Et si vous décidiez de ne plus vous contenter de poster vos photos sur Flickr, 500Px, Facebook, Instagram, Google Plus, etc., et preniez un peu de temps pour créer votre propre site de photographe ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est aujourd’hui très simple de créer son site internet de photographe sans s’arracher les cheveux et sans que cela vous coûte trop cher.

Avant d’aller plus loin, dans cet article nous parlerons de blog, de portfolio et de site internet de manière interchangeable. Aujourd’hui, inutile d’envisager de créer un site internet sans une section Blog où vous partagez vos actualités, les derniers shootings, vos coups de coeur, etc. Et inversement, un blog et un portfolio sont techniquement des sites internet puisqu’il s’agit de sites présentés sous une forme particulière.

Pourquoi créer votre site internet / blog ?

Aujourd’hui, vous avez sûrement un compte Flickr, une page Facebook et un compte Instagram sur lesquels vous partagez vos plus belles photos avec vos abonnés.

Pourquoi créer un site internet puisque les gens vous connaissent déjà sur ces réseaux sociaux et que c’est sur ces mêmes réseaux qu’ils viennent voir vos photos ?

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles il est intéressant de créer son site internet MAINTENANT, cela pourrait être l’occasion d’un autre article.

Pour faire court, en créant votre site internet vous prenez le contrôle. Vous prenez le contrôle de votre contenu. Vous prenez le contrôle de votre identité et de votre style (au lieu d’être une page parmi tant d’autres, au style identique et aseptisé). Vous n’êtes plus dépendant d’un réseau social comme Facebook où il est de plus en plus difficile de sortir du lot. Avec votre site internet, vous vous professionnalisez et montrez une facette de vous comme photographe actif.

En créant votre site internet, vous allez également améliorer diverses compétences : l’écriture, le storytelling, la mise en page de vos photos, et bien d’autres compétences importantes dans notre monde en constant changement.

cover

Au lieu d’investir du temps (et un peu d’argent) sur un profil d’un réseau social qui ne vous appartient pas, vous allez pouvoir capitaliser sur votre site internet et votre audience. Oui, les personnes qui visitent votre site sont votre audience, et non celle de [insérer le nom du réseau social que vous utilisez].

En créant votre site internet, vous ne devez cependant pas arrêter de communiquer sur les réseaux sociaux pour tout mettre sur votre site et attendre que les gens viennent voir vos photos. Non, créer votre site internet doit être le moyen pour vous de créer un « hub » photographique où vos lecteurs pourront découvrir votre travail en profondeur et en savoir plus sur vous, votre histoire, vos photos, votre passion pour la photo et vos prestations (si vous êtes photographe professionnel).

Un site web ou un blog est également une bonne solution pour ressortir vos photos de vos disques durs et les « exposer », un peu à la manière d’une exposition virtuelle. Ici, pas de tirage, pas de cadres accrochés aux murs, mais vous montrez vos photos au monde, c’est encore mieux ! C’est ainsi une bonne alternative à l’impression photo, même si nous vous recommandons d’imprimer vos photos.

Enfin, en créant votre site ou blog vous rencontrerez forcément de nouvelles personnes, en ligne, mais aussi en réel, car il existe encore une belle communauté de blogueurs et photographes qui apprécient l’entraide. D’ailleurs, si vous publiez un article qui pourrait intéresser les lecteurs de Phototrend, envoyez-nous un message.

WordPress, la solution la plus utilisée

Il existe aujourd’hui de nombreuses solutions pour créer un site internet. Certaines sont gratuites, d’autres payantes, d’autres fonctionnent sur la base d’un abonnement mensuel. Pour créer votre blog ou votre portfolio, nous vous recommandons d’utiliser le moteur de blog WordPress.

19_PM

WordPress est sûrement le moteur de blog le plus répandu au monde. En novembre dernier, une étude de W3Techs indiquait que 25% des sites internet au monde fonctionnaient grâce à WordPress. Open source et libre, WordPress bénéficie de très nombreux thèmes et plug-ins qui permettent de se créer un blog à son image sans toucher une ligne de code.

