Dévoilé en novembre 2019, le OneMo Backpack 25 L est le premier sac à dos dévoilé par la marque Pgytech. Il a fait l’objet d’une campagne Kickstarter qui a permis au fabricant de récolter plus de 1600 précommandes sur ce sac à dos pensé pour la photo.

Offrant une capacité de 25 L (extensible jusqu’à 35 L), ce sac à dos se veut design, polyvalent, résistant et relativement compact, tout en offrant une grande capacité une fois étendu, notamment grâce à sa une pochette intégrée d’une capacité de 5 L. Nous avons pu appréhender ce sac lors de nombreux shootings et voici notre test terrain du sac photo OneMo Backpack de Pgytech.

A propos de Pgytech

Si la marque Pgytech ne vous revient pas dans l’univers de la bagagerie photo, c’est bien normal. Pgytech est avant tout un accessoiriste plus connu pour ses accessoires et solutions diverses dédiés aux drones DJI.

Prononcé « PiJiWhy Tech », Pgytech est une société chinoise fondée en 2010 et basée à Kunshan, près de Shanghai. La société produit de nombreux accessoires pour drones ainsi que des sacoches de rangement.

Le OneMo BackPack 25 L est le premier sac à dos conçu par Pgytech qui semble s’être inspiré de nombreux sacs photo existants, notamment le Everyday BackPack et la gamme Travel de Peak Design.

Présentation du OneMo Backpack 25 L de Pgytech

Le OneMo Backpack 25 L de Pgytech est un sac à dos photo très intéressant sur le papier. Après avoir attiré notre attention sur Kickstarter – nous l’avions présenté en novembre 2019 – ce sac a également fait beaucoup parler auprès de certains photographes adeptes de la marque Peak Design. En effet, Pgytech semble ici reprendre les recettes de la société californienne : un design épuré, moderne et urbain ainsi que de nombreux atouts et fonctionnalités cachées, comme nous allons le voir durant ce test.

Se confronter à Peak Design, une marque qui a selon nous révolutionné le marché des sacs photo, n’est pas une mince affaire. Pgytech a débuté la conception de ce sac en août 2018 si l’on se réfère à leur campagne Kickstarter. Moins d’un an après, en mai 2019, les premiers échantillons étaient produits, avec les premiers envois en décembre 2019.

Le OneMo Backpack 25 L est un sac pensé pour être modulable, afin de s’adapter à votre quotidien. Il dispose ainsi d’un large compartiment principal divisé en deux parties et cloisonné grâce à de nombreux séparateurs velcro qu’il est possible d’organiser soi-même. Le sac dispose de séparateurs classiques ainsi que de deux séparateurs en forme d’origami – inspirés des FlexFold de Peak Design – qui se plient et qui permettent de ranger des petits accessoires les uns sur les autres.

Rangement « de base » du OneMo Backpack

Ainsi, le sac peut être utilisé pour transporter son matériel photographique, vidéo, drone mais aussi des affaires personnelles et même servir de sac 100% classique si vous retirez tous les compartiments.

Voici les caractéristiques techniques du sac OneMo Backpack 25 L :

  • Contenance : 25 L, extensible jusqu’à 30 L
  • Dimensions extérieures : 48 x 32 x 23 cm
  • Dimensions intérieures : 47 x 30 x 17 cm
  • Double compartiment ordinateur jusqu’à 15,6 pouces et tablette jusqu’à 11 pouces
  • Matériaux : extérieur en polyester (85%) et polyuréthane (15%) et doublure en polyester.
  • Coloris : noir ou camouflage
  • Poids à vide : 2,1 kg
  • Protection contre la pluie : oui + housse de pluie
  • Garantie à vie

Le sac est accompagné d’un sac d’appoint – le OneMo Built-in Pouch – qui pèse 400 g et permet de transporter plusieurs accessoires, un appareil photo avec objectif ou un setup drone. Sa capacité est de 3 L mais une pochette extensible sur le dessus de la sacoche permet de gagner jusqu’à 2 L d’espace. Ses dimensions extérieures sont de 270 x 180 x 120 mm (intérieur : 260 x 150 x 115 mm)

Voici une vidéo de démonstration qui vous permet de mieux découvrir le sac et ses fonctionnalités :

A l’extérieur, le OneMo Backpack offre une approche minimaliste et discrète – sauf le petit ruban rouge indiquant la marque. L’extérieur du sac est constitué de fibre polyester qui résiste aux déchirures et rayures. Au toucher, il a un côté faux-cuir / vinyl. Les coutures sont renforcées, et le sac dispose de plusieurs couches de tissu pour une résistante supérieure. Les zips SBS sont également de bonne qualité. Le dessous du sac dispose d’un tissu renforcé moins sensible aux rayures, ce qui permet de le poser sur une surface rocheuse par exemple. A noter que Pgytech propose une garantie à vie contre les défauts de fabrication, un gage de sureté.

