Samsung Galaxy S22, S22+ et S22 Ultra : une évolution tout en douceur du trio de smartphones premium

Samsung dévoile ses nouveaux smartphones haut de gamme, mettant fin à plusieurs semaines de rumeurs en tout genre. Les Samsung Galaxy S22, S22+ et S22 Ultra viennent se placer dans la droite ligne de leurs prédécesseurs, tout en apportant un certain nombre de nouveautés, notamment au niveau logiciel. Retour sur leurs principales caractéristiques.

Galaxy S22, Galaxy S22 et Galaxy S22 Ultra : la rupture dans la continuité

Il y a tout juste un an, Samsung dévoilait son trio de smartphones S21, S21+ et S21 Ultra. Cette année, la marque coréenne rafraîchit sa gamme dans un contexte compliqué, marqué par la pénurie de composants électroniques qui frappe l’ensemble du marché.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les nouveaux Galaxy S22, S22+ et S22 Ultra ressemblent à leurs aînés. On retrouve avec plaisir les codes esthétiques inaugurés l’an passé, avec des lignes plutôt douces et des bords arrondis – à l’exception du S22 Ultra, qui ressemble davantage aux anciens modèles de feue la gamme Galaxy Note. À ce titre, notez que la déclinaison « Ultra » peut maintenant accueillir le stylet S Pen, sans nécessiter de coque spéciale.

La taille d’écran varie assez peu. Le modèle « compact » opte pour un écran de 6,1 pouces, tandis que son grand frère, le Galaxy S22+, se dote d’un afficheur de 6,6 pouces. Enfin, le Galaxy S22 Ultra se pare d’une dalle de 6,8 pouces. Les bordures doivent se montrer a priori un peu plus fines, permettant aux terminaux d’afficher un gabarit quasi-identique à l’an passé.

La technologie Dynamic Amoled 2x est également reconduite. Elle offre une fréquence de rafraîchissement dite « adaptative », entre 120 Hz et 10 Hz selon l’utilisation du terminal. Le Galaxy S22 Ultra est même capable de descendre à 1 Hz seulement pour économiser davantage d’énergie.

Les écrans reçoivent une nouvelle fonction, nommée « Vision Booster« . Cette dernière doit ainsi amplifier l’intensité des couleurs et des contrastes en forte luminosité. Cette dernière peut d’ailleurs monter jusqu’à 1750 nits sur le S22 Ultra. Comme l’an passé, les S22 et S22+ disposent d’une définition d’écran de 1080 x 2400 pixels (FHD+), tandis que le S22 Ultra opte pour une définition encore plus élevée de 1440 x 3200 pixels (WQHD+).

Enfin, le bloc optique des Galaxy S22 et S22+ prend toujours place au sein d’un rectangle aux bords arrondis, dont le pourtour déborde sur la tranche. En revanche, le S22 Ultra abandonne ce détail esthétique, et adopte une disposition plus minimaliste. Last but not least, Samsung promet que ses smartphones sont plus écologiques, avec une coque constituée à partir de filets de pêche recyclés.

Voici la liste des caractéristiques des Galaxy S22, S22+ et S22 Ultra dans le tableau ci-dessous :

