Si le Mercredi Pratique est votre rendez-vous hebdomadaire sur le site, il arrive qu’il soit en retard… et n’arrive que le jeudi. Avec un emploi du temps chargé nous avons eu du mal à le boucler à temps, le voici donc avec un peu de retard : nous allons parler trépied, et nous avons même une petite surprise en fin d’article.

Trépied, tripod, monopode, ou tout simplement pied.

Les différents types de pieds

Les différences se situent au niveau du nombre de pieds, de la taille, de la matière de fabrication et du type de fixation de l’appareil sur le pied.
Nous nous retrouvons donc avec dans le désordre, des pieds de différentes tailles, pour compact ou reflex lourdement équipés, articulés ou rigides, en carbone ou en aluminium, avec un pied ou avec trois pieds, avec une rotule ou sans.

Différents constructeurs utilisent différentes méthodes pour verrouiller les « jambes » du trépied. Si votre trépied descend lorsque vous êtes en train de composer votre photo, le résultat peut être très différent de ce que vous imaginiez. Les marques renommées ont chacune leurs méthodes, qui fonctionnent toutes aussi bien, mais c’est un point important à prendre en considération lors de l’achat de ce dernier.

monopod tripod_carbon

Les plus fidèles d’entre vous n’auront pas oublié les Mercredi Pratique où nous évoquions les Gorillapod. De toutes les couleurs et en action.

A ce titre, n’oubliez pas que vous pouvez gagner un de ces modèles de Gorillapod au concours Phototrend « Un autre point de vue« .

Les nombreux usages d’un trépied

On vient de voir qu’il existait surtout deux types de pieds, les monopodes et les tripods. Les monopodes sont surtout utilisés en randonnée ou pour les scènes de sport, car très mobiles et très pratiques pour simplement stabiliser l’appareil. En revanche les tripods sont surtout utilisés pour des scènes posées, où le temps de composition de la photo n’est pas un facteur contraignant.

Voici une liste d’exemples évoqués dans certains Mercredi Pratique, mettant en pratique l’utilisation de trépieds.

Pour réaliser des montages de composition :

Panoramique avec duplication (si vous êtes un fervent amateur de panoramiques, pensez aux trépieds qui ont une tête graduée en degrés. Comme ça, pas d’erreur de calage de chaque photo).

trepied_pano

Réaliser une séquence photo

Pour réaliser des montages à l’aide de lumière :

Réaliser un bon lightpainting
Comprendre le HDR

Tout ce qui se passe en extérieur :

Comment prendre des photos de feu d’artifice
Comment photographier un orage
Comment photographier une cascade

Et surtout tout ce qui concerne une faible luminosité :

Faire ses premiers pas en photo de concert

Conseils et astuces

Quels critères pour choisir votre pied ?

En déplacement ou en voyage, le trépied peut être encombrant, ou trop lourd. Lors de votre décision d’achat, pensez à ce détail. Si vous voyagez beaucoup, vous aurez sans doute besoin d’un trépied plus petit, mais plus léger. A contrario, si votre principal intérêt est la stabilité orientez-vous plutôt vers un pied en alu.

Le trépied ne fait pas tout et il arrive que vous ne l’ayez pas sur vous. D’où l’intérêt des réducteurs de vibrations intégrés dans les objectifs récents et qui permettent de gagner en vitesse et en stabilité (voir notre MP sur le VR et l’IS)

Dernier conseil d’expérience personnelle, n’hésitez pas à mettre le prix. Le trépied est un outil « indispensable », mais qui ne suit pas l’évolution technologique, s’il est de qualité, vous pourrez sans problème le transmettre à vos enfants ou petits enfants (faites un tour sur les brocantes, il y a bon nombre de trépieds qui ont votre âge et qui sont en parfait état de fonctionnement).

Pour finir ?

Et pour fêter notre 50e MP, nous vous proposons de mettre nos conseils à l’épreuve et de nous proposer votre photo dans le cadre du concours anniversaire « Un autre point de vue » : nous le prolongeons jusqu’au salon de la photo, où vous pourrez d’ailleurs retrouver notre partenaire Kerpix.