La lumière est la composante principale de toute photo. Elle est composée de différentes longueurs d’onde, c’est-à-dire différentes couleurs. Une fois assemblées, ces couleurs créent l’image qui se fige sur nos capteurs.

Le principe des filtres est de choisir quelles longueurs d’onde / couleurs passeront à travers l’objectif – ou non. En fait, en empêchant une couleur de passer, le photographe peut modifier la perception de la réalité avant même le post-traitement.

filter

Le numérique et tous les avantages qu’il apporte pour ce post-traitement ont marqué un certain coup d’arrêt des filtres créatifs ou colorés.  Naturellement, vous pouvez faire de nombreux essais avec tous ces filtres et obtenir de très beaux résultats, mais les logiciels comme Lightroom et Aperture, et bien évidemment Photoshop, les remplacent aisément. Pourtant certains continuent d’améliorer sensiblement la qualité des images, et c’est de ceux-ci que je vais parler ce soir.

Le filtre polarisant

L’un des plus connus est le filtre polarisant. Sans trop rentrer dans la partie technique que je ne maîtrise pas – la physique n’a jamais été mon fort ;),  la lumière est une onde électromagnétique et le champ électrique de cette onde peut décrire, en fonction du temps, une élipse (polarisation éliptique) ou une ligne rectiligne (polarisation rectiligne). Le filtre polariseur va ne laisser passer que la polarisation rectiligne.

Ces filtres sont très efficaces pour éviter les reflets de l’eau, des surfaces humides, des glaces, vitres… de tout ce qui n’est pas du métal. Autre avantage :  il augmente la saturation des couleurs, sans que ce soit trop excessif, et améliore le contraste. Finalement, c’est un peu comme regarder la même photo sur un écran mat et sur un écran brillant : sans être plus fidèle ou mieux défini, l’écran brillant donne aux images des tons plus chaleureux et des couleurs plus vives. Ce filtre fonctionne grâce à une bague permettant de régler plus ou moins l’effet.

Le filtre UV

D’un point de vue technique, si l’on regarde le spectre des couleurs et leur longueur d’onde, les UV (ultra violet) sont les ondes les plus courtes et la couleur la plus proche est le bleu. Sachant que nos capteurs sont sensibles aux trois couleurs primaires, la couleur bleu peut être altérée par les UV : si votre scène est très exposée au soleil, vos couleurs ne seront pas parfaitement fidèle, en particulier ce bleu. Le filtre UV réduit ce défaut et diminue les effets du voile atmosphérique. C’est particulièrement vrai en altitude, où les rayons UV sont plus forts.

D’autre part ce filtre a un gros avantage avec les objectifs récents. Ces derniers étant déjà traités contre les UV, il ne change souvent rien à votre image. C’est donc un filtre que vous pouvez laisser constament sur votre objectif et qui, comme le pare soleil, le protègera (bien que certains, principalement sur des objectifs très haut de gamme, préfèrent l’enlever).

nd-filter

Le filtre à densité neutre / densité neutre gradué (ND et GND)

Le filtre à densité neutre assombrit l’image de plusieurs diaphragmes en fonction de sa densité. Il permet ainsi de photographier avec une faible profondeur de champ (diaphragme fermé) et un éclairage fort (encore plus de lumière) sans être dans une impasse technique. Il permet également d’allonger le temps de pose jusqu’à plusieurs secondes ou minutes afin de réaliser une photo en pose longue. Voici par exemple un test du système de filtres Nisi avec un filtre ND1000.

Le filtre ND est plein alors que le filtre GND (gradué) n’est sombre que sur une partie, permettant ainsi de photographier des scènes comme un coucher de soleil, ou bien une scène sombre avec un ciel clair.

 

C’est d’ailleurs ce type de filtre que Louis-Thibaud Chambon nous conseillait dans le Mercredi Pratique expliquant comment photographier une cascade.

Quelques exemples de marques de filtres reconnues

En glanant toutes les informations, test et avis possibles sur le web, certaines marques et modèles sortent du lot. Je ne les ai pas encore testées mais ces quelques exemples vous éviterons de nombreuses recherches.

C’est le cas des filtres Hoya, mais aussi Tiffen ou Cokin. L’idéal bien sûr est de pouvoir les essayer chez un vendeur ou de se les faire prêter par un ami pour faire votre choix.

Vous pouvez retrouver de nombreuses références sur la boutique en ligne Lovinpix qui est la référence pour moi en terme de filtres photo.

Maintenant il est évident qu’il existe de très nombreux filtres pour de multiples usages, et donc que ce billet est incomplet. J’attends vos remarques et idées avec impatience.