 Galaxy S22Galaxy S22+Galaxy S22 Ultra
Écran6,1 pouces6,1 pouces6,8 pouces
Résolution1080 x 2400 pixels (421 ppi)1080 x 2400 pixels (394 ppi)1440 x 3200 pixels (515 ppi)
Appareil photo principal50 Mpx, (1/1,57 pouce), 24 mm, f/1,8, multi-directional PDAF, OIS12 Mpx, (1/1,57 pouce), 24 mm, f/1,8, multi-directional PDAF, OIS108 Mpx (1/1,33 pouce), 24 mm, f/1,8, Dual Pixel AF, Laser AF, OIS
Ultra grand-angle12 Mpx (1/2,55 pouce), 13 mm, f/2,2, Super Steady Video12 Mpx (1/2,55 pouce), 13 mm, f/2,2, Super Steady Video12 Mpx (1/2,55 pouce), 13 mm, f/2,2, Dual Pixel AF, Super Steady Video
Téléobjectif10 Mpx (1/3,94 pouce), 70 mm, f/2,4, OIS64 Mpx (1/3,94 pouce), 70 mm, f/2,4, OIS10 Mpx, (1/3,24 pouce), 70 mm, f/2,4, Dual Pixel AF, OIS
Téléobjectif secondaire (périscopique)N.A.N.A.10 Mpx (1/3,24 pouce), 240 mm, f/4,9, Dual Pixel AF, OIS
Appareil photo frontal10 Mpx (1/1,34 pouce), 26 mm, f/2,2, Dual Pixel AF10 Mpx (1/1,34 pouce), 26 mm, f/2,2, Dual Pixel AF40 Mpx (1/2,8 pouce), 26 m, f/2,2, Dual Pixel AF
Vidéo8K (30 i/s), 4K (60 i/s), FHD (120 i/s), 720p (960 i/s)8K (30 i/s), 4K (60 i/s), FHD (120 i/s), 720p (960 i/s)8K (30 i/s), 4K (60 i/s), FHD (240 i/s), 720p (960 i/s)
OSAndroid 12, surcouche OneUI 4.1Android 12, surcouche OneUI 4.1Android 12, surcouche OneUI 4.1
ProcesseurExynos 2200Exynos 2200Exynos 2200
Mémoire vive8 Go8 Go12 ou 16 Go
Batterie3700 mAh4500 mAh5000 mAh
Stockage128 ou 256 Go128 ou 256 Go128, 256 ou 512 Go
Dimensions146 x 70.6 x 7.6 mm 157.4 x 75.8 x 7.6 mm163.3 x 77.9 x 8.9 mm
Poids167 g195 g227 g
Tarifà partir de 849 €à partir de 1049 €à partir de 1249 €

Côté photo : des évolutions matérielles notables (mais pas pour le S22 Ultra)

Fidèle à ses bonnes habitudes, Samsung continue de jouer la surenchère côté photo. 12, 50 voire 108 Mpx : c’est une avalanche de photosites que nous propose le constructeur sud-coréen. Comme l’an passé, les S22 et S22+ intègrent le même module photo dorsal, qui évolue assez fortement – avec le retour très attendu du zoom « optique ». En revanche, point d’évolutions du côté du Galaxy S22 Ultra, qui reprend la même configuration photo que le Galaxy S21 Ultra.

Galaxy S22 Ultra : on prend les mêmes et on recommence

Comme son illustre prédécesseur, le Samsung Galaxy S22 Ultra hérite d’un quintuple module photo dorsal, centré autour d’un capteur principal de 108 Mpx et de 2 zooms optiques (x3 et x10). On retrouve donc :

  • Un capteur principal haute résolution de 108 Mpx (2e génération) mesurant 1/1,33’’ – avec des photosites de 0,8 µm – muni d’une optique standard 26 mm stabilisée ouvrant à f/1,8 et autofocus à détection de phase
  • Un capteur secondaire de 12 Mpx mesurant 1/2,55’’ – avec des photosites de 1,4 µm – surmonté d’un ultra grand-angle équivalent 13 mm ouvrant à f/2,2 et équipé d’une stabilisation électronique (Super Steady Video) et un autofocus à détection de phase
  • Un troisième capteur de 10 Mpx mesurant 1/3,24’’ – avec des photosites de 1,22 µm – surmonté d’un téléobjectif « standard » équivalent 70 mm ouvrant à f/2,4, et équipé d’un autofocus à détection de phase et d’une stabilisation optique (OIS)
  • Un quatrième capteur de 10 Mpx mesurant 1/3,24’’ – avec des photosites de 1,22 µm – surmonté d’un téléobjectif « périscopique » équivalent 240 mm et ouvrant à f/4,9, et équipé d’un autofocus à détection de phase et d’une stabilisation optique (OIS)
  • Un capteur « Laser AF », dédié aider le capteur principal pour la mise au point.

Certains esprits chagrins pourraient regretter l’absence d’évolution matérielle entre les S21 et S22 Ultra. La pénurie actuelle de composants explique peut-être cette situation. Qui plus est, le S21 Ultra demeure l’un des meilleurs photophones du marché. Son successeur hérite donc de toutes ses qualités… mais aussi, hélas, de ses défauts.

Test Samsung Galaxy S21 Ultra : le quatuor photo qui ne déçoit pas

En premier lieu, notons la présence du capteur Samsung ISOCELL Bright HM3 de 108 Mpx. Ce capteur de grande taille (type 1/1,33 pouce) a recours à la technologie Nonacell pour produire des images de 12 Mpx plus détaillées, avec moins de bruit numérique. Et, comme l’année dernière, le capteur principal est assisté par un capteur Laser AF dédié à la mise au point.