WordPress s’installe sur un serveur, mais fonctionne également directement en se créant un compte sur WordPress.com. Malheureusement, les services proposés par WordPress.com sont pour le moment assez réduits par rapport à ce que WordPress propose lorsqu’il est installé sur un serveur, et vous êtes en plus dépendant de WordPress.com.

Maintenant que vous avez compris l’intérêt de créer votre site internet, voici les 6 étapes à suivre pour vous mettre en selle.

Étape 1 : choisir son nom de domaine

Le nom de domaine est l’élément le plus important, car il correspond au premier contact qu’un lecteur va avoir avec votre site, votre blog, votre marque.

Pour choisir le bon nom de domaine, réfléchissez à quelque chose de court, facilement mémorisable et qui ne soit pas déjà utilisé par quelqu’un. Certains photographes utilisent leurs noms, d’autres utilisent un jeu de mots relatif à la photo. Les sociétés utilisent généralement leur nom ou leurs marques. Soyez créatif et brainstormez, votre nom de domaine sera affiché en haut de chaque page de votre site et sera sur vos cartes de visite, donc choisissez le bien.

Vous pouvez même utiliser un service de messagerie (comme Google Apps) afin d’utiliser un email du type prenom@monnomdedomaine.fr. Un vrai plus pour montrer votre professionnalisme.

Plusieurs extensions existent : le .fr, le .com, le .net, le .org, .co, etc. L’extension se choisit en fonction des disponibilités et le prix varie selon le pays.

Enregistrer NDD

Pour acheter un nom de domaine, le spécialiste est Gandi.net, mais de nombreux hébergeurs vous permettent de choisir votre nom de domaine lorsque vous choisissez votre hébergement.

Sachez que vous pouvez également acheter un nom de domaine et le rediriger vers n’importe quelle URL. Par exemple, si jamais vous vouliez rediriger votre site monnom.fr vers votre page Facebook, c’est possible. Mais là n’est pas l’objectif, vous l’aurez compris.

Attention, le nom de domaine ne s’acquiert pas, mais se loue, alors pensez à le renouveler (le service vous le rappellera à chaque échéance, mais on ne sait jamais).

Étape 2 : choisir son hébergeur

Pour faire tourner votre site internet, vous devez choisir un hébergeur qui va héberger votre site internet sur ses serveurs.

Il existe plusieurs types d’hébergement :

  • l’hébergement mutualisé ou partagé : vous partagez les ressources d’un serveur avec plusieurs sites internet tout en étant indépendant (vous ne pouvez pas voir les autres sites ni les modifier, et vice-versa). Cette solution est idéale pour débuter et commencer à se créer un site ou un blog, car c’est la plus économique, les coûts étant eux aussi mutualisés.
  • l’hébergement dédié : vous disposez de votre propre serveur chez votre fournisseur, ce qui vous donne beaucoup plus de liberté et vous permet de profiter de meilleures performances. Plus cher, ce serveur dédié est également complexe à gérer, car il vous faut des compétences informatiques pour l’administrer.

D’autres types d’hébergement existent comme le virtuel dédié, le dédié infogéré ou la colocation. Pour un simple site destiné à présenter vos photos, ces solutions sont selon nous surdimensionnées et nous ne les aborderons pas dans cet article.

À choisir entre un mutualisé et un dédié, nous vous conseillons de commencer par un serveur mutualisé sur lequel il est très simple d’installer WordPress et de faire tourner votre site. Rien ne sert de payer plus cher pour un serveur avec des capacités que vous n’utilisez pas. Si jamais votre site évolue, vous pourrez toujours décider de faire une migration vers un hébergement dédié.

Pour héberger vos données en France, il existe de nombreux fournisseurs. OVH et 1&1 proposent des hébergements mutualisés simples et disposant du meilleur rapport qualité/prix : vous pouvez héberger votre site pour environ 4 euros par mois, soit 48€ par an + la location du nom de domaine (10€ l’année environ, cela varie en fonction du fournisseur et de l’extension choisis).