Le OneMo Backpack dispose d’un compartiment ordinateur + tablette qui n’est pas séparé de l’espace intérieur du sac. Un ordinateur jusqu’à 15,6 pouces peut être transporté – avec une tablette jusqu’à un iPad Pro. A noter qu’un petit compartiment permet de ranger un Apple Pencil, une attention louable. La poche informatique est également suspendue, ce qui signifie que même en lâchant votre sac au sol votre matériel informatique ne prendra pas de coup direct.

Le sac dispose de trois ouvertures. Dans le dos, l’accès principal permet d’ouvrir le sac en deux – telle une valise – en le posant au sol, ce qui permet d’accéder à l’ensemble du contenu d’un seul coup d’oeil. Cet accès permet également d’extraire son ordinateur ou tablette par le dessus, en ouvrant la fermeture partiellement. Par contre, en ouvrant uniquement la fermeture sur le haut du sac vous aurez du mal à accéder à du matériel volumineux. Pour cela, il faudra obligatoirement ouvrir le sac dans son intégralité.

Deux autres ouvertures latérales, côté droit, permettent d’accéder aux parties supérieures et inférieures du sac de manière rapide. La partie supérieure offre un accès rapide à votre boîtier avec une poche intérieure anti-RFID. L’accès inférieur permet de sortir rapidement la sacoche d’appoint si vous la transportez, ou bien un autre matériel.

L’intérieur du sac étant 100 % modulable, vous pouvez bien entendu choisir une configuration différente. On notera que l’accès inférieur est plus large, ce qui permettra de faire passer un boîtier reflex plein format avec grip plus facilement par exemple.

Ce type d’accès rapide latéral permet de faire glisser le sac devant soi en décrochant une bretelle et d’accéder rapidement à son matériel. Dommage par contre pour les gauchers ou ceux qui veulent faire pivoter le sac du côté gauche : les accès rapides ne sont disponibles que du côté droit, là où de nombreux autres sacs photo offrent des accès sur les deux côtés.

Le sac est présenté comme « résistant à l’eau » par Pgytech. Il dispose de fermetures éclair étanches mais également d’une housse de pluie (détachable, rangée sous le sac) pour les grosses averses ou pour protéger le sac contre les salissures. Petit détail : en haut du sac, une petite protection supplémentaire permet de protéger le haut des bretelles et éviter que l’eau ne rentre dans le dos. Cela pourra aussi servir de poche secrète pour des papiers, même si maintenant qu’on vous l’a dit ce n’est plus secret.

Des rangements et poches bien pensés mais insuffisants

Après avoir utilisé le OneMo Backpack pendant de nombreuses sorties photo ainsi qu’au quotidien, j’ai noté que si Pgytech proposait des rangements utiles, ce sac manquait cruellement de poches extérieures.

En dehors du compartiment principal intérieur, seules deux véritables poches permettent de ranger des choses à l’extérieur du sac sans l’ouvrir. Une petite poche sur la partie latérale gauche, qui dispose d’un petit filet de rangement, d’une poche zippée et de quelques élastiques pour ranger des câbles, permet de ranger ses clés, du gel hydroalcoolique (indispensable !), ses papiers ou quelques accessoires. Mais cette poche est très fine et peu extensible.

La seconde poche extérieure est celle qui permet d’agrandir la capacité du sac de 25 L à 30 L – soit 5 L supplémentaire. Elle se situe sur le devant du sac : une première fermeture zippée permet d’étendre la poche, et un second zip donne l’accès à un espace profond qui permet de stocker des documents A4, des vêtements, des chaussures.

Pgytech la conseille pour transporter un stabilisateur type Ronin SC. Une bande extensible permet de maintenir le gimbal plaqué vers l’intérieur, pour éviter qu’il se balade dans la poche. Si cette poche est utile pour étendre la contenance du sac, elle ne permet pas de ranger de petits accessoires sans les retrouver au fond du sac, à moins de n’utiliser que la première fermeture zippée – qui permet de libérer la poche – mais on se retrouve avec très peu d’espace utile sur le dessus et surtout le risque de chute d’objets en l’ouvrant.

