Mise à jour le 21/02/18 : le Canon 100D n’est plus disponible à la vente. Vous pouvez par contre vous orienter vers le Canon 200D qui est son digne successeur.

« Si tu souhaites te mettre sérieusement à la photographie, le reflex est la voie royale ». Voici souvent le conseil photo que l’on entend. Et ce n’est pas faux, car un reflex numérique APS-C dispose d’un parc optique intéressant et permet surtout d’offrir un confort de visée et une excellente qualité d’image. Sauf qu’aujourd’hui, un appareil mirrorless (ou hybride) est également une bonne façon de s’équiper pour progresser en photographie, mais avec un poids et encombrement un peu moins important, tout en conservant une bonne qualité d’image.

En 2013, Canon a décidé qu’il y avait une troisième voie possible en sortant le Canon 100D, le boîtier reflex le plus petit et compact au monde. À l’intérieur, la technique du 650D, à l’extérieur, un boîtier léger et compact (pour un reflex). 3 ans plus tard, le Canon 100D est toujours au catalogue et pourrait être la bonne surprise du moment en raison d’un prix attractif. Sorti à 799€ avec le 18-55mm IS STM, on trouve aujourd’hui le Canon 100D en kit aux alentours de 430€, un tarif très intéressant. L’EOS 100D n’est plus disponible, le Canon EOS 200D l’a remplacé.

Nous avons décidé de tester le Canon EOS 100D pour voir s’il était toujours d’actualité dans ce monde où de nouveaux modèles sortent chaque année.

Canon-EOS-100D-test-phototrend_9

Canon 100D. Photos de produit réalisées au Nikon D800 + 24-70mm f/2.8

Prise en main et ergonomie

Un reflex numérique avec une taille de guêpe, difficile de l’imaginer tant les contraintes sont fortes, en raison du miroir et du viseur optique. Pourtant, c’est bien ce que propose Canon avec le 100D, le reflex qui reste encore, 3 ans après son lancement, le plus petit et léger de sa catégorie.

Un boîtier nu très peu encombrant

Mesurant 116.8 x 90.7 x 69.4mm et seulement 407g sur la balance (avec batterie et carte mémoire), le Canon 100D dévoile pleinement sa compacité lorsqu’on le prend en main. Au début de notre période de test, nous étions presque déconcertés par ce poids plume et cette petite poignée. Mais au bout de quelques séances, cette petite taille n’est pas vraiment un problème, sauf si vous disposez de grandes mains et n’aimez pas avoir un petit boîtier dans les mains. Le grip est cependant bien profond et dispose d’un revêtement antidérapant.

Canon-EOS-100D-test-phototrend_5

On trouve surtout l’avantage de ce petit format lors du transport et du rangement. Le Canon 100D trouve facilement sa place dans un sac à dos classique avec un wrap, surtout si vous utilisez l’objectif pancake ultraplat 40mm f/2.8 STM de Canon – pourquoi n’existe-t-il pas de kit avec cet objectif ?

Mise à jour : Michel-Philippe, en commentaire, proposerait plutôt un kit avec le 24mm f/2.8 STM, bien plus proche d’une focale « standard » (équivalent 38mm en 24×36).

Pour faire rentrer toute l’électronique dans un boîtier si petit, Canon a dû adapter les composants internes, notamment avec un capteur plus fin et un mécanisme d’obturation plus compact. C’est sûrement ce qu’il est possible de faire de plus compact avec un système à visée optique et miroir.

À noter : comme tout système à objectif interchangeable, il faut penser l’encombrement comme un tout. Dispose d’un boîtier compact et léger ne veut pas dire que l’ensemble sera léger et compact, surtout lorsque le 100D peut utiliser les objectifs de reflex à monture EF/EF-S.

Design et finition

Malgré sa petite taille, le Canon 100D dispose du même design que les autres boîtiers reflex de Canon. Vous ne serez donc pas déconcerté en le prenant en main si vous avez déjà photographié avec un reflex Canon, et c’est la même chose dans l’autre sens.

Canon-EOS-100D-test-phototrend_8

Le boîtier est construit en alliage d’aluminium et en résine polycarbonate et est plutôt bien fini. En main, l’appareil ne donne pas l’impression d’être tout plastique (contrairement au Canon 1100D) et offre une sensation de résistance rassurante. Bien sûr, sa construction est bien loin des boîtiers professionnels en magnésium et mieux vaut éviter une mauvaise chute ou un choc.

Au niveau ergonomique, le sélecteur de modes se trouve sur la partie supérieure droite. On dispose des habituels modes manuel et semi manuels (Av, Tv, P) ainsi que du mode automatique et de plusieurs modes scènes. Tous les modes scènes ne sont pas présents sur la roue et 6 autres modes sont relégués au niveau du bouton SCN, dont les modes HDR et Photo de nuit à main levée. L’allumage du boîtier se fait par un collimateur situé juste sous la roue de sélection de mode, avec également la fonction vidéo.

