L’Union des Photographes Professionnels / Auteurs (UPP) vient de lancer une campagne de communication contre l’utilisation abusive du travail des photographes, souvent sans autre forme de rétribution qu’un crédit (et encore, celui-ci se fait de plus en plus rare).

La campagne s’intitule « chaque jour, le travail des photographes est utilisé sans leur consentement » et montre clairement la couleur avec une affiche montrant un photo reporter en train de photographier un paysage polaire, et une personne en costume, derrière lui, dans une position que vous aurez tous reconnu.

Cette campagne vient suite au constat suivant présenté par l’UPP :

Chaque jour, des photographes travaillent et témoignent de la réalité à travers leur regard. Chaque jour des photographes risquent leur vie pour nous tenir informés.

Chaque jour, des photos sont publiées sur internet, dans des journaux, des livres, des publicités, en y apportant de la valeur.

Mais le photographe continue d’être traité comme s’il ne produisait rien. Son travail n’a plus de valeur. Ce n’est pas qu’il soit mauvais ou que son travail ne vaille rien.

C’est beaucoup plus simple.

Chaque jour, ses photos sont utilisées par des milliers d’individus (presse, éditeurs, publicitaires, communicants) qui font comme s’ils les avaient trouvées par terre.

Avec cette image, nous voulons représenter la réalité économique violente, grossière et irrespectueuse que vivent les photographes.

Le crédit photo est bien indiqué : il s’agit de Denys Vinson.

Plus d’information sur le site de l’UPP.