Laura Henno a passé 8 semaines en plein désert californien dans la ville isolée de Slab City, une ancienne base militaire démantelée en 1956. Elle y a capturé des portraits attachants à la chambre de ces familles vagabondes qui, en déshérence, vivent en marge du système américain. Sa série Outremonde est exposée à Lyon à la galerie Le Bleu du Ciel jusqu’au 12 septembre 2020.

Slab City : le visage d’une « autre Amérique »

La Galerie Le Bleu du Ciel, située à Lyon, a annoncé la réouverture de ses portes le 22 mai 2020 et la reprise de son exposition Outremonde de la photographe Laura Henno, brutalement interrompue à cause du Covid-19.

On avait découvert Slab City à travers l’histoire de Christopher McCandless, dans le film Into the Wild (réalisé par Sean Penn), ou par le biais de photographes américains. Dans la veine de Dorothea Lange ou encore Walker Evans, Laura Henno dépeint des portraits de cette « autre » Amérique. Celle des laissés pour compte, qui mènent une vie en marge de la société américaine au cœur du désert californien.

© Laura Henno

Campeurs, retraités, squatters : les quelques 150 habitants de Slab City s’y installent durant l’hiver avant de migrer vers le Nord car les étés y sont d’une chaleur écrasante. La plupart des habitants sont des femmes. Aussi, la photographe a constaté que beaucoup de « Slabbers » avaient perdu leur situation durant la crise des subprimes des États-Unis, en 2008. Cependant, la base militaire – dont il ne reste que les « slabs », ces dalles de béton – a accueilli de nombreux habitants. Les premiers étaient des soldats, venus s’y installer après le démantèlement de la base militaire.

The Lonely State de Philippe Vitry : l’Amérique hors du temps

Transfigurer le quotidien avec des portraits à la chambre

Des portraits faits à la chambre, sublimés par la lumière rasante de fin de journée, nous ouvrent les portes d’une vision intimiste et poétisée d’une famille de Slabbers— celle de Mary Ann, Ethan et Jack Jack. À leurs côtés, on découvre des photographies des autres résidents, comme le pasteur Dave, Benjamin, Julie, Michael, Connie, et bien sûr les chiens, Chronos et Zero.

Laura Henno Slab City

© Laura Henno

Laura Henno s’est confrontée aux problématiques de la vie et de la photographie dans le désert. Comment gérer le quotidien dans un milieu de vie périlleux, alors que trouver les produits de première nécessité comme l’eau et la nourriture est déjà un défi permanent ? C’est ce qui a posé question à la photographe durant ses repérages.

Par la suite, elle a vécu dans une caravane avec son binôme, avant de s’intégrer peu à peu à la vie de la communauté. Poussée par l’énigme de Slab City et le désir de rencontrer ses habitants, Laura Henno a pris son temps et débuté ses photographies 1 mois après son « emménagement » provisoire.

Laura Henno Slab City

© Laura Henno

Ce sont des conditions de vie difficiles qu’elle découvre, et un quotidien balloté par l’élection de Donald Trump à la tête des États-Unis et le début de la construction du mur à la frontière du Mexique, non loin de Slab City.

Il en ressort des portraits documentaires réalisés avec l’un des plus anciens procédés photographiques. Certes, des portraits demandés, créés avec les Slabbers – plutôt que pris sur le vif. Néanmoins, la photographe a su trouver un juste milieu entre le dévoilement de leur environnement — qui reste secondaire tout en posant le cadre de vie — et la captation de leurs caractère et de leur attitude.

Laura Henno Slab City

© Laura Henno

Laura Henno à la galerie Le Bleu du Ciel

À découvrir d’urgence à Lyon à la Galerie Le Bleu du Ciel, l’exposition Outremonde nous emmène à la rencontre de « l’Autre ». Creusant le sujet de la différence qui nous sépare les uns des autres, pour mieux évincer le stéréotype, la série photo ne se prive pas également, de livrer une vision poétisée du quotidien de Slab City.

Informations pratiques :

« Outremonde », Laura Henno
Du 22 mai au 12 septembre 2020
Du mercredi au samedi de 14h30 à 19h

Galerie Le Bleu du Ciel
12 Rue des Fantasques,
69001 Lyon