Proposé par les éditions Taschen, « Ciao » est un hommage vibrant de Mario Testino à l’Italie. Si le glamour et l’influence de l’élégance romaine ont fortement marqué le photographe de mode, des scènes plus authentiques font partie de son esthétique.

C’est cette pluralité que propose les portraits, photographies de mode, d’architecture ou scènes de rue sélectionnées pour Taschen. L’assemblage semble de prime abord hétéroclite mais est le seul à même de révéler la vérité sur cette sublime terre de contrastes qu’est l’Italie.

L’ouvrage qui en résulte est une composition très personnelle. Le livre propose au fil de ses 254 pages une véritable odyssée italienne capturée par l’objectif du photographe de 1994 à nos jours.

Dépasser les apparences

Figure incontournable de la photo de mode, Mario Testino est également un excellent portraitiste qui, au-delà des tendances, parvient à capturer la force des visages et à travers eux, l’expression de toute une culture. Les clichés mêlant le noir et blanc et la couleur sont imprimés sur papier glacé et organisés en trois sections. In Giro, Alla Moda et Al Mare : une chronologie thématique inspirée par le parcours de l’artiste et sa découverte progressive de l’Italie.

D’origine péruvienne, le célèbre photographe a des racines italiennes ; il n’a mesuré la portée de cet héritage culturel que lors de sa découverte de l’Italie.

« Une expérience puissante qui a captivé mon imagination »

Un véritable coup de foudre « pour les gens, les paysages, l’architecture » et pour la façon naturelle dont l’art et la beauté s’invitent dans la vie quotidienne des italiens.

Intuitive, la photographie de Mario Testino n’en est pas moins technique. Jeu de lumières et clair-obscur donnent aux images du Palio un esprit mystique comme inspiré des toiles de la renaissance. Le flou de mouvement ne peut nous empêcher de penser au sfumato des maîtres italiens de la Renaissance.

Un livre complet aux multiples contrastes

La couverture met à l’honneur une jeune femme (Eva Herzigová) en robe du soir qui semble nous interpeler d’un « Ciao » sonore. L’éclat des diamants face à la pierre brute des monuments environnants donne le ton de l’ouvrage : exubérance et contrastes.

Une courte légende (parfois peu visible) figure sur chaque image mais c’est à l’imagination du lecteur de mettre en perspective les photos choisies car aucun élément textuel n’y est ajouté.  Deux avant-propos sont toutefois proposés en anglais et italien.

En première partie du livre, Mario Testino revient sur son histoire familiale et l’influence de son voyage initiatique à Rome. L’occasion pour lui de célébrer ses amitiés italiennes comme avec les exubérantes sœurs Franca et Carla Sozzani, alors éditrices chez Condé Nast, qui permettront à sa carrière de décoller. De ces rencontres, Mario Testino retiendra l’importance du regard, de s’attarder sur les détails et les couleurs d’un visage ou d’un tableau. Son attachement à l’esthétique italienne trouvera écho dans les marques et designers avec qui le photographe collaborera, de Gucci à Versace en passant par Dolce & Gabbana.

Ciao Mario Testino

« Un pays fascinant aux mille contradictions »

L’influence de Rome et de Milan dans le regard de Mario Testino est palpable. Mais c’est à Naples, cité mouvante mêlant antiquité et modernité, qu’il se verra offrir sa 1e exposition photo. Grâce à la cité vénitienne, se seront bientôt l’architecture italienne et la rencontre explosive entre histoire et art contemporain qui éveilleront les sens du photographe.

Cette introduction est suivie d’un texte signé de l’auteur américain Alain Elkann, contributeur au quotidien italien La Stampa. Ses mots sont une véritable déclaration d’amour à « son Italie » : à sa généreuse gastronomie, la beauté des paysages de la Côte Amalfitaine, des terres volcaniques du sud et aux chefs d’œuvres de Da Vinci. Un hommage à cette mosaïque italienne qui, avant Mario Testino, a inspiré tant d’auteurs, de peintres ou de poètes. À la question « qu’est-ce que l’Italie ? » Alain Elkann répond sans hésiter.

