Chris Corradino est un photographe professionnel, également professeur de photographie à New York, qui a beaucoup utilisé les reflex de Canon pour son travail, mais qui a récemment décidé de tout vendre pour ne se reposer que sur son unique micro 4/3, l’Olympus OMD EM10. Une position qui peut faire débat, mais que le photographe assume complètement et justifie simplement dans un billet d’humeur que vous pouvez retrouver en intégralité en anglais ici.

Il explique ainsi que parmi ses meilleures ventes de photos sur une banque d’images haut de gamme avec laquelle il travaille depuis 2 ans, les deux premières sont des photos issues de son Olympus. Même si la résolution n’est « seulement » que de 16 mégapixels, elle est bien suffisante selon lui pour réaliser les fichiers TIFF de 50MB exigés par l’agence en photographiant en RAW et en redimensionnant avec le logiciel Alien Skin Software.

© Chris Corradino - Olympus OM-D E-M10 - Photo la plus vendue sur sa banque d'image

© Chris Corradino – Réalisée avec la prise de vue « Live Composite » sur l’Olympus OM-D E-M10 – Photo la plus vendue sur sa banque d’image

Cette (presque) égalité de qualité entre micro 4/3 et plein format n’est pas la seule raison qui l’a faite basculer. Il ajoute la raison du coût plus raisonnable (mais quand on voit le prix des derniers hybrides micro 4/3 comme le GH5 par exemple, on peut contester), du poids minime de ces boîtiers et de la stabilisation 5 axes qui lui permet de réduire encore plus sa vitesse d’obturation.

Afin de contrer l’argument de la profondeur de champ trop large et donc d’un flou moins joli, il s’appuie sur l’utilisation de bons objectifs ouvrant jusquà f/1.8 voire f/1.2 pour un objectif Panasonic et offrant un bon bokeh. Le parc optique est d’ailleurs un argument qu’il défend en vantant les mérites des objectifs Olympus, Panasonic et Voigtländer, de qualité et plus économes.

Pour illustrer son argument, il compare le prix et le poids d’un objectif Canon de 300mm avec ceux de deux objectifs micro 4/3 de 12-40mm f2.8 et 40-150mm f2.8 qui permettent de couvrir l’équivalence en plein-format d’une distance focale entre 24-300mm constamment avec une ouverture de 2.8.

Ce billet d’opinion est cependant presque autant un coup de gueule porté à tous ceux qui vantent les mérites d’un reflex plein format coûte que coûte, sans laisser de chance aux APS-C ou micro 4/3 qu’une pure et simple défense de ces nouveaux boîtiers au capteur réduit. Chris Corradino se dit contre l’idée de « nourrir le système » du « plus c’est gros, meilleur c’est » et invite les photographes à faire de même, et à sauver de l’argent ainsi que leur dos.

Voici donc un changement radical et une opinion tranchée en faveur des micro 4/3, qui fait souvent débat dans le monde de la photo.

Qu’en pensez-vous ? Etes-vous du même avis, totalement contre ou plus nuancé ?

  • Toine Bouyakore

    Oui en effet, c est son « opinion » et il s’est bien fait pourrir et descendre sur Petapixel où il a posté son article. Néanmoins je serais interessé de tester le gh5 en photo dans le finistere et moi en echange je fais tester mon sony a7II.

  • Patrice Hick

    je retiens que de nouveau,l’argument principal est le gain de poids…tant que cet argument reste le principal pour passer à ce genre d’APN,je resterai donc avec mon reflex…(et je ne pense pas que « plus le capteur est grand,mieux c’est ,je suis en apsc avec mon D500 ,mais l’argument « poids » ,c’est un peu léger si je puis dire ! 🙂 )

    • Patrice Hick

      et je lis que ce monsieur est « prof  » de photo… si je fais un parallèle avec un autre secteur « artistique » ,un prof de cuisine est rarement (euphémisme 🙂 ) un chef étoilé…

  • J & J Photographie

    Je ne suis pas du tout d’accord !!! Je reconnais d’énormes qualités au système micro 4/3, mais il y a beaucoup trop de limite à ce système, l’ouverture est beaucoup trop faible ! Oui techniquement f1,2 est f1,2 mais si on compare une optique f1,2 sur un micro 4/3, sur un APS-C et sur un plein format c’est sans commentaire ! Le micro 4/3 pourra (sauf a coller l’objectif à votre sujet) donner l’impression de n’avoir quasiment pas flouté l’arrière plan ! Adieu vrai beau bokeh. Un grand angle (un vrai grand angle) coûte une fortune car la taille du capteur les limitent! La qualité d’image pure est en dessous d’un APS-C c’est visible à l’œil nu car la dynamique des capteurs micro 4/3 est en dessous des APS-C et très loin d’un Full Frame. Je pense qu’il faut rappeler que les seuls avantage des 4/3 sont la photo sportive, la macro, et la réactivité, vu la taille du capteur les objectifs type téléobjectifs sont très courant et abordables, et souvent les rafales sont top. Donc non ! Vu le prix de leur système, un Sony A7 ou A7II tout aussi compact est mille fois plus intéressant ! Ce sont de bons appareils complémentaires à un APS-C mais surtout à un Full Frame.

