Votez pour la série « Coexistence » de Pierre-Louis Ferrer aux Zooms 2024 du Salon de la Photo

Tamron 50-300 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD : un télézoom léger et ultra-polyvalent

Tamron dévoile un nouveau téléobjectif pour les hybrides Sony plein format. Avec sa plage focale, le Tamron 50-300 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD (modèle A069) rappelle beaucoup le zoom 50-400 mm lancé par la marque en 2022. Cependant, il s’en distingue par un tarif plus abordable et un poids presque deux fois inférieur. Retour sur les caractéristiques de cet objectif intrigant.

Tamron 50-300 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD : une plage focale atypique mais pertinente

En juillet 2022, Tamron avait fait couler beaucoup d’encre (virtuelle) lors du lancement de son « ultra-téléobjectif » Tamron 50-400 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD. Offrant un zoom x8, il visait à concurrencer les zooms 100-400 mm – tout en offrant une focale 50 mm considérablement plus large.

Avec ce nouveau 50-300 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD, Tamron rogne de 100 mm la focale la plus lointaine… mais conserve (et heureusement) la focale de 50 mm.

Ce nouveau zoom x6 vise à rivaliser avec les objectifs « classiques » 70-300 mm – tout en permettant de cadrer plus large. Ainsi, pas besoin de changer d’optique pour une focale plus courte. Sur le terrain, cela offre une certaine dose de polyvalence supplémentaire. Notez qu’il complètera très bien un objectif comme le Tamron 17-50 mm f/4 Di III VXD, lancé il y a près d’un an.

Voici la liste des caractéristiques du Tamron 50-300 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD :

  • focale : 50-300 mm (équivalent 75-450 mm en APS-C)
  • format de capteur maximum : plein format
  • ouverture max : f/4,5-6,3
  • ouverture min : f/22-f/32
  • angle de champ : 46°48′-8°15′ (plein format)
  • construction optique : 19 lentilles réparties en 14 groupes dont 2 lentilles XLD et 2 lentilles LD
  • diaphragme : circulaire, 9 lamelles
  • distance minimale de mise au point : 22 cm à 50 mm, 90 cm à 300 mm
  • grossissement max : 1:2 à 50 mm, 1:3,1 à 300 mm
  • mise au point : motorisation AF VXD 
  • stabilisation d’image : oui
  • tropicalisation : construction résistante à l’humidité et à la poussière
  • diamètre du filtre : 67 mm
  • dimensions : ø 78 x 150 mm (D x L)
  • poids : 665 g 
  • accessoires fournis : bouchons avant et arrière, pare-soleil
  • monture compatible : Sony E
  • prix au lancement : 949 €

Formule optique complexe

En termes de construction optique, le Tamron 50-300 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD repose sur 19 lentilles réparties en 14 groupes. Un nombre très élevé – mais pas autant que le zoom 50-400 mm, qui comptait 24 lentilles et 18 groupes.

On retrouve 2 lentilles XLD (eXtra Low Dispersion) et 2 lentilles LD (Low Dispersion), destinées à lutter contre les aberrations chromatiques. Les lentilles reçoivent un traitement BBAR-G2, destiné à supprimer les effets de flare et de ghosting. En revanche, les lentilles asphériques sont aux abonnés absents.

Comme sur le zoom 50-400 mm, la distance minimale de mise au point est très courte. Elle est de seulement 22 cm au grand-angle (50 mm), offrant un rapport de grossissement de 1:2. Plus impressionnant encore, la distance minimale passe à 90 cm seulement à fond de zoom (300 mm), avec un grossissement maximal de 1:3,1. Une performance très impressionnante – et qui devrait faire le bonheur des fans de proxiphotographie.

Mentionnons au passage l’ouverture glissante allant de f/4,5 à f/6,3. Le diaphragme est de type circulaire et compte 9 lamelles (comme sur le 50-400 mm). De quoi permettre d’effacer totalement l’arrièreplan aux plus longues focales. Il reste simplement à vérifier si l’objectif ne « ferme » pas trop vite le diaphragme : de ce point de vue, les précédents de zooms de Tamron étaient particulièrement convaincants.

