Après les finalistes du Concours Professionnel des Sony World Photography Awards 2020 (SWPA) annoncés le mois dernier, les gagnants de la catégorie Open ont à leur tour été désignés. Récompensant des photographies individuelles prises en 2019 tous niveaux confondus, le concours porte sur différents genres de la photographie — du paysage à la photographie Motion en passant par le portrait et la photographie de culture. Découvrez les gagnants des 10 catégories du concours.

© Jonathan Rogers, Royaume-Uni, shortlisté, Catégorie Voyage

Sony World Photography Awards

Depuis leur création, et pour sa 13e édition, les SWPA ont sélectionné des lauréats et les candidats pré-sélectionnés parmis les milliers de candidatures reçues. Le rendez-vous mondial et incontournable de la photographie met en avant la création contemporaine. Et ce, à travers la diversité des thèmes et pratiques du medium photographique. Cette année, les participants ont été départagés par Gisela Kayser, directrice générale et directrice artistique du Freundeskreis Willy-Brandt- Haus de Berlin.

Les 10 finalistes ont remporté une gamme d’équipements d’imagerie numérique Sony, ainsi qu’une publication dans le livre des Sony World Photography Awards. Ils seront présentés à l’exposition des Sony World Photography Awards à Londres, à la Somerset House. Les 100 photographes présélectionnés verront également leurs oeuvres présentées sur des écrans numériques lors de cette exposition.

Catégorie Architecture

Emotional Geography © Rosaria Sabrina Pantano

Rosaria Sabrina Pantano, basée en Italie, remporte le 1er prix de la catégorie Architecture avec « Emotional Geography ». Pour réaliser cette photographie en noir et blanc, elle s’est rendue dans le Nord de la Sicile, au pied de la pyramide sculptée par l’artiste Mauro Staccioli. Elle se trouve au point exact qui touche les coordonnées géographiques de la 38ème parallèle. Une photographie majestueuse renforcée par l’éclairage, le point de vue en contre-plongée et la silhouette que l’on aperçoit.

Catégorie Créative

Knot © Suxing Zhang

Les assemblages et l’originalité de Suxing Zhang, lui ont valu la première place de la catégorie Créative. Chargée de symboliques, sa photographie conceptuelle baptisée « Knot » — du nom du noeud réalisé avec les tiges — réinvente la figure féminine. Le photographe réalise des séries où il mixe l’image féminine avec des fleurs.

Catégorie Culture

Mark 5:28 © Antoine Veling

L’australien Antoine Veling remporte le 1er prix de la catégorie Culture, avec sa photographie capturée lors d’un concert d’Iggy Pop — alors qu’il avait invité le public à danser sur scène. Son traitement de l’image est mis en parallèle avec un tableau de Le Caravage. La lumière, déversée par une source invisible en hauteur, le mouvement des bras de la foule rappellent ces scènes figées des peintures de la Renaissance italienne. On voit en premier plan une femme tentant coûte que coûte de toucher l’artiste. C’est cette action prise sur le vif qui évoque un passage biblique « Car elle disait : Si je touche, ne serait-ce que ses vêtements, je serai sauvée. » (Marc 5:25-34).

Catégorie Paysage

Ice Reflections ©Craig McGowan

Cette photographie de paysage abstraite, réalisée par Craig McGowan a remporté le 1er prix de la catégorie Paysage. Si, à première vue, on y observe une symétrie parfaite d’éléments colorés et en mouvement empreinte d’une atmosphère fantasmagorique ; on décèle ensuite cet iceberg ancré aux parois d’un fjord au Nord-Est du Groenland. La forte réflexion des eaux cristallines de la rivière et le cadrage permettent de donner du mouvement, de l’abstraction, pour un style très pictural.

Catégorie Motion

Going Down!  © Alec Connah

Going Down ! de l’anglais Alec Connah, remporte la 1ère place du Prix Motion. Figeant les éclats de poussière d’explosions industrielles, le cliché immortalise l’explosion des tours de refroidissement de l’usine d’Ironbridge dans le Shropshire en Angleterre, le 6 décembre 2019. Entourées d’arbres et de végétation, leur implantation en pleine nature est soulignée par la composition, tout comme leur taille qui — de ce point de vue est estimée à hauteur de colline. Il en ressort une tension palpable.

Catégorie nature et vie sauvage

Tai Chi Diagram © Guofei Li

Le premier prix de la catégorie Nature et Vie sauvage a été décerné à Guofei Li, photographe chinoise, pour Tai Chi Diagram. Réalisé au Botswana, le cliché recrée — par la position des corps tachetés — la figure du Yin et du Yang.

Catégorie Portrait

Black Francis © Tom Oldham

Premier prix de la catégorie Portrait, Tom Oldham a réalisé ce portrait à contre-courant de Charles-Thompson, le leader des Pixies. À l’origine, c’est une commande pour MOJO Magazine. Portrait camouflé, aux antipodes des standards du portrait, il dégage une certaine ironie. À la demande de Tom Oldham, Black Francis a exprimé sa frustration — l’objectif était de faire un portrait différent parmi la multitude qui existent déjà de la star américaine.

Catégorie Nature morte

A plastic ocean © Jorge Reynal

« A Plastic Ocean » de l’argentin Jorge Reynal, est littéralement une nature morte. Derrière l’image de ce poisson mort enrobé d’un sac plastique sur fond noir le photographe met en lumière le sujet de la pollution plastique des océans. Provocante et prise dans un non-lieu, rien ne fait détourner le regard de ce poisson placé tel une pièce à conviction.

Catégorie Photographie de rue

Colombie résiste © Santiago Mesa

Santiago Mesa a reçu le 1er prix de la catégorie Photographie de rue avec une photographie inhabituelle dans ce thème. La prise de vue s’est déroulée dans la ville de Medellin, lors d’une manifestation réprimée par les forces de l’ordre. Elle s’inscrit dans les nombreuses manifestations qui ont eu lieu en Amérique latine en raison de l’augmentation du coût de la vie et des inégalités. La force de la photographie réside dans le point de vue — qui permet d’opérer une identification avec cet homme à terre, menacé et encerclé par des uniformes sans visage.

Catégorie Voyage

Riding a Saharan Freight Train © Adrian Guerin

Adrian Guerin, basé en Australie, remporte le 1er prix de la Catégorie Voyage, avec « Riding a Saharan Freight Train ». Pris depuis le toit du dernier wagon d’un train transportant du minerai de fer, en Mauritanie, le cliché est une perspective de la suite de wagons se confondant avec l’horizon et le sable du désert. Avec ses 200 wagons, c’est l’un des trains les plus longs du monde. Il mesure 2,5 km de long et traverse 700 km de la ville côtière de Nouadhibou jusqu’à Zouérat dans le Sahara.

Alec Connah, Craig McGowanv, Antoine Veling, Suxing Zhang, Rosaria Sabrina Pantano, Guofei Li, Tom Oldham et Jorge Reynal concourent maintenant pour le titre de « Photographe de l’année » du concours Open pour remporter la somme de 5 000 $ ainsi qu’une gamme d’équipements d’imagerie numérique Sony. Le résultat sera annoncé le 9 juin 2020.

Vous pouvez re-découvrir les photographies des vainqueurs de la catégorie Professionnel des SWPA, sur Phototrend.