Après nous être intéressés aux zooms RF 15-35mm f/2.8 L IS USM et RF 70-200mm f/2.8 L IS USM, le RF 24-70mm f/2.8 L IS USM, dernier maillon de cette trinité nous suit depuis un an et aura affronté tous les cas d’usage. Cet objectif haut de gamme mise sur une formule optique riche, un design compact et une stabilisation optique efficace. Le tout pour un tarif de 2499 €.

Le zoom 24-70 mm f/2.8 est un pilier de tout système en photo. C’est l’objectif à tout faire par excellence et l’introduction de la monture RF ne pouvait se faire sans redéfinir le couteau suisse préféré des professionnels.

Ses performances sont-elles à la hauteur de nos espérances ? Voici notre test complet du Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM. 

Présentation

Le Canon EF 24-70mm f/2.8 L II USM reste encore aujourd’hui une référence du monde des reflex. Au seul chapitre de la qualité d’image, beaucoup d’observateurs considèrent qu’il tient la dragée haute à bon nombre de focales fixes disponibles sur cette plateforme. Alors, comment améliorer un objectif déjà considéré comme excellent ?

Le nouveau venu en monture RF ne propose pas de révolution. Il introduit la désormais traditionnelle bague programmable à l’avant du fût, offre une stabilisation optique 5IL et améliore le rapport de grossissement de 0,21x à 0,3x… et c’est à peu près tout. Sur le papier ce n’est pas aussi vendeur qu’a pu être le 70-200mm f/2.8.

Test du Canon RF 70-200 mm f/2,8L IS USM : Une (R)évolution de taille

Le Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM est ainsi très similaire à son prédécesseur. Il possède un diamètre identique (88,5 mm)… mais s’avère 10% plus lourd. Ceci en fait le transstandard le plus encombrant en face des offres Sony et Nikon. Cependant, on reconnaitra qu’il est le seul à offrir une stabilisation optique et ne repose pas uniquement sur une stabilisation du capteur.

Quoi qu’il en soit, on ne choisira pas cet objectif pour alléger son sac photo. De fait, toute idée de réduction d’encombrement avec le passage à l’hydride plein format passe à la trappe.

La formule optique est complexe avec pas moins de 21 éléments répartis en 15 groupes. Ceci va inclure 3 lentilles asphériques et 3 lentilles en verre UD,  promesse d’une résistance accrue aux aberrations – ce que nous ne manquerons pas de vérifier dans ce test. L’ensemble pèse 900 grammes pour 126 mm de long et partage avec le RF 15-35 mm f/2.8 L IS USM le diaphragme circulaire à 9 lamelles et le diamètre de filtre de 82 mm.

Voici les caractéristiques techniques du Canon RF 24-70 mm f/2.8 L IS USM :

  • plage focale : 24-70 mm (34,8-112 mm en mode APS-C)
  • ouverture maximum : f/2.8
  • ouverture minimale : f/22
  • construction optique : 21 éléments répartis en 15 groupes (dont 3 lentilles asphériques en verre moulé et 3 lentilles en verre UD Ultra-low Dispersion)
  • diaphragme : circulaire, 9 lamelles
  • rapport de grossissement maximal : 0,30x (à 32 mm)
  • angle de champ : 84° – 34° (diagonale)
  • distance de mise au point minimale : 21 cm à 24 mm et 38 cm à 70 mm
  • diamètre du filtre : 82 mm
  • tropicalisation : oui
  • autofocus : oui, moteur Nano USM
  • poids : 900 g
  • pare-soleil : oui, amovible
  • stabilisation : stabilisation optique, gain de 5 IL
  • dimensions : 88,5 mm x 125,7 mm (D x L)
  • monture compatible : Canon RF
  • Accessoires fournis : bouchon arrière, cache objectif, pare soleil, housse

Prise en main

Le Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM est fidèle aux codes établis dans le genre. Il est plutôt imposant mais pas trop, plutôt lourd mais pas trop, de construction soignée et sans fioritures. En fait, il ressemble à n’importe quel autre objectif Canon. Il est d’ailleurs quasi impossible de le distinguer du RF 15-35mm f/2.8 L IS USM sans les inscriptions marquées sur le fût.

