Récemment décrié pour avoir censuré la photo d’une artiste féminine ayant ses règles, Instagram vient de mettre à jour ses règles de communauté pour mieux expliquer aux utilisateurs ses positions par rapport au droit d’auteur et à la nudité sur les photos.

Les règles n’ont pas changé, mais selon Instagram les explications sont désormais plus claires pour répondre aux questions des utilisateurs suite à des incidents à répétition.

Parmi les informations importantes mises en avant, le rappel que toute photo publiée sur Instagram doit être une photo que vous avez pris ou pour laquelle vous possédez les droits de partage.

Sur les droits d’auteur, voici le rappel d’Instagram :

Selon la plupart des législations nationales, le droit d’auteur est un droit reconnu par la loi qui protège les œuvres originales d’un auteur, telles que les livres, la musique, les films et les œuvres d’art. Dans la plupart des pays, le droit d’auteur ne protège pas les faits, les idées, les systèmes et les modes opératoires. Ceux-ci peuvent éventuellement être protégés par d’autres droits. En général, le droit d’auteur ne protège pas les faits ni les idées, mais peut protéger les mots ou images originaux qui expriment une idée.

Au sujet de la nudité sur les photos, Instagram indique explicitement ce qu’il accepte ou pas :

Nous sommes conscients qu’il arrive parfois que des personnes veuillent partager des images de nudité à caractère artistique ou créatif, mais pour un bon nombre de raisons nous n’autorisons pas la nudité sur Instagram. Cela inclut les photos, les vidéos et les autres contenus numériques présentant des rapports sexuels, des organes génitaux ou des plans rapprochés de fesses entièrement exposées. Cela inclut également certaines photos de mamelons, mais les photos de cicatrices post-mastectomie et de femmes qui allaitent activement un enfant sont autorisées. La nudité dans les photos de peintures et de sculptures est également acceptable.

Bonne nouvelle donc pour les femmes qui allaitent, vos photos ne devraient pas être supprimées, à moins que ces images rentrent dans la catégorie « certaines photos de mamelons ».