Motorisation VCM et stabilisation boostée à l’IA

Le Tamron 50-300 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD récupère la motorisation autofocus VXD (Voice-coil eXtreme-torque Drive), déjà croisée sur bon nombre d’objectifs de la marque (comme le Tamron 50-400 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD, notamment).

Pour mémoire, l’autofocus doit se montrer à la fois précis, rapide et silencieux. L’objectif doit également offrir un suivi « extrêmement précis, ce qui permet aux utilisateurs de capturer avec précision les mouvements soudains du sujet », indique Tamron.

On retrouve également la technologie VC (Vibration Compensation). Cette dernière vient en complément de la stabilisation du capteur des hybrides de Sony – laquelle, par nature, est moins efficace sur les longues focales. En outre, jusqu’à 100 mm, l’objectif est capable de reconnaître le type d’utilisation grâce à l’IA, et adopte le profil de compensation le plus adapté.

Au-delà de 100 mm, il passe à un mode « classique » de compensation des mouvements parasites. Dans tous les cas, Tamron promet de lisser efficacement les tremblements de l’utilisateur, notamment sur les mouvements en panning.

En revanche, le gain maximal offert par la stabilisation n’a pas été communiqué par Tamron.

Gabarit et poids réduits

La plus grosse différence entre le nouveau Tamron 50-300 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD et son grand frère se situe certainement au niveau de leur gabarit. Ainsi, le nouveau zoom de Tamron mesure 15 cm de long pour un diamètre maximal de 7,8 cm.

Des dimensions très raisonnables compte tenu de la longueur focale… et qui s’avèrent un peu plus modérées que les 18 cm de long et les 8,8 cm de diamètre du 50-400 mm. On notera également que ce Tamron 50-300 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD devrait mieux s’accorder avec le gabarit des hybrides APS-C de Sony.

Mais c’est certainement du côté du poids que la différence est la plus importante : 665 g seulement pour le nouveau 50-300 mm – contre 1155 g pour le 50-400 mm ! Une sacrée différence à bout de bras… et dans son sac à dos.

Sans surprise, l’objectif s’allonge considérablement en zoomant

En revanche, le nombre de contrôles manuels a été considérablement réduit par rapport au 50-400 mm. Ainsi, les commutateurs « VC Mode » et « Custom » ont disparu. Heureusement, le loquet de verrouillage du zoom et le bouton personnalisable sont toujours de la partie.

À ce titre, l’objectif est équipé d’un port USB-C afin d’être connecté au programme Tamron Lens Utility (disponible pour PC, Mac et Android). On devrait ainsi pouvoir adapter certains paramètres de l’objectif et mettre à jour le firmware de l’objectif plus facilement.

Enfin, on ignore si un collier de pied est proposé avec l’objectif.

Prix et disponibilité du Tamron 50-300 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD

Le Tamron 50-300 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD est disponible en précommande au tarif de 949 €. Les livraisons débuteront le 27 juin 2024.

L’objectif est disponible chez Digit-Photo, Miss Numérique, Digixo, Camara, Photo-Univers et IPLN.

À titre de comparaison, le Tamron 50-400 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD avait été lancé au tarif de 1499 €.

Notre premier avis sur le Tamron 50-300 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD

Plus large qu’un « simple » 70-300 mm et plus léger que le 50-400 mm lancé il y a 2 ans, le nouveau Tamron 50-300 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD s’avère séduisant à plus d’un titre.

À tel point qu’on se demande ce qu’il reste au Tamron 50-400 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD ! Les deux objectifs profitent d’une plage focale très similaire, d’une plage d’ouverture identique… mais d’un gabarit sensiblement différent – et un écart tarifaire de 550 €.

Si les performances optiques sont du même ordre que sur le 50-400 mm, Tamron disposerait d’un nouvel atout pour séduire les photographes recherchant une solution ultra-polyvalence pour le sport et l’animalier, mais aussi le paysage ou l’urbex.