    • daudin

      d’accord avec J&J, bien sur tout dépendra de l’utilisation, des thématiques.
      Perso suis sur de l’animalier, jamais vu personne avec ce type de matos sur le terrain quand tu as besoin de monter à 3,4,ou 5000iso de recadrer à 100% bonne chance avec ton 4/3, le poids bin 400, 500 ou 600mm en objo t’es sur pied on s’en fout. Eventuellement avec les nouveaux 150/600 sigma ou tamron en ballade les gars y sont plus sensibles c’est vrai.
      Et pas trop d’accord avec patrice je suis resté sur de l’APS-C des années un pour des raisons financières deux pour le coeff multiplicateur (1,6 chez canon)
      déjà en comparant avec des potes leur 5D mark3 et mon 7D 2 pas d’hésitation, j’ai la chance d’avoir maintenant le 5D 4 et c’est SUR au moins en animalier (monté en iso et possibilité d’agrandissement) plus le capteur est grand mieux c’est

  • Tof

    Faut il avoir une rolex pour avoir l’heure ?
    Pas du tout. Une Swatch fait le même boulot.
    Alors certes, c’est moins bling bling.

    En photo c’est pareil. Pas besoin d’un full frame.
    Surtout que la photo ce n’est pas que l’utilisation du bokeh.

    • J & J Photographie

      Ce n’est pas une question de moins bling bling mais si pour le même prix tu a une rolex tu prendrais la swatch ? Non. Les micros 4/3 seraient deux à trois fois moins chère je dirais super, mais ils sont quasiment au même prix que les meilleurs APS-C ou certains Full Frame. Si on peut pour le même prix avoir un appareil qui est à l’aise dans tout les types de photos pourquoi ce limiter avec un système qui est techniquement limité ?

    • Tof

      Dans un premier temps, il faudrait préciser que les hauts de gamme Micro 4/3 sont au même prix que le bas/moyen de gamme FF. Ils n’atteignent pas encore les prix des hauts de gamme FF.

      Ensuite l’auteur lui même utilise un OMD-EM 10 qui n’est pas le haut de gamme M4/3. Donc il est deux à trois fois moins chere qu’un FF (il coute neuf entre 500 et 600 €)

      Ensuite il n’est pas techniiquement limité. D’ailleurs cela voudrait dire quoi au juste ?

    • J & J Photographie

      Petite précision, les micro 4/3 sont de très bons appareils photo, je dis juste que dans le monde professionnelles beaucoup après quelques mois retourne au plein format ou au minimum à l’APS-C. Pourquoi ? Les limites que leurs imposent le format.

      Sur du paysage, oui c’est vrai la différence ne saute pas aux yeux, sur de la photo de rue non plus. Mais je ne retrouve plus une étude très intéressante qui analysait le marché américain et japonais, 72% des acheteurs d’appareils photo le font en premier pour des…portraits. Il n’y a pas de règle et la composition est le plus important, mais le domaine ou le micro 4/3 est le moins à l’aise est le portrait, non pas que les portraits soit raté, car on est bien d’accord c’est le photographe qui prend une photo pas l’appareil. Mais avec le temps il y a une certaine frustration qui s’installe de ne pas pouvoir faire mieux, ne pas pouvoir réussir certains type de portrait, à moins de lâcher entre 800 et 1200€ pour une optique équivalente (je dis pas meilleure) à un APS-C ou un Full Frame. Bien sur avoir un fond flou n’est absolument pas une obligation, mais quand même très souvent un sujet bien détaché du fond est plus plaisant à l’œil, après chacun ses goûts, mais il y a plus de latitude de travail sur un capteur plus grand.

      La limite pour moi est que la taille du capteur implique beaucoup d’adaptation. Pour quelqu’un qui veut juste prendre de belles photos, je conseillerai l’achat d’un 4/3 mais pour quelqu’un qui veut progresser, qui veut s’aventurer plus en profondeur dans la photographie, non car il n’aura pas toujours les rendus qu’il souhaite sans investir d’avantage. Sans investir plus, pas de bons grand angle (800€), sans investir plus pas beaucoup de profondeur de champs.

