Avez-vous déjà ressenti cette impression d’être observé lorsque vous vous promenez dans la rue avec votre matériel photo ? Sans tomber dans la paranoïa, le matériel photo que vous transportez a une valeur marchande importante et il vaut mieux essayer d’être le plus discret possible pour ne pas attirer l’attention.

Dans ce Mercredi Pratique, nous allons vous proposer nos solutions testées et approuvées pour rendre votre matériel photo le plus discret possible.

Cet article tombe ainsi à pic pour les photographes qui déambulent dans les rues à la recherche de l’instant décisif ainsi que pour toutes celles et ceux d’entre vous qui partent en vacances à l’étranger, parfois dans des pays où votre matériel photo peut représenter plusieurs mois du salaire moyen sur place.

L’objectif est ici d’éviter d’attirer l’attention sur votre matériel tout en limitant au maximum les éléments permettant de discerner si votre appareil photo a de la valeur ou non. En effet, à choisir, un voleur à la tire va se concentrer sur le plus gros appât, avec le dernier appareil photo de marque, plutôt que sur la personne dont le boîtier semble tout droit sorti des années 60.

Pour photographier tout en discrétion, nous vous proposons également de lire notre article Comment photographier sans être vu ?

Un sac photo qui ne ressemble pas à un sac photo

Le premier conseil que l’on peut vous donner c’est de vous équiper d’un sac photo qui ne crie pas braguette « je suis un photographe avec du matériel professionnel dans mon sac, viens y jeter un oeil ». Les constructeurs de sacs photo semblent d’ailleurs conscient de ce problème car de plus en plus de nouveaux sacs sont plus sobres, malgré la présence de liserets de couleurs et de formes propres aux sacs photo.

Sur les sacs photo de marque, pensez à retirer toute étiquette ou logo de la marque pour être plus discret.

Pour les grands marcheurs, nous vous conseillons par exemple les sacs F-Stop (voir notre test du sac Loka UL) qui ressemblent davantage à des sacs de randonnée pour backpacker qu’à des transporteurs d’appareils photo.

Test_Loka_UL_19

Sac photo Loka UL de F-Stop

Si vous cherchez plutôt un sac pour transporter un boîtier et un ou deux petites optiques à la journée, le dernier sac photo Traveller 900 d’Inzago (lire notre test) ne ressemble pas du tout à un sac photo et pourra faire l’affaire.

Test sac photo Traveller 900 Inzago

Sac photo Traveller 900 d’Inzago

A noter que la meilleure solution pour camoufler votre matériel photo reste cependant de ne pas utiliser de sac photo à proprement parler mais plutôt un sac classique dans lequel vous pourrez mettre un insert photo. Il s’agit d’un compartiment renforcé permettant de protéger votre matériel photo grâce des parois en mousse. L’espace intérieur est ajustable grâce à des séparateurs amovibles et il en existe dans plusieurs tailles, selon votre matériel et la taille de votre sac.

insertphoto

Voici par exemple quelques références d’insert en vente sur Amazon. L’avantage de ce système est que vous pouvez protéger votre matériel photo sans renoncer à votre sac à dos habituel et lorsque vous ne souhaitez pas emmener votre matériel vous pouvez simplement laisser l’insert et son contenu à la maison ou à l’hôtel.

Ne sortez pas votre appareil photo si vous ne l’utilisez pas

Ce conseil est surtout un rappel : si vous ne prenez pas de photos, ne vous promenez pas avec votre appareil photo autour du cou. Bien sûr, le fait de devoir ranger et ressortir votre appareil à chaque prise de vue peut vous faire perdre de précieuses secondes et ce sera à vous de voir en fonction de la situation.

Pour gagner du temps et si votre appareil photo est bien protégé dans une housse en mousse, vous pouvez retirer le cache de l’objectif lorsque vous sentez que vous allez devoir ressortir l’appareil photo afin de ne pas faire l’erreur de sortir l’appareil, viser et vous rendre compte que le cache est resté présent sur l’objectif…

Utilisez une autre courroie que celle proposée par le constructeur

A l’achat de votre appareil photo, le constructeur vous offre souvent une très jolie courroie avec, écrit bien en gros et en couleur, la marque et le modèle de votre appareil photo. C’est peut-être utile si vous avez un trou de mémoire, ou pour vous saluer de loin entre photographes de la même « famille » mais c’est surtout le moyen le plus simple de repérer un matériel photo professionnel en lisant simplement ce qu’il y a écrit sur la courroie.