Plus lourd que notre EOS R de test, il penche légèrement vers l’avant lorsque monté sur le boîtier, ce qui peut user muscle sur une longue journée de shooting. Il est conseillé d’utiliser le grip vertical pour une aisance maximale surtout qu’il s’allonge de 4 cm pour passer de la position 24mm à la position 70mm, déplaçant davantage le centre de gravité vers l’avant.

Comme précisé plus haut, l’objectif est doté d’une bague de commande à l’extrémité du fût. Il est possible d’assigner une fonction comme le réglage de la sensibilité ISO, de l’ouverture, de la vitesse ou bien encore de la compensation d’exposition et celle-ci manœuvre avec un clic rassurant. Cette bague peut être « décliquée » pour ceux qui souhaiteraient gagner en fluidité et en silence mais ceci requiert un passage payant au SAV Canon – contrairement à ce qui se fait chez Sony et Sigma sur la monture FE.

A côté de cette bague de commande, les bagues de zoom et de mise au point sont texturées et de belle résistance. Les textures sont suffisamment différentes pour autoriser un usage à l’aveugle et le touché est fidèle au premium signé Canon.

A la base de l’objectif, nous retrouvons les habituels boutons AF/MF, stabilisation ON/OFF et à l’opposé de ceux-ci, un bouton de verrouillage du zoom. En effet, ce zoom se détend sous l’effet de son poids si tenu verticalement. Ce bouton « lock » permet de le maintenir à la position 24mm lorsqu’il accroché autour du cou ou porté à la ceinture. Il n’est malheureusement pas activable à une autre position du zoom.

L’objectif est livré avec un pare-soleil en pétale de fleur qui dispose d’un bouton de verrouillage. La qualité du plastique nous parait irréprochable, on reste dans du traditionnel pour un objectif série L avec joints d’étanchéité.

Il n’y a aucune surprise à la prise en main de cet objectif. Il est fidèle au standard de la marque et en conformité avec le positionnement premium revendiqué.

Qualité d’image du RF 24-70mm f/2.8 L IS USM

Nous avons testé cet objectif sur un Canon EOS R, doté d’un capteur de 30 Mpx. Voici une sélection de photos, vous pouvez cliquer sur chaque image pour la voir en meilleure qualité.

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 48mm – ISO 100 – f/5.6 – 1/400s

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 70mm – ISO 100 – f/4 – 1/200s

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 70mm – ISO 200 – f/9 – 1/320s

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 39mm – ISO 200 – f/4 – 1/200s

Nous allons préfacer cette section en précisant que cet objectif est exceptionnel à plus d’un titre. En toute circonstance et pour toute application, le Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM tient la dragée haute à toute solution similaire proposée sur le marché et même à bon nombre de focales fixes.

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 24mm – ISO 200 – f/9 – 1/200s

A 24 mm, l’objectif va souffrir des 2 défauts assez récurrents pour ce type d’objectif : vignettage et distorsion. Le vignettage est important à f/2.8 mais significativement moindre que le Canon RF 15-35mm f/2.8 L IS USM que nous avons testé précédemment. De fait, il se corrige aisément, avec moins d’introduction de bruit. La distorsion du barillet est de type « moustache » mais ici également, ceci n’est pas suffisamment prononcé pour devenir destructeur.

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 24mm – ISO 800 – f/2.8 – 1/100s

Le piqué dans le centre est excellent dès la pleine ouverture et le restera jusque f/11. Si les extrêmes coins sont en retrait à f/2.8. À partir de f/5.6, nous sommes en territoire d’excellence. La dégradation des coins au 24 mm f/2.8 ne nous est pas paru flagrante en astrophotographie et la performance en coma est elle aussi très satisfaisante.

La correction de vignette introduit un peu de bruit sur les bords – Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 24mm – ISO 16000 – f/2.8 – 20s

Sur la plage 35-50 mm, la résolution délivrée est homogène et l’objectif parait ne souffrir d’aucune distorsion. En dépit de l’ouverture à « seulement » f/2.8, elle parait bien loin l’époque où les zooms devaient rougir devant les focales fixes. Cette zone est la plus qualitative du zoom.

