Le Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget n’a de cesse de surprendre ses visiteurs. Pour montrer à ses visiteurs la richesse et la pluralité de ses collections, le musée est à l’initiative d’un appel à résidence invitant un artiste contemporain à travailler à partir de son patrimoine artistique. Pour sa seconde édition, c’est le photographe Axel Ruhomaully qui a été l’invité d’honneur de cette résidence. Ses superbes clichés sont l’objet de l’exposition Bijoux de Mécanique, à découvrir jusqu’au 28 novembre 2021.

Bijoux de Mécanique Bourget Musée de l'Air et de l'Espace

Viridi Metallum © Axel Ruhomaully

Le patrimoine aéronautique et spatial du musée a été le point de départ de la résidence créative effectuée au printemps dernier par qu’Axel Ruhomaully. Après avoir immortalisé de nombreux lieux d’exception en France et à l’étranger, le photographe belgo-mauricien qui a choisi de photographier les lieux dédiés au patrimoine et au savoir-faire industriel, a installé son studio au Bourget le temps d’en capturer les trésors.

Après avoir saisi les usines sucrières à l’île Maurice ou une mine de charbon en Belgique, le photographe se rêvant enfant en futur pilote de ligne a immédiatement accepté l’invitation du Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget. Le photographe est assoiffé d’aventure et de la liberté. Il est d’ailleurs lui-même pilote d’ULM et parachutiste aguerri.

Bijoux de Mécanique Bourget Musée de l'Air et de l'Espace

Argentum © Axel Ruhomaully

Pour Axel Ruhomaully, s’attacher à montrer ces lieux et les objets qui les forment est « presque un devoir de mémoire envers ces lieux, ces objets et ces savoir-faire qui ont tendance à disparaître. Ils font partie de notre patrimoine et de notre histoire commune et c’est ma façon de rendre hommage aux héroïnes et aux héros qui ont forgé cette histoire ».

Si les héros de l’aviation sont souvent célébrés et leurs exploits relatés des siècles encore après leur réalisation, les héros du quotidien industriel demeurent plus souvent dans l’ombre. En travaillant en collaboration avec des musées et en présentant collections et archives sous un nouveau jour, Axel Ruhomaully les réveille de leur torpeur, les agence à sa manière pour en proposer une nouvelle narration qu’il partage avec le visiteur.

Vu du ciel : des tarmacs d’aéroports figés pendant le confinement

L’art de créer des pochoirs de lumière

L’esthétique des images forgées par Axel Ruhomaully révèle les volumes, matières et nuances des objets. Ce sens du détail pousse l’artiste jusqu’à prendre en considération les proportions et équilibres dits parfaits, ceux du nombre d’or.

Après avoir passé ses premières années de photographes à capturer la douceur de vivre des hôtels de luxe, Axel Ruhomaully a été saisi par la beauté brute d’un ancien charbonnage abandonné. Dès lors, il applique la même rigueur qu’en studio ou sous les ors des palaces – mais cette fois au service des lieux mémoires de l’industrie et de leurs reliquats.

Bijoux de Mécanique Bourget Musée de l'Air et de l'Espace

Chronicle © Axel Ruhomaully

Le photographe a développé une technique unique, au rendu singulier. Inspiré par le geste des peintres, Axel Ruhomaully commence par sous-exposer son image pour composer une base d’un noir intense.

Ensuite, à l’aide de flashs de studio, ses « pochoirs de lumière », dirigés à la manière d’un metteur en scène, il sculpte l’objet et ses reliefs. Motifs laissés dans l’obscurité et objets mis en lumière guident le regard et l’attention du spectateur et renforcent le sentiment d’intimité se dégageant de ces images pourtant prises en plein jour.

Bijoux de Mécnique : un cabinet de curiosité inédit

Particulièrement élégantes, les 56 photographies d’Axel Ruhomaully s’attachent à présenter au spectateur un cabinet de curiosité qui va au-delà des attentes lorsque l’on aborde le thème de l’aviation.

Photographe-explorateur, Axel Ruhomaully nous propose d’observer en détail montres d’aviation, moteurs, cockpits, mais aussi jouets. Franchissant les barrières qui s’élèvent bien souvent devant le public visitant ces musées, le photographe a eu la chance de capturer l’intérieur des cockpits d’avions expérimentaux tels que le Triton ou Hirsch H.100 – mais aussi du célèbre Mirage III.

Fac Simile © Axel Ruhomaully

4 formats d’images sont proposés par l’artiste. Axel Ruhomaully a souhaité les accompagner d’anecdotes qui lui sont chères ou de témoignages de personnalités reconnues dans le domaine de l’aviation. Pour une expérience plus pédagogique et immersive, l’exposition Bijoux de Mécanique allie aux photographies certaines pièces des collections et des archives du musée ainsi qu’une reconstitution du studio d’Axel Ruhomaully.

Telegram © Axel Ruhomaully

L’exposition Bijoux de Mécanique est à découvrir au Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget jusqu’au 28 novembre 2021.

L’entrée de l’exposition est gratuite pour tout achat d’un billet pour le Musée de l’Air et de l’Espace. Vous pourrez donc en profiter pour visiter les collections du musée, qui abrite (entre autres) de nombreux avions de chasse de l’armée française, un Airbus A380 et deux Concorde !

Informations pratiques :
Bijoux de Mécanique
Jusqu’au 28 novembre 2021
Musée de l’Air et de l’Espace
Aéroport de Paris – Le Bourget
3, esplanade de l’Air et de l’Espace
93352 Le Bourget
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h jusqu’au 30 septembre, et de 10 à 17h jusqu’au 28 novembre
Billet pour l’exposition temporaire inclus dans le billet pour le Musée (plein tarif 16 €, tarif réduit 14 €, gratuit pour les -26 ans)

Plus d’informations sur l’exposition sont disponibles sur le site du musée.