Nikon D700

Pour passer plus inaperçu et surtout camoufler ce dernier boîtier que vous venez d’acheter, investissez quelques dizaines d’euros supplémentaires dans une courroie qui n’est pas lié à votre matériel photo.

optech

C’est également l’occasion de vous offrir une courroie ergonomique et confortable pour soulager votre cou, ou bien encore une courroie plus à votre image. Parmi les marques reconnues, il y a les courroies ergonomiques Optech USA, les courroies Peak Design ou bien encore les courroies Black Rapid (notre test du système BlackRapid) qui permettent de transporter l’appareil photo en bandoulière avec un accès très rapide.

Adepte du système D ? Utilisez un marqueur permanent noir pour colorier les inscriptions présentes sur votre courroie d’appareil.

Utilisez un lens coat pour camoufler votre objectif

Dans notre article Comment photographier une manifestation, cette photo a attiré l’attention d’une lectrice se demandant ce qui était arrivé à l’objectif 16-35mm f/2.8 L d’Adil.

Matos (1 of 1)

La réponse est simple : l’objectif est protégé par un lens coat, une sorte de manteau pour objectif qui rend l’appareil plus sobre tout en masquant les inscriptions permettant de déterminer de quel objectif il s’agit. Bien sûr, les puristes pourront toujours reconnaître un objectif en fonction de son encombrement ou de la forme du pare-soleil, mais cela permet de passer bien plus inaperçu.

C’est d’ailleurs très utile si vous disposez d’un des téléobjectifs de la série L chez Canon qui ont une caractéristique très particulière puisqu’ils sont tout blanc.

lenscoatserieL

En plus de rendre votre objectif bien plus sobre, cette protection d’objectif permet de protéger l’objectif des égratignures ou des chocs, préservant ainsi sa valeur sur le marché de l’occasion lors d’une potentielle revente.

La marque américaine Lens Coat est la référence dans ce domaine et propose de nombreux revêtements pour les photographes animaliers, alors choisissez bien 😉

Masquez les inscriptions ou « signes extérieurs de richesse » avec du scotch vinyle type gaffer

Sans forcément passer par la case Lens Coat, vous pouvez également utiliser la technique du gaffer pour camoufler votre appareil et votre objectif.

Ce ruban adhésif noir, disponible dans tous les magasins de bricolage ou en ligne, permet de masquer certains éléments de votre appareil photo sans les abîmer car ce ruban est facilement décollable sans laisser de trace de colle (selon sa qualité et le temps qu’il sera resté collé sur votre appareil).

Nous vous conseillons ainsi de masquer la marque du boîtier présente généralement au dessus de l’objectif ainsi que le modèle. Pareil pour l’objectif et son cache. Vous pouvez même appliquer du gaffer sur les bords du boîtier pour prévenir contre les chocs ou égratignures, voire même l’utiliser pour rendre votre appareil photo un peu plus étanche (à vos risques et périls).

Simulez un matériel abîmé avec du scotch marron

Voici une astuce scotch puissance 2 ! Pour transformer en quelques secondes votre appareil photo en poubelle, il suffit d’y appliquer du ruban adhésif marron. Oui, il s’agit bien de ce ruban que vous utilisez pour faire les cartons lors des déménagements.

Avec ceci, votre appareil aura l’air d’un vieux modèle rafistolé et vous ferez sûrement fuir plus d’une personne mal intentionnée qui ne saurait que faire de cet appareil photo endommagé lors d’une revente.

Attention : le scotch marron laisse des traces par rapport au gaffer, donc utilisez-le avec parcimonie, ou alors appliquez déjà une première couche de gaffer en dessous.

Faites croire que l’écran de votre appareil est fissuré avec un sticker

Dans la même veine que la précédente astuce, l’idée est ici de dévaluer la valeur de votre matériel en faisant croire que ce dernier est abîmé. Il existe de nombreux stickers pour smartphones et tablettes simulant l’effet d’un verre fissuré. S’agit-il de stickers dédiés à des blagues entre amis ? Peu importe, tant que l’apparence est là.

autocollant-ecran-casse

Nous n’avons cependant pas trouver de boutiques vendant ce type de produit pour appareil photo.

