Aujourd’hui nous vous présentons la démarche d’un photographe professionnel qui a souhaité démontrer qu’il n’est pas nécessaire d’être submergé de matériel pour réaliser des photographies de qualité professionnelle. Cela fait d’ailleurs écho à notre dernier mercredi pratique, que nous vous invitons à lire avant tout.

Ion Paciu est un photographe indépendant basé à Londres. Il a choisi de mettre à jour son matériel de façon assez surprenante puisqu’il a choisi de s’équiper avec du matériel totalement à l’opposé de son équipement professionnel : un équipement bas de gamme, premier prix.

Initialement équipé d’un Canon 5D Mark III + 70-200mm f/2.8, il a fait le choix de s’équiper du réflex le plus petit, léger et bas de gamme du marché au moment de ce changement : le Canon 100D et son 18-55mm f/3.5-5.6 ainsi qu’un 55-250mm f/4-5.6, un boitier que nous avons testé.

Une décision qui a eu lieu suite aux nombreux commentaires des gens qui complimentaient ses photos en évoquant la très bonne qualité de son appareil «  Votre appareil est trop cool, très professionnel » ou encore « quels objectifs utilisez-vous ?».

Lumière naturels – Canon 100D + 18-55mm f/3.5-5.6

Un refrain que beaucoup de photographes entendent au quotidien, et qui a particulièrement dérangé Ion Paciu, qui est également professeur de photographie : « même avec le meilleur matériel du monde, vous ne pourrez pas prendre de bonnes images, sauf si vous avez des compétences et comprenez ce qui fait une bonne photo ».

Le londonien est plutôt du genre à dire à ses élèves qu’ils doivent se concentrer sur les cours et les ateliers, et de ne pas s’inquiéter de l’équipement, simplement d’en tirer pleinement parti. Le photographe a besoin de compétences, de connaissances de la lumière et de la composition et avant tout de pratique.

Ion a décidé d’illustrer cette réalité en réalisant des comparatifs avec les 2 matériels, puis en publiant des images prises avec le réflex d’entrée de gamme. Il espère que cette démonstration permettra aux gens de se rendre compte que le matériel ne fait pas tout.

« Arrêtez de penser aux pixels et commencez à apprendre à faire de bonnes photos »

Canon 5d-Mark III + 70-200mm f/2.8 IS USM Mark II à gauche, Canon 100D + 55-250mm IS USM f/4-5.6 à droite

Lumière naturelle – Canon 100D + 18-55mm f/3.5-5.6

Canon 100D + 18-55mm f/3.5-5.6

Speedlites et lumière naturelle – Canon 100D + 55-250mm f/4-5.6

Lumière naturelle – Canon 100D + 18-55mm f/3.5-5.6

Cette démarche nous rappelle celle de Chris Corradino qui a rangé son réflex full frame pour passer à un hybride micro 4/3.

Et vous, que pensez-vous du raisonnement d’Ion Paciu ?

Source (en anglais) : Photoion

  • Gabriel Maurand

    encore une lubbie de bobo !

    • Donc le gars est prof, il m’est en pratique une théorie qu’il enseigne à ses élèves et ça devient « une lubie de bobo » ? Et bien merci pour ce commentaire si judicieux !

    • François Malak

      commentaier absurde lorsqu’on à la preuve en image que c’est bien l’oeil du photographe qui fait une bonne photo. Le meilleur apapreil photo est celui qu’on a toujours sur soit.
      C’est plutot du touriste fortuné avec son 5D Mark IV, incapable de faire une photo avec l’horizon horizontale dont il faut rire

    • Richard Blanquet

      encore un commentaire d’écervelé !

    • Jérôme Pallé

      Je suis prof aussi et pour mes cours ainsi que pour les photos de mes livres de cours j’utilise un 100d ou un 700 D avec un 18-55 et un 55-250mm depuis plusieurs années. Car c’est très intéressant de se mettre dans les mêmes condutions qu’un débutant avec du matériel d’entree gamme.
      Ce monsieur a parfaitement raison de faire ce qu’il fait et sa démarche et on ne peut plus cohérente.

