Depuis de nombreuses années, Teun Hocks, photographe néerlandais, se met en scène dans son studio. Il représente des scènes absurdes de la vie, ou sorties tout droit de son imagination.

Drôles, teintées d’ironie et de sarcasme et surtout absurdes, les images de Teun Hocks illustrent des frustrations que l’on peut tous rencontrer dans notre société ou dans notre expérience humaine. Elles expriment le décalage entre les attentes de l’Homme et l’expérience qu’il fait du monde, caractéristique propre à l’absurde.
Teun Hocks se met en scène dans son studio, shoote au Polaroid en noir et blanc sur une pellicule de 8 photos format 6x9cm, imprime de grands négatifs en ton sépia, puis les peint en transparence à la peinture à l’huile. Ses projets, à la croisée de la peinture et de la photographie lui donnent l’air d’atterrir tout droit dans un dessin d’illustration ou dans une bande dessinée. Il dessine d’ailleurs ses compositions avant de les retranscrire en photographie.



Son travail illustre les difficultés de la vie, et si elles s’appliquent à un homme entre deux âges, leur essence peut s’élargir aux frustrations que tout un chacun peut expérimenter.

Le photographe néerlandais se met en scène dans des situations embarrassantes plutôt comiques, surréalistes, pour mieux dépeindre les conventions ou simplement des situations drôles et absurdes qu’il a imaginé.

Teun Hocks a également prolongé sa série avec des photographies numériques, la différence est simplement que le rendu est plus cinématographique que pictural.

C’est avec beaucoup d’humour que Teun Hocks réalise ses mises en scène, dans la veine des photographes considérant la photographie comme un champ d’investigation. Le fait de peindre ses tirages donne un style iconique déroutant à ses photographies. Son travail a été présenté dernièrement à Paris Photo.

Pour découvrir les autres photographies de Teun Hocks, rendez-vous sur son site.