Laowa Argus 25 mm f/0,95 MFT : une nouvelle déclinaison ultra-lumineuse pour hybrides Micro 4/3

Laowa continue d’étoffer sa gamme Argus de focales fixes ultra-lumineuses. Destiné aux hybrides Micro 4/3, le Laowa Argus 25 mm f/0,95 MFT vise à séduire les portraitistes avec un bokeh d’une grande douceur. Il sera disponible courant avril au tarif de 549 €.

La 4e optique de la gamme Argus

Petit à petit, la gamme « Argus » de Laowa commence à s’étoffer. Lancée l’an dernier, elle accueille son premier objectif pour hybrides Micro 4/3. Ce nouveau Laowa Argus 25 mm f/0,95 MFT vient donc se ranger aux côtés des 35 mm et du 45 mm f/0,95 (pour hybrides plein format), et du 33 mm f/0,95 APO, avec lequel il partage un (très) grand nombre de caractéristiques.

Optant pour une longueur focale équivalent 50 mm, ce nouvel objectif vise avant tout les photographes de portrait, offrant un angle de champ proche de la vision humaine. Son ouverture à f/0,95 très lumineuse est la promesse d’un bokeh quasi-onirique et de transitions d’une grande douceur. À ce titre, notez également l’iris à 9 lamelles.

Tiger Laowa

Comme les autres objectifs de la gamme Argus, ce 25 mm opte pour une construction optique soignée, basée sur 14 éléments répartis en 9 groupes. On retrouve une lentille asphérique placée au plus près de la baïonnette, une lentille à dispersion ultra-faible et trois lentilles à très haute réfraction. Le but étant d’améliorer le niveau de détails des images, et de réduire les aberrations chromatiques ainsi que les effets de flare et de ghosting.  

Voici les caractéristiques complètes du Laowa 25 mm f/0,95 MFT :

  • distance focale : 25 mm
  • objectif pour capteur Micro 4/3
  • ouverture max : f/0,95
  • ouverture min : f/11
  • angle de champ : 46,7°
  • construction optique : 14 éléments répartis en 8 groupes (dont une lentille asphérique, un verre ED et trois lentilles UHR)
  • diaphragme : circulaire, 9 lamelles
  • distance minimale de mise au point : 25 cm
  • stabilisation d’image : non
  • tropicalisation : non
  • mise au point : manuelle
  • diamètre du filtre : 62 mm
  • dimensions : 71 mm x 86 mm (D x L)
  • poids : 570 g
  • monture compatible : Micro 4/3

Une construction toujours aussi minimaliste

En termes de gabarit, le Laowa Argus 25 mm f/0,95 MFT est particulièrement proche du 33 mm f/0,95 APO pour hybrides APS-C. Comptez 71 mm de long et 86 mm de large, pour un poids de 570 g. Il figure donc parmi les objectifs les plus gros et les plus lourds du parc optique Micro 4/3.

Ce poids se justifie cependant par sa construction optique, mais aussi par les matériaux choisis par Laowa. Ainsi, le fût est entièrement en métal, gage d’une meilleure durabilité. En revanche, comme sur les autres objectifs Argus, point d’autofocus, de stabilisation ni de tropicalisation.

Comme sur le 33 mm f/0,95 APO, la mise au point se fait en interne. De même, la bague de diaphragme non-crantée permet de régler l’ouverture dans un silence complet. À ce titre, le constructeur indique également avoir réduit l’effet de focus breathing – ce qui devrait ravir les vidéastes en quête d’un bokeh crémeux pour leurs métrages.

Retrouvez ci-dessous une sélection d’images capturées avec le Laowa Argus 25 mm f/0,95 MFT :

Prix et disponibilité du Laowa Argus 25 mm f/0,95 MFT

Le Laowa Argus 25 mm f/0,95 MFT sera disponible courant avril 2022 au tarif de 549 €.

L’objectif est disponible en précommande chez IPLN, Miss Numérique et Digit-Photo.

Notre premier avis sur le Laowa Argus 25 mm f/0,95 MFT

Avec cette nouvelle optique, Laowa continue de décliner la recette « Argus » aux différentes montures du marché. Ce nouveau 25 mm f/0,95 MFT s’avère donc assez similaire au 33 mm f/0,95 APS-C, et n’est pas sans analogie (et c’est bien logique) avec le 45 mm f/0,95 pour les hybrides plein format.

Pour les possesseurs d’un hybride Micro 4/3, l’arrivée de ce nouvel objectif est une bonne nouvelle, puisqu’il devrait permettre aux photographes – comme aux vidéastes – de disposer d’une solution très lumineuse. Les amoureux de bokeh crémeux et d’atmosphères oniriques devraient donc être aux anges. Reste un poids assez élevé ainsi qu’un tarif ambitieux pour une focale fixe démunie d’autofocus et de stabilisation.