Depuis lundi 13 juillet 2015, et suite à une restriction présente dans la loi « Grenelle de l’environnement » de 2010 qui devient effective à cette date, les bords de route en zone rurale (villes de moins de 10 000 habitants) vont avoir le droit à un peu plus d’air et moins de pollution visuelle.

En effet, plus de 600 000 panneaux publicitaires devront être retirés du bord de route, sous peine d’une amende de 7500€ pour l’entreprise concernée.

Les panneaux concernés sont ceux des publicité, préenseignes et enseignes situés en bord de route en zone rurale. Seuls les panneaux relatifs à la vente et fabrication de produits du terroir, aux monuments historiques ou classés et aux événements culturels temporaires restent autorisés.

Cette nouvelle loi entrée en vigueur va ainsi permettre de nettoyer les bords de route de ces panneaux souvent moches et gênants visuellement avec pour conséquence directe une plus grande difficulté pour le conducteur à trouver une station essence, un supermarché ou restaurant sans l’aide d’une carte ou d’un GPS.

Mais en échange, les bords de route seront plus agréables et le paysage rural pourra ainsi être conservé de cette pollution visuelle qui a déjà envahi les villes. Espérons seulement que les panneaux liés au terroir, aux monuments et aux événements cultures temporaires ne viendront pas recouvrir ces espaces fraîchement disponibles.

D’ailleurs, pourquoi limiter cette nouvelle loi aux villes de moins de 10 000 habitants alors que ce sont souvent près des grandes villes que ces panneaux sont le plus présents ?

Pour les commerçants inquiétés par cette nouvelle loi, il sera toutefois possible d’intégrer de petits panneaux fléchés ou plans en entrée de ville sur des espaces mis en place par les communes.

Que pensez-vous de cette nouvelle réglementation ?

Crédit photo de couverture : Frédéric Bisson