xjGjgqZjzPM

Nombreux sont les photographes à utiliser des objectifs « vintage », issus de l’ère de l’argentique. Leur revêtement au thorium donne pour certains une teinte jaune très distinctive, qui permet d’obtenir un rendu très particulier pour vos photos. Cependant, cette teinte s’accentue avec le temps. Aussi, dans une récente vidéo, le photographe et Youtuber Mathieu Stern nous livre une méthode simple pour redonner à ces optiques leur éclat d’antan.

Le thorium, un traitement chimique qui vieillit avec le temps

Pendant plusieurs décennies (particulièrement dans les années 40 à 70), les fabricants d’objectifs ont appliqué un traitement chimique à l’oxyde de thorium pour améliorer la qualité de l’image. En effet, les verres traités au thorium présentent un indice de réfraction élevé et une faible dispersion, ce qui a pour effet notable de diminuer l’aberration optique. Problème : avec le temps, les lentilles tendent à jaunir progressivement.

Le jaunissement des objectifs traités au thorium. De gauche à droite : une optique jaunie ; une optique après traitement aux UV, et une optique non-traitée au thorium. © El Grafo

Comment ôter cette teinte jaune des objectifs argentiques ?

Mais si cette teinte jaunâtre devient trop prononcée, pas de panique : un traitement aux ultraviolets permet d’inverser ce jaunissement. Dans sa vidéo, Mathieu Stern nous donne sa méthode pour redonner tout leur éclat à vos objectifs. Pour cela, il vous suffit d’acheter une simple lampe à UV (disponible pour moins de 30 €), et un petit miroir.

Pour réaliser l’opération, vous devrez placer l’objectif sur le miroir et disposer la lampe à UV par-dessus. Le miroir viendra réfléchir la lumière à travers l’objectif. Après 10 heures environ, vous pourrez retourner l’objectif et le laisser sous la lumière UV pendant 8 à 10 heures. Et, comme le montre Mathieu Stern, les résultats sont plutôt concluants.

Dans les faits, cette méthode fait penser à une correction de la balance des blancs… dans la vraie vie. Aussi, si vous souhaitez obtenir les « bonnes » couleurs directement à la sortie de votre boîtier – plutôt qu’au post-traitement – cette méthode semble toute indiquée !

MP #205 : 10 astuces pour débuter en photographie argentique