DJI dévoile un nouveau stabilisateur pour smartphone. Au menu de ce DJI OM 5, un design revu et allégé, une nouvelle perche télescopique, une fonction Shot Guides pour guider les utilisateurs néophytes pour leurs cadrages. Sans oublier des améliorations de l’algorithme de suivi ActiveTrack.

DJI OM 5 : ne l’appelez plus Osmo Mobile

Omniprésent sur le marché des drones grand public et professionnels, DJI est également un acteur d’importance dans le secteur des stabilisateurs pour smartphones et boîtiers photo/vidéo.

Un an après ses stabilisateurs professionnels RS2 et RSC2 en octobre 2020 – et la 2e génération de sa caméra de poing DJI Pocket 2 – la marque chinoise revient sur le devant de la scène et présente l’OM 5. Ce dernier n’est autre que la nouvelle version de son stabilisateur pour smartphone Osmo Mobile, qui accompagne vidéastes et vloggers depuis 2016.

Dans la pratique, le nouveau DJI OM 5 reprend les principaux ingrédients de l’Osmo Mobile 4, dévoilé il y a un an. On retrouve le design repliable, ainsi le système de fixation magnétique.

Toutefois, ce dernier évolue pour être compatible avec plus de smartphones – et sans devoir retirer la coque. Par ailleurs, une nouvelle pince fournie en option dispose de deux petites lampes sur les côtés, offrant une source de lumière supplémentaire pour vos séquences nocturnes.

De même, l’algorithme de suivi ActiveTrack a été revu. Passant en version 4, il doit se montrer encore plus rapide et précis. De même, il doit être en mesure de garder le visage du sujet dans le cadre en permanence, en utilisant un zoom x3 à 5 i/s.

DJI OM 5 : un nouveau bras extensible façon perche à selfie

Si le design de la poignée évolue assez peu, l’ensemble adopte un design plus épuré. Par ailleurs, DJI indique avoir réussi à rendre son stabilisateur encore plus léger et compact.

Pesant 290 g, le nouveau DJI OM 5 affiche 100 g de moins que son prédécesseur. La poignée doit aussi se montrer 30 % plus petite que celle l’Osmo Mobile 4 une fois replié. Il doit donc ainsi trouver tout naturellement sa place dans votre sac à main ou sac à dos.

Mais la principale nouveauté se situe au niveau de la perche télescopique. Elle permet d’allonger la portée de la poignée du DJI OM 5 de 21,5 cm à la manière d’une « simple » perche à selfie – et de certains stabilisateurs proposés par la concurrence.

On peut ainsi imaginer de nouvelles possibilités créatives : en hauteur, au ras du sol, au bord d’une cascade, en selfie avec ses amis… Espérons seulement que le matériau utilisé se montrera suffisamment solide dans la durée.

Enfin, un bouton supplémentaire sur la poignée doit permettre d’accéder plus facilement aux fonctionnalités principales. Un appui simple alterne entre la caméra principale et la caméra selfie. Un double appui change l’orientation du smartphone (portrait ou paysage). On ignore cependant s’il est possible de personnaliser les commandes assignées à ce bouton.

De nouvelles fonctionnalités de prise de vue intelligentes

DJI en profite également pour introduire une nouvelle fonctionnalité baptisée ShotGuides. Son but : analyser automatiquement la scène et vous proposer des astuces de cadrage et des conseils pour obtenir une photo ou une vidéo « de qualité professionnelle » en un clic. De quoi rassurer les utilisateurs néophytes et vous permettre d’impressionner vos amis avec des images « instagrammables ».

Le DJI OM 5 apporte également plusieurs améliorations intéressantes, comme la stabilisation électronique des séquences en timelapse, motionlapse ou hyperlapse pour plus de fluidité.

De même, des nouvelles options de panoramas ont été ajoutées. Panorama 3×3, panorama 240°… DJI ajoute quelques options dérivées de ses drones les plus récents.

On retrouve aussi le mode « panorama clone me », déjà présent sur l’Osmo Mobile 4, qui vous permet de vous démultiplier dans l’image. Dans le même registre, un mode « DynamicZoom » vient imiter l’effet de travelling contrarié (Dolly Zoom), utilisé notamment dans le film Vertigo d’Alfred Hitchcock.

Enfin, une fonction SpinShot fait tourner le smartphone sur lui-même, produisant un effet spectaculaire pour vos vidéos. Sans oublier le mode « glamour », activé par défaut avec la caméra selfie.

Enfin, le mode Story, présent depuis la version Osmo Mobile 3, fournit de nouveaux modèles prédéfinis pour obtenir très simplement des vidéos prêtes pour les réseaux sociaux.

Le constructeur annonce jusqu’à 6,5 heures d’autonomie. L’appareil se recharge en une heure et demie via un port USB-C.

Prix et disponibilité du DJI OM 5

Le nouveau stabilisateur pour smartphone DJI OM 5 est disponible dès maintenant au tarif de 159 € (soit une hausse de 10 € par rapport à la version précédente). Deux coloris sont proposés, baptisés Gris d’Athènes et Sunset White. Ce dernier est une exclusivité du DJI Store.

Le kit inclut une bride magnétique, un trépied de table, un câble d’alimentation, une pochette de rangement et une dragonne.

Enfin, la bride de smartphone dotée d’une lampe intégrée est vendue séparément et s’affiche au tarif de 49 €.

Le kit du DJI OM 5 en version « Sunset White »

Notre premier avis sur le DJI OM 5

Ce nouveau DJI OM 5 est une évolution en douceur de l’Osmo Mobile 4. S’il ne révolutionne pas le genre, l’ajout d’une perche télescopique est toujours intéressant pour gagner une vingtaine de centimètres supplémentaires sur le terrain.

D’une année sur l’autre, DJI continue donc de peaufiner une formule éprouvée, qui permet de capturer des vidéos ultra-fluides sans avoir à vider son compte épargne.