Connu pour ses sacs photo depuis de nombreuses années, Lowepro fait partie des références sur ce marché. Mais si la plupart de leurs gammes de sacs pour photographes sont destinées à transporter une quantité de matériel important, la gamme StreetLine lancée début 2016 vient, elle, proposer une solution plus légère et urbaine, utilisant le nouveau système de compartiments extensibles FlexPocket™.

Nous avons testé le modèle sac à dos de la gamme Streetline de Lowepro, le StreetLine BP 250.

Présentation générale

Le StreetLine BP 250 est un sac à dos sobre et élégant. On remarque tout de suite que ce n’est pas le sac avec lequel on va emporter tout son matériel sur le dos, mais bien la solution pour transporter ses affaires quotidiennes avec un hybride par exemple, tout en restant discret. Le sac est très fin et est construit pour le rester au maximum, même une fois chargé.

Caractéristiques détaillées du sac

  • Dimensions internes : 32,5 x 12 x 50,8 cm
  • Dimensions externes : 33,5 x 13 x 52 cm
  • Compartiment tablette : 22 x 1,5 x 27 cm
  • Compartiment ordinateur portable : 32,5 x 2 x 34,3 cm
  • Poids : 1,15 kg

Une poignée de portage est placée sur le côté gauche du sac. Un élément que l’on retrouve sur de plus en plus de sacs à dos, comme l’Everyday BackPack de Peak Design par exemple, en plus de la poignée traditionnelle, sur le haut du sac.

La poignée latérale est en cuir et est suffisamment plate pour se faire oublier.

À l’opposé, sont positionnées deux sangles, ainsi qu’une poche extensible.

La poche latérale est extensible, et peut accueillir une petite bouteille ou un trépied de voyage, maintenu par les sangles ajustables.

Deux grandes fermetures verticales encadrent la face avant du sac, et une poche frontale est présente sous l’ouverture principale.

Poche à l’avant du sac avec accès par fermeture éclaire imperméable.

Sur la face dorsale, c’est ici aussi très épuré. Il n’y a pas de passant pour attacher le sac à une poignée de valise, ni de sangle pectorale. Une sangle ventrale est placée tout en bas dans la doublure pour rester discrète si vous ne vous en servez pas.

Les sangles ventrales peuvent être rangées lorsqu’elles ne sont pas utilisées.

Les bretelles sont assez fines et rembourrées pour ne pas fatiguer lors du portage. Une longue lanière y est cousue sur chacune pour vous permettre d’utiliser les nombreux accessoires et pochettes de la marque.

Le dessous du sac est en matière bâche, étanche, résistante et rembourrée pour assurer la protection de vos affaires. Le sac tient par contre très difficilement debout tout seul.

La fermeture en rabat abrite une petite poche d’accès rapide, et permet de fermer le sac par clip, ajustable selon la quantité d’affaires à transporter.

La poche présente sur le rabat permet d’accéder rapidement à quelques affaires.

On retrouve à l’intérieur un compartiment ordinateur (13 pouces max) et tablette, désormais présent dans presque tous les sacs, sécurisable par une lanière. Une petite poche assez discrète est présente sur le haut du sac, idéale pour un portefeuille, téléphone ou tout autre objet à mettre en sécurité mais restant accessible.

Enfin, deux passants rigides horizontaux sont présents pour maintenir le compartiment amovible FlexPocket™. Ce système permet de créer un compartiment photo, grâce à un système d’insert à soufflets. Cela permet de ne pas être encombré avec le compartiment, lorsque l’on ne s’en sert pas. Nous reviendrons par la suite sur ce système.

Un deuxième passant rigide est disponible plus haut pour pouvoir accrocher l’insert photo et mettre des effets personnels en dessous.

On accède à l’intérieur du sac par le rabat principal sur le haut, mais également par une des deux grandes fermetures sur la face avant. Un accès très pratique qui évite de devoir sortir toutes ses affaires pour atteindre le bas du sac, et facilite l’accès en portant le sac sur une seule épaule. Il est par contre souvent nécessaire d’utiliser les deux mains pour tendre la fermeture éclair et la fermer, car sa structure étanche la rend un peu raide.

Matière et finitions

Vous aurez remarqué que la mention AW (All Weather – Tout temps) n’est pour une fois pas présente dans le nom de ce StreetLine BP 250, utilisée par Lowepro pour signifier la présence d’une housse de sac assurant la protection en cas de pluie. Ici le sac utilise une matière totalement imperméable et il n’est donc pas nécessaire de rajouter une housse pour garder vos affaires au sec. La matière hydrofuge extérieure du sac est un mélange de polyester et coton 600D Oxford, enduit pour assurer une parfaite imperméabilité. Le fond du sac vient terminer la parfaite résistance à l’eau, avec une surcouche en bâche du plus bel effet sur l’ensemble et permet de ne pas craindre de poser le sac au sol. Les 3 fermetures éclair extérieures sont elles aussi imperméables. Espérons retrouver ce type de revêtement sur les prochains sacs de la marque.

Toutes les fermetures extérieures sont prévues pour résister à l’eau et la poussière.

J’ai pu tester ce sac en condition de pluie importante et je peux vous assurer que la protection imperméable est très efficace, vu les averses que j’ai reçues sur la tête en moto avec ce sac. Il suffit de le sécher grossièrement avec un chiffon avant de l’ouvrir pour être sûr de ne pas faire rentrer de l’eau en l’ouvrant. Un très bon point.

Le tissus est entièrement déperlant et imperméable

Les poignées supérieure et latérale sont en véritable cuir lisse noir, de forme plate pour se fondre au maximum dans le design du sac. On notera seulement que la poignée du haut du sac n’est pas très bien placée. En effet, elle se situe dans le dos, sous le niveau de portage des bretelles ce qui ne la rend pas très accessible et pratique lorsqu’on en a besoin.