      Ils ont été à la base conçus pour leur encombrement et tous recherchent la compacité moi le premier, mais par exemple les Sony A7 sont compact et plein format, à moins de 1000€. Les fuji aussi sont compact. Pour ceux qui veulent du reflex, les objectifs Canon et Nikon sont moins chère ou sinon d’occasion le parc est fourni.

      Les boîtiers micro 4/3 sont techniquement au top, leurs optiques aussi, mais entre 500€/800€ il y a des reflex (même si je pense que leurs fin est proches) qui permettrons aussi bien pour moins chère dans le temps. Et ce n’est pas pour rien si l’hybride le plus vendu de l’histoire est le Sony A6000 en APS-C…tous le monde y trouvait son compte, capteur suffisant prix intéressant.

      D’ailleurs honnêtement Panasonic à part avec son GH5 n’essaye pas trop de toucher le public professionnelle, Olympus oui avec de très bon boîtiers mais à des prix digne d’un D500 ou d’un A7II.

      Donc je ne dis pas qu’ils sont mauvais au contraire, mais que le meilleurs rapport qualité prix reste l’APS-C et pour ceux qui peuvent se le permettre le plein format.

  • Bonjour
    Cet article vient à point dans mes démarche personnelle. Je pratique la photo en amateur depuis 25 ans. J’avais un équipement Nikon (D700 + 24-70 + 70-200 + 50). J’ai éprouvé une lassitude et je me suis aperçu que que le matériel commençait à prendre la poussière. Et effectivement le poids était devenu un argument dissuasif. J’ai donc entendu cette petite musique du 4/3 et en juillet 2016 j’ai tout revendu pour un lx100 et un OMD EM1 + 12-40. Donc là, oui, quel plaisir de retrouver une légèreté, une maniabilité, un poids plume…puis au retour des vacances, on traite ces photos et on se dit, ben, c’est bien ! C’est aussi mieux qu’avant !..et puis, on tombe sur ces anciennes photos..et là le choc : la vérité est là, sous mes yeux. Je ne suis pas un spécialiste, un fana des explications de la profondeur de champs, du bokeeeeeh ni un geek extrémiste des grandes marques FF..mais tout simplement, j’ai trouvé mes images plus belles avec le plein format. J’ai serré les dents et j’ai continué..mais toujours rien à faire, ces anciennes images qui reviennent et qui ne supportent pas la comparaison à mes yeux….. Bilan : je viens de revendre mon olympus et son bel objectif quasiment neufs pour retrouver un canon 5D mark III et un 50. Et les premières photos sont réellement plus..belles. J’ai gardé le Lx100 pour le tout venant « pratique ». Je voulais partager cette expérience 4/3 – FF « à l’envers ». Encore une fois, ce n’est qu’un jugement de valeur très subjectif. Le mien. Bonne journée. M

  • Grym

    Pour ceux qui ont peur pour le dos à cause du poids du matériel… Faites un peu de muscu, c’est pas compliqué…

  • Yves Taschereau

    Je suis passé au Micro 4/3 il y a plus de 2 ans après avoir possédé du Nikon réflex pendant plusieurs années. Je possède actuellement le E-M1 Mk2 de Olympus avec d’excellents objectifs. Dans mon Club photo plusieurs sont passés à Olympus Micro 4/3, 30% des membres à date et ça continue. Pourtant la plupart de ces personnes avaient des Nikon, Canon, APS-C, Full frame. Ceux qui parlent contre le Micro 4/3 ne savent pas de quoi ils parlent puisqu’ils ne l’ont jamais essayé sérieusement ou même examiné sérieusement. Les gens sont accrochés à un standard figé dans le temps, le Full frame. Il existe de très bons articles qui comparent tout ça. Mais je dois l’avouer, une grosse caméra Canon avec un gros objectif ça fait plus professionnel!!!

    • Réponse sérieusement argumentée et non péremptoire. Magnifique.