Une poche extensible sur le côté gauche du sac permet également de transporter une bouteille d’eau, une gourde ou un trépied compact, grâce à une sangle sur la partie supérieure pour maintenir l’ensemble – mais qui empêchera d’accéder à la petite poche extérieure qui permet de ranger ses documents.

Bref, comme vous pouvez le voir, ce sac manque de poches utilisables à l’extérieur, mais cela lui donne un look minimaliste que vous pouvez apprécier.

Heureusement, Pgytech se rattrape avec des poches intérieures et rangements bien pensés. Une poche anti-RFID (à l’intérieur de l’ouverture latérale supérieure) permettra de convaincre les paranos que leur carte bancaire sans contact ou autre document avec puce RFID sont protégées. A l’intérieur de l’ouverture latérale inférieure, on retrouve un espace pour ranger ses batteries ou cartes SD selon leur charge grâce à un système astucieux d’indicateur vert/rouge. Ainsi, vous pouvez facilement organiser vos batteries vides et pleines pour ne plus avoir à les différencier.

L’autre détail pratique se trouve au niveau des fermetures éclair des deux poches latérales. Une fois fermées, une petite boucle permet de passer la tirette de la fermeture éclair et la sécuriser, empêchant une ouverture (trop) rapide de ce compartiment par un voleur.

Le sac dispose également de nombreuses boucles ici et là qui permettent d’attacher des sangles – deux sangles fournies avec le sac – à l’extérieur pour transporter un blouson, un paquet encombrant ou autre à l’arrière du sac. Une petite poche aimantée à l’avant du sac permet de ranger ces sangles, et peut servir de poche secrète. Ces deux fonctions ne nous sont cependant pas inconnues : Peak Design les propose déjà sur ses sacs photo Everyday Backpack…

On notera également deux rangements sur les bretelles du sac : une petite poche avec zip qui peut renfermer carte mémoire ou barre céréale pour un petit creux, et un bandeau élastique qui permet de maintenir un bouchon d’objectif ou de glisser une GoPro avec un mini trépied par exemple.

Confort de portage du Pgytech OneMo Backpack

Quel confort de portage peut-on espérer du OneMo Backpack ? Avant toute chose, il est important de noter les différentes façons de porter ce sac à dos. Le sac dispose de trois poignées principales : sur le dessus, dans le dos et sur le côté gauche. On notera ainsi que le sac ne dispose pas d’une poignée de chaque côté. La poignée latérale se trouve ici du côté opposé aux ouvertures pour accéder au contenu du sac, sûrement pas soucis de rigidité de la part du fabricant.

La poignée dorsale, qui sert aussi de passant pour valise, permet de transporter le sac à dos en mode Duffel avec notamment la possibilité de replier les sangles du sac dans de petits emplacements situés au dos, de façon à ne pas les laisser dépasser ou pendre. Pratique pour le transport en cabine, dans le coffre ou même lorsque vous rangez votre sac dans un placard.

Mais une fois sur le dos, qu’en est-il ? Et bien le OneMo Backpack s’en sort plutôt bien, avec des bretelles larges et rembourrées qui assurent un confort de portage, même durant de longues heures. Le bas du sac ne vient pas faire mal au niveau des lombaires. Le sac dispose d’une sangle pectorale ajustable en hauteur et d’une sangle abdominale pour répartir le poids ainsi que de sangles de rappel de charge. Par contre, n’essayez pas de détacher la sangle de poitrine pour la ranger, nous avons essayé et il n’a pas été possible de la repositionner.

Pour l’avoir également testé par temps chaud, ce sac à dos n’est pas assez respirant. Même si la surface dorsale est molletonnée et constituée d’alvéoles en mousse, une fois sur le dos le sac est plaqué et peu d’air passe, ce qui fait que la transpiration a du mal à s’évacuer.

Lorsque le sac est complètement rempli – ordinateur portable + kit photo + objectifs + accessoires, etc. – le sac peut cependant vite devenir lourd – surtout avec 2,1 kg à vide, voire 2,5 kg si vous utilisez aussi le sac d’appoint – et ici le confort est un peu moins bon, tout comme de nombreux sacs photo malheureusement.

Sac d’épaule OneMo Backpack : un accessoire utile

Le sac photo OneMo Backpack est proposé avec un sac d’appoint – le OneMo Built-in Pouch – qui peut être transporté à l’intérieur du sac – dans la partie intérieur – mais aussi être utilisé en sac d’épaule.