Le capteur principal de 108 Mpx du Samsung Galaxy S22 Ultra utilise la technologie « Nonacell » pour combiner 9 pixels en un et générer des images de 12 Mpx

Mentionnons aussi le capteur secondaire de 12 Mpx dédié à l’ultra grand-angle. Ce dernier est de type 1/2,55’’, et est donc assez petit. Couplé à une optique ouvrant à f/2,4, ce module s’avère un peu plus à l’aise en pleine journée qu’en basse lumière. Cependant, sa longueur focale équivalente à 13 mm permettra de capturer des plans très larges : idéal pour les photos de groupe ou les fans d’architecture.

Enfin, on retrouve avec plaisir les deux téléobjectifs (un zoom x3 et un zoom x10), le premier offrant une longueur focale équivalent 70 mm et le second 240 mm. Une configuration très judicieuse, puisque l’objectif 70 mm vient combler le « vide » entre la focale 24 mm et le télézoom x10 de 240 mm, sans avoir recours à un zoom « hybride » ou numérique.

Notons aussi que le zoom x10 est de type « périscopique », les lentilles étant placées perpendiculairement au dos de l’appareil. Malheureusement, cette optique est toujours couplée à un capteur de très petite taille (type 1/3,24 pouce) et à une optique très peu lumineuse, ouvrant à f/4,9. Souhaitons vivement que Samsung ait réussi à trouver une parade logicielle pour accroître le niveau de détails et la qualité des images nocturnes avec ce zoom x10, autrement très pertinent.

Pour aller encore plus loin, Samsung propose toujours son « Space Zoom », qui offre un zoom x100 (rien que ça !). Déjà présent sur le Galaxy S20 Ultra et S21 Ultra, il tire parti des 108 Mpx du capteur principal et des algorithmes développés par Samsung et bénéficie de la fonction « Zoom lock » pour supprimer les tremblements occasionnés par les longues focales.

Samsung Galaxy S22 et S22+ : 50 Mpx et le retour du zoom optique

Les Galaxy S22 et Galaxy S22+ sont équipés du même module photo, centré autour d’un capteur principal de 50 Mpx. On retrouve donc :

  • Un capteur principal de 50 Mpx de 1/1,57’’ – avec des photosites de 1 µm et autofocus à détection de phase « multidirectionnelle » – surmonté par une optique stabilisée équivalent 23 mm ouvrant à f/1,8 ;
  • Un capteur secondaire de 10 Mpx de 1/3,94’’ – dont les photosites mesurent 1 µm – muni d’une optique équivalent 70 mm ouvrant à f/2,4 avec stabilisation optique et électronique (Super Steady Video) ;
  • Un troisième capteur de 12 Mpx de 1/2,55’’ – dont les photosites mesurent 1,4 µm – avec AF à détection de phase, équipé d’un ultra grand-angle équivalent 13 mm ouvrant à f/1,8.

En premier lieu, attardons-nous sur le nouveau capteur de 50 Mpx. Ce dernier ne nous est pas inconnu. Ce dernier n’est autre que l’Isocell GN5, dévoilé en septembre dernier par le géant sud-coréen.

Le Samsung Isocell GN5 est un capteur de type 1/1,57 pouce, mesurant environ 8,8 x 6,6 mm. Comptant 50 Mpx, ses photosites mesurent 1,0 µm de côté. À titre de comparaison, ceux de son prédécesseur, l’Isocell GN2, mesurent 1,4 µm. Cependant, Samsung annonce avoir retravaillé la technologie Dual Pixel AF, afin de rendre l’autofocus encore plus rapide.

En effet, le capteur a recours à une technologie nommée « Front Deep Trench Isolation » (FDTI). Son but : créer un « isolateur partiel » entre les 2 photodiodes présentes à l’intérieur de chaque pixel (d’où le nom de « Dual Pixel »). Ainsi, les photosites sont capables d’engranger plus de lumière – tout en limitant l’effet de « débordement » sur les pixels voisins. À la clé, un autofocus plus rapide, et une meilleure qualité d’image, notamment en basse lumière.

De plus, Samsung se vante d’avoir intégré un million de photosites à détection de phase « multidirectionnels », couvrant toute la surface du capteur. Là encore, le but est de délivrer des performances AF exceptionnelles.

