Asidentités et un projet artistique multidimensionnel qui a récemment réuni plus de 150 femmes françaises, d’origine asiatique, autour de la question de la représentation. Il prend aujourd’hui la forme d’une campagne de financement pour une exposition engagée, et met en lumière les individualités qui composent les minorités de genre asiatiques. Un coup de projecteur sur la diversité des images renvoyées par les femmes asiatiques, qui éclaire les clichés sociaux.

© @camlinhlomographe

« Asidentités, c’est la volonté de se réapproprier nos histoires, nos expériences, nos corps afin de multiplier les représentations pour offrir des modèles forts dans une France où ceux-ci restent trop souvent étroits, lisses, homogènes et invisibilisés. »

Association Sororasie

La diversité et l’inclusivité, par le regard

Né en avril 2020 sur les réseaux sociaux, le projet Asidentités a été lancé par 10 photographes et vidéastes — très majoritairement des femmes, puisqu’elles sont 9. À travers ce projet photo, on retrouve la volonté d’affirmer une identité en tant que femmes asiatiques. Prenant le contre-pied de l’image hyper-sexualisée souvent véhiculée à leur égard, elles s’attaquent à un tabou de société. Affranchies du regard occidental, et de tout stéréotype, leurs visions posent les jalons de nouvelles représentations. Des modèles asiatiques fortes et affranchies, à l’opposé de l’image lisse et docile qui les représente souvent, et qui a tendance à les invisibiliser.

© @__ashphotography

Multipliant les regards et les mises en scènes, elles créent des images qui leur permettent de reprendre le contrôle de leur propre représentation. Cela commence par se réapproprier son histoire, ses expériences, mais aussi son corps.

© @astorytotell.fr

Soutenir Asidentités, un projet d’expositions photo

Aujourd’hui, Asidentités a réuni une équipe entièrement composée de femmes asiatiques pour un projet photographique. Un symbole qu’elles brandissent en réaction au manque de mixité dans le milieu de la photographie.

Le projet a débuté durant le confinement, par le biais de leur compte Instagram Sororasie. « Le compte Instagram Sororasie publiait son tout premier post le 17 avril 2020 en pleine crise de la Covid-19 en France, alors qu’une partie de la communauté asiatique souffrait d’une stigmatisation croissante dans l’espace public et médiatique dès le début de l’année », réagissent les membre de Sororasie, en prenant pour appui l’article du Courrier Picard datant du 27/01/2020.

Ainsi, entre les périodes de confinement, leurs équipes se sont réunies au cours de deux shootings photo (le 26 septembre et le 3 octobre 2020). Ils se sont tenus à Paris, entraînant une véritable convergence de talents.

Rapidement, le compte Instagram devient un espace solidaire, d’entraide et de partage, qui réunit des milliers de femmes. Et puis, Sororasie, c’est aussi un webzine et un podcast qui abordent des sujets culturels et de société.

 

Faire évoluer les moeurs, cela prend du temps. Asidentités lance un appel au don pour financer la réalisation de plusieurs expositions photo en France. Le projet a besoin de soutien. Si vous souhaitez y contribuer, rendez-vous sur le site helloasso.

© @boulomsouk

Pour plus d’informations sur le projet, rendez-vous sur le site Sororasie.