  • CDamaggio

    Son photoshop est pas mal, très professionnel…

    • Tyler Gordon

      😉

  • Cyrille Viola

    J’aurais préféré des photos sans retouches et en basse lumière aussi… perso je sens les limites de mon entrée de gamme et si j’avais les moyens je changerai…

  • Chrystin Valeiry

    Franchement, depuis que je fais de la photo j’ai changé assez souvant de boitier, du 400 D du départ je suis passée au 50D puis maintenant au 7DmrkII, mais quand je revois mes photos avec le 400D, je les trouves tout aussi bonnes que celles prises avec le 7D, les différences sont ailleurs, la vitesse de la prise de vue, quelques fonctions qui font que la photo animalière est plus facile avec le 7D qu’avec le 400D (la prise en main, finalement un boitier plus lourd est plus stable) donc je suis totalement en accord avec cette personne, ce n’est pas le boitier qui fait la photo, mais bien la personne qui est derrière!

  • Yann Cabello

    Ca ne démontre rien : toutes ces photos réalisées avec le 100D le sont dans des conditions bénies, pour lesquelles effectivement un 100D ou 5DMIII ne change rien, bien que ce ne soit pas entièrement vrai ni visible sur une photo à 800 px.

    En premier lieu, le 5DMIII est un boitier semi pro, donc pour la comparaison c’est plutôt loupé. Qu’on compare un 5DSR + sigma art et un 100D + 18-55, même dans des conditions bénies, le delta est juste hallucinant, visible également sur des photos timbre post internet.

    Ou encore que le 100D soit éprouvé devant une scène en basse lumière (12800 – 25600 ISO)

    Le matériel ne fait pas la photo (le fond), c’est bien l’affaire du photographe évidemment, et tant qu’on reste dans la marge qualitative de son matériel, on fera de l’excellente image (la forme), avec un smartphone aussi. Mais la marge qualitative du 100D est réduite, si on sort des conditions bénies de 100 à 1600 ISO, allez disons 3200 ISO. Sans même parler de la mise au point plus qu’aléatoire (toujours en basse lumière).

    Oui, le matériel ne fait pas la photo mais il fait la qualité de l’image, il procure une marge de confort et de travail également ; dans les situations où il faut renoncer avec un 100D, on peut continuer encore longtemps avec un boitier pro. Un peintre devant sa toile, selon la scène qu’il va peindre va utiliser des pigments plutôt que d’autres. C’est pareil en photographie

    Cette comparaison est trop générique et orientée « conditions bénies » pour être pertinente. Si le matériel pro n’avait aucune raison d’être, il n’existerait pas.

    Il n’y a pas que la photo d’auteur à 100 ISO dans la vie photographique.

  • Bernard Z.

    Je ne suis pas photographe, juste passionné raisonnable de photographie, et je me demande si tous ces professionnels auraient entrepris la même démarche avant d’avoir acquis leur renommée de laquelle ils peuvent clamer leur prise de position….
    Mais ceci dit, chapeau pour ce coup de g… qui laisse un peu d’espoir aux gens avec des moyens plus modestes …

  • Olivier Chauvignat

    Ca ne veut pas dire grand chose… Tout dépend ce que l’on à à faire.

    Aucun petit format ne remplacera le Moyen Format en termes de rendu
    Le 24×36 a des avantages pour certains types de photos que le MF ne peut pas faire, au détriment de la qualité des optiques (les optiques 24×36, même « top niveau » sont sans commune mesure avec les optiques Hasselblad)
    Un appareil encore plus petit avec des optiques « lambda » permettra davantage de souplesse, mais au détriment de la qualité optique
    Avec un iPhone, on fera encore autre chose, sans même se préoccuper de la qualité de l’optique : seul le message et la praticité comptent.

    Je travaille avec ces 4 formats (MF, 24×36, APSC et Smartphone), selon ce que j’ai à faire.

    je pense donc que ce qu’il dit dans l’article est valable pour un type de photos données. Lorsqu’il aura davantage de recul (il est jeune), il éprouvera surement de besoin de changer encore…

  • Patrice Hick

    puisque vous avez censuré mon commentaire,je ne vais donc plus vous suivre…

    • Désolé Patrick mais nous n’avons pas censuré ton commentaire c’est Disqus qui a placé ton commentaire en indésirable. Il est désormais publié et visible un peu plus bas. Très belles photos de nature au passage.

    • Patrice Hick

      ok..je vais donc poser une question : dans les écoles de photographie,on apprend autre chose que la photo studio ?

    • Patrice Hick

      j’aimerai le voir à l’oeuvre devant un papillon au lever du jour avec ses culs de bouteille ! 🙂

    • Bien sûr que oui, l’école de photographie forme pour différents métiers, que ce soit le studio, la mode, la publicité, le photo reportage.etc. Le studio fait partie du cursus dans certains cas mais on apprend bien d’autres choses.

