOS parvient à effectuer une mise au point instantanée sur l’œil du sujet : à ce titre, cette mise à jour devrait ravir les photographes de portrait – qui pourront ainsi pleinement tirer parti des performances optiques du nouvel objectif 85 mm à monture RF.

Canon RF 85 mm f/1.2 L USM, l’objectif portraitiste pro pour hybrides plein format Canon

Du reste, le Canon EOS R s’avère particulièrement agréable à utiliser avec une prise en main très agréable et une grande réactivité. Bien évidemment, cette mise à jour ne vient pas gommer les quelques défauts inhérents à l’appareil, comme la cadence en rafale un poil trop lente (8 i/s avec AF fixe, 5 i/s avec suivi) et sa barre tactile assez étrange. Cela étant, cette mise à jour vient gommer la plupart des défauts de jeunesse de l’EOS R, qui s’avère être un hybride plein format agréable à utiliser au quotidien.

Disponible au tarif de 2299 € nu (avec une bague d’adaptation pour objectifs à monture EF), il bénéficie jusqu’au 31 décembre 2019 d’une remise immédiate de 300 €.

Comment effectuer la mise à jour du firmware du Canon EOS R ?

La procédure de mise à jour du boîtier s’avère très simple et ne requiert aucune compétence technique particulière. Toutefois, nous vous recommandons vivement de procéder à l’opération une fois la batterie pleinement chargée. De même, nous vous conseillons d’utiliser une carte mémoire formatée dans l’appareil photo (et vierge de tout contenu). Pendant la MàJ du micrologiciel, ne coupez en aucun cas l’alimentation de l’appareil, et n’ouvrez pas le cache du logement de la carte SD pendant l’opération d’écriture du firmware.

Sur le site de Canon, rendez-vous dans la rubrique Support et téléchargez le dossier compressé correspondant à la mise à jour sur votre ordinateur (au format .zip pour Windows, .dmg pour Mac OS). À titre indicatif, le dossier pèse environ 30 Mo. Procédez à l’extraction du dossier compressé pour obtenir le fichier de la MAJ proprement dit (fichier en .fir).

La procédure de mise à jour du firmware de votre boîtier est relativement simple, et s’effectue depuis les menus de l’appareil. On notera également la possibilité de mettre à jour le firmware des objectifs RF par ce biais. Toutes les instructions détaillées est décrite dans un fichier PDF inclus.

Si vous utilisez l’EOS R, avez-vous déjà mis à jour le firmware de votre boîtier ? N’hésitez pas à nous faire un retour d’expérience dans les commentaires !