Après avoir dévoilé un 45 mm f/1,4, Irix revient avec une nouvelle focale fixe lumineuse pour reflex, l’Irix 30 mm f/1,4. Il s’agit de la 5e focale fixe manuelle Irix pour les photographes. Inspirée du modèle Ciné 30 mm T/1,5, cette optique est disponible en monture Nikon F, Canon EF et Pentax K. Elle mise sur une construction robuste, un look « ciné » ainsi qu’une ergonomie manuelle appréciée. Pari risqué ? On fait le point sur ses caractéristiques.

Présentation de l’objectif Irix 30 mm f/1,4

Irix dévoile donc un nouvel objectif 30 mm f/1,4 pour reflex plein format à mise au point manuelle. Il ne s’agit pas vraiment d’une nouveauté, mais plutôt d’une version « photo » de l’optique 30 mm T/1,5 Ciné dévoilée début septembre 2021. Ce timing est d’ailleurs original : habituellement, la version Ciné arrive après la version classique d’un objectif.

Version Dragonfly à côté de la version Ciné

Ici, le nouveau Irix 30 mm f/1,4 reprend la construction optique de l’optique Ciné mais avec une ergonomie pensée pour la photo. L’objectif dispose de 13 éléments répartis en 11 groupes, dont 3 lentilles à très faible dispersion, 2 lentilles à haute réflexion et 1 lentille asphérique, permettant d’offrir le maximum de détails, une très faible distorsion ainsi que les couleurs vives appréciées des utilisateurs Irix. Irix parle notamment de « look ciné » pour qualifier les images obtenues avec cette nouvelle optique.

Ce 30 mm dispose de la même finition Dragonfly que le 45 mm, qui combine différent matériaux métalliques et composites afin de rendre l’objectif à la fois résistant et léger. L’optique est résistante à la poussière et aux éclaboussures grâce à des joints d’étanchéité et son mécanisme de mise au point arrière évite que l’objectif ne change de dimensions lors de la mise au point.

L’objectif dispose d’une bague de mise au point caoutchoutée et antidérapante, caractéristique des objectifs Irix, avec une course de 140°. On retrouve sur le fût des marquages de distance de mise au point gravés et réactifs aux UV pour plus de repères visuels, même dans l’obscurité. L’optique dispose également d’une fonction Focus Lock qui permet de verrouiller la mise au point.

Si l’optique ne dispose pas d’autofocus, ses connecteurs électroniques permettent de communiquer avec le boîtier pour indiquer lorsque la mise au point est effectuée ainsi que d’enregistrer les données EXIFs.

Voici les caractéristiques complètes du Irix 30 mm f/1,4 :

  • focale : 30 mm
  • objectif pour capteur plein format
  • ouverture max : f/1,4
  • ouverture min : f/16
  • angle de champ : 61,9°
  • construction optique : 13 éléments répartis en 11 groupes dont 3 verres ED, 2 verres HR et 1 lentille asphérique
  • diaphragme : circulaire, à 11 lamelles
  • distance minimale de mise au point : 34 cm
  • stabilisation d’image : non
  • tropicalisation : construction résistante à l’humidité et à la poussière
  • grossissement max : N/A
  • mise au point : manuelle
  • diamètre du filtre : 86 mm
  • dimensions : 94 mm x 105 mm (D x L) en monture Nikon F (94 x 106 mm en Pentax K et 94 x 107 mm en Canon EF)
  • poids : 851 g (Nikon F), 857 g (Pentax K) et 863 g (Canon EF)
  • accessoires fournis : pare-soleil, bouchons d’objectif avant et arrière
  • montures compatibles : Canon EF, Nikon F et Pentax K

Voici quelques photos réalisées avec l’objectif Irix 30 mm f/1,4 (source Irix) :

Prix et disponibilité de l’objectif Irix 30 mm f/1,4

L’objectif Irix 30 mm f/1,4 sera disponible en montures Nikon F, Canon EF et Pentax K. Aucune version hybride n’est disponible, mais la marque conseille l’usage d’adaptateurs pour les utiliser notamment sur des boîtiers Sony Alpha, Nikon Z ou Canon en monture RF.

L’objectif sera proposé à la vente en octobre 2021 au tarif de 754 €.

Notre premier avis sur l’objectif Irix 30 mm f/1,4

Sortir une optique pour reflex en 2021 est un pari risqué et ambitieux. Sortir une optique manuelle pour reflex est un pari encore plus risqué. Pourtant, Irix semble déterminé à étendre sa gamme de focales fixes lumineuses à tout prix. Avec une focale 30 mm, cet objectif est plus large qu’un 35 mm et plus serré qu’un 24 mm, en faisant une optique intermédiaire intéressante en photo et surtout en vidéo. Cette optique Irix pourra également s’adapter sans aucun problème aux hybrides Sony, Nikon ou Canon.

Par contre, Irix va se frotter aux autres objectifs autofocus 24 mm et 35 mm du marché, comme le très bon Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD que nous avions pu tester. A un tarif quasiment identique, les photographes opteront sûrement pour une option dotée d’un moteur AF, d’autant plus que la mise au point manuelle reste complexe sur reflex, par rapport à l’hybride.