Shootez en argentique ou avec un boîtier rétro

Enfin, pour éviter d’attirer l’attention sur votre matériel photo, vous pouvez tout simplement utiliser un vieil appareil photo argentique dont la valeur à la revente n’est qu’une fraction des derniers appareils photo numériques. Et si vous ne voulez pas repasser à l’argentique, regardez du côté des appareils photo au look vintage qui sont sortis ces dernières années comme le Nikon Df, le Fuji X100 et bien d’autres appareils compacts ou hybrides.

Nikon Df

Nikon Df

Avec tous ces conseils, nous espérons que vous pourrez réussir à passer un peu plus inaperçu avec votre matériel photo.

Mais attention, comme expliqué plus haut, ne soyez pas trop parano en pensant que tout le monde va observer votre appareil photo en attendant la première occasion pour vous le voler, cela risquerait de vous empêcher de réussir de très belles photos.

Avez-vous d’autres astuces que vous utilisez pour camoufler votre matériel et être plus discret ? Dites-nous tout.

Crédit photo de couverture : Adil Boukind

  • Une petite note pour le Lens Coat : il faut s’attendre à une petite perte de confort une fois installée. Cela dit, la protection et la discrétion que cela apporte justifient son achat.

  • Laurent GABILLEAU

    Bonjour,
    Une autre idée afin de sécuriser son matériel contre le vol, c’est d’utiliser une petit boitier GPS Géotraceur, sans abonnement, il en existe à petit prix et ils peuvent facilement se camoufler dans la doublure du sac ou même d’un étui d’objectif. Ils sont souvent utilisé pour s’adapter sur un collier de chien ou chat.
    Voila, et là, la police retrouve votre objet chéri et le voleur !!!

  • Utilisant surtout des boitiers argentiques (Minolta pour ma part), j’ai jamais vraiment eu de problèmes. Puis j’ai très recemment investi dans un X-T1 (OUAH), et bah ça passe toujours pour un argentique. Ce boitier est vraiment discret. La sangle sans inscriptions est un gros plus. Ou boitier seul à la main sans sangle, mais pas encore assez en sureté avec le fuji. Ne pas oublier les pancakes aussi, qui donnent « l’impression » cheap 🙂

  • Oui, le gaffer et la courroie lambda (en tout cas, pas un truc qui dit « eh oh, 5000€ de matos à bout de bras… » 😉 ), c’est aussi ma technique en voyage. Mais de manière générale, je crois que plus les appareils et objectifs seront modestes et petits, et mieux ça passera, et mieux on se sentira, et moins on attirera l’attention, et plus on sortira l’appareil, et donc meilleures seront les photos… Bref, le pire ennemi de la photo en voyage, ce n’est pas le potentiel voleur, mais la timidité et la parano…

    • Entièrement d’accord avec toi ! Le comportement du photographe est peut être le facteur le plus important.

      Cela dit, ces petites astuces peuvent quand même faire la différence à mon avis.

  • Richard LAURA

    Dans les grandes villes sans aucun doute que oui!
    Car il est beaucoup plus facile de se fondre dans la masse et passer quasi inaperçu.

    Mais dans une cité rurale comme la mienne, très difficile de se balader avec du matos photo, car les potentiels ladres ne savent pas faire la différence entre matos de valeur ou presque sans, d’un vieil argentique ou d’un « faux » argentique camouflant un numérique dernier cri de valeur, etc… etc…

    Et ces éventuels chapardeurs, sont prêts quasiment à tout pour augmenter leur fort maigre revenu.
    Qui plus est, il y a aussi des « chouffeurs » placés aux endroits stratégiques de promenades et il faut donc faire très attention de ne pas se retrouver au mauvais endroit, au mauvais moment, avec un appareil photo à la main!

    Delicatessen!

    Donc effectivement les idées de scotch et tutti quanti pour simuler un matos ayant beaucoup d’heures de vol est l’idéal!
    Si effectivement on persiste à vouloir faire des photos de rue, ceci dit, sans parano, car je connais bien ma ville et ses problèmes…

    Ou alors, les vieux argentiques quasi sans valeur comme mon Pentax MZ50 que j’aime bien et qui est tout de même bien performant avec l’avantage de pouvoir y coller tous mes objos numériques ou presque, puisque pour la plupart ce sont les mêmes qui sont interchangeables.

    C’est d’ailleurs le premier avantage de la gamme Pentax, que de pouvoir utiliser tous ses vieux cailloux aussi bien en argentique que numérique.
    Vous avez dit obsolescence programmée? Pentax K connait pas !!!

