Le Prix Caritas Photo Sociale lance son appel à candidature 2021. Il inaugure la 2ème édition du Prix photo qui donne de la visibilité à la pauvreté, à la précarité et à l’exclusion en France. Avec un mot d’ordre : rechercher de nouveaux regards, de nouvelles approches et une diversité d’écritures de la photographie sociale. Cette année, Sarah Moon présidera le jury. Vous pouvez dès à présent y participer : les entrées sont ouvertes jusqu’au 16 mai 2021. 

Prix Caritas de la Photo Sociale : Une deuxième édition présidée par Sarah Moon

Fort du succès de sa première édition, le Prix Caritas de la Photo Sociale revient sur le devant de la scène. Le Prix Caritas Photo Sociale est organisé par les membres du Réseau Caritas France, en partenariat avec le collectif Fetart, Filgranes Éditions, la Galerie Le Château d’Eau, la Picto Foundation, Polka, ainsi que la SAIF.

Sa vocation ? Encourager les photographes travaillant sur des sujets sociaux pour mieux rendre compte des difficultés des plus vulnérables. Mais aussi, du combat qu’ils mènent pour retrouver une vie digne et autonome. Ainsi, le Prix Caritas Photo Sociale entend faire évoluer les regards sur la précarité, et porter le vécu de ces situations contemporaines à la conscience du public.

Aglaé Bory, lauréate du Prix Caritas pour la photographie sociale

Le Réseau Caritas France met en place des action pour lutter contre la pauvreté, la précarité et les inégalités. Plus précisément, il s’attaque à des questions telles que le mal logement, l’emploi et l’insertion, l’accompagnement global des familles, des personnes handicapées, ainsi que de la grande exclusion. Il s’étend également plus largement à l’international.

Cette année, la photographe Sarah Moon présidera le jury. Son oeuvre singulière, ses représentations artistiques mêlant motifs picturaux et jeux de textures, qu’elle compose comme des peintures, ont marqué le monde de la photographie depuis les années 70. D’autre part, la photographe a montré un engagement significatif auprès de personnes en situation de précarité. Elle a d’ailleurs mené des actions liées à ces questions, autour de la photographie. Ainsi, sa démarche s’inscrit en écho à celle du Prix.

Souhaitant poursuivre cette mise en lumière des questions de précarité et d’inégalités, l’appel à candidatures 2021 est lancé. À noter que la première édition a déjà donné naissance, en novembre 2020, au très beau livre photo d’Aglaé Bory (lauréate 2020), paru aux Éditions Filigranes.

Aglaé Bory Prix Caritas

© Aglaé Bory – Abdelbrazik assis dans sa chambre

Comment participer ?

Vous pouvez soumettre vos candidatures du 29 mars au 16 mai 2021. Le Prix est ouvert aux photographes professionnels de nationalité française ou résidant actuellement en France, sans condition d’âge.

Vous avez un projet lié à la pauvreté et à l’exclusion en France et vous souhaitez le porter aux yeux d’un plus large public ? Tentez de remporter une dotation de 4 000 €, la production de votre exposition itinérante et l’édition de votre livre photo, en vous inscrivant sur le site du Réseau Caritas France. Vous pourrez y envoyer votre série photo de 20 à 25 images, accompagnée de son descriptif.

Avant tout, celle-ci doit porter sur les thèmes principaux de la mission des organisations du Réseau Caritas France. Ils incluent le mal-logement, les difficultés d’accès à l’emploi, la prison, l’inclusion sociale (isolement, transport, etc.), l’illettrisme, les réfugiés et migrants en France.

Mis à part cette condition, le Prix ne privilégie aucun genre, traitement ou procédé photographique. Effectivement, toutes démarches documentaires, reportages ou écritures plus contemporaines et artistiques, sont les bienvenues. Cependant, le jury se montrera sensible aux nouvelles écritures photographiques et aux démarches originales permettant de faire évoluer les regards sur la précarité.

En définitive, l’appel à candidatures permettra de découvrir de nouveaux talents qui éveillent les consciences sur des questions clés de nos sociétés. Mal logement, manque d’accès à l’emploi digne, exclusion sociale ou encore illettrisme, ces questions « sont hélas encore d’actualité », comme le rappelle Emmanuel Fagnou, Responsable du Prix Caritas Photo Sociale, et Coordinateur du Réseau Caritas France. D’ailleurs, après une année 2020 difficile sur le plan économique, nous passerons en 2021, en France, le cap des 10 millions de personnes en situation de pauvreté et d’exclusion.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du Réseau Caritas France.

Et pour plus d’inspirations concernant la photographie sociale, consultez nos articles dédiés.