Si l’audience de votre site évolue vite et que vous souhaitez passer à un dédié sans avoir de compétences techniques, vous pouvez également opter pour un service proposant de l’hébergement spécialisé WordPress comme WP Serveur, l’un des rares services français dans ce domaine.

Étape 3 : installer WordPress

Avant de pouvoir utiliser votre site internet, vous devez installer WordPress sur votre serveur. OVH et 1&1 proposent une installation en un clic, mais vous pouvez aussi allez sur WordPress.org et télécharger la dernière version de WordPress à installer sur votre serveur. Vous retrouverez toutes les consignes d’installation sur cette page. Au total, l’installation prendra environ 5 minutes !

Ensuite, pour vous aider dans votre usage il existe une très grosse communauté d’utilisateurs WordPress et de nombreux articles de blog vous aidant à débuter et à maîtriser cet outil de publication.

Vous pouvez également installer des plug-ins pour étendre les fonctionnalités de votre site.

Étape 4 : choisir un thème WordPress dédié à la photographie

Une fois votre site WordPress en ligne, il devrait être accessible à l’adresse que vous avez indiquée et afficher un joli article « Hello World » montrant qu’il est bien opérationnel.

C’est désormais le moment de réfléchir à un thème pour habiller votre site et lui donner une apparence qui correspond à l’image de photographe que vous voulez avoir.

Pour avoir passé de nombreuses heures à choisir des thèmes pour différents sites dans le passé, je vous conseille de ne pas vous attarder sur les thèmes WordPress gratuits qui sont généralement mal codés et bourrés de bugs. Lorsque WordPress évoluera, ces thèmes ne seront pas mis à jour et vous poseront forcément des problèmes.

Pour cette raison, je vous conseille de vous tourner vers des thèmes payants (généralement 40 à 50$ le thème, achat unique) qui ont plusieurs avantages :

  • leurs créateurs ont généralement un support (en anglais) où vous pouvez remonter les problèmes rencontrés et obtenir de l’assistance
  • le thème rapportant de l’argent à leurs créateurs, il a tout intérêt à le mettre à jour à chaque nouvelle version de WordPress afin de tirer profit de ses ventes et ses utilisateurs actuels.
  • il y a une certaine obligation de résultat de la part du développeur, même si malheureusement cela n’empêche pas certains créateurs d’abandonner un thème.

La plateforme de référence pour trouver des thèmes WordPress est ThemeForest. Sur ce site, uniquement en anglais, vous pouvez trouver des centaines de thèmes premium (payants) et les filtrer par thème ou type de site (blog, portfolio, etc.).

Voici quelques thèmes WordPress que nous vous recommandons actuellement :

  • Fluxus, parfait pour présenter un porfolio photo
  • Norris, un thème One Pager qui dispose également de modules Portfolio et Blog
  • SimpleMag, un thème plutôt magazine qui peut permettre de présenter différents projets photo
  • Kopy, un thème qui met la photographie bien en avant, plutôt orienté paysage et reportage
  • Develop, un thème de blog minimaliste
  • Nerduck, un thème portfolio encore plus minimaliste
  • Sunday, un thème avec des galeries d’images plein écran « à la Pinterest »
  • Flora, un thème pour les plus créatifs

Comme vous le voyez, il y a de très nombreux thèmes de qualité et le plus dur va être de vous décider et de ne pas procrastiner en vous disant : « il y a sûrement d’autres thèmes encore mieux, on verra demain » et 6 mois sont passés !

Petit conseil : avant de choisir un thème, vérifiez qu’il dispose de toutes les fonctionnalités que vous souhaitez utiliser. La première et la plus importante est de choisir un thème qui est « responsive », c’est-à-dire, qui s’adapte aux dimensions de l’écran (PC, smartphone, tablette). En vous faisant un petit cahier des charges, vous pourrez ainsi trouver l’outil idéal qui correspond à vos besoins.

