Les recommandations personnalisées d’Instagram prennent de l’ampleur. Le réseau social s’apprête à tester l’affichage de suggestions de comptes, basées sur vos centres d’intérêt, au milieu de votre fil d’actualité. Une manière pour le réseau social de proposer de nouveaux contenus pertinents, mais aussi de garder les utilisateurs plus longtemps au sein de l’application.

Les suggestions de comptes à suivre gagnent en visibilité

Depuis 2018, Instagram vous livre des recommandations personnalisées à la fin de votre flux d’actualité, au sein d’un cartouche « vous avez tout vu » (you’re all caught up en anglais). Les buts affichés par la plateforme : mettre fin au scrolling infini, et vous faire découvrir de nouveaux comptes correspondant à vos centres d’intérêt.

Instagram entend bien étendre cette fonctionnalité au travers du fil d’actualité. Ainsi, le réseau social aux 1 milliard d’utilisateurs s’apprête à lancer un nouveau test, en faisant apparaître des suggestions de comptes a priori intéressants pour vous (et que vous ne suivez pas encore) au milieu de vos publications de votre fil d’actu.

Cette montée en puissance des « posts suggérés » s’accompagne d’une nouvelle option, qui doit vous permettre d’affiner les recommandations de la plateforme. Vous pourrez ainsi indiquer vos sujets de prédilection – comme la photo, les chats et les trains, par exemple. Si vous vous retrouvez avec une avalanche de photos de félins, vous pourrez toujours indiquer à Instagram de modérer la dose – ou que les chats ne vous intéressent pas le moins du monde.

Enfin, il devrait être possible de désactiver ces suggestions de comptes pendant 30 jours – mais pas définitivement.

Des contenus toujours plus personnalisés

Cette personnalisation des contenus sur Instagram n’est absolument pas nouvelle. Cela fait bien longtemps que le réseau social n’affiche plus les posts par ordre chronologique, mais en fonction des interactions que vous avez eues avec les posts de tel ou tel compte.

Instagram : comment l’algorithme choisit les photos que vous voyez quand vous ouvrez l’appli

Toutefois, cette manière de suggérer de nouveaux comptes, basée sur vos goûts personnels, prend de plus en plus de place au sein d’Instagram. D’après un représentant de Facebook (maison mère d’Instagram depuis 2012), le ratio entre ces suggestions de comptes et les publications « classiques » (venant de comptes que vous suivez déjà) sera différent d’un utilisateur à un autre.

Ce nouveau mode de fonctionnement pourrait être une nouvelle tentative d’Instagram de répondre à TikTok. La plateforme, extrêmement populaire auprès de la jeune génération, se démarque notamment par la pertinence de ses algorithmes de personnalisation. Pour les uns, ces derniers s’avèrent très utiles pour découvrir de nouveaux comptes intéressants ; pour les autres, ils contribuent à enfermer l’utilisateur dans un même type de contenus.

Une expérimentation limitée aux comptes anglophones

Pour l’heure, cette nouvelle fonctionnalité est testée par Instagram sur les comptes anglophones. On ignore cependant combien de comptes sont concernés par cette expérimentation. De même, il n’est pas certain à 100 % que cette fonction soit mise en place « pour de bon » au sein d’Instagram. Mais il paraît probable que la plateforme démocratise cette manière d’amener les utilisateurs à découvrir de nouveaux comptes et de nouveaux contenus.

Instagram fête ses 10 ans : retour sur les étapes clés du réseau social incontournable

Dans tous les cas, ces suggestions de compte sont une excellente manière pour Instagram de garder ses utilisateurs le plus longtemps possible au sein de l’application. Voilà qui contraste (beaucoup) avec les déclarations de Facebook de 2018. Le géant californien indiquait alors vouloir « aider la communauté à mieux gérer son temps sur les plateformes ».

Depuis plusieurs années – et plus particulièrement depuis les différents confinements – Facebook, Instagram, mais aussi Snapchat et TikTok sont régulièrement pointées du doigt pour l’aspect « addictif » de leurs applications, parfois au détriment de l’équilibre psychologique de leurs utilisateurs.