Aujourd’hui nous vous présentons la démarche d’un photographe professionnel qui a souhaité démontrer qu’il n’est pas nécessaire d’être submergé de matériel pour réaliser des photographies de qualité professionnelle. Cela fait d’ailleurs écho à notre dernier mercredi pratique, que nous vous invitons à lire avant tout.

Ion Paciu est un photographe indépendant basé à Londres. Il a choisi de mettre à jour son matériel de façon assez surprenante puisqu’il a choisi de s’équiper avec du matériel totalement à l’opposé de son équipement professionnel : un équipement bas de gamme, premier prix.

Initialement équipé d’un Canon 5D Mark III + 70-200mm f/2.8, il a fait le choix de s’équiper du réflex le plus petit, léger et bas de gamme du marché au moment de ce changement : le Canon 100D et son 18-55mm f/3.5-5.6 ainsi qu’un 55-250mm f/4-5.6, un boitier que nous avons testé.

Une décision qui a eu lieu suite aux nombreux commentaires des gens qui complimentaient ses photos en évoquant la très bonne qualité de son appareil «  Votre appareil est trop cool, très professionnel » ou encore « quels objectifs utilisez-vous ?».

Lumière naturels – Canon 100D + 18-55mm f/3.5-5.6

Un refrain que beaucoup de photographes entendent au quotidien, et qui a particulièrement dérangé Ion Paciu, qui est également professeur de photographie : « même avec le meilleur matériel du monde, vous ne pourrez pas prendre de bonnes images, sauf si vous avez des compétences et comprenez ce qui fait une bonne photo ».

Le londonien est plutôt du genre à dire à ses élèves qu’ils doivent se concentrer sur les cours et les ateliers, et de ne pas s’inquiéter de l’équipement, simplement d’en tirer pleinement parti. Le photographe a besoin de compétences, de connaissances de la lumière et de la composition et avant tout de pratique.

Ion a décidé d’illustrer cette réalité en réalisant des comparatifs avec les 2 matériels, puis en publiant des images prises avec le réflex d’entrée de gamme. Il espère que cette démonstration permettra aux gens de se rendre compte que le matériel ne fait pas tout.

« Arrêtez de penser aux pixels et commencez à apprendre à faire de bonnes photos »

Canon 5d-Mark III + 70-200mm f/2.8 IS USM Mark II à gauche, Canon 100D + 55-250mm IS USM f/4-5.6 à droite

Lumière naturelle – Canon 100D + 18-55mm f/3.5-5.6

Canon 100D + 18-55mm f/3.5-5.6

Speedlites et lumière naturelle – Canon 100D + 55-250mm f/4-5.6

Lumière naturelle – Canon 100D + 18-55mm f/3.5-5.6

Cette démarche nous rappelle celle de Chris Corradino qui a rangé son réflex full frame pour passer à un hybride micro 4/3.

Et vous, que pensez-vous du raisonnement d’Ion Paciu ?

Source (en anglais) : Photoion