Kodak Alaris a annoncé l’augmentation du tarif de ses pellicules argentiques depuis le 1er janvier 2020. Cette augmentation serait due à une forte demande de pellicules et une pénurie de films en Europe.

Suite à la baisse considérable de volume de films de la part de nombreux fabricants et de Fujifilm entre autres, Kodak semble connaître un accroissement conséquent de la demande. Les pellicules se font de plus en plus rares, mais l’intérêt pour la photographie argentique ne s’est pas essoufflé pour autant, au contraire il ne cesse d’être présent, notamment depuis le retour de la photographie instantanée.

Les tournages de films en argentique reviennent également à la mode et Kodak voit sa part de marché s’accroitre. En 2019, Kodak Alaris a ainsi connu le plus haut niveau de ventes de films depuis quelques années, entraînant des problèmes d’approvisionnement pour la plupart des gammes de films.

Le fabricant a dû choisir de prioriser la production des films les plus importants, notamment ceux dédiés aux professionnels, au détriment des productions amateurs. Le seul fournisseur dédié à l’approvisionnement des films Kodak Alaris a donc initié des plans pour augmenter le volume et la capacité de production. Cet investissement certainement coûteux qui explique l’augmentation des prix des films devrait assurer une optimisation courant 2020 et s’étendre jusqu’à 2021.

Le communiqué n’indique pas le coût de cet investissement, ni l’augmentation des films, mais déclare une hausse importante.

Au passage, Kodak Alaris a pris la décision d’annuler toutes les commandes effectuées en 2019 avant l’augmentation des prix des films. Kodak déclare que cette annulation est nécessaire afin de ne pas perdre une somme substantielle qui nuirait à son activité cinématographique en vendant des films aux anciens prix tout en les achetant aux nouveaux prix à son fournisseur. Une action qui vise à garantir la longévité et la capacité à approvisionner le marché.

L’argentique connaît de nombreuses fluctuations et ne mourra décidément jamais. Lorsque la demande diminue, les fabricants stoppent la production de films pour se concentrer sur le numérique, mais l’argentique revient toujours en force, inversant alors la tendance et laissant parfois les fabricants sous l’eau. N’hésitez pas à nous faire part des nouveaux prix appliqués si vous êtes habitués aux films argentiques. Si l’argentique vous intéresse vous pouvez aussi retrouver notre article pour débuter la photographie argentique.

MP #205 : 10 astuces pour débuter en photographie argentique