Par ailleurs, les Samsung Galaxy S22 et S22+ abandonnent le zoom « hybride » x3 des S20/S20+ et S21/S21+. Ils signent ainsi le grand retour du zoom optique x3 (équivalent 70 mm). Problème : ce dernier est mû par un capteur de très petite taille (type 1/3,94 pouce). Comme sur le S22 Ultra, il est donc à craindre que les performances de ce télézoom soient en retrait – ce que nous regrettons.

Last but not least, les S22/S22+ reprennent le même ultra grand-angle que leurs prédécesseurs. On retrouve donc le capteur de 12 Mpx de type 1/2,55 pouce, accompagné d’une optique équivalent 13 mm ouvrant à f/1,8.

De (très) nombreux modes de prise de vue et une appli « Expert RAW » prometteuse

Fidèle à ses habitudes, Samsung continue d’intégrer un très grand nombre de modes de prise de vue. Le but : offrir aux utilisateurs une expérience ultra-complète via l’application photo et vidéo.

Ainsi, la puissance de calcul offerte par la puce Exynos 2200 (voir plus bas) doit offrir un autofocus plus performant, ainsi que de meilleures performances avec le « Night Mode ». À noter que ce dernier est maintenant en vidéo (en plus de la photo), avec tous les objectifs.

De même, les amateurs de portraits devraient apprécier les nouveautés apportées par Samsung. Le constructeur met en avant une nouvelle fonction « AI stereo depth map », qui doit mieux comprendre les contours du sujet et son arrière-plan, pour un résultat plus réaliste. Par ailleurs, les fonctions du mode Portrait donc maintenant disponibles pour les animaux.

Samsung met aussi en avant sa nouvelle application « Expert RAW », dévoilée en novembre dernier. Cette dernière doit combiner les avantages de la capture HDR et la flexibilité offerte par un fichier RAW. Un point qui nous rappelle beaucoup le format ProRAW, dévoilé par Apple il y a un an.

iPhone : Apple lance son format ProRAW pour la photo

Dans la pratique, l’appareil photo capture un grand nombre de fichiers, qui sont fusionnés en une seule image au format DNG. À la clé, selon Samsung, une restitution des détails beaucoup plus fine et une meilleure réduction du bruit. Les fichiers peuvent être édités directement avec Adobe Lightroom. À noter qu’elle peut également être utilisée avec le Samsung Galaxy S21 Ultra.

Galaxy S21 Ultra: Expert RAW | Samsung

Enfin, le géant sud-coréen renouvelle son partenariat avec Snapchat. Ainsi, l’application est en mesure d’exploiter les API de l’application photo/vidéo de Samsung, pour une meilleure qualité d’image. On peut cependant s’interroger sur la pertinence de cette alliance, au vu de la croissance insolente d’un certain TikTok…

En vidéo, les Galaxy S22, S22+ et S22 Ultra sont capables de filmer en 8K à 24 ips, livrant des images de 7680 x 4329 pixels (comme leurs illustres prédécesseurs, à encore). Par défaut, les images sont capturées en Full HD ; toutefois, l’application permet de passer à la capture en 4K à 60 i/s avec tous les capteurs. Les images peuvent être enregistrées en HDR pour une plage dynamique plus large. Enfin, les trois modèles permettent d’obtenir des séquences en slow motion jusqu’à 960 fps.

Processeur Exynos 2200 avec GPU survitaminé

Les Samsung Galaxy S22, S22+ et S22 Ultra inaugurent la nouvelle puce Samsung Exynos 2200 (sauf aux États-Unis). Gravé en 4 nm et basé sur l’architecture ARM Cortex X2, il doit offrir des performances de pointe et veut rivaliser avec la puce A15 Bionic d’Apple.

Exynos 2200: Official Introduction | Samsung

Mais surtout, cette nouvelle puce intègre une partie graphique signée AMD. Elle est basée sur l’architecture RDNA 2, que l’on retrouve sur de petites bestioles comme les Xbox Series, la Playstation 5 ou les cartes graphiques Radeon 6000 XT et Ryzen 6000 Mobile, excusez du peu. La puce doit ainsi être capable de gérer le ray tracing – une première pour un smartphone.

Sur le terrain, cette puce doit offrir un gain de performances de l’ordre de 30 % (!) par rapport à la puce Mali-G78 qui accompagne les processeurs Exynos 2100 du Galaxy S21 Ultra. Elle s’accompagne également d’un NPU plus rapide (Neural Processing Unit, dédiée aux calculs liés à l’IA). C’est ce dernier qui doit offrir un net gain en termes de qualité d’image, notamment la nuit – à l’instar du Night Mode maintenant disponible en vidéo.