La poignée supérieure est placée sous les bretelles et n’est pas très pratique à l’usage.

Taillé pour le quotidien, qu’est-ce qu’on met dedans ?

On le sait d’emblée au premier contact du sac, ce StreetLine BackPack 250 n’est pas la solution pour emporter beaucoup de matériel. Et je dirais même qu’il n’est pas adapté pour du matériel de type boitier reflex, sauf si vous êtes utilisateur d’un Canon 100D et son 40mm pancake ultraplat. Le sac à une construction très étroite, que ce soit en largeur ou en profondeur. Il sera ainsi très compliqué d’y loger un boitier reflex et son/ses objectif(s). Ce sac est idéal pour un équipement léger comme un hybride à objectif interchangeable ou un compact expert, et ses accessoires.

C’est un sac taillé pour le quotidien, lorsqu’on veut emporter un ordinateur avec ou sans tablette et quelques effets personnels. Malgré sa petite taille, il est possible d’emporter pas mal d’affaires. Mais attention, si trop de choses sont chargées, les deux côtés du rabat rebiquent, plutôt que de le plaquer sur le sac à dos, car l’attache est en dessous et non en bout de rabat.

Une fois le sac bien rempli, le rabat ne se plaque plus contre le sac et fait une casquette qui n’est pas très esthétique.

J’ai pu transporter quotidiennement mon ordinateur et un iPad, ainsi qu’un pantalon de pluie roulé dans le fond du sac, le Fuji X100F, un carnet, un boitier à lunettes, papiers / portefeuille et toutes les geekeries désormais indispensables à la vie connectée.

Système FlexPocket™

À l’intérieur du sac on retrouve 2 lanières horizontales rigides pour maintenir un insert extensible FlexPocket™ à la hauteur souhaitée, qui permet d’accueillir un boitier et son objectif ainsi qu’un objectif supplémentaire. Mais si vous n’avez pas l’utilité d’un des deux compartiments, vous pouvez le replier, libérant ainsi l’espace, ou tout simplement replier les deux compartiments pour rendre l’insert totalement plat.

Lorsqu’il n’est pas utilisé, l’insert photo peut être replié à plat.

Des bandes de Velcro sont présentes sur les côtés des compartiments afin d’assurer le bon maintien plié du FlexPocket™. Une très bonne idée pour être sur qu’il reste bien fermé mais on se demande pourquoi Lowepro n’a pas profité de ces bandes pour également maintenir les compartiments ouverts ! Il aurait suffi d’inverser les bandes de Velcro d’un côté, pour qu’elles s’attachent à celles de l’autre côté. Un rabat supplémentaire sur l’insert serait également le bienvenue pour pouvoir poser ses affaires par dessus, sans risquer d’endommager le matériel.

Les scratch entre les deux emplacements de l’insert devraient être inversés afin de pouvoir les maintenir lorsqu’ils sont utilisés.

Car une fois à l’intérieur du sac, les compartiments ne sont jamais correctement bien ouverts, ce qui n’est pas dérangeant si vous ne les remplissez pas complètement mais c’est toujours mieux d’avoir le choix. Il ne s’agit clairement pas ici d’une contrainte de fonctionnement, seulement d’un malheureux oubli de la part des concepteurs. Du coup je préfère utiliser un wrap que l’insert d’origine avec ce sac. Dommage.

Confort

Malgré leur finesse, les bretelles apportent un bon confort de portage, même une fois le sac bien rempli. L’élastique autour de leur sangle de réglage permet de maintenir la partie qui n’est pas utilisée pour ne pas que ça pende, toujours dans une logique de sobriété et de simplicité, même visuelle.

Le panneau du dos du sac, lise et rigide, est confortable et uniformise la forme du sac en cas de chargement important. La sangle ventrale ajoutera un peu de confort également.


Jeux concours – Gagnez le sac Lowepro StreetLine BP 250 grâce à Digit-Photo !

Ce sac vous plait ? Tentez de le gagner !

Pour cela rien de plus simple, likez et partagez la publication Facebook ci-dessous.

Un tirage au sort aura lieu le mercredi 31 mai.

Mise à jour : Le concours est terminé, félicitations à Julien Vincent qui remporte le sac.

Lowepro StreetLine BP 250 : un sac fonctionnel et discret, taillé d’avantage pour le quotidien que pour la photo

Ce Lowepro StreetLine BP 250 m’a personnellement beaucoup séduit. Il est simple, esthétiquement sobre mais cache bien son jeu en permettant tout de même d’emporter pas mal de choses pour le quotidien. Il est parfait pour transporter peu de matériel et assure en plus une parfaite imperméabilité.

Un sac qui plaira beaucoup aux voyageurs qui ont un hybride ou un compact expert pour sa compacité et sa discrétion tout autant qu’aux urbains qui veulent un sac résistant et très bien adapté à une utilisation au quotidien.

Mais l’insert photo gagnerait à être repensé pour une utilisation plus simple. Espérons qu’une nouvelle version corrigera les quelques défauts de jeunesse.

Ce sac à dos Lowepro StreetLine BP 250 est disponible chez Digit-Photo à 139€.

Test du sac à dos Lowepro StreetLine BP 250
Compact et légerRésiste très bien aux intempériesNombre important de pochesStyle urbain et discret
Pas de sangle pectoraleLe rabat sur le haut du sac rebique des deux côtés lorsque le sac est chargé, ce qui affecte le style général du sacNe tient pas deboutSystème FlexPocket™ pas assez abouti
7.7Note finale
Fabrication / Finitions8
Confort7
Ergonomie Générale / Praticité8
Avis des lecteurs 0 Avis
0.0