Avez-vous déjà ressenti cette impression d’être observé lorsque vous vous promenez dans la rue avec votre matériel photo ? Sans tomber dans la paranoïa, le matériel photo que vous transportez a une valeur marchande importante et il vaut mieux essayer d’être le plus discret possible pour ne pas attirer l’attention.

Dans ce Mercredi Pratique, nous allons vous proposer nos solutions testées et approuvées pour rendre votre matériel photo le plus discret possible.

Cet article tombe ainsi à pic pour les photographes qui déambulent dans les rues à la recherche de l’instant décisif ainsi que pour toutes celles et ceux d’entre vous qui partent en vacances à l’étranger, parfois dans des pays où votre matériel photo peut représenter plusieurs mois du salaire moyen sur place.

L’objectif est ici d’éviter d’attirer l’attention sur votre matériel tout en limitant au maximum les éléments permettant de discerner si votre appareil photo a de la valeur ou non. En effet, à choisir, un voleur à la tire va se concentrer sur le plus gros appât, avec le dernier appareil photo de marque, plutôt que sur la personne dont le boîtier semble tout droit sorti des années 60.

Pour photographier tout en discrétion, nous vous proposons également de lire notre article Comment photographier sans être vu ?

Un sac photo qui ne ressemble pas à un sac photo

Le premier conseil que l’on peut vous donner c’est de vous équiper d’un sac photo qui ne crie pas braguette « je suis un photographe avec du matériel professionnel dans mon sac, viens y jeter un oeil ». Les constructeurs de sacs photo semblent d’ailleurs conscient de ce problème car de plus en plus de nouveaux sacs sont plus sobres, malgré la présence de liserets de couleurs et de formes propres aux sacs photo.

Sur les sacs photo de marque, pensez à retirer toute étiquette ou logo de la marque pour être plus discret.

Pour les grands marcheurs, nous vous conseillons par exemple les sacs F-Stop (voir notre test du sac Loka UL) qui ressemblent davantage à des sacs de randonnée pour backpacker qu’à des transporteurs d’appareils photo.

Test_Loka_UL_19

Sac photo Loka UL de F-Stop

Si vous cherchez plutôt un sac pour transporter un boîtier et un ou deux petites optiques à la journée, le dernier sac photo Traveller 900 d’Inzago (lire notre test) ne ressemble pas du tout à un sac photo et pourra faire l’affaire.

Test sac photo Traveller 900 Inzago

Sac photo Traveller 900 d’Inzago

A noter que la meilleure solution pour camoufler votre matériel photo reste cependant de ne pas utiliser de sac photo à proprement parler mais plutôt un sac classique dans lequel vous pourrez mettre un insert photo. Il s’agit d’un compartiment renforcé permettant de protéger votre matériel photo grâce des parois en mousse. L’espace intérieur est ajustable grâce à des séparateurs amovibles et il en existe dans plusieurs tailles, selon votre matériel et la taille de votre sac.

insertphoto

Voici par exemple quelques références d’insert en vente sur Amazon. L’avantage de ce système est que vous pouvez protéger votre matériel photo sans renoncer à votre sac à dos habituel et lorsque vous ne souhaitez pas emmener votre matériel vous pouvez simplement laisser l’insert et son contenu à la maison ou à l’hôtel.

Ne sortez pas votre appareil photo si vous ne l’utilisez pas

Ce conseil est surtout un rappel : si vous ne prenez pas de photos, ne vous promenez pas avec votre appareil photo autour du cou. Bien sûr, le fait de devoir ranger et ressortir votre appareil à chaque prise de vue peut vous faire perdre de précieuses secondes et ce sera à vous de voir en fonction de la situation.

Pour gagner du temps et si votre appareil photo est bien protégé dans une housse en mousse, vous pouvez retirer le cache de l’objectif lorsque vous sentez que vous allez devoir ressortir l’appareil photo afin de ne pas faire l’erreur de sortir l’appareil, viser et vous rendre compte que le cache est resté présent sur l’objectif…

Utilisez une autre courroie que celle proposée par le constructeur

A l’achat de votre appareil photo, le constructeur vous offre souvent une très jolie courroie avec, écrit bien en gros et en couleur, la marque et le modèle de votre appareil photo. C’est peut-être utile si vous avez un trou de mémoire, ou pour vous saluer de loin entre photographes de la même « famille » mais c’est surtout le moyen le plus simple de repérer un matériel photo professionnel en lisant simplement ce qu’il y a écrit sur la courroie.

Nikon D700

Pour passer plus inaperçu et surtout camoufler ce dernier boîtier que vous venez d’acheter, investissez quelques dizaines d’euros supplémentaires dans une courroie qui n’est pas lié à votre matériel photo.

optech

C’est également l’occasion de vous offrir une courroie ergonomique et confortable pour soulager votre cou, ou bien encore une courroie plus à votre image. Parmi les marques reconnues, il y a les courroies ergonomiques Optech USA, les courroies Peak Design ou bien encore les courroies Black Rapid (notre test du système BlackRapid) qui permettent de transporter l’appareil photo en bandoulière avec un accès très rapide.