Étape 5 : publiez, communiquez, publiez, communiquez, etc.

Créer son propre site WordPress pour exposer ses photos n’est que la première étape. De la manière que vous allez avoir une page Facebook que vous allez alimenter de manière régulière, il est important d’alimenter votre site/blog/portfolio de manière régulière avec du nouveau contenu.

Vous pouvez par exemple publier vos dernières photos, votre projet 52 ou 365, vos réflexions ou inspirations photo du moment. N’hésitez pas également à prendre la plume et ne pas proposer qu’un contenu visuel, vos lecteurs aimeront connaître les histoires derrière vos images.

© Jeff Sheldon

© Jeff Sheldon

Maintenant que vous avez votre site internet avec sa propre URL, partagez la bonne nouvelle sur vos réseaux, en signature d’email et faites vous des cartes de visite pro pour que les gens sachent où vous trouver sur le net lorsque vous les rencontrez. À ce sujet, n’oubliez pas de créer une page « À Propos » sur votre site pour vous présenter et offrir un moyen de contact à vos visiteurs.

Attention, il ne suffit pas de créer un site internet/blog pour devenir du jour au lendemain un photographe reconnu. Créer un site internet prend du temps, beaucoup de temps, tout comme planter une graine prend du temps avant de devenir un arbre, en l’arrosant de manière régulière.

Étape 6 : créer votre newsletter

À une époque, il y avait le flux RSS, mais aujourd’hui la majorité des photographes communiquent via les réseaux sociaux. Malgré tout, il peut être très intéressant pour vous de créer une newsletter gratuite pour vos visiteurs afin de pouvoir les recontacter et partager votre actualité avec eux.

Si vous êtes photographe professionnel, c’est d’ailleurs un excellent moyen d’entretenir une relation avec vos prospects.

Mailchimp

Pour gérer votre newsletter, nous vous conseillons Mailchimp. C’est le service que nous utilisons pour Phototrend. Jusqu’à 2000 abonnés, le service est gratuit et vous permet d’envoyer des newsletters de manière simple et très propre.

Conclusion

Avec ces conseils, vous devriez être prêt pour lancer votre site ou blog photo et présenter vos plus belles photos au monde entier.

Avant de terminer, pensez bien à une chose : si vous pensez publier 30 photos d’un shooting, regardez-les à nouveau et choisissez-en quelques-unes que vous mettrez sur votre site. Inutile de publier toutes vos photos. Focalisez-vous sur les meilleures images et la qualité ressentie sur votre site ne fera qu’augmenter. C’est aussi le secret des plus grands photographes : on ne voit que les photos qu’ils veulent bien nous montrer, et pas toutes ces photos qui n’ont pas passé l’étape de l’editing.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire !

  • Je dois être de la vielle école: site galerie codé from scrach
    Il y a quand même des thèmes wordpress vachement cool du coup j’hésite de migrer :p

    Pour l’hébergement OVH perso: 42€ avec nom de domaine inclus + installation automatisée de WordPress c’est vraiment bien 🙂 (en plus c’est hébergé en France)

    Par contre j’aurai bien aimé un article sur « l’utilité d’une page photo sur facebook » car je n’en trouve pas vraiment (même si l’on a une plus grande visibilité au près des proches, et peut être une plus grande facilité de contact pour les gens)

    • A l’époque j’avais aussi une galerie html créée avec iWeb.
      Pour la page Facebook je pense que cela permet surtout de dissocier profil personnel et privé avec une page plus orientée photographie. Ensuite tu peux toujours partager avec ton profil personnel certaines publications de ta page « photo ».

    • merci pour ton retour 🙂

  • max42300

    L’article m’intéresse car je projette de créer un site.
    Je cherche un outil d’utilisation facile et intuitive et ai été séduit par les possibilités de Wix avec lequel des amis ont créé leurs sites.
    Pour ceux qui auraient la connaissance des deux outils, quelles pourraient être les raisons qui me feraient choisir WordPress plutôt que Wix et donc justifieraient un effort de formation important?
    Merci d’avance pour votre aide.