    • gna gna gna.. laisse moi deviner, t’es photographe ?

    • Patrice Hick

      je me suis demandé si j’allais te répondre…en fait non,je n’en ai pas vraiment envie…je vais donc te laisser dans ton ignorance crasse.

  • Pierre

    La démarche est intéressante et courageuse ! Par contre je ne suis pas complétement d’accord avec le terme bas de gamme car les optiques Canon USM sont déjà un cran au dessus des STM. De même l’emploi de plusieurs flash et réflecteurs nécessite un investissement conséquent sans parler du travail de post production qui n’est pas mentionné. On aurait aimé plus d’informations.

  • Claude B.

    Ce qui me dit rien c’est ”Bas de gamme” !!! ? Définition SVP!
    Le milieu de gamme est donc bas de gamme? C’est très prétentieux cette définition de haut de gamme.
    Les photos avec flous sont-elles faite avec du haut de gamme ou du bas de gamme?

  • point de repere

    j adore !!!!! ce n’est pas l’appareil qui fait le photographe mais le contraire !

  • Johann Cour

    Oui la démonstration est intéressante, mais j’aimerai connaitre les exifs des images.
    On dit bas de gamme il est quand même resté dans la famille des reflex hein… Enfin, j’aimerai bien voir ce qu’il fait en photo de gala de danse avec son  »nouveau » matos…

  • Anthony Turpaud

    Durant des années j’ai utilisé qu’un compact expert d’abord chez Nikon et ensuite Canon. Certe on peut voir les limites du matériel, mais ça n’empêche pas de faire de très belles images avec du matériel compact. De nombreux exemples sur ma galerie Flickr (https://www.flickr.com/photos/tonio06fr/)

  • Phil

    Je suis agent immobilier et je rêve de ne pas avoir à trimbaler mon DSLR et mon Sigma 10-20… Faites moi un bridge avec un 12mm, faisant des images aussi nettes que le vieux Panasonic FZ200, avec la wifi pour que je puisse faire un preview et declencher depuis un IPAD, et sans bruit jusqu’à 800 ISO et c’est clair, je jette tout le reste !

  • Phil

    e suis agent immobilier et je rêve de ne pas avoir à trimbaler mon vieux D200 et mon Sigma 10-20… Faites moi un compact avec un objectif fixe de 12mm, faisant des images aussi nettes que le vieux Panasonic FZ200, avec la wifi pour que je puisse faire un preview et declencher depuis un IPAD, et sans bruit jusqu’à 800 ISO et c’est clair, je jette tout le reste !

  • Phil

    Je suis agent immobilier et je rêve de ne pas avoir à trimbaler mon vieux D200 et mon Sigma 10-20… Faites moi un compact avec un objectif fixe de 12mm, faisant des images aussi nettes que le vieux Panasonic FZ200, avec la wifi pour que je puisse faire un preview et declencher depuis un IPAD, et sans bruit jusqu’à 800 ISO et c’est clair, je jette tout le reste !

  • Selinav

    Perso je me suis fait volée mon 700d avec le tamron 150-600 qui ne sont que du materiel amateur et déjà daté et je m’en mords les doigts.

    Aujourd’hui Je me suis fait prêter un 500d avec objectif canon 70-300. Sans parler du différentiel zoom qui n’est pas comparable, je suis ultra déçue, même à 100 iso les photos ont du grain. J’ai plein de franges avec des aberations chromatiques. L’autofocus est plus qu’ hazardeux, la mise au point patine. Un oiseau centré dans l’herbe, mise au point sur l’herbe… aucun piquė, difficile à rattraper même en raw. L’objectif ne doit pas être stabilisé et ça se connait.

    J’ai aussi testé le 1300d avec 18-55 DU KIT. Bien qu’ultra récent il supporte mal la montée en iso, même à 400 iso, ça bruite. niveau ergonomie faudra repasser aussi.

    Alors oui, si j’avais le temps en studio, pour du portrait gros plan, il n’y aurait peut être pas trop de differences sur un timbre poste affiché sur le web, mais quid de l’impression au format poster.?

    Quand je vois que les derniers canon ont une résolution de 50 millions de pixels, ça me fait rire.

    Apres effectivement si l’on met un reflex haut de gamme dans les mains d’un amateur, il fera peut être le même style de photo avec des compositions mal choisies qu’avec un reflex entrée de gamme.