Adepte du système D ? Utilisez un marqueur permanent noir pour colorier les inscriptions présentes sur votre courroie d’appareil.

Utilisez un lens coat pour camoufler votre objectif

Dans notre article Comment photographier une manifestation, cette photo a attiré l’attention d’une lectrice se demandant ce qui était arrivé à l’objectif 16-35mm f/2.8 L d’Adil.

Matos (1 of 1)

La réponse est simple : l’objectif est protégé par un lens coat, une sorte de manteau pour objectif qui rend l’appareil plus sobre tout en masquant les inscriptions permettant de déterminer de quel objectif il s’agit. Bien sûr, les puristes pourront toujours reconnaître un objectif en fonction de son encombrement ou de la forme du pare-soleil, mais cela permet de passer bien plus inaperçu.

C’est d’ailleurs très utile si vous disposez d’un des téléobjectifs de la série L chez Canon qui ont une caractéristique très particulière puisqu’ils sont tout blanc.

lenscoatserieL

En plus de rendre votre objectif bien plus sobre, cette protection d’objectif permet de protéger l’objectif des égratignures ou des chocs, préservant ainsi sa valeur sur le marché de l’occasion lors d’une potentielle revente.

La marque américaine Lens Coat est la référence dans ce domaine et propose de nombreux revêtements pour les photographes animaliers, alors choisissez bien 😉

Masquez les inscriptions ou « signes extérieurs de richesse » avec du scotch vinyle type gaffer

Sans forcément passer par la case Lens Coat, vous pouvez également utiliser la technique du gaffer pour camoufler votre appareil et votre objectif.

Ce ruban adhésif noir, disponible dans tous les magasins de bricolage ou en ligne, permet de masquer certains éléments de votre appareil photo sans les abîmer car ce ruban est facilement décollable sans laisser de trace de colle (selon sa qualité et le temps qu’il sera resté collé sur votre appareil).

Nous vous conseillons ainsi de masquer la marque du boîtier présente généralement au dessus de l’objectif ainsi que le modèle. Pareil pour l’objectif et son cache. Vous pouvez même appliquer du gaffer sur les bords du boîtier pour prévenir contre les chocs ou égratignures, voire même l’utiliser pour rendre votre appareil photo un peu plus étanche (à vos risques et périls).

Simulez un matériel abîmé avec du scotch marron

Voici une astuce scotch puissance 2 ! Pour transformer en quelques secondes votre appareil photo en poubelle, il suffit d’y appliquer du ruban adhésif marron. Oui, il s’agit bien de ce ruban que vous utilisez pour faire les cartons lors des déménagements.

Avec ceci, votre appareil aura l’air d’un vieux modèle rafistolé et vous ferez sûrement fuir plus d’une personne mal intentionnée qui ne saurait que faire de cet appareil photo endommagé lors d’une revente.

Attention : le scotch marron laisse des traces par rapport au gaffer, donc utilisez-le avec parcimonie, ou alors appliquez déjà une première couche de gaffer en dessous.

Faites croire que l’écran de votre appareil est fissuré avec un sticker

Dans la même veine que la précédente astuce, l’idée est ici de dévaluer la valeur de votre matériel en faisant croire que ce dernier est abîmé. Il existe de nombreux stickers pour smartphones et tablettes simulant l’effet d’un verre fissuré. S’agit-il de stickers dédiés à des blagues entre amis ? Peu importe, tant que l’apparence est là.

autocollant-ecran-casse

Nous n’avons cependant pas trouver de boutiques vendant ce type de produit pour appareil photo.

Shootez en argentique ou avec un boîtier rétro

Enfin, pour éviter d’attirer l’attention sur votre matériel photo, vous pouvez tout simplement utiliser un vieil appareil photo argentique dont la valeur à la revente n’est qu’une fraction des derniers appareils photo numériques. Et si vous ne voulez pas repasser à l’argentique, regardez du côté des appareils photo au look vintage qui sont sortis ces dernières années comme le Nikon Df, le Fuji X100 et bien d’autres appareils compacts ou hybrides.

Nikon Df

Nikon Df

Avec tous ces conseils, nous espérons que vous pourrez réussir à passer un peu plus inaperçu avec votre matériel photo.

Mais attention, comme expliqué plus haut, ne soyez pas trop parano en pensant que tout le monde va observer votre appareil photo en attendant la première occasion pour vous le voler, cela risquerait de vous empêcher de réussir de très belles photos.

Avez-vous d’autres astuces que vous utilisez pour camoufler votre matériel et être plus discret ? Dites-nous tout.

Crédit photo de couverture : Adil Boukind