Voilà près de 6 mois que j’utilise le Fujifilm X-Pro2. C’est après avoir perdu l’un de mes X-T1 dans une cascade islandaise que j’ai décidé de m’acheter le nouveau modèle. Ce petit texte a pour but de vous donner mes impressions personnelles. Afin de vous aider à savoir si cet appareil est fait pour vous ou non en fonction de votre pratique.

Le choix entre le X-Pro2 et le tout nouveau X-T2 n’a pas été facile. En fin de compte, c’est le viseur optique et son look rétro qui ont fini par me séduire. En somme toute, je pense que cet achat a été un bon choix si l’on considère le type de photos que je prends ; essentiellement de la photo documentaire et de la photographie de rue. Cela étant dit, si je faisais plus de vidéos ou de la photographie de sport, le X-T2 aurait été le choix le plus logique.

XP2_PT_AB9

Mon histoire avec les appareils photo

J’ai essentiellement été un utilisateur Canon en utilisant un peu un 450D puis un 5d Mark II (l’un des meilleurs appareils jamais créés) avec un 7d Mark I (l’un des pires appareils).

Sincèrement, le Canon 5d Mark II a toujours été pour moi un appareil presque parfait. Son seul défaut est pour moi son poids et celui des lentilles que l’on met dessus. Après une longue journée de marche, j’avais souvent mal au dos à cause du poids de l’appareil.

La différence de poids avec le X-Pro2 est tout simplement incroyable. Je pense que le X-T1, comparé au 5d Mark II, n’était qu’une amélioration sur le poids. Tandis que le X-Pro2 est clairement meilleur que le 5dII. Je pense qu’il est comparable aux Canon 5d mark III ou Nikon D750 en terme de performances.

XP2_PT_AB1

Ce que j’aime avec le X-Pro2

Entre la vente de mon 5d mark II et l’achat du X-Pro2, il s’est écoulé une dizaine de mois pendant lesquels je me servais du Fujifilm X-T1.

Bien que ce n’était pas quelque chose qui me manquait, le retour à un viseur optique a fait du bien. Il n’y a aucun délai entre ce qui se passe et ce que l’on voit. De plus, grâce au viseur de type rangefinder, on peut voir en dehors du cadre et mieux composer ses photos.

L’un des autres avantages d’avoir accès au viseur optique est que l’on draine beaucoup moins la batterie. Batterie qui était l’un des gros défauts du X-T1. Je n’ai pas de chiffres exacts sous la main, mais je dirais que l’on prolonge la durée de vie de la batterie d’un bon 30-40 % en utilisant le viseur optique.

Autrement, le nouveau capteur X-Trans CMOS III de 24 MP, rend la qualité d’images presque impossible à différencier avec celle d’un capteur plein format. J’imagine que les portraitistes qui jouent beaucoup avec le bokeh pourraient voir la différence cela dit. Personnellement, ce n’est pas un facteur que je prends en compte dans mes photos.

XP2_PT_AB6

Ce qui pourrait être amélioré

La batterie encore et toujours. Je crois que je serais plus excité pour des batteries qui promettent la même durée de vie que celles des réflexes, que l’annonce d’un X-Pro3. Mais franchement, Fuji a un peu résolu le problème avec le grip vertical du X-T2 et comme dit plus haut, en utilisant le viseur optique, on gagne en durée de vie. Cela étant dit, un grip vertical pour le X-Pro2 serait plus que bienvenue.

Note : je n’ai pas eu la chance d’essayer les nouvelles batteries NP-W126S, cela dit il semble qu’elles chauffent beaucoup moins que les NP-W126 mais n’ont pas une plus grande durée de vie.

En parlant aussi du viseur optique, il serait apprécié que celui-ci soit un poil plus grand. Je porte des lunettes et c’est un peu difficile de voir tout le cadre d’un seul coup.

Comme vous pouvez le voir, je chipote un peu avec ces améliorations. C’est pour dire à quel point cet appareil est solide.

XP2_PT_AB8

Mon utilisation

En terme d’ergonomie, je trouve le X-Pro2 mieux pensé que les X-T1/2, à part pour le grip qui est meilleur pour les X-T. Pour le X-T1, j’utilisais surtout des modes semi-automatiques (souvent en priorité vitesse), tandis qu’avec le X-Pro2 j’utilise essentiellement le mode manuel.

Les personnes sur internet critiquent souvent la molette d’ISO qui se trouve sur la même molette que celle de la vitesse. Il faut la tirer vers le haut pour changer la sensibilité ISO, mais il arrive souvent que l’on change la vitesse sans faire exprès.

XP2_PT_AB2

Pour pallier ce petit problème, je règle mes ISO en premier et ne les change presque jamais. Vu que les photos sont propres jusqu’à 1600 ISO et toujours utilisables à 3600 ISO voir 6400 dans certains cas ; quand le grain ne dérange pas.

Je prends 99 % de mes photos en RAW. Le 1 % manquant est dédié au RAW+JPEG quand je veux poster les photos sur les réseaux sociaux rapidement (en utilisant un peu VSCO Cam pour les développer). Pour les photos en couleur, j’utilise la simulation Classic Chrome et pour le noir & blanc, j’utilise la simulation Across.

XP2_PT_AB10

En règle générale, je trouve que les couleurs et contrastes demandent beaucoup moins de travail que les fichiers que le 5DII sortait. Je ne sais pas si c’est parce que j’expose parfaitement beaucoup plus avec le X-Pro2, grâce au fait que j’affiche l’histogramme dans le viseur, ou si c’est grâce au capteur.

Les accessoires sympa pour le X-Pro2

Voici quelques accessoires qui rendent l’utilisation de l’appareil plus pratique et agréable

  • Une soft release : c’est dans un DLSP que j’ai découvert les softs release de Artisan Obscura. Bien que cela coûte un bon 20 $ pour un petit morceau de bois, il faut quand même constater que cela rend la prise en main plus agréable.

XPro2_1

  • Un flash externe : Les Fuji X-Pro et X-T viennent avec un petit flash externe pas très utile. Il est toujours pratique d’avoir un flash externe avec soit. Pour ma part, j’utilise un Yongnuo YN-560IV, mais beaucoup de personnes sur internet suggère le Nissin i40.
  • Un grip : J’ai la « chance » d’avoir des petites mains. J’imagine que tenir un l’appareil avec des grandes mains peut-être un peu moins agréable.
XP2_PT_AB13


J’utilise essentiellement les Fujinon 23mm f/2WR et 35mm f/2WR ce qui rend l’ensemble tropicalisé.

Conclusion 

Je pense qu’il faut voir le X-Pro2 comme un appareil spécialisé. Bien qu’il soit quand même polyvalent ; il peut très bien prendre de la photo de sport. Le X-Pro2 est surtout fait pour les photojournalistes ainsi qu’aux photographes de rues. Oui, le X100F est un autre choix solide pour ces photographes, mais la possibilité de changer de lentilles est non négligeable.

Un X-Pro2 ou un X-T2 ? Tout dépend du type de photos que vous faites et si vous désirez faire de la vidéo. Veuillez noter quand même que la réponse se trouvera dans l’ergonomie des appareils. Par exemple, si vous utilisez des téléobjectifs , la prise en main du X-T2 avec son grip sera meilleure. Pour les lentilles fixes, le X-Pro2 sera plus adapté.

Quoi qu’il en soit, le Fujifilm X-Pro2 reste l’un des meilleurs choix pour le photographe qui cherche un appareil léger et discret sans faire de compromis sur la qualité d’image.

XP2_PT_AB3