Canon continue de diversifier ses activités et vient de lever le voile sur un futur plugin, Canon Photo Culling, destiné à trier automatiquement vos photos dans Lightroom Classic en fonction de leur qualité.

Le but : permettre aux photographes de passer moins de temps à sélectionner leurs photos – et plus de temps à capturer de belles images. Actuellement en version beta, il devrait être disponible au cours du 1er semestre 2020 sur la plateforme Adobe Exchange.

Canon Photo Culling : l’intelligence artificielle pour trier plus rapidement vos photos dans Lightroom Classic

Basé sur son mécanisme d’intelligence artificielle, Computer Vision, le plugin Canon Photo Culling vise à aider les photographes dans le tri de leurs photos au sein de Lightroom Classic.

Une tâche qui peut très rapidement devenir extrêmement fastidieuse si le nombre de clichés s’avère très élevé (en photographie de mariage, par exemple). Éliminer les photos floues, celles où le/les sujet(s) ferment les yeux peut ainsi prendre un temps considérable, avant même de procéder au post-traitement en lui-même.

Ainsi, Canon Photo Culling se propose de faciliter cette tâche en marquant visuellement – grâce à un jeu de drapeaux colorés – les photos ratées. Ce faisant, il se différencie de certains plugins déjà disponible sur Adobe Exchange comme Excire (qui est récemment passé en version 2.0) : ce dernier vise davantage à faciliter la recherche de photos au sein de son catalogue. Il permet ainsi de trouver les photos d’un même sujet ou en fonction de leur thème, de leurs mots-clés ou de leurs couleurs… mais ne permet pas d’éliminer les photos « ratées ».

Selon les informations dévoilées par Canon, plusieurs critères discriminants sont proposés par le plugin Photo Culling  :

  • Yeux fermés
  • Yeux rouges
  • Images capturées en HDR

Trois options permettent également de définir plus finement le niveau admissible de bruit numérique, de contrastes ou d’exposition.

Une fois l’analyse effectuée, les photos sont affichées dans Lightroom Classic avec un cadre de couleur et un drapeau correspondant à la qualité déterminée au sein du plugin. Ainsi, les photographes pourront procéder plus rapidement à l’élimination des photos les moins réussies selon les critères précédemment définis au sein de l’outil.

Canon n’a dévoilé que très peu de détails quant à ce nouveau plugin ; cependant, les utilisateurs devraient pouvoir personnaliser en profondeur le comportement de l’outil et la manière dont les résultats de la curation sont affichés dans Lightroom Classic… sans donner plus de précisions pour le moment.

On ignore également comment Canon a « entraîné » son mécanisme d’intelligence artificielle, même si la marque a probablement alimenté son IA à partir d’une base d’images conséquente afin de déterminer les seuils admissibles pour chaque critère. Enfin, on ne sait si le nouveau plugin de Canon fonctionnera aussi avec des images prises avec d’autres appareils que les siens.

Prix et disponibilité du plugin Canon Photo Culling

Pour l’heure, la disponibilité et le prix du nouveau plugin made by Canon demeurent inconnus. Toutefois, ce dernier devrait faire son apparition au cours du 1er semestre 2020 et serait distribué sur la plateforme Adobe Exchange, qui répertorie un grand nombre d’extensions et de modules complémentaires pour les différents logiciels de la suite Adobe Creative Cloud (entre autres).

Point notable : ce petit plugin fort prometteur ne serait pas proposé sous forme d’un achat unique… mais bien via une licence mensuelle ! Un point qui devrait faire grincer des dents les photographes rétifs à ce procédé.

Nous sommes toutefois impatients de voir les capacités de ce petit plugin : s’il s’avère aussi performant que ne le suggère Canon, il pourrait bien procurer un gain de temps considérable une fois son shooting photo terminé.

Cependant, nous sommes quelque peu surpris par cette nouvelle initiative de Canon. Avec la fermeture de son service en ligne Irista, on aurait pu croire que l’entreprise japonaise cherchait à se recentrer sur son cœur de métier : elle avait ainsi déclaré, en octobre dernier, vouloir « concentrer ses investissements dans les technologies autour de l’image » – au détriment de certains services « annexes » parfois coûteux en ressources. On aurait davantage imaginé une entreprise telle qu’Adobe (avec son IA Adobe Sensei) derrière de telles fonctionnalités… même s’il est possible que Canon ait cherché à montrer les capacités de son IA Computer Vision.

Dans tous les cas, l’annonce de ce nouveau plugin made by Canon pose quelques questions sur la stratégie de l’entreprise japonaise, qui n’avait jusque-là dévoilé aucune solution grand-public faisant appel à l’intelligence artificielle et nous avait peu habitué aux produits en abonnement mensuel, contrairement à… Adobe, justement. S’il est trop tôt pour voir s’il s’agit d’une initiative isolée ou d’un premier pas pour une stratégie plus vaste, ce nouveau plugin Canon n’a pas fini de nous intriguer.