    • Quels sont tes besoins précis ? Galerie photo, blog, autre ?
      Wix, je connais car ils font beaucoup de publicité mais je n’ai jamais essayé. Par contre sur les forums j’ai souvent pu lire que ce n’était pas une super solution. Dernièrement, Google a d’ailleurs désindexé de son moteur de recherche les sites Wix, sans raison apparente, il semblerait qu’il s’agisse d’un « bug ». A toi de tester Wix et de voir si cela correspond à tes besoins.

    • max42300

      Merci pour ta réponse.
      Mes besoins sont ceux assez classiques d’un photographe amateur: blog, galeries, présentation, liens vers sites amis et contact.
      Wix propose des modèles de sites qui correspondent à ce besoin et ont un look sympa. Le principal inconvénient que je lui trouve est que toute la mise en place du site doit se faire en ligne, mais pour un site simple cela ne me parait pas trop pénalisant.

  • Salut! très bon billet comme d’hab’ Damien! perso je suis assez fan du Théme Oshine V2 mais il n’a pas d’éditeur avancé sur WordPress donc difficile d’accès au néophyte! je pense que tu insiste pas assez sur un axe fondamentale du web celui du contenu et du coté « responsive » pour nous autre photographe c’est le poids des photos le danger … comme disait Bill Gates en 1996 « content is king »!

    • Sympa le thème Oshine, je ne connaissais pas. Ils ont un page builder donc tu devrais pouvoir t’en sortir non ?
      Tu as complètement raison sur le point du contenu et du responsive des images, cela pourrait d’ailleurs faire l’objet d’un autre article tellement le sujet est vaste. J’en parle d’ailleurs un peu dans l’article hein 😉
      Merci pour ton commentaire et bonnes fêtes !

    • Ouais il y a le builder, mais c’est plus abordable avec l’editeur avancé! C’est vrais qu’un article sur le contenu serait pas mal avec poid ideale pour le web et dimension etc… Combien mettre de photos etc… Bonne fêtes!

  • Raphaël Y.

    Dans les solutions possibles en dehors de wordpress, il existe aussi Koken http://koken.me qui est spécifiquement orienté photo. La gestion des photos y est bien plus facile que dans wordpress, avec même un plug-in pour Lightroom . De plus ça a été racheté récemment et la nouvelle équipe a l’air très dynamique. C’est sur un modèle freemium, mais rien n’empêche aussi de faire son propre thème.

    • Oui tu as tout à fait raison Raphael, nous suivons Koken de prêt à la rédac et on a vu ce rachat récent qui semble bien se porter. A l’occasion nous testerons la plateforme, mais là nous voulions nous concentrer sur WordPress qui est une solution éprouvée et qui ne risque pas de disparaître du jour au lendemain.

      Tu as un site ? Tu utilises quel CMS ?

    • Raphaël Y.

      Si j’en parle c’est effectivement que j’utilise Koken pour http://nonrien.eu . C’est un thème de base gratuit avec une typo Typekit (J’ai un abonnement à la CC d’Adobe) et qu’un plug-in gratuit permet d’intégrer facilement. Un des « avantages » est aussi le choix réduit dans les thèmes et les plug-ins qui évite au néophyte de se perdre dans la profusion de choix que propose WordPress. Donc, je suis loin d’être un débutant en site web, mais en 2 heures, j’ai pu monter mon site et publier un premier lot de photos, puis l’améliorer par la suite en continue. WordPress m’aurait sans doute demander plus de temps à la base.

      J’ai d’autres sites (pro et perso) sous WordPress ce qui marche très bien pour de la publication classique. J’avais essayé, il y a certes quelques années, de faire un site perso avec pas mal de photos en wordpress (avec le plug-in NextGEN Gallery), mais j’avais trouvé la gestion des photos assez compliquées, laborieuses et pas adapté à mes besoins « d’amateur » en photo. La nécessité de jouer avec les shortcodes de NextGEN m’avait un peu refroidi. Je pense que si je refaisais un site photo wordpress aujourd’hui, je m’y prendrais un peu autrement.

