Le photographe allemand Kevin Krautgartner explore les multiples possibilités offertes par le drone pour nous faire redécouvrir les paysages sensationnels et magnétiques de notre planète.

Dans « The Long Journey II », ses photographies minimalistes se focalisent sur les paysages et habitats créés par la nature, les processus géologiques ou encore les constructions humaines. Un « long voyage » qu’a entrepris le photographe, sillonnant les routes isolées d’Europe et d’Australie, à vol d’oiseau à l’aide d’un drone.

© Kevin Krautgartner

Vues aériennes sur les routes isolées

L’itinéraire hors-du-commun de « A long Journey II » — deuxième volet de la série — nous emporte dans la traversée d’explosions de couleurs, de formes et de motifs. Loin d’un long trajet de voyage familier et ordinaire, celui-ci bouscule nos perceptions et nous plonge, depuis la surface, dans la contemplation de l’éclat silencieux des éléments. De l’Islande à l’Australie, en passant par la Norvège, la France, l’Espagne et l’Allemagne, les prises de vues révèlent la diversité et la complexité des paysages.

Traversant pays et continents, Kevin Krautgartner est à la recherche d’endroits inexplorés, d’angles atypiques et d’images inédites. Principalement, ses photographies minimalistes portent sur les intérieurs architecturaux, les horizons et environnements urbains, ainsi que sur les paysages reculés et isolés. Kevin Krautgartner est né en Allemagne, et travaille aujourd’hui à Wuppertal. Il a étudié le design et la photographie numérique à l’Université des sciences et arts appliqués de Dortmund.

© Kevin Krautgartner

Ainsi, il mêle ces deux pratiques pour créer des photographies d’art singulières. Au coeur de celles-ci, les couleurs, textures, lignes, formes et volumes sont de la plus grande importance. « The Long Journey II » explore aussi la nature, les processus géologiques et les structures humaines qui redéfinissent les paysages et l’habitat. De ce fait, il capture ses images grâce à des drones. Lorsqu’il ne monte pas à bord d’un hélicoptère ou de petits avions pour livrer ces prises de vues aériennes chargées de sens.

© Kevin Krautgartner

Son travail a fait l’objet de plusieurs publications à travers le monde, notamment pour Business Insider, Daily Mirror, Der Spiegel, FotoMagazin ou encore en France, pour Geo et Le Livre annuel des meilleurs photographies aériennes. Il a également reçu plusieurs Prix et récompenses tel que le 1er Prix de photographie aérienne pour le Aerial Photography Awards 2020.

Réflexions sur l’ère Anthropocène

À travers ce voyage, et son design esthétique, le travail du photographe nous ramène à un sujet de société très actuel. En effet, les processus géologiques, que l’ont découvre au travers de ces fenêtres sur le monde, sont en partie attribuables à l’ère Anthropocène. Et donc, liés à l’impact global et significatif des activités humaines sur l’écosystème terrestre, symbolé également par le véhicule toujours au centre. À leur image, les photographies de Kevin Krautgartner, montrent la texture des glaces des pays nordiques, traversée par la route, se fracturer, de manière fatale, et, on le sait, irréversible.

De ces perspectives qui renouvellent nos perceptions et nos points de vues sur la structure actuelle de la Terre — mais aussi sur les mécanismes à l’origine des phénomènes naturels — naît un voyage et une prise de conscience directe et complexe. C’est sûrement ce qui fait la force des photographies de Kevin Krautgartner. 

© Kevin Krautgartner

© Kevin Krautgartner

© Kevin Krautgartner

© Kevin Krautgartner

© Kevin Krautgartner

© Kevin Krautgartner

© Kevin Krautgartner

Pour découvrir toutes les séries du photographe, rendez-vous sur son portfolio, sur son Instagram et sur Behance.