Autant dire que Samsung mise grandement sur cette nouvelle puce, qui doit également prendre place dans certains de ses PC portables. Une stratégie qui rappelle curieusement Apple avec sa fameuse puce M1.

Quoi qu’il en soit, cette nouvelle puce est accompagnée par 8 Go de RAM sur les Galaxy S22 et S22+. La version Ultra, quant à elle, est dotée de 12 voire 16 Go de RAM (!).

Enfin, côté stockage, les Galaxy S22 et S22+ sont livrés avec 128 ou 256 Go. La version « Ultra », quant à elle, peut bénéficier de 512 Go. Malheureusement, les trois modèles continuent de faire l’impasse sur le slot pour carte SD.

Les derniers-nés de Samsung sont propulsés par Android 12, dernière version en date de l’OS de Google. Bien sûr, le sud-coréen continue de proposer son interface OneUI. Cette dernière passe en version 4.1, et propose toujours de (très) nombreuses fonctionnalités et autres options de personnalisation.

À ce titre, notons que le Galaxy S22 Ultra est compatible avec le stylet S Pen. Ce dernier peut maintenant se glisser à l’intérieur du smartphone – un point jusqu’ici réservé aux modèles de la gamme Galaxy Note. Samsung vient ainsi gommer l’un des travers du S21 Ultra, qui imposait l’usage d’une coque spéciale pour abriter son stylet.

Quelle batterie pour les Galaxy S22, Galaxy S22+ et Galaxy S22 Ultra ?

Côté batterie, Samsung joue une partition assez étrange. Certes, le Galaxy S22 Ultra conserve sa capacité de 5000 mAh – malgré la présence du logement pour le S Pen. En revanche, la capacité de batterie diminue sur deux autres modèles, passant de 4000 à 3700 mAh pour le S22 et de 4800 à 4700 mAh pour le S22+. Un choix technique assez étrange. Espérons simplement que le nouveau processeur et les ajustements logiciels de Samsung permettront de proposer une autonomie suffisante.

Heureusement, les trois modèles sont équipés de la recharge rapide 45 W (filaire), ainsi que de la charge rapide 15W réversible sans fil. Et le bloc secteur est de nouveau aux abonnés absents, par souci écologique (et économique).

Prix et disponibilité des Samsung Galaxy S22, Galaxy S22+ et Galaxy S22 Ultra

Les trois nouveaux smartphones de Samsung sont disponibles en rayon depuis le 11 mars.

Les tarifs sont identiques aux modèles de l’année dernière à leur lancement. Ainsi, le Samsung Galaxy S22 est proposé à partir de 859 € (128 Go de stockage) et de 909 € (256 Go de stockage). Quatre coloris sont proposés : noir, blanc, rose et vert sapin.

Son grand frère, le Galaxy S22+ est commercialisé à partir de 1059 € (128 Go de mémoire), et de 1109 € (256 Go de stockage).

Enfin, le Samsung Galaxy S22 Ultra est disponible à partir de 1259 € (128 Go de stockage), de 1359 € (256 Go) ou de 1459 € (512 Go de stockage, 16 Go de RAM). Trois coloris seulement sont proposés : noir, blanc et une nouvelle nuance bordeaux.

Pendant toute la période de précommande, Samsung vous offre une paire d’écouteurs sans-fil Samsung Galaxy Buds Pro, et vous accorde un bonus de reprise de 100 € (Galaxy S22 et S22+) ou de 150 € (S22 Ultra) sur votre ancien smartphone.

Notre premier avis sur les Samsung Galaxy S22, Galaxy S22+ et Galaxy S22 Ultra

Avec ce nouveau trio de smarpthones, l’ambition de Samsung est claire comme de l’eau de roche : demeurer n°1 au classement des constructeurs de smartphones.

Résolument haut de gamme, ces trois terminaux évoluent subtilement pour continuer à demeurer dans la course – malgré une concurrence extrêmement affutée, notamment du côté des smartphones chinois.

Certains grincheux regretteront le manque d’avancées techniques sur la partie photo (surtout sur le S22 Ultra, qui hérite du même module que son prédécesseur !). Cependant, ces trois modèles s’inscrivent dans un contexte marqué par la pénurie de composants, qui affecte toute l’industrie. Qui plus est, le S21 Ultra était l’un des meilleurs de sa catégorie : le fait que son successeur reprenne le même module est donc plutôt une bonne nouvelle en soi !