  • Bernard

    Je ne suis que simple amateur et pas dès plus régulier, j’ai un Canon 750d avec lequel j’étais vraiment content, mais il restait la plus part du temps chez moi n’ayant pas le temps de faire des ballades uniquement photographique,car il ne rentrait pas dans mon sac à dos avec le reste de mes affaires. Je me suis donc posé la question de l’hybride pour avoir toujours mon appareil sur moi, bien entendu j’ai hésité entre fuji et un lumix gx80. Fuji me revenait trop cher. Je me suis donc orienté vers le gx80 qui sur le papier avait tout pour me plaire, sans prise en main préalable. Et bien après 5 mois d’utilisation plus que fréquente et après avoir pris en main de multiples fuji, j’en suis plus que content surtout depuis que je me suis acheté une optique de qualité. J’aime beaucoup pouvoir shooté en 4/3 natif, la qualité d’image par rapport au 750d est au même niveau, la légèreté, la possibilité de le glisser dans mon sac et l’ergonomie sont un plus que je ne regrette pas. Je n’ai pas retouché mon reflex depuis. Le seule défaut, c’est les iso 3200, une limite haute qui dans certaines conditions peuvent etre difficilement exploitables, mais comparer au 750d finalement la différence à cette sensibilité n’est pas flagrante. Surtout que depuis que j’ai le Pana leica 25mm f1.4 je ne monte plus si haut ! Et quel merveille cet optique.

  • Stocato

    Voici un sujet qui commence sérieusement a s’user tant il est utilisé. Si le nombre de pixels a tout prix est très discutable (j’en ai fait l’amère expérience entre un NIkon D800 ET un D750 qui ne lui envie rien et qui est même plus efficace en photo d’action) le format du capteur est a mon sens secondaire. J’ai utilisė un Olympus 4/3 j’en étais ravi, j’ai un fuji Xpro que je trouve formidable et j’ai mes NIkon 24×36 qui me sont indispensables quand je cours les ėtangs pour saisir un canard sauvage en vol ( pour info la sarcelle vole jusqu’a 100 km/h).
    En bref, chaque fois que j’ai rėussi une photo avec un appareil j’ai ėtė ravi de cet appareil, et chaque fois que j’en ai ratė une, ce qui m’arrive souvent, je rale après … moi même….
    Au final, je pense que le choix du boitier dėpend du type de photos que l’on pratique. Ce n’est que mon avis et il n’est pas forcément le bon.

  • Nyzen Tran Duy

    Je pense que les réflexes c’est plutôt pour les vieux. Les jeunes générations qui aiment la mobilité ne veulent plus s’encombrer du gros appareil photo ringard à papa.
    Perso jamais je n’achèterai un de ces énormes machin noir à la Fnac, je vois pas ce que je pourrai faire avec (à part peut être des séances d’haltérophilie).

    • Marc Photographie

      Le fait de ne pas comprendre la différence qu’il y a entre un compact et un reflex ne vous autorise en rien de dire qu’un reflex est « pour les vieux » sauf de passer pour un jeune imbécile.

    • Nyzen Tran Duy

      Et ou est ce que j’ai dit qu’il n’y avait pas de différence entre ces deux appareils ?
      J’adore les gens qui rebondissent sur les propos imaginaires des autres pour se convaincre d’avoir ensuite raison.

    • Marc Photographie

      Le simple fait d’appeler un Reflex un gros machin noir pour faire de l’d’haltérophilie prouve bien que le crétin c’est bien vous. Je réitère donc mes propos, quand on ne sait pas de quoi on parle on s’abstient de commenter. Prenez donc des cours photos, puis vous pourrez commenter lol.

  • Jérôme Hubert

    Je suis passé au µ4/3, il y a environ 2 ans. D’abord avec un panasonic GX7 puis un OMD E-M1.
    Je ne regrette absolument pas mon choix.
    Mon E-M1 et plusieurs objectifs me suivent à chacun de mes voyages et il est vrai que la légèreté de l’ensemble a été un facteur déterminant de mon choix.
    Au niveau de la qualité, personnellement je ne vois pas de différence avec mon 70D et à l’inverse, j’ai pu faire des photos avec l’E-M1 en base lumière que je n’aurais pu faire avec le canon. Notamment à cause de l’AF.
    Je fais de la photo très régulièrement et cela fat plus de 6 mois que je n’ai pas touché à mon 70D.

  • Personnellement je suis encore dans la complémentarité, surtout pour l’encombrement/poids. Un Canon 7D quand je sors faire une VRAIE session photo (avec tout ou partie de mon parc objo + pied + flashs + accessoires) et je prends mon Sony Nex-6 quand je me balade et souhaite avoir du bon matos en cas d’une opportunité photo à shooter (+ voyages, randos and co…).

    Mais je n’arrive pas à faire d’aussi jolis clichés avec le Nex-6… Le bokeh n’a rien à voir, les petits défauts sont visibles (aberration chromatique surtout) avec mes 2 objectifs (même en focale fixe).

