Récemment dévoilé par la firme japonaise, le Nikon Z 7 est le plus haut de gamme des deux hybrides Z 6/Z 7 de Nikon. Afin de mettre en lumière ses capacités – ainsi que la qualité de ses optiques – Nikon a fait appel à différents photographes de renom pour mener un travail photographique centré autour de la lumière naturelle. Le photographe russe Daniel Kordan, le finlandais Mikko Lagerstedt, l’italien Simone Mondino et le français Jonathan Bertin ont donc tiré parti du nouveau Nikon Z 7 et du Nikkor Z 24-70mm f/4S, et ont produit une série d’images formant un ensemble intitulé « En quête de lumière », que nous avons choisi de reproduire ci-après.

Photographier la lumière naturelle : un véritable défi pour tout photographe

Maîtriser la photographie en lumière naturelle est l’une des principales caractéristiques – mais également l’un des plus grands défis – des photographes de nature. L’approche adoptée par chaque photographe est unique et est façonnée par leur environnement et les paysages qu’ils explorent. Ainsi, photographier une aurore boréale ne nécessitera pas la même technique que capturer les rayons du soleil à travers une vitre.

À ce titre, on parle souvent de « peindre avec la lumière » pour désigner la manière dont le photographe va tenter de gérer l’afflux de lumière pour obtenir le meilleur rendu possible sur ses images.

Pour ce faire, les différents photographes (tous ambassadeurs Nikon) ont su tirer pleinement profit des capacités du Nikon Z 7. Pour mémoire, ce boîtier est doté d’un capteur full frame de 45,7 Mpx ; de par la nouvelle monture Z, la lentille arrière des objectifs est placée à seulement 16 mm du capteur : ceci permet, selon Nikon, de faire parvenir plus de lumière au capteur.

Prise en main du Nikon Z7, premier hybride plein format Nikon

Le Japon onirique de Daniel Kordan

Daniel Kordan, ambassadeur Nikon, a grandi dans la région des lacs, située près de Moscou. Ses photos ont notamment été publiées dans le National Geographic ou dans Photoworld China. Pour cette série de photos, le photographe s’est dirigé vers les contrées rurales du Japon : il s’est notamment rendu aux environs du Mont Fuji et a exploré les alentours du Lac Kawaguchiko. Il a également visité la vallée Kiso, au cœur des Alpes japonaises, avant de se rendre dans les villages traditionnels de Ainokura et Shirakawa-go, où il a pu capturer les magnifiques paysages à l’heure bleue.

Shirakawa Go - Daniel Kordan

Shirakawa Go – © Daniel Kordan

Le photographe décrit son périple : « faire des photos sous la neige a été un excellent test pour le Nikon Z 7. Ce boîtier très léger m’a permis d’obtenir, avec le Nikkor Z 24/70 mm f/4S, une excellente plage dynamique et un très bon niveau de piqué sur toute l’image dès f/4, alors que je shoote habituellement aux alentours de f/8 ou f/9. J’ai été en mesure de capturer les lumières du village ainsi que les ombres du paysage en une seule image. Par ailleurs, je n’ai eu besoin que d’une seule batterie par jour, malgré des températures avoisinant -15° C et les nombreuses photos et vidéos que j’ai prises ».

On The Pursuit Of Light With Nikon Europe

Tsumago-juku – © Daniel Kardan

Il raconte également : « durant ma ‘quête de lumière’, j’ai été frappé de voir à quel point de nombreuses communautés japonaises vivent en harmonie avec la nature. J’ai photographié de nombreux temples, où l’emploi d’un trépied est interdit. J’ai donc dû utiliser le Z 7 et le Nikkor Z 24-70 f/4S à main levée ; grâce à la stabilisation du capteur sur 5 axes, j’ai capturé cette image à 1/20s, avec une ouverture à f/8 et une sensibilité de 500 ISO. L’ouverture à f /8 m’a permis de capturer à la fois le foyer et les rayons lumineux en jouant sur la profondeur de champ. De même, une sensibilité à 500 ISO m’a offert une parfaite qualité d’image. Habituellement, je ne shoote jamais à 1/20s à main levée mais, grâce à la monture plus large et à la stabilisation du capteur, j’ai pu faire cette photo sans aucune contrainte. ».

Perdu dans l’atmosphère : les nuits finlandaises de Mikko Lagerstedt

Le photographe Mikko Lagerstedt est particulièrement sensible à la beauté des paysages et des nuits de son pays natal, la Finlande. Pour cette série de photos, il s’est rendu dans les villes côtières d’Inkoo et de Loviisa, ainsi que sur l’île d’Emäsalo.

Emäsalo - © Mikko Lagerstedt

Emäsalo – © Mikko Lagerstedt

Il témoigne : « grâce au Nikon Z 7, j’ai pu capturer une véritable atmosphère au sein de mes photos de paysage. Même au cœur de la nuit, l’appareil m’a permis de faire mes photos facilement. J’ai réglé la sensibilité à 6400 ISO et le focus manuel de l’objectif ont fait des merveilles : on peut aisément localiser les étoiles grâce au viseur électronique et aux hautes sensibilités du capteur ».

Kopparnäs Mikko Lagerstedt

Kopparnäs – © Mikko Lagerstedt

Il poursuit : « le Nikkor Z 24-70 f/4S est une excellente optique pour ce type de photos ; toutefois, l’adaptateur FTZ m’a permis d’utiliser mes autres objectifs Nikkor en cas de besoin ».

Les paysages de Norvège par Jonathan Bertin

Enfin, le photographe français s’est rendu avec le Nikon Z 7 sur les îles Lofoten, en Norvège, pour capturer la beauté des lumières douces et froides qui y règnent.

Jonathan Bertin Nikon Z 7

© Jonathan Bertin

Découvrez aussi les images créées par les autres photographes ayant participé à l’opération « En quête de lumière », organisée par Nikon Europe :

 

Pour suivre les différents photographes européens ayant participé à ce challenge, rendez-vous sur Instagram et recherchez les images marquées du hashtag #PursuitOfLight. Vous pourrez ainsi découvrir au cours des prochaines semaines les images créées avec le dernier-né du fabricant japonais. Vous pouvez également suivre le hashtag #NikonAmbassador pour voir les images créées par les différents ambassadeurs de la marque jaune et noire.