Durant notre test, nous avons apprécié utiliser ce petit sac d’appoint, qui permet de transporter un boîtier hybride + objectif, ou bien un drone repliable et ses accessoires. Sa contenance de 3L (extensible de 2L en hauteur) est suffisante pour une petite sortie photo lorsque vous ne souhaitez pas emporter le « gros » sac à dos. En plus, il est très rapide de sortir cette sacoche du sac principal, via l’accès latéral inférieur.

L’utilité ? En voyage, une fois arrivé, on peut laisser son sac photo OneMo Backpack à l’hôtel ou chez soi et ne prendre que cette petite sacoche, ou bien même prendre les deux, et ainsi doubler les capacités de portage, en utilisant la sacoche supplémentaire pour accéder rapidement à son boîtier ou à un drone par exemple.

La sacoche dispose de deux séparateurs, compatibles avec le OneMo Backpack, ce qui permet d’en ajouter ou d’en enlever.

Ce petit sac dispose d’une sangle amovible qui peut également se transformer en ceinture pour porter le sac à la taille. A l’arrière et sur un côté de la sacoche, deux poignées permettent de le saisir facilement. La sacoche dispose d’une petite poche supérieure pour y ranger des accessoires et d’une poche extensible de 2L. A l’intérieur, le sac dispose de deux séparateurs origami – les mêmes que le sac à dos – et permet ainsi de compartimenter l’espace. Une petite poche avec tissu filet permet de ranger ses cartes mémoires, cartes de visite ou autres papiers utiles.

En mode étendu 5L

Dans l’ensemble, et même si nous ne nous attendions pas trop à utiliser ce sac, il s’avère très pratique et utile, et reprend la qualité de fabrication du sac, sauf peut-être sa base un peu moins renforcée et résistante aux éraflures. On aurait par contre apprécié que l’extension du sac permette d’agrandir l’espace principal, au lieu de créer une poche supplémentaire, même si cela permet de transporter facilement un vêtement par exemple.

Quel matériel emporter avec le OneMo Backpack de Pgytech ?

Le OneMo Backpack dispose d’un espace modulable. Comme nous l’avons vu plus haut, l’intérieur est par défaut séparé en deux parties : un espace inférieur, qui permet d’accueillir le sac d’appoint ou du matériel photo, et un espace supérieur, qui permet également d’accueillir du matériel photo dans la configuration de base. En plus de cela, une poche informatique permet de ranger un ordinateur portable jusqu’à un Macbook Pro 15,6 pouces et une tablette 11 pouces.

Rangement « voyage »

Dans ses vidéos de démonstration, Pgytech met souvent l’appareil photo et les différents objectifs dans la partie supérieure, et le sac d’appoint ou ses affaires personnelles en bas. En pratique, si cette configuration semble la plus logique, l’accès latéral supérieur pour le boîtier photo n’est vraiment pas optimal car lorsque vous faites passer le sac devant vous, il est peu accessible et nécessite de forcer. Placer l’appareil photo dans la partie inférieur est plus pratique, à condition bien sûr de ne pas utiliser le sac d’appoint en même temps dans le sac.

© Pgytech

En termes de contenance, le compartiment principal du sac peut transporter beaucoup de matériel. Beaucoup trop même, au risque de vous faire mal au dos. Dans la partie supérieure, on peut facilement placer un appareil photo hybride ou reflex, 2 ou 3 focales fixes ou même 1 zoom pro, selon l’arrangement des séparateurs. Vous pouvez également placer un disque dur externe portable et des accessoires. Attention toutefois, la partie haute n’est pas complètement plate et l’espace supérieur permet de ranger un accessoire un peu moins profond que pour le reste. Une petite poche velcro noire peut se placer sur une paroi et ranger de petits éléments comme des cartes, vis, etc. Malheureusement, il n’y a pas d’autres poches intérieures si vous souhaitez ranger de petits accessoires.

Dans la partie inférieure du sac, il est possible de transporter le sac d’appoint, qui peut lui même contenir un boîtier hybride plein format avec 1 zoom standard monté et 1 focale fixe ou accessoire supplémentaire, ou bien un petit hybride APS-C ainsi que deux objectifs. Cette partie là peut également servir à ranger ses affaires personnelles comme des vêtements.

Rangement de base

A l’avant du sac, la poche extensible permet de ranger davantage d’affaires. Dans notre cas, nous avons pu y placer un pull ou une veste légère, ou bien même des accessoires photo supplémentaires comme une gimbal, un mini trépied ou même une paire de baskets. On apprécie que cette poche aille jusqu’au bas du sac, ce qui permet de ranger des objets peu épais mais assez longs (jusqu’à 45 cm).

