Alors qu’une photo de Cindy Crawford soit-disant non photoshopée a fait grand bruit sur Internet le mois dernier, le débat juridique de la retouche photo est actuellement au cœur d’un amendement à la loi santé en France.

Cette loi, comparée à la loi interdisant l’usage des perches à selfie dans les lieux publics, n’est pas un poisson d’avril, et c’est tant mieux.

Il sera en effet peut-être bientôt nécessaire d’ajouter la mention légale « photo retouchée » aux photos publicitaires de mannequins passées par la case retouche. Cette mention serait à faire figurer sur toutes les photos où la corpulence du modèle aurait été modifiée numériquement.

Selon l’article L. 2133-2 du Code de la santé publique, seraient ainsi visées « les photographies à usage commercial de mannequins (…), dont l’apparence corporelle a été modifiée par un logiciel de traitement d’image afin d’affiner ou d’épaissir la silhouette ». Le non respect de cette règle pourrait être puni d’une amende de 37 500 euros ou bien 30% des dépenses concernant la publicité en question.

Heureusement pour certains, l’amendement ne concerne pas toutes les retouches, mais uniquement l’affinement ou l’épaississement du modèle. Les photos artistiques en sont exclues.

Cette proposition intervient dans le cadre d’un ensemble d’amendements adoptés par l’Assemblée Nationale visant à lutter contre le problème de santé public lié aux troubles alimentaires et psychologiques qui seraient engendrés par le culte de la maigreur dans la société.

Que pensez-vous de cette proposition d’amendement ?

Crédit photo : Tim Piper