Canon-EOS-100D-test-phototrend_12

Pour filmer avec ce boîtier, il faudra passer en mode vidéo avant d’appuyer sur le bouton rouge d’enregistrement. Dans le cas inverse, ce bouton permet de passer en visée Live View. Un bouton d’accès rapide aux ISO est disponible sur le dessus, près du déclencheur. À l’arrière, quelques boutons permettent d’accéder aux fonctions de base (live view, correction d’exposition, réglages rapides), mais la majorité des réglages se font dans le menu et l’appareil ne dispose pas de boutons fonctions paramétrables.

Sur ce modèle, il n’y a qu’une seule roue crantée à l’avant. À l’arrière, il faudra donc passer par l’écran LCD pour choisir finement ses réglages. Pour une personne habituée aux boîtiers semi-pro, le 100D semble ainsi très simple, mais il ne faut pas oublier que la cible est ici l’amateur qui débute en photographie.

Petit détail : si le 100D ne dispose que d’un seul emplacement pour carte SD (compatible SDHC et SDXC), ce dernier se situe sous la même trappe que la batterie. Gain de place oblige.

Fonctionnalités

Maintenant que nous avons abordé l’ergonomie et la taille compacte du 100D, intéressons-nous à ses fonctionnalités. Ici, rien de nouveau sous le soleil, et il est plutôt intéressant de voir ce que Canon a pu caser dans ce petit format.

Canon-EOS-100D-test-phototrend_11

Commençons par l’élément le plus important : le viseur optique. Ce dernier couvre 95% de la scène et n’est pas très grand, voire même étroit. Avec des lunettes, vous serez sûrement obligé de vous y reprendre à deux fois pour voir l’ensemble de l’image. Le viseur est cependant lumineux et on aime ça. Un débutant qui passe d’un smartphone à un reflex trouvera d’ailleurs sûrement que ce viseur est juste parfait.

Canon-EOS-100D-test-phototrend_3

Ecran de réglages (tactile)

À l’arrière, l’écran de 3 pouces est bien défini (1,04 million de points) et est à la fois tactile et capacitif. Pas de rotule ou d’orientation, mais on ne l’attendait pas vraiment, car cela aurait engendré un poids et une épaisseur supplémentaire.

Le Canon 100D embarque un flash pop-up intégré qui pourra vous sauver dans certaines occasions. Mais pour utiliser un flash, nous vous conseillons de vous équiper d’un flash cobra. Cela tombe bien, le Canon 100D est compatible avec tous les flashs Speedlight de chez Canon. Comparé au 650D, le flash n’est pas capable de contrôler d’autres flashs Speedlites sans utiliser d’émetteur supplémentaire et son nombre guide est de 9 (contre 13 pour le 650D).

Flash intégré du Canon 100D

Flash intégré du Canon 100D

Canon-EOS-100D-test-phototrend_2

AF Hybride en mode Live View

Sur le papier, les collimateurs de mesure AF sont peu nombreux. On n’en compte que 9 au total, situé principalement au centre de l’image. Un seul de ces collimateurs, celui en plein centre, est croisé. Est-ce que cela pose un problème ? Nous le verrons dans la partie sur les performances. En mode Live View et vidéo, le 100D dispose du système d’AF hybride II. S’il n’est pas un foudre de guerre, il couvre cependant 80% de la zone d’image, ce qui est intéressant, notamment pour faire la mise au point en mode Live View en touchant simplement l’écran.

Canon-EOS-100D-test-phototrend_1

Menus du Canon 100D

En vidéo, le Canon 100D peut filmer jusqu’à 1080p à 30i/s, et même atteindre 60i/s en 720p. La capture son est cependant en mono, même s’il existe une prise 3,5mm pour y ajouter un micro externe.

Tout comme le 650D, le 100D ne dispose pas de module Wifi pour partager ses photos en mobilité ou bien contrôler l’appareil depuis un smartphone ou une tablette. Si vous souhaitez utiliser le Wifi avec cet appareil, il faudra passer par une carte SD Wifi, comme la carte SD Eyefi Mobi Pro que nous avons testée.

Les objectifs que nous avons testé

L’objectif EF-S 18-55mm f/3.6-5.6 IS STM est fourni en kit avec le 100D. Cet objectif a été lancé en 2013, en même temps que le boîtier, est dispose de la technologie STM pour tirer parti de l’autofocus hybride en vidéo et Live View. Sur le terrain, cet objectif de kit nous a véritablement étonnés par son piqué respectable, son silence et sa qualité globale. Mais sa taille fait qu’une fois monté sur le 100D, nous n’avons plus affaire au même petit boîtier compact et discret.