    Plus que tout, une visée reflex me semble incomparable avec une visée électronique voire hybride. Mais c’est peut-être une vieille habitude de vieux photographe (bientôt 40 !).

    En revanche, cet hybride APS-C me dépanne souvent en condition de lumière difficile. Mais c’est sans doute parce que le capteur de mon 7D commence à se faire vieux, en comparaison avec le Sony.

    Ceci dit, à force de tester des hybrides plus modernes et plus performants (Panasonic GX8 entre autres), je vais peut-être finir par arriver sur quelque chose d’aussi puissant que mon vieux 7D, avec un bokeh de qualité et surtout une bonne gestion du bruit qui me feront changer d’avis et troquer mon reflex pour un hybride (avec une préférence pour le micro 4/3 effectivement).

    J’attends encore le modèle idéal : petit, léger, avec un bon capteur proche de celui d’un reflex, une visée hybride, un flash intégré, une bonne gestion de la montée ISO et un zoom passe-partout compact. Je lorgne chez Fuji (X-Pro mais trop gros, X100 mais focale fixe), chez Pana (GM5 mais pas de flash) et Olympus (OM-D e-m10 II). Mais je ne suis pas encore pleinement convaincu…

  • Cindy B.

    J’ai personnellement fait le choix du micro 4/3 il y a quelques mois à peine après 15 ans de reflex en tout genres. J’avais un Canon EOS 70D assorti de 3-4 objectifs. Un très bel appareil mais qui avait un gros défaut…il restait souvent à la maison car difficile à transporter en plus de toutes les affaires des enfants. J’utilisais pas mal mon smartphone mais je n’étais pas satisfaite de la qualité des photos même avec une appli pour débrayer les réglages manuels. A ce moment là je suis tombé sur un article à propose du micro 4/3 justement. Suite à quelques recherches j’ai fini par vendre la totalité de mon matos Canon pour acheter un petit Panasonic GX80 avec le 12-32mm. J’en suis ravie. Les photos sont excellentes et pour bien faire il rentre dans mon sac à main. Son seul défaut à mon gout c’est la batterie, avec la Canon le besoin de chargeur était beaucoup moins présent. La je pense qu’il va falloir que j’achète une deuxième batterie.

  • FabriceL

    J’ai commencé à pratiquer la photographie il y a deux ans. J’ai été assez troublé par ce « leitmotiv » selon lequel faire de la photographie sérieusement implique d’être équipé d’un réflex, de préférence FF etc… Je pense que cela n’est plus vrai actuellement, les mirrorless me semblent progresser très vite sur le plan technologique. Oui la qualité d’image demeure supérieure pour un FF, mais tout le monde ne se destine pas à des photos type magazine Geo…Un micro 4/3 avec une bonne optique (je suis un inconditionnel des focales fixes) a pour moi une qualité suffisante dans bien des situations. Et il n’y a pas que la qualité « technique » dans la photo qui compte, loin de là : les plus grands photographes ont fait des merveilles avec les limites technologiques de leur époque. Et l’encombrement…certes avoir un 5d avec un 70/200 (+ son paresoleil) autour du cou, cela en impose, les gens s’arrête de passer devant pour que la photo ne soit pas râtée, ça fait professionnel (et ce l’est). Mais n’étant ni journaliste, ni photographe professionnel, jamais je ne supporterai de trimbaler un tel matériel, j’aurai l’impression d’avoir une lunette astronomique autour du cou…J’utilise deux petits appareils un 100d, et un EM 10 m2, l’un en équivalent 35mm, l’autre en équivalent 60mm, objectifs pancakes, pour de la photo de rue. Peu encombrants, discrets, efficaces, qualité pour moi suffisante. Avantage au petit reflex ou au micro 4/3 pour la visée ? Honnêtement la visée optique du réflex ne m’apporte rien de plus, je suis même plus à l’aise en visant dans l’olympus : plus d’infos, vue rapide de l’image après prise, et une mise au point précise avec focus peaking dans le viseur me semble un gros avantage. Et n’oublions pas que transporter constamment son appareil photo, c’est le rêve.Les micro 4/3 permettent cela sans problème.

  • Marc Photographie

    Il est parfaitement légitime de vouloir changer de taille de capteur, de marque, de poids du matériel ou tout autres raisons….. Mais de vouloir comparer un FF et un 4/3 na pas de sens. Quand on fait du vélo un dimanche par mois ou quand on fait le tour de France on utilise pas le même matériel. Par ailleurs il existe des FF légers et compact comme la A7R. Si le 4/3 était équivalent au FF je ne pense pas que les constructeurs s’emmerderaient a faire du FF en Hybride.