    Super idées donc, et aussi le traceur qui peut servir à surveiller ma femme 😀 je rigole bien sûr!

    Étant célibataire je n’ai que mes appareils à surveiller, mais je suis sûr d’avoir donné des idées à certains mddrrrrrrrr 😀

    Merci pour toutes ces bonnes idées à suivre!

  • Bernie

    Bonjour à tous,
    l’idée du traceur me plaisait bien (ainsi que ses nombreux usages) mais quelques recherches rapides (il est vendu sur de nombreux sites) laissent à penser que c’est un beau gadget quasi sans autonomie, sans gps (repérage par triangulation entre les antennes gsm) etc.
    Bref, beaucoup de promesses et autant de clients déçus !

    • Richard LAURA

      Bonjour et merci de l’info, Bernie…

    • Laurent Gabilleau

      Bonjour à tous,
      Bernie, as tu regardé du coté du WISTIKI ? Voici le lien.
      http://www.wistiki.com/1.aspx
      Autonomie d’un an. Ce système à l’air pas mal !

    • Bernie

      Bonjour,
      Je viens de le découvrir via quelques test (petite recherche sur « wistiki test ») et c’est le même principe que le traceur vu avant.
      C’est d’ailleurs le prix qui m’avait incité à faire quelques recherches ; sachant qu’on peut équiper une voiture d’un système de localisation (avec en plus commande d’arrêt du moteur à distance) mais que cette option, souvent réservée aux « grooosses voitures » revient à plusieurs centaines d’euros, je m’étonnais de trouver un engin à 20€ avec gps intégré, possibilité de l’appeler et d’envoyer un appel etc.
      Et du coup j’ai découvert du matériel plus sérieux, dans des marques connues, très efficace avec un vrai gps intégré mais on tourne aux alentours de 150€. C’est bien plus cher mais en comparaison du prix du matériel dans le sac photo, selon l’utilisation ça reste à envisager !

    • Laurent Gabilleau

      ok, tu peux nous aiguiller sur cet appareil ?

    • Bernie

      Ce genre d’appareils, de vrais gps ( http://www.mouchardgps.fr/?gclid=CKGh1LmL78UCFePItAodsCYAoQ).
      Visiblement le problème est toujours le même, l’autonomie ! Ou bien ça ne fait pas grand’chose et ça tient des mois, ou c’est performant (ex : véritable gps) et ça bouffe les batteries.
      Ça donne presque envie d’utiliser un vieux smartphone géolocalisable, avec une carte prépayée (en Belgique on en a à partir de 10€).
      Mais quel que soit le système, rien ne garantit qu’on retrouvera le matos 🙁

  • FABRICE TRINITE

    Je pense qu’il faudrait ajouter ce genre d’objectif :

    Objectif miroir à angle droit (ESPION)
    http://www.amazon.fr/gp/product/B005UELRKS/ref=pd_lpo_sbs_dp_ss_3?pf_rd_p=556244447&pf_rd_s=lpo-top-stripe&pf_rd_t=201&pf_rd_i=B004CN83KA&pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_r=16S2RAJNXV4C6W460RAW

    L’appareil type QX10 de Sony est aussi intéressant car on peut le planquer dans la main.

  • Alain L.

    Il y a une dizaine d’années j’ai fait un voyage de quinze jours en Sicile. À l’époque j’avais encore un Nikon F90x, donc Argentine. La courroie des reflex Nikon de l’époque était assez discrète. Mais connaissant la triste réputation des adolescents de Palerme, j’ai quand même pris la précaution de gaffer en noir tous les objectifs et le boîtier aux endroits où apparaissaient le nom Nikon. Je me rappelle encore que des jeunes de quatorze ans environ en scooter passaient près de moi, donc très près des trottoirs. Ils travaillent à deux. L’un conduit et l’autre essaye d’arracher le matériel des mains. leurs stratégies n’ont pas fonctionnées. J’ai toujours l’habitude d’avoir mon boîtier avec la courroie autour du cou. Et, ils n’ont pas su si c’était du matériel récent.
    Depuis, j’ai acheté moi aussi une courroie de marque OP/TECH. Je fais beaucoup de randonnées pédestres et une courroie en véritable élastomère est vraiment très confortable. J’ai un reflex Nikon D300 qui, avec grip, deux batteries et un objectif. C’est assez lourd surtout quand je marche en pleine chaleur pendant toute une journée et parfois pendant une dizaine de jours. La courroie est assez élastique est ne fait pas mal à la nuque. De plus, elle est très discrète. Quand je voyage, c’est toujours en voyage organisé donc en groupe,, et je pense que dans ces cas là il n’y a pas de grands risques surtout si on est accompagné d’un guide qui connaît le pays et parle la langue.
    Bonsoir à vous tous et bonne lumière.