Canon-EOS-100D-test-phototrend_13

Objectif Canon 18-55mm f/3.5-5.6 blanc monté sur le 100D

Canon-EOS-100D-test-phototrend_15

Pour palier ce problème, nous avons également testé l’objectif pancake 40mm f/2.8 STM. Cette focale fixe, située entre un 35mm et un 50mm, correspond à une focale de 64mm en équivalent 24×36. Son véritable attrait est sa compacité et son ouverture de f/2.8. Cet objectif pancake complète ainsi à merveille le Canon 100D et pour un petit prix, puisqu’il est disponible aux environs de 150€. Dans le test nous indiquons sous chaque photo l’objectif utilisé.

Canon-EOS-100D-test-phototrend_10

Objectif Canon Pancake 40mm f/2.8 monté sur le 100D

Performances et qualité d’image

Que vaut le Canon 100D sur le terrain ? Est-ce que ce boîtier reflex mini a les performances d’un grand ? C’est la réponse à laquelle nous répondons dans cette partie. Le Canon EOS 100D utilise le même capteur APS-C CMOS 18 Mpx que le Canon 650D, avec le processeur DIGIC 5. Cela a le mérite de nous rassurer, car même si ce capteur est sorti en 2012, il reste encore très performant aujourd’hui avec une résolution raisonnable de 18 Mpx.

1/320s - f/8 - ISO 100 - 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/320s – f/8 – ISO 100 – 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

Performances

Canon a-t-il mis les performances d’un boîtier milieu de gamme dans une coque mini ? Pour nous, c’est le cas. Le démarrage du boîtier est rapide, la mise au point se fait sans tarder en utilisant le viseur optique et l’ensemble est réactif sans être survitaminé. En mode Live View, la mise au point se fait progressivement grâce à l’AF hybride et les optiques STM, mais il ne faut pas être pressé ou bien se trouver dans la pénombre. D’ailleurs, à ce sujet la mise au point est également plus molle à la visée optique dans des conditions de lumière difficiles, la faute aux collimateurs AF simples. Pour rattraper le coup, le collimateur central croisé doit être utilisé.

1/640s - f/2.8 - ISO 100 - 40mm (EF 40mm f/2.8 STM)

1/640s – f/2.8 – ISO 100 – 40mm (EF 40mm f/2.8 STM)

Quid de l’autonomie ? Le Canon 100D embarque une batterie LP-E12 et, selon le constructeur, l’autonomie se situe entre 350 et 380 vues. Nous n’avons pas fait de compte durant le test, tant cette estimation dépend de l’usage, mais le Canon 100D dispose d’une autonomie suffisante, notamment grâce à un viseur optique bien plus économique en énergie que le viseur électronique des hybrides. En plus, Canon n’est pas mesquin et fournit un adaptateur secteur pour recharger une batterie.

1/60s - f/10 - ISO 100 - 18mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/60s – f/10 – ISO 100 – 18mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

Le Canon 100D est-il taillé pour l’action ? Avec une rafale de 4i/s jusqu’à 28 images en JPEG (7 en RAW), il saura être utile au moment voulu, mais à condition de ne pas être trop exigeant, car le faible nombre de collimateurs rend le suivi du sujet difficile.

Dans l’ensemble, ce petit boîtier reflex est plutôt réactif et tient la draguée haute aux boîtiers d’entrée de gamme.

Qualité d’image

Nous avons testé le Canon 100D en Bretagne avec un climat changeant : soleil et pluie, calme et tempête. Dans l’ensemble, le Canon 100D délivre des images d’excellente qualité en JPEG, bien piquées et détaillées. L’objectif de kit 18-55mm nous a étonnés par la qualité des images rendues (pour un objectif de kit). Avec une distance minimale de mise au point de 25cm, il permet d’ailleurs de réaliser des photos en gros plan, chose très appréciable pour les amateurs de nature ou de détails qui achètent le kit.

Canon-EOS-100D-test-phototrend_6

Les photos présentées dans cet article sont des JPEG avec le réglage standard de l’appareil photo (et balance des blancs automatique). Sous certaines d’entre elles, le fichier RAW (CR2) est disponible.