    • Je suis allé voir ton site. Un conseil sur les photos : au lieu de DSC0000.jpg tu devrais leur donner un nom ou titre, cela sera bien plus sympa 😉

    • Raphaël Y.

      Merci, pour ce petit retour, ça me dérangeais aussi, mais je n’aime pas donner un titre à mes photos. Elles doivent se suffire à elles-mêmes. Donc j’ai supprimé l’affichage du nom de la photo/fichier.

    • Entièrement d’accord. Koken est vraiment une solution intéressante surtout avec le lien Lightroom. J’ai failli migrer vers Lightroom pour ça. La gestion de la photothèque est bien plus performante que dans WordPress avec des options vraiment pensées pour des photographes. Il est encore un peu jeune, logiquement moins évolutif, mais aussi un peu plus lourd que WordPress pour les ressources serveur. Mais après c’est vraiment une solution à recommander.

  • Christine

    Merci pour cet article très intéressant. J’ai une question concernant WordPress.com. Est-il possible de passer facilement d’un site créé via cette solution vers WordPress avec hébergeur ? J’ai créé récemment mon site sur WordPress.com et j’ai rapidement été confrontée aux limites de cette solution en ligne…
    Merci d’avance pour votre réponse

    • Oui Christine, c’est possible grâce à la fonction d’exportation de WordPress.com et d’importation d’un WordPress auto-hébergé. Une fois le site répliqué, tu pourras ensuite fermer ton WordPress.com.

  • Perso, j’utilise Simple Mag pour mon blog adilboukind.com/blog/fr/ , mais je ne l’utiliserais pas comme porte-folio.

  • Florent

    Merci pour cet article intéressant.
    J’aurai voulu savoir si vous aviez déjà réalisé un comparatif des différents CMS pour photographes ? Débutant en photographie je souhaite créer mon site internet. Plusieurs confrères m’ont conseillés netfolio (www.netfolio.net) mais je sais qu’il en existe d’autres. Les connaissez-vous ? Avez-vous des conseils ?
    Je souhaite avoir une photothèque avec module e-commerce et un blog intégré.
    Merci pour votre réponse et bonne année à vous 🙂

    • Franck

      Bonjour perso, j’utilise http://www.photographes.com depuis plusieurs et je suis tres satisfait du service proposé.
      Bonne change dans tes recherches.

    • Florent

      Bonjour Franck, merci pour tes conseils.
      Après plusieurs tests entre netfolio, photodeck ainsi que photographe.com, j’ai finalement opté pour http://www.netfolio.net.
      Les fonctionnalités ainsi que l’affichage des images me semblaient plus poussé sur ce système que sur les autres. Je t’invite à y jeter un coup d’oeil si tu as le temps et que tu souhaites moderniser son site.
      A bientot 🙂

  • Guillaume

    Article fort intéressant, d’ailleurs je trouve les thèmes Fluxus et Norris très sympa je vais avoir du mal à choisir entre les deux. Les thèmes gratuits sont ils vraiments tous à écarter ou certains sortent quand même du lot?

  • Manu Kodeck

    Homo Pictor amateur, pour ma part, le thème WordPress gratuit « Quintus » me suffit https://milliersinstants.wordpress.com/

  • Laurence

    Bonjour tous 😉 En ce qui me concerne, j’en avais assez de proposer depuis des années des portfolios en simple visionnage. En tant qu’auteur, mon métier consiste à créer pour vendre des tirages d’art en éditions limitées. Du coup, j’ai quitté les options blogs pour me tourner vers une option « galerie en ligne »: http://www.lg-galerie.com Mon travail est consultable de la même manière et l’option d’achat peut-être immédiate. Cependant, bravo pour ce papier et surtout vos choix de templates. Vraiment bien.

