Yukon, un rêve blanc : aux côtés de Jérémie Villet dans le Grand Nord canadien

Arte donne rendez-vous aux amateurs de photographie animalière. La chaine diffuse Yukon, un rêve blanc, un documentaire de Mathieu Le Lay sur les traces du photographe Jérémie Villet. Le film sera diffusé le 1er février sur Arte, et est accessible dès maintenant sur le site Internet Arte.tv.

La quête d’un animal mythique

Photographe amoureux des grands espaces enneigés où il capture la beauté de la faune sauvage, Jérémie Villet a rejoint le Grand Nord canadien pour se mettre en quête d’un animal bien particulier : la chèvre des montagnes. Rarement aperçue, l’espèce n’a pas évolué depuis la dernière période glaciaire il y a près de 10 000 ans. Durant 3 semaines, Jérémie Villet s’enfonce dans ce territoire vierge et sauvage, terres des récits de Jack London et contrée des pionniers de la ruée vers l’or.

Yukon, un rêve blanc | Documentaire | ARTE

L’émotion d’une rencontre en monochrome

Dans son livre Première Neige (éditions Du Chêne), Jérémie Villet nous invitait déjà à nous perdre avec lui au cœur d’espaces immaculés. Pour le photographe, « la neige va à l’essentiel », sa pureté libère des émotions brutes. Un sentiment que l’on ne peut que partager devant la poésie de ses images épurées.

Revêtus de leur pelage blanc, certains ne se repèrent que grâce à quelques détails se détachant sur un fond monochrome. Entre approche documentaire et contemplation méditative, les images de Jérémie Villet nous absorbent.

Rencontre avec Jérémie Villet, jeune photographe animalier

En photographe-explorateur, Jérémie Villet piste les animaux sauvages, suivant leurs traces imprimées sur la neige fraiche, son matériel sur le dos. Lièvres, lynx, renards, mouflons, hermines, lagopèdes ou caribous accompagneront son expédition, jusqu’à la récompense finale : la rencontre de la chèvre des montagnes.

Auprès de tous, Jérémie Villet cherche « le moment parfait, celui où tout devient blanc ». Passionné, le photographe sait patienter, lire le terrain pour favoriser la rencontre avec l’animal. L’Homme s’efface alors pour vivre l’instant, s’en imprégner, s’en émerveiller puis le capturer malgré des conditions climatiques extrêmes.

« Nous les hommes, quand on va dans la nature, les animaux ont peur de nous tout le temps. Le but de la photographie animalière, c’est de prendre le temps et de disparaître, d’être juste spectateur. »

Face aux chasseurs, au froid, aux tempêtes, l’animal est saisi dans toute sa majesté, mais aussi sa vulnérabilité dans un décor digne des origines du monde.

Yukon, un rêve blanc sera diffusé le 1er février 2022 à 16 h sur Arte. Le documentaire de 53 minutes est actuellement, et jusqu’au 1er avril, librement proposé sur Arte.tv. Le travail de Jérémie Villet peut également être découvert sur son site ainsi que dans son récent ouvrage Première Neige publié aux éditions Chêne.