Nous vous avions précédemment parlé du travail d’Hélène Havard et de ses photos aériennes réalisées à l’aide de drones. Aujourd’hui, la photographe nous partage « Streets of Marrakech », une série photo réalisée dans la ville rouge du Maroc.

Une esthétique pastel aux tonalités cinématographiques

Installée à Tahiti, la Française Hélène Havard a reçu plusieurs récompenses et distinctions pour ses images d’une grande poésie. Ses photographies aux nuances pastel se rapprochent du dessin, à l’image de sa série dédiée à Cuba et à la Havane. Ses photos aux nuances douces confèrent aux rues de San Francisco comme à l’architecture californienne de Palm Springs une ambiance onirique des plus cinégéniques.

© Hélène Havard

Un photoreportage hommage à la ville rouge

A l’occasion d’un voyage à Marrakech, la photographe française nous offre de superbes images de la ville rouge. Empreinte d’une douce chaleur, ruelles et mosquées comme sorties d’une aquarelle, nous invitent aux portes de l’Afrique.

© Hélène Havard

Captivée par l’ambiance et l’énergie de Marrakech, Hélène Havard a retranscrire l’exotisme de cette ville digne des Mille et Une Nuits qui invite à la flânerie. Des lieux qu’elle a photographiés, Marrakech lui semble le plus mystérieux et énigmatique : « Il y a des ruelles sans fin, je me demandais ce qui pouvait se passer derrière toutes ces portes closes. J’avais le sentiment qu’entre touristes et autochtones, deux mondes totalement différents se côtoyaient dans une impression d’impénétrabilité ».

© Hélène Havard

Une excursion onirique au cœur de la médina

Les clichés de la photographe sont une ode à la douceur de vivre. Hélène Havard nous invite à la suivre au cœur des souks de la médina, à admirer la beauté d’une façade typique de l’architecture arabo-andalouse ou à pousser les portes de somptueux riads. La place Jemma-el-Fna semble bruisser des conversations animées et des appels des marchands d’épices.

© Hélène Havard

Les rayons du soleil filtrent à travers les moucharabiehs d’une mosquée et nimbent les photos d’une lumière satinée. L’échoppe d’un barbier aux murs fissurés ou les étals de fruits gorgés de soleil d’un marché improvisé donnent aux photographies une esthétique nostalgique comme arrêtées dans le temps.

© Hélène Havard

Palmiers majestueux, cactus altier, jardins luxuriants et bassins d’eau telle une oasis donnent aux photographies citadines un véritable souffle de vie.

© Hélène Havard

Marchez sur les pas d’Hélène Havard et laissez-vous envouter par son reportage marocain à découvrir sur son site.