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 50mm – ISO 100 – f/2.8 – 1/60s

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 61mm – ISO 100 – f/2.8 – 1/500s

Les coins sont TRES définis : on peut placer son sujet n’importe où – Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 59mm – ISO 100 – f/2.8 – 1/500s

Les zooms à grandes ouvertures ont traditionnellement des performances en retrait à leur extrémité et ceci reste vrai ici. A 70 mm, la pleine ouverture est piquée dans le centre mais un peu moins contrastée. Les aberrations chromatiques font de timides apparitions et on a pu noter un léger voile dans des circonstances d’éclairage délicat. A f/4, tout ceci retombe dans l’excellence. Nous observons une très légère distorsion en coussinet qui a eu le mérite de faire maigrir nos sujets mais ceci est sans conséquence sur les Jpeg et se corrige en un clic sur les Raw.

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 70mm – ISO 500 – f/2.8 – 1/100s

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 70mm – ISO 200 – f/2.8 – 1/200s

De façon générale, la résistance au flare est correcte. Nous avons très peu de voilage ou perte de contraste mais on peut noter l’apparition systématique d’artefacts si la source de lumière est vive et excentrée. Ce n’est ni meilleur ni pire que ce qu’on a connu sur des zooms transstandards jusqu’ici.

Les sunbursts Canon sont les plus beaux – Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 24mm – ISO 100 – f/10 – 1/800s

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 24mm – ISO 100 – f/14 – 1/400s

En toutes circonstances, la résolution délivrée par le Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM oscille entre « bonne » et « excellente ». La restitution de détails fins reste la meilleure parade contre la dégradation du bruit numérique et ceci autorise une remarquable montée en ISO.

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 50mm – ISO 5000 – f/2.8 – 1/60s

La qualité du bokeh contentera les plus exigeants. C’est doux, c’est beau !

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 24mm – ISO 200 – f/2.8 – 1/80s

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 70mm – ISO 100 – f/2.8 – 1/800s

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 70mm – ISO 100 – f/2.8 – 1/200s

Autofocus du Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 70mm – ISO 5000 – f/2.8 – 1/125s

L’autofocus est redoutable d’efficacité. Ce nouvel objectif Canon reçoit la technologie Nano USM introduite par le Canon RF 24-105 mm f/4 L IS USM. Tout comme sur cette première mouture, l’autofocus est rapide et parfaitement silencieux, il vous sera possible d’utiliser le micro interne du boitier en vidéo avec une pénalité minimale de bruits de mise au point s’invitant dans vos prises.

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 70mm – ISO 200 – f/2.8 – 1/1250s

Les boitiers hybrides de Canon sont équipés de la technologie Dual Pixel AF – dont la réputation est solidement établie – et offre une expérience à la fois souple et réactive. Nous sommes heureux de rapporter que le Dual Pixel AF combiné au moteur Nano USM est d’une rapidité saisissante, qu’il soit question de sujets en déplacement rapide ou d’acquisition en situation d’éclairage délicat.

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 27mm – ISO 20000 – f/2.8 – 1/250s

Cerise sur le gâteau pour nos amis vidéastes, nous ne déplorons ici aucun focus breathing.

Stabilisation du Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM

Pour offrir une stabilisation performante, Canon utilise une double sensibilité de stabilisation grâce à des informations enregistrées par le capteur gyroscopique de l’objectif mais aussi par le capteur qui détecte les vibrations de faibles fréquences. Ainsi, la stabilisation optique est capable de corriger plus efficacement les mouvements. Il en résulte une stabilisation annoncée à 5IL que nous avons aisément pu vérifier sur le terrain avec des temps de pose entre 1s et 1,3s sur notre EOS R dont le capteur n’est pas stabilisé.

Qui a déjà rêvé de garder ses ISO à 100 en plein milieu de la nuit… à main levée? – Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 36mm – ISO 100 – f/2.8 – 1s

Par ailleurs, sur un capteur stabilisé comme les EOS R3, R5 et R6, la double-stabilisation autorise une stabilisation encore plus efficace. Les résultats obtenus ici sont cohérents avec nos tests des RF 15-35mm f/2.8 L IS USM et 70-200mm f/2.8 L IS USM et permettent surtout à Canon de devenir une plateforme crédible pour les vidéastes qui étaient jusqu’ici privés de stabilisation sur les zooms lumineux de la marque.

Quelles sont les alternatives au Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM ?

Du côté de la monture Sony FE, nous sommes témoins d’un certain embouteillage avec la toute récente arrivée de Samyang et les nombreuses propositions Sigma/Tamron (en plus des objectifs Sony).