1/125s - f/16 - ISO 200 - 18mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/125s – f/16 – ISO 200 – 18mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/200s - f/2.8 - ISO 100 - 40mm (EF-S 40mm f/2.8 STM)

1/200s – f/2.8 – ISO 100 – 40mm (EF-S 40mm f/2.8 STM)

1/80s - f/5.6 - ISO 125 - 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/80s – f/5.6 – ISO 125 – 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/200s - f/2.8 - ISO 100 - 40mm (EF-S 40mm f/2.8 STM)

1/200s – f/2.8 – ISO 100 – 40mm (EF-S 40mm f/2.8 STM) – Fichier RAW

1/500s - f/2.8 - ISO 100 - 40mm (EF-S 40mm f/2.8 STM)

1/500s – f/2.8 – ISO 100 – 40mm (EF-S 40mm f/2.8 STM)

1/400s - f/10 - ISO 100 - 40mm (EF-S 40mm f/2.8 STM)

1/400s – f/10 – ISO 100 – 40mm (EF-S 40mm f/2.8 STM) – Fichier RAW

1/200s - f/8 - ISO 100 - 40mm (EF-S 40mm f/2.8 STM)

1/200s – f/8 – ISO 100 – 40mm (EF-S 40mm f/2.8 STM)

1/250s - f/8 - ISO 100 - 40mm (EF-S 40mm f/2.8 STM)

1/250s – f/8 – ISO 100 – 40mm (EF-S 40mm f/2.8 STM)

1/160s - f/13 - ISO 100 - 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/160s – f/13 – ISO 100 – 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM) – Fichier RAW

1/400s - f/5.6 - ISO 100 - 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/400s – f/5.6 – ISO 100 – 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/160s - f/11 - ISO 100 - 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/160s – f/11 – ISO 100 – 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/500s - f/5.6 - ISO 100 - 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/500s – f/5.6 – ISO 100 – 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM) – Fichier RAW

1/250s - f/5.6 - ISO 100 - 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/250s – f/5.6 – ISO 100 – 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/160s - f/5.6 - ISO 200 - 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/160s – f/5.6 – ISO 200 – 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/250s - f/13 - ISO 200 - 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/250s – f/13 – ISO 200 – 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

Un mot sur la gestion du bruit numérique. Le Canon EOS 100D dispose d’une plage ISO de 100 à 12 800 ISO en natif. En mode automatique, on peut choisir d’aller jusqu’à 6400 ISO (fonction très pratique pour laisser l’appareil photo choisir) et l’appareil photo a une sensibilité extensible jusqu’à 25 600 ISO.

1/2500s - f/10 - ISO 3200 - 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM)

1/2500s – f/10 – ISO 3200 – 55mm (EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM) – Fichier RAW

Durant notre test, les images sont véritablement exploitables à ISO 3200 et même dans certains cas à ISO 6400. À partir d’ISO 12 800, l’image commence à moutonner un peu, mais reste finalement correcte, surtout après avoir appliqué un traitement de correction du bruit numérique. Chose étonnante, alors que d’habitude le format JPEG du boîtier lisse et atténue fortement le bruit numérique, dans notre test nous avons noté que le bruit était plus présent au format JPEG que sur le RAW, comme vous pouvez le voir dans cet exemple à ISO 6400. Cette remarque est cependant à prendre avec des pincettes, car on l’observe dans les logiciels Photoshop et Lightroom.

Comparaison ISO 6400 JPG vs RAW

Comparaison ISO 6400 JPG vs RAW (cliquer sur l’image pour la voir en grand)

Canon EOS 100D, l’appareil reflex ultime pour apprendre la photographie ?

Si nous avons voulu tester le Canon 100D même 3 ans après sa sortie, c’est que nous voulions savoir si cet appareil reflex valait encore le coup aujourd’hui. Faut-il acheter un reflex sorti il y a plus de 3 ans ? Pour le Canon 100D, la réponse est clairement oui, surtout si vous souhaitez débuter en photographie. Le reflex est encore aujourd’hui la voie royale pour apprendre la photographie pour de nombreuses raisons : viseur optique confortable, maniabilité et bonne prise en main, qualité des fichiers, parc optique développé, etc.

Aujourd’hui encore plus qu’à son lancement, le Canon 100D est LE reflex ultime pour apprendre la photographie. Avec sa compacité, il impressionne moins que les autres reflex mais délivre des images de qualité. Son prix réduit permet également de s’équiper à moindres frais : depuis sa sortie, le boîtier en kit a perdu 349€, soit plus de 40% de son prix d’origine (799€). On le trouve aujourd’hui aux environs de 360€ nu et 430€ en kit, alors pourquoi s’en priver ? L’EOS 100D n’est plus disponible, le Canon EOS 200D l’a remplacé.

Test du Canon EOS 100D, le plus petit reflex numérique au monde
Léger et compactEcran LCD de qualité et tactileBonne montée en ISO jusqu’à 3200, encore exploitable à 6400Prix
Petit viseur optiquePas de WiFiUtiliser des optiques STM pour tirer parti de l’AF Hybride en Live View et vidéoCollimateurs AF trop centraux et un seul collimateur croiséTrop simple pour un amateur passionné ?
8Note finale
Avis des lecteurs 76 Avis
2.4