DLSP est une rubrique qui vous permet de découvrir les « setups » photo de photographes, professionnels ou amateurs, connus ou anonymes, afin de dévoiler ce qu’il se cache dans leurs sacs photo.

Aujourd’hui c’est le journaliste Romain De Oliveira qui nous présente son sac photo polyvalent pour la pratique de son métier.


Je suis journaliste, formé en presse écrite et comme JRI (Journaliste Reporter d’Images, ndlr), et photographe amateur à mes heures perdues.

J’ai découvert la photographie il y a 15 ans, en m’emparant du vieux Praktica MTL3 de mon père. Après des débuts en argentique, je suis progressivement passé au numérique sur un Pentax K10D.

Mon matériel actuel me permet aujourd’hui de combiner la photographie et la vidéo, que je développe de plus en plus.

J’adore la photographie de paysages, c’est d’ailleurs ce qui m’a motivé à mes débuts. Plutôt réservé, j’ai encore du mal à photographier dans la rue mais je me fais de plus en plus de sorties ces derniers temps.

 

  • Un Manfrotto MB PL-B-220 : un peu lourd sur de longues sessions shooting, mais sa grande capacité est un vrai plus. Je garde toujours avec moi sa protection anti-pluie.
  • Un Panasonic GH5 : une merveille en vidéo ! Mais c’est aussi un super boîtier photo, qui plus est léger ! Il a récemment remplacé mon valeureux GH4. Je ne relancerai pas le débat sur la taille du capteur…
  • Il n’est pas sur l’image car j’ai pris la photo avec, mais le Galaxy S7 ne me quitte jamais. Un super photophone qui me permet souvent de shooter rapidement dans la rue, sur le vif. Il est omniprésent dans ma façon d’appréhender la photographie.
  • Un Panasonic 12-60mm f/2.8-4 : acheté en kit avec le GH5, je ne le regrette absolument pas. Un très bon objectif qui offre une bonne plage focale et un très bon piqué.
  • Un Panasonic 25mm f/1.7 : j’ai longuement hésité avec son grand frère qui ouvre à f/1.4 et c’est son prix qui m’a décidé. Moyen partout, il est néanmoins léger. Il ne quitte jamais mon sac.
  • Un Samyang 7,5mm f/3.5 : lui non plus ne quitte jamais mon sac. Petit, léger, bien construit, il sort de très bonnes images. À noter : entièrement manuel.
  • Un Tamron 70-300mm f/4-5.6 di ld macro : un vieux cailloux qui date de l’époque de mon Pentax K10D. Je lui ai récemment redonné une petite jeunesse grâce à une bague d’adaptation.
  • Un Pentacon 50mm f/1.8 : en monture M42, une bague d’adaptation lui a redonné vie. Je m’en sers principalement pour du portrait ou de la macro, grâce à des tubes d’extension.
  • Des filtres Cokin Pro ND U960 : je viens de les acquérir, pour mon prochain voyage dans les Highlands écossaises.
  • Un filtre Haida PROII S-MC : c’est une seconde main qui m’a pas mal dépanné, notamment en vidéo. Un must have pas cher.
  • Un filtre polarisant HOYA HRT : vissé sur mon 12-60mm dès que je fais du paysage.
  • Un Zoom H4n : très bon enregistreur pro, sur lequel je branche un micro-cravate Rode Smartlav+ (protégé dans la boîte Altoids).
  • Un Rode Videomic Pro : il ne quitte jamais mon boîtier lorsque je suis en tournage vidéo. En extérieur, je lui mets sa protection Deadcat de chez Rode également, contre le vent.
  • Un Joby GorillaPod SLR-Zoom : il ne quitte jamais mon sac. Ultra fonctionnel et léger, que ce soit pour la photo ou la vidéo. Je l’ai équipé d’une rotule Andoer BK-03, plus pratique grâce à son plateau ArcaSwiss, compatible avec les systèmes Peak Design.
  • Une courroie Peak Design Slide Summit : pratique et bien construit, j’adore.
  • Une sangle de poignée Peak Design Clutch 2 : elle ne quitte jamais mon poignet, une sécurité supplémentaire quand on a les mains mouillées ou autre.
  • Du petit matériel : une batterie externe à recharge solaire, une boîte de rangement pour mes cartes SD, une super poire soufflante fusée de chez Giottos. Bien sûr, un lecteur de carte Lexar LRW400 et un double chargeur de batteries Newmoa (couplé au chargeur d’origine Panasonic, il me permet de charger 3 batteries à la fois sur les 5 que j’ai).


Cette combinaison me permet vraiment d’alterner sans difficulté et sur le vif entre photo et vidéo, ce que je recherchais vraiment !

Retrouvez le travail de Romain De Oliveira sur FlickR et sur Instagram.