Rangement « 100% photo »

Si vous voulez utiliser votre sac OneMo Backpack pour tout autre chose que de la photographie, c’est également possible en retirant les séparateurs en velcro. Vous vous retrouvez ainsi avec deux parties séparées, qu’il est aussi possible de regrouper en une seule en rabattant le séparateur en mousse placé au milieu – fixé par du velcro et deux boucles. Attention, en faisant cela, vous réduisez la rigidité du sac qui se tient un peu moins bien lorsqu’il est ouvert. Ainsi, le OneMo Backpack devient un sac à dos comme les autres, avec suffisamment d’espace pour partager en escapade le temps d’un week-end, avec pourquoi pas un petit appareil photo dans le sac d’épaule d’appoint à côté.

Comme vous le voyez, le sac OneMo Backpack de Pgytech offre des combinaisons infinies, et devrait satisfaire n’importe quel photographe ou vidéaste à la recherche d’un modèle polyvalent et complet.

A qui se destine le sac photo OneMo Backpack de Pgytech ?

Avec son premier sac photo, Pgytech s’adresse avant tout aux photographes et vidéastes à la recherche d’un sac photo polyvalent, résistant et qui offre une grande capacité (25 L, extensible jusqu’à 30 L). Le OneMo Backpack s’adresse ainsi aux photographes et vidéastes souhaitant transporter régulièrement beaucoup de matériel, que ce soit à la journée ou lors de voyages, tout en étant capable de se transformer en sac traditionnel.

Bref, un sac pour les unir tous, notamment grâce à sa sacoche à bandoulière extensible – la Built-in Pouch – qui permet, une fois sur place, de ne transporter que l’essentiel, soulageant ainsi votre dos.

En termes de morphologie, le sac photo OneMo Backpack, bien que compact, n’est pas petit. Il s’adaptera davantage à un dos un peu large, surtout si vous le chargez au maximum, le rendant assez lourd. Au quotidien, ce sac n’est pas des plus compacts, et il faut vraiment y trouver un intérêt pour

Impossible également de faire l’impasse sur la ressemblance de ce OneMo Backpack avec les sacs Everyday et Travel de la marque Peak Design, dont Pgytech s’est librement inspiré sur ce modèle, jusqu’à copier notamment les séparateurs FlexFold de Peak Design. Malgré tout, son prix de 197 € le rend plus abordable que les modèles de la marque Peak Design, surtout qu’il est vendu rappelons-le avec un sac d’appoint très pratique.

OneMo Backpack, sac photo polyvalent et stylé

Nous voilà arrivé à la fin de ce test. Le OneMo Backpack de Pgytech est un sac deux-en-un plaisant à utiliser et confortable. Composé d’un sac de 25 L (extensible jusqu’à 30 L) et d’un sac d’appoint de 3 L (extensible jusqu’à 5 L), le OneMo Backpack est polyvalent, résistant et stylé. Grâce à un large compartiment modulable, ce sac pourra vous accompagner au quotidien, que ce soit pour un shooting photo, une sortie au drone, ou bien même en voyage. Malgré ses inspirations très fortes des sacs de la marque Peak Design, les finitions sont très bonnes et la qualité de fabrication nous donne confiance en ce sac, qui dispose également d’une garantie à vie.

Avec sa sacoche d’appoint – la Built-in Pouch – ce sac est plus que complet pour accompagner le photographe ou vidéaste qui souhaite transporter beaucoup de matériel. Et ce sac peut très facilement se convertir en sac à dos traditionnel grâce à un intérieur complètement personnalisable.

Malgré tout, ce sac n’est pas parfait : il manque selon nous des poches extérieures, la poche latériale supérieure est peu accessible et lorsqu’il est bien chargé, ce sac peut tout de même peser sur le dos avec un poids à vide de 2,5 kg (avec la sacoche).

Disponible au tarif de 197 € en coloris noir et camouflage, le duo OneMo Backpack et Build-in Pouch de Pgytech offre une solution de transport abordable pour tout votre matériel.

Test sac photo Pgytech OneMo Backpack 25 L
attention aux détails (poches batterie, RFID, zips sécurisés)qualité de fabricationorganisation intérieur totalement ajustablesac d'appoint très pratiquebon rapport qualité/prixgarantie à vie
poids à vide élevé, surtout avec la sacoche (2,5 kg)accès rapide uniquement du côté droitpas assez de poches extérieuresboîtier peu accessible par l'accès rapide supérieurdos pas assez respirant
8Note finale
Fabrication / finitions8.5
Confort8
Ergonomie générale / praticité7.5