  • Rodolphe Peru

    Bon billet, cela pourrait être intéressant de compléter par un autre article concernant l’intéraction de tous les médias sociaux et savoir les exploiter au mieux (instagram, twitter, facebook, snapchat, google+, youtube, etc …

  • J-François Dubourg

    Bonjour, merci à toute l’équipe pour vos conseil photo… Juste une petite « réaction » suite à cette petite phrase :
    « je vous conseille de ne pas vous attarder sur les thèmes WordPress gratuits qui sont généralement mal codés et bourrés de bugs. Lorsque WordPress évoluera, ces thèmes ne seront pas mis à jour et vous poseront forcément des problèmes. »

    En tant que développeur et utilisant beaucoup WordPress mais aussi des thèmes qui viennent de chez Themeforest et aussi du gratuit, je tiens a préciser qu’il y a quasiment autant de thèmes qui sont mal codés qu’ils soient gratuits ou pas.

    Et je m’étonne aussi de trouver dans votre sélection de ne trouver uniquement des thèmes qui ne viennent de chez (Votre partenaire ?) Themesforest 😉 :p

    Sinon coté photo encore merci à toute l’équipe

    • Bonjour Jean-François.
      Tu as tout à fait raison, il existe aussi de nombreux thèmes payants mal codés, d’où l’intérêt de passer par une plateforme comme Themeforest avec des notes et avis, et un historique de MAJ. On trouve de tout sur ce site, du très mauvais thème aux top du top.
      J’aurai pu nommer des développeurs de thèmes indépendants, j’essaierai d’en parler dans d’autres articles dédiés à tel ou tel thème.

      Question à toi en tant que développeur : comment sais-tu qu’un thème est mal codé ?

      Merci

    • Pascal CESCATO

      Je m’invite dans la discussion, parce que moi aussi j’ai trouvé surprenant de ne trouver « que » du Themeforest, avec des thèmes ne mettant pas en valeur les photos, tout au moins verticales.

      C’est d’ailleurs une manie que d’appeler thème photo des thèmes où la photographie n’est pas vraiment mise à l’honneur.

      ET il y a également d’excellents thèmes gratuits, bien codés, pour des photoblogs, tels que Fukasawa d’Anders Nören, Modern de webmandesign ou Atlantic par elevate360 pour ceux qui ont envie d’un thème (très) minimaliste.

      En ce qui concerne la qualité du code, rien ne vaut l’œil averti d’un développeur expérimenté pour évaluer la qualité du code… malheureusement à posteriori pour les thèmes dits « premium ».

      Pour ma part, j’utilise des outils comme Pingdom Tools pour juger la rapidité d’exécution, et des outils tels que Pagespeed ou Yslow pour voir la qualité du code html produit. Ce qui perment d’avoir une idée avant d’acheter le thème, s’il s’agit d’un thème payant.

    • Merci Pascal pour ton retour, on va regarder les thèmes gratuits dont tu parles avec attention.

  • Je relance le débat avec cette question : faut-il scinder blog et site photo ?

    • Pour moi, le blog doit être une sous partie du site photo. Sauf si tu ne parles jamais de photo dans ton blog 😉

  • vladimok

    Bonjour,
    – Koken est-il encore développé ?

    Moi j’utilise WordPress, c’est très bien, le seul gros problème pour, la gestion des photos est trop lourdes et demande trop de temps. Et le retour d’utilisation/visiteur est faible par rapport temps/investissement et il faut à côté développer toutes une stratégie de visibilité, communication etc Résultat, ont passe plus de temps à tout cela pluôt qu’a photographier.

    – Existe t-il d’autres systèmes comme Koken.
    – Site dédié

    Ou pourquoi pas réseaux sociaux directement, car maintenant dans l’ordre d’utilisation nous reseaux sociaux puis site WEB ?

  • Marion Lopez

    Bonjour, connaissez-vous des plateformes exclusivement réservées à la photo scolaire ?? Je cherche une solution pour septembre !