Jusqu’au 16 décembre, la Bibliothèque nationale de France (BnF) met à l’honneur les photographies panoramiques monochromes de Josef Koudelka, membre historique de l’agence Magnum, qui a sillonné pendant plus de 30 ans de très nombreux sites archéologiques du pourtour méditerranéen.

L’un des derniers maîtres de la photographie moderne

En 1968, le photographe d’origine tchèque avait arrêté le temps l’instant d’une photographie devenue iconique, nommée Invasion prise lors de l’invasion de Prague par les troupes soviétiques.

Aujourd’hui, 110 tirages inédits tout à fait différents sont présentés à la BnF pour la première fois. L’exposition Ruines célèbre tout autant Josef Koudelka, reporter documentant inlassablement l’exil et le voyage, que la majesté des sites archéologiques immortalisés sur sa pellicule.

Le dessous des Images : la célèbre montre au poignet sur Prague de Josef Koudelka

Des lieux empreints d’un mystère quasi mythologique

Nomade parcourant 19 pays de la France à la Syrie durant une trentaine d’années, l’ancien exilé politique a capturé le long du bassin méditerranéen les sites antiques grecs et latins qui ont vu l’avènement de notre civilisation. De ces quelque 200 sites archéologiques sont nés une centaine de panoramas en noir et blanc dont la beauté est à l’épreuve du temps.

Amman, Jordanie, 2012 © Josef Koudelka /Magnum Photos

Capturer l’empreinte du temps

Si ces colonnades et ces pierres ont traversé les siècles, elles sont en perpétuelle évolution. Le passage du temps, des éléments, mais aussi la main de l’Homme comme les conflits passés et récents ont façonné ces monuments. Soucieux de rendre compte du changement, symbole de l’éphémère et de l’impermanence, Josef Koudelka est maintes fois revenu sur les lieux photographiés. Fuyant toute nostalgie, Josef Koudelka s’attache à documenter ces évolutions plutôt qu’à figer un instantané, conscient que c’est dans l’imperfection et la lente décrépitude de ces constructions que réside leur véritable beauté.

Les ruines, ça n’est pas le passé, c’est l’avenir qui nous invite à l’attention et à la jouissance du présent

Josef Koudelka

La modernité d’un regard posé sur l’antique

La singularité et la modernité des photographies de Josef Koudelka réside dans le choix du panorama qui met en avant des jeux d’ombres et de lumières, des vues en contre-plongée et des plans en enfilade comme pour mieux effacer toute impression préalable de ces lieux renommés. S’il est toujours possible de s’extasier devant la beauté des ruines du temple d’Apollon à Delphes, celles de Palmyre ont quant à elles disparu depuis le passage du photographe. Demeure la beauté des panoramas de Josef Koudelka, témoignage moderne et immortel de la superbe de ces ruines.

Timgad, Algérie, 2012 © Josef Koudelka /Magnum Photos

L’exposition Ruine réalisée en collaboration avec l’agence Magnum Photos est présentée à la BnF jusqu’au 16 décembre 2020. Un catalogue d’exposition co-éditée par la BnF et les éditions Xavier Barral fête cet évènement.

© Editions Xavier Barral / BnF

Plus d’informations au sujet de l’exposition, des conférences, projections et rencontres organisées sont disponibles sur le site de la BnF.

Infos pratiques
Josef Koudelka, Ruines
Du 15 septembre au 16 décembre 2020
Bibliothèque François Mitterrand, Galerie 2
Quai François Mauriac, 75013 Paris
Billets disponibles à partir de 7 €
Horaires : du mardi au samedi de 10h à 19h et les dimanches de 13h à 19h.