  • Bernie

    J’avais lu sur un autre site que dans des grandes villes comme Paris où il y a énormément de magasins (et de sites) d’occasions, des jeunes étaient chargés de voler tout ce qui avait un gros objectif, sans distinction de marque. Peut-le scotch marron les aurait-il découragés ?
    Leur astuce consiste à s’approcher de leur victime « spécialiste de la photo » et de lui demander un conseil de réglage sur leur petit Compact, voire vieux Reflex. Et la malheureuse victime, une fois sur trois, va ranger son précieux Reflex dans son sac posé à terre pour s’occuper de notre voleur/photographe amateur…. aidé par un complice qui viendra dérober le sac avec tout le matos !

  • Article avec de bons conseils… Je viens d’apprendre qu’il est possible d’acheter directement des inserts photo (lorsque j’ai fait mon propre sac camouflage, j’avais dû acheter un sac photo d’occasion afin de le couper et l’insérer dans mon sac).

    J’avais même écrit de mon côté un article de manière général de « comment protéger son matériel », dont le camouflage, visible ici : http://www.endymion-photo.com/proteger-son-materiel-photo/

  • Calotype

    Comme me dit Bernie faites bien attention au niveau des traceurs, le premiers prix sont souvent uniquement des traceurs par triangulation des antennes GSM et non PAS un vrai GPS bien plus rapide et plus précis.

    Cela fait un moment que je regarde ce qui se fait, je suis un petit professionnel et je pense qu’un bon GPS planqué dans le sac avec une bonne batterie que l’on pense à charger avant chaque sortie, est une bonne solution avec un coup plus intéressant qu’une assurance.

    A noter aussi que les voleurs savent aussi que le sac qui contient les objets de valeurs peut être un moment pour se faire repérer par nous même si on les cherche ou par la police si on la contacte rapidement c’est pourquoi ils peuvent aussi vider le contenu dans un autre et jeter le sac d’origine. Raison de plus pour ne pas cacher l’émetteur mais plutot camouffler comme un accessoire photo ou même pourquoi pas dans un vrai-faux objectif.

    Voilà mon opinion !

  • Calotype

    J’ai oublié de rajouter qu’un traceur GSM ou GPS devient dans la majorité des cas impossible à localiser lorsqu’il rentre dans une habitation ou un immeuble.

  • Calotype

    Enfin si vous êtes parano geek hightech, prennez un bon vrai emetteur GPS ainsi qu’unpetit émetteur Bluetooth genre porte clé pour retrouver ces dernière.

    Le GPS vous permets de retrouver à quelques mètres sa position ou derniere position connu avant de rentrer dans une habitation par exemple.

    L’émetteur Bluetooth lui , qui n’utilise aucun réseau, vous permettra de retrouver l’objet par « proximite » physique directement entre lui et votre smartphone.

    Et si vous avez tout bien compris, ne rangez surtout par votre smartphone dans votre sac photo si vos clès de voiture ….

  • Guillaume

    Je ne critique pas cet article qui est instructif et bien rédigé.

    Mais c’est quand même dingue d’être obligé de camoufler ce que l’on aime (appareil, objectif…) sous prétexte qu’il y a un risque que quelqu’un nous vole.

    C’est comme les messages dans les gares « votre attention s’il vous plais, des pickpockets sévissent dans la gare, ne les tentez pas, gardez vos affaires près de vous, cachez vos objets de valeur ». C’est eux qui ont un problème et c’est à nous faire gaffe ! Mais c’est le monde à l’envers ma petite dâme !!!

    Perso j’ai un argentique Zeis Ikon qui à 50 ans et qui vaut aussi cher que mon EOS 7D Mark II et je ne vais pas coller du scotch dessus et devenir paranoïaque. Tout comme je refuserais de rouler avec une bâche sur ma Jaguar ou encore de regarder ma belle montre Starck sous une couche de colophane.

    J’ai voyagé dans des pays et vu la vraie pauvreté et bien je peux vous dire que moins les gens ont, et plus ils sont enclins à donner.

