De nombreuses manifestations culturelles doivent être annulées, reportées ou se convertissent à un format virtuel. Toutefois, le Festival La Gacilly vient de confirmer que sa 17e édition aura bel et bien lieu cette année, entre le 1 juin et le 30 septembre 2020. Le festival dévoilera 22 expositions en plein air gratuites pour tous autour de la thématique « Viva Latina ! ».

Affiche festival La Gacilly

Même si le confinement nous empêche de prévoir nos vacances d’été, La Gacilly maintient son festival de photographie – malgré les évidentes difficultés occasionnées par le confinement actuel. La commune bretonne donne bien rendez-vous à tous les participants. Depuis ses débuts en 2004, ce festival met en avant une zone géographique du globe ainsi qu’un thème particulier. Ainsi, l’édition 2019 mettait notamment en lumière les pays d’Europe de l’Est.

Festival La Gacilly

© Sophie Meyer

Dans cette 17e édition nommée « Viva Latina ! », c’est l’Amérique du Sud et la préservation de la biodiversité qui sont mises en lumière. Pas moins de 300.000 visiteurs sont attendus cette année. Ils pourront découvrir gratuitement plus de 1000 photographies à travers la ville.

L’Amérique latine au grand jour

Brésil, Mexique, Bolivie ou Chili seront présentés par les clichés de 350 photographes. La section « Amérique du Sud » présentera des photographies de toutes époques. Les travaux de grands photographes sud-américain comme Emmanuel Honorato Vázquez, Sebastião Salgado ou encore Pablo Corral Vega du National Geographic sont à découvrir.

Ces photos d’une grande richesse peuvent amener à découvrir de nouvelles cultures et cherchent à sensibiliser le public sur la destruction de l’environnement et la potentielle disparition de certaines civilisations.

© Carl de Souza / AFP

Alors que l’urgence climatique se fait de plus en plus pressante, la section « préservation de la biodiversité » propose des clichés plus récents de photographe comme Greg Lecoeur, spécialisé dans la photographie sous-marine. Ils permettent de mieux comprendre les enjeux environnementaux de demain. L’appauvrissement des ressources, la préservation d’espèces protégées et la survie des civilisations autochtones seront, entre autres, des thèmes présentés lors du festival. Le but : sensibiliser les visiteurs sur la fragilité de notre écosystème par l’épuisement des ressources et la pollution de l’Homme.

Concours Underwater Photography of the Year : Greg Lecoeur remporte l’édition 2020

Sardin run  © Greg Lecoeur

Un festival engagé

Le Festival La Gacilly tient également à s’affirmer comme acteur de la transition écologique et sociétale. Il souhaite être reconnu pour son engagement dans les grandes causes environnementales de notre planète.  » Ici, les œuvres exposées nous aident à inventer des sens nouveaux, pour une vie différente « , affirme Auguste Coudray, Président du Festival. Cette manifestation vise à éclairer nos connaissances du monde afin de mieux le connaître, pour comprendre les enjeux majeurs actuels et de demain.

De plus, le festival permet à 350 collégiens d’apprendre la photographie, et d’exposer leurs clichés à la Gacilly. Cette année encore, La Gacilly s’internationalise avec une édition dans la ville de Baden en Autriche – qui a lieu depuis 2018.

Compte-tenu de la crise sanitaire, toutes les expositions ne seront pas installées dans les temps, préviennent les organisateurs du festival. Cependant, ce rendez-vous estival permettra de découvrir de nouveaux horizons au sortir du confinement

Informations pratiques :
Festival La Gacilly
56200 Morbihan
La Chapelle-Gaceline et Glénac

du 1er juin au 30 septembre 2020
Carte des expositions
Entrée libre

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du Festival.