Ciao Mario Testino

In Giro, s’oublier dans la découverte de l’Italie

Si cette section s’ouvre sur le drapeau italien, symbole d’unité nationale, c’est bien la diversité de l’Italie que donnent à voir les photographies et portraits rassemblés ici. Cette section inaugurale invite à observer et à se laisser absorber par les visages, les monuments ou les paysages qui composent l’Italie.

Ciao Mario Testino

Au risque de tomber dans les clichés, Mario Testino ne résiste pas aux images de Vespa, du Café Florian ou de gondoliers vénitiens. « Ciao » reste toutefois authentique grâce à la mise en parallèle d’images contrastées.

Membres du clergé saisis au Vatican et images du mythique Palio de Sienne arrêtent le temps. Les scènes de la vie quotidienne napolitaine invitent à s’attarder avec gourmandise devant les vitrines d’une pasticierria ou à se plonger avec frénésie dans l’ambiance d’un stade de foot. L’opulence du Palazzo Colonna et l’effervescence des processions religieuses traditionnelles dressent un tableau de la richesse culturelle du pays de Dante.

Ciao Mario Testino

© Mario Testino, Taschen

Mario Testino confronte aux portraits de famille de la noblesse locale les visages marqués par le temps des paysans d’Amalfi ; souvent divisés habitants du Nord et du Sud sont invités par l’artiste à tisser un dialogue fictif. Célébrités locales ou internationales, passants anonymes et joueurs de légende de la Squadra Azzurra sont immortalisés avec la même intensité.

Alla Moda, les coulisses du glamour italien

La mode demeure le thème de prédilection de Mario Testino. Place ici aux amis et collaborateurs saisis dans des moments de travail ou l’intimité de leur mariage et rassemblements. Domenico Dolce et Stefano Gabbana en plein essayage, Gianni et Donatella Versace photographiés dans les coulisses de leur défilé tandis que Franca Sozzani ou Anna dello Russo s’amusent aux côtés de Monica Bellucci.

Le travail de l’artiste pour des campagnes publicitaires ou magazines de mode est présenté au travers de quelques pages dépliantes. Plus que les vêtements, ce sont ici les créateurs, mannequins et gens qui font la mode qui sont célébrés par le photographe fétiche de Vogue.

Al Mare, les multiples définitions de la dolce vita

L’histoire d’amour initiée entre le photographe et Capri en 2006, lors du tournage de la pub Dolce & Gabbana, l’a depuis incessamment ramené vers la baie de Naples.

Baigneurs napolitains, plages bondées d’Amalfi ou arrivée de la jet set à Capri révèlent ici encore les contrastes de la botte italienne. Tratorria traditionnelle, partie de cartes amicale sur la plage ou fête luxueuse sur les yachts mouillant au large évoquent la douceur des vacances comme la pluralité du rapport à la mer des estivants.

Ciao Mario Testino

Les mannequins saisis par l’objectif de Mario Testino célèbrent la beauté du corps féminin et la virilité débordante d’une jeunesse gorgée de soleil. Ici, le noir et blanc répond au bleu intense sans cesse réinventé de l’horizon et du rivage méditerranéen.

Ciao Mario Testino

À la fois formule de salutation et d’au-revoir, Ciao est ici un appel à découvrir l’Italie à travers les images de Mario Testino. Un livre publié à point nommé pour rappeler que, si l’actualité l’a tristement fait oublier, l’Italie est synonyme de joie de vivre.

Ciao Mario Testino

« Ciao » est un bel ouvrage à ajouter à sa bibliothèque ou à offrir. Le livre de belles dimensions (25.8 x 36 cm, 2,8 kg) est disponible au prix de 60 euros sur le site des éditions Taschen et à la Fnac. Une édition limitée à 100 exemplaires accompagnée d’une impression de l’artiste dédicacée est également proposée.

Revue de livre : "Ciao" de Mario Testino, un hommage à l'Italie
Variété des thèmes Photographies couleurs et noir & blancBeau livre
Peu d'éléments de contexte/ légende
8Note finale
Contenu du livre8
Mise en page et impression8.5
Rapport qualité / prix7.5