    Sinon les housses pour protéger mon bébé des caprices de la météo je dit ouiiiiii je ne connaissais pas et je vais regarder ça de plus près 😀

    • Tu as raison Guillaume, il ne faut pas céder à la paranoïa et si la photographie cesse d’être un plaisir en ne pensant plus qu’à masquer son matériel photo à la vue de tout le monde, c’est qu’il y a un problème. Mais mieux vaut prévenir avec ces conseils, qu’ils ne faut pas prendre à la lettre comme je l’indique dans l’article.

  • Pingback: 10 astuces pour la photographie de voyage()

  • Blue Vidéos Seven

    Très bon article, perso mes courroies de reflex sont neutres et on un petit plus, de cousus dedans, du câble de frein de vélo, deux câbles à gauche et à droite, les spécialistes de du vol, on souvent un couteau ou un gros cutter et vous coupe votre courroie vite fait, la ils seront surpris, les deux câbles sont justes soudés au mousquetons des deux côtés, la courroie passe entre et cousue après.
    Ca marche nickel

    • Excellente idée ! Là il faudra au moins une pince coupante pour arriver à bout de la sangle.

    • Blue Vidéos Seven

      C’est de bonne guerre Damien, mon reflex on ne me l’a pas donner, donc à gens mauvais, il faut trouver des parades, j’ai récupérer cette idée de mon maroquinier, il faisait pareil pour les sacs de femmes, les voleurs utilisent beaucoup le rasoir coup chou comme chez ton coiffeur, repris l’idée simple en plus.
      Le mec va pas attendre la police, il se barre.
      Mon père m’a souvent dit à son époque plus jeûne, le portefeuille poche arrière du pantalon, ils te passait un coup de coup chou pour te tirer le portefeuille, bon souvent la fesse prenait aussi des traces.
      Trop de sacs photos ou de sangles avec le nom du fabricant, une boîte d’Israël fait des sangles neutres et tout noir, enfin, dommage plus le nom en tête, mais je vais chercher et le mettre sur le site, aucunes pubs dessus et très agréable au porter, j’en ai pris une pour la tester, prix correct en plus.
      Déjà des sacs sans le nom, ou tu va voir ton maroquinier, il te fera du sur mesure, en cuir serait bien et avec une poche qui se déplie et recouvre lors de la pluie, si tu prend du Loweprow d’habitude, tu payera soit pareil soit un peu moins cher, on peut toujours arranger cet ennui de marque.

  • Blue Vidéos Seven

    Faites croire que l’écran de votre appareil est fissuré avec un sticker

    Regardez sur Amazon, pour un protégé écran du smartphone Sony Xperia C4, chez Stilgut, vendeur allemand il vend ca, j’ai pris un protege écran avec une feuille de verre dessus en plus, je te met le lien du mien, faudrait demander pour quel modèle.

    http://www.amazon.fr/gp/product/B00ZCHK880?psc=1&redirect=true&ref_=oh_aui_search_detailpage, tu casse la plaque de verre pour faire croire écran mort, ca m’a plus.

  • Blue Vidéos Seven

    http://www.amazon.fr/s/ref=bl_sr_electronics?ie=UTF8&field-keywords=StilGut&index=electronics-fr&search-type=ss

    Voir chez StilGut, il fait ca pour des téléphones, ca pourrait lui donner l’idée
    pour des écrans de reflex, pour lui ,c’est un marché intéressant, j’ai payé 20 euros pour 2 feuilles avec du verre blindé pour mon smartphone Sony Xperia C4.
    En plus ca pourrait protéger vraiment un écran de reflex ou juste faire croire que votre écran est cassé, au choix de l’acheteur.

    Le lien des produits de chez StilGut sur Amazon, vendeur Allemand, c’est un marché encore vierge de ce type de protection d’écran, j’utilise un produit qui protège l’écran et en plus se déplie et protège du soleil car en métal, 30 euros et coller par le photographe en 5 minutes de chez kokin, kaiser fait pareil.

  • Blue Vidéos Seven

    http://www.amazon.fr/s/ref=sr_nr_n_1?fst=as%3Aoff&rh=n%3A14054831%2Ck%3Ainsert+photo&keywords=insert+photo&ie=UTF8&qid=1432726297&rnid=1703605031?tag=phototrend-21

    Vraiment très très bien ses inserts pour y mettre votre matériel photo, reste plus qu’à trouver le sac de votre choix, une excellente idée, je garde l’ info.

  • Bruno Denis

    Chacun sa méthode