La monture RF reste plus exclusive. En effet, Canon n’ayant pas ouvert les protocoles autofocus aux constructeurs tiers, il n y a pas encore d’offre concurrente pour un zoom transstandard natif si ce n’est le Canon RF 24-105mm f/4 L IS USM. Fort heureusement, celui-ci est une belle alternative. Outre la différence évidente d’ouverture, ses performances optiques ne sont que modérément en retrait de notre objectif f/2.8 et beaucoup lui préfèrent son encombrement moindre (700g), son tarif plus amical (1199 €) et sa plage focale plus polyvalente.

Évidemment, nous conservons la capacité d’adapter les précédents objectifs EF et le Canon EF 24-70mm f/2.8 L II USM reste une proposition de premier plan à 1899 €. Ceux qui le souhaitent peuvent gagner quelques IL de stabilisation en l’associant à un R5 sans perte de performance optique ou autofocus. On notera que l’usage d’une bague d’adaptation déplace le poids vers l’avant et le rend un peu moins confortable sur la durée mais compte tenu de la différence de prix, c’est un sacrifice qui peut avoir du sens pour certains surtout si acheté d’occasion.

Dans l’univers EF, les objectifs Sigma 24-70 mm f/2.8 DG OS HSM Art et Tamron 24-70 mm f/2.8 Di VC USD G2 sont très bien tarifés à respectivement 1229 € et 1099 €. Ils sont un peu lourds certes mais optiquement solides eux-aussi. Leur stabilisation ne se cumulera pas avec celle des capteurs R3/R5/R6 pour une efficacité accrue mais sur des EOS R/RP, elle reste bienvenue.

Pas tout a fait du même acabit, on peut clôturer cette section par quelques mots sur le Canon RF 28-70 f/2 L USM. C’est un objectif lui aussi magistral mais qui s’inscrit sur un positionnement et une logique d’utilisation assez différente. Il ne représente pas exactement une alternative et nous vous inviterons à consulter notre test – à venir – de ce dernier pour vous faire une idée de ses performances.

À qui s’adresse le Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM ?

Il serait probablement plus aisé de lister ceux à qui ce Canon RF 24-70 f/2.8 L IS USM ne s’adresse pas tant cet objectif est excellent et polyvalent. Le dernier né Canon plaira à beaucoup de monde mais à 2499 €, il est hors de portée du commun des mortels et réservé aux professionnels qui recherchent un objectif sans compromis.

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 70mm – ISO 100 – f/5.6 – 1/2000s

Paysage, mariage, mode, événementiel, studio, photojournalisme, voyage… sont autant de champs d’application pour ce couteau suisse qui saura toujours exceller dans les mains du photographe compétent. Les images sont très riches, l’autofocus impeccable et la réactivité conviendra à tous les sujets… de quoi oublier son poids de 900 grammes.

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM – 24mm – ISO 100 – f/8 – 1/320s

Conclusion

À 2499 €, le Canon RF 15-35 mm f/2,8 L IS USM offraient un millimètre de plus au grand angle. Pour 2 849 €, le Canon RF 70-200 mm f/2,8 L IS USM perdait 30% en longueur et en poids.

Dans ce contexte, le 3e membre de la trinité f/2.8 peut laisser sur sa faim. Certes, il offre une stabilisation hyper efficace mais ne révolutionne pas le standard optique établi par son aîné en monture EF. Ce faisant, il peine à justifier l’inflation tarifaire qu’il introduit.

Alors oui, il est difficile de remplacer un objectif qui était déjà roi. Mais dans un marché où la production de contenu se tourne autant vers la vidéo que la photo, ce transstandard stabilisé à l’autofocus impeccable est une vraie proposition tournée vers l’avenir. Et de ce point de vue, le Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM est une réussite que nous recommandons sans hésiter.

Le Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM est disponible au tarif de 2499 € chez Digit-Photo, Miss Numérique, Digixo, Camara, Photo-Univers, à la Fnac et sur Amazon.

Test Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM : excellence transstandard
Qualité de fabricationStabilisation optiquePerformances de l'autofocusTrès belle qualité d'imagePoids relativement contenu pour un zoom f/2,8 stabilisé
C'est très cher et il n'y a pas de chamboulement similaire a ceux introduits par les autres membres de cette trinité
9Note finale
Fabrication / Finitions9
Qualité d'image9.5
Ergonomie générale / praticité8.5