Depuis plus d’un siècle, Nikon produit des optiques de précision. Le premier objectif pour appareil photo a été créé en 1933 et aujourd’hui, plus de 110 millions d’objectifs NIKKOR ont été produits. Nikon dispose ainsi d’une gamme d’objectifs très étendue – environ une centaine d’objectifs à monture F et Z – et sa longue histoire et son expertise technologique lui permettent de développer les objectifs du futur.

Nikon, spécialiste de l’optique de précision depuis plus de 100 ans

Depuis sa création en 1917, Nikon a eu pour mission de développer des lentilles de qualité, notamment pour équiper les microscopes mais aussi des jumelles ou des télémètres. Tout son savoir-faire est ainsi regroupé pour développer des solutions optiques innovantes, pour l’industrie mais également pour la photographie, une activité marginale pour Nikon jusqu’en 1945 mais qui va ensuite se développer rapidement avec l’arrivée du premier appareil photo 35 mm télémétrique à objectif interchangeable Nikon en 1948.

De sa création à nos jours, l’histoire de Nikon a été jalonnée d’innovations, plaçant le constructeur à la pointe de la technologie. En 1933, Nikon lance le tout premier objectif NIKKOR pour appareil photo, l’Aero-NIKKOR, dont l’usage est destiné à la photographie aérienne pour la cartographie.

De gauche à droite, l’Aero-NIKKOR (1933), le Nikkor 85-250 mm f/4-4.5 (1959), le Nikkor 300 mm f/2.8 ED (1975) et le Nikkor 85 mm f/1.8 (1988)

Ensuite, en 1959, la fameuse monture F de Nikon est lancée avec le reflex 35mm Nikon F1. Elle est aujourd’hui l’une des deux seules montures à encore être utilisée (avec la monture K de Pentax) et équipe les reflex APS-C et plein format Nikon les plus récents, comme le prochain Nikon D6. Cette longévité est liée à sa compatibilité avec de nombreux objectifs.

En 1959, Nikon commercialisa également le premier télézoom photo, le Nikkor 85-250 mm f/4-4.5 qui servira longtemps de modèle à la concurrence. En 1961, Nikon lance l’objectif Micro-NIKKOR 55mm f/3.5 – son premier objectif photo macro – qui fera figure de référence dans le domaine. La même année encore sortira le 35mm f/3.5 PC-Nikkor, le premier objectif à décentrement qui permet ainsi de contrôler les perspectives. L’histoire continue, avec en 1963 le premier objectif fisheye.

En 1975, Nikon dévoila le premier système de mise au point interne et montre qu’il est possible de faire la mise au point en ne déplaçant que quelques éléments au sein de l’objectif. La technologie IF (Internal Focusing) est désormais utilisée par l’ensemble de l’industrie optique et a permis de réduire les dimensions et le poids des téléobjectifs. En 1988, Nikon utilise pour la première fois sa technologie Rear Focusing (RF) qui permet un autofocus plus doux et plus rapide grâce au déplacement d’un élément optique situé à l’arrière de l’objectif.

Le badge Nano Crystal Coat sur le AF-S NIKKOR 600mm F/4G ED VR

Plus récemment, Nikon a introduit en 2006 le traitement Nanocristal, un revêtement anti-reflet qui surpasse les traitements multi-couches jusqu’alors utilisés. Anecdote étonnante, cette technologie est issue de l’équipe semi-conducteurs chez Nikon qui cherchait une façon de réduire les reflets sur les lentilles des objectifs des steppers, appareils servant à la fabrication de semi-conducteurs par projection. Ce revêtement permet de réduire la lumière parasite interne et externe et d’augmenter le contraste des images. En 2015, Nikon intègre pour la première fois une lentille de Fresnel dans un téléobjectif, l’AF-S NIKKOR 300mm f/4E PF ED VR, qui permet d’alléger nettement l’objectif qui devient le plus léger au monde dans sa catégorie

Le AF-S NIKKOR 300mm f/4E PF ED VR, premier téléobjectif équipé d’une lentille Fresnel

Comme on peut le voir, au fil des années, Nikon a su développer des objectifs toujours plus légers et avec des innovations optiques importantes pour améliorer la création d’images et leur qualité. Après une longue histoire argentique, Nikon propose aujourd’hui des objectifs adaptés pour le numérique grâce à ses technologies innovantes.

L’expertise technologique dans les verres NIKKOR

A l’ère du numérique, l’expertise technologique est indispensable pour allier précision et fiabilité. Les objectifs NIKKOR font partie des objectifs les plus à la pointe de la technologie grâce à une longue tradition d’innovation et un savoir-faire essentiel, offrant une qualité sans compromis.

Vue en coupe du NIKKOR Z 58mm f/0.95 S Noct

Parmi les technologies de pointe développées pour les objectifs NIKKOR, on retrouve notamment :

  • Les lentilles en fluorite (ou fluorine) qui permettent de corriger efficacement les aberrations chromatiques et sont beaucoup plus légères que des lentilles en verre optique. Ce type de lentilles est par exemple utilisé sur le téléobjectif AF-S NIKKOR 70-200mm f/2.8E FL ED VR
  • Les lentilles asphériques qui permettent la correction des défauts optiques grâce à une surface incurvée qui optimise la transmission de la lumière et corrige les aberrations optiques, tout en rendant le système plus compact et léger car une lentille asphérique remplace souvent plusieurs lentilles sphériques.
  • La lentille de Fresnel dont la conception optique est complexe. Inventée par Augustin Fresnel en 1822, pour remplacer les miroirs utilisés dans l’éclairage des phares, elle est constituée d’une série de cercles concentriques gravés qui traitent chacun un spectre et une orientation différente de la lumière, avec comme avantage une réduction de la taille de l’optique et de son poids ainsi que des performances optiques supérieures.
  • Le traitement Nanocristal, qui réduit les images fantômes et le flare pour une meilleure transmission de la lumière et une précision dans les détails.

Les technologies de traitement optique NIKKOR

L’expertise de Nikon ne s’applique pas uniquement au verre, mais aussi à la conception des objectifs pour un usage fluide et précis.
Ainsi, Nikon utilise deux technologies de moteur pour gérer la mise au point sur ses optiques NIKKOR. Le moteur ondulatoire silencieux (SWM) convertit les ondes progressives en énergie rotative pour un autofocus rapide, silencieux et précis et équipe l’ensemble des optiques AF-S NIKKOR. Sur les optiques AF-P NIKKOR, un moteur pas à pas (STM) est utilisé pour effectuer une mise au point fluide, sans à-coups et silencieuse, un point important en photographie mais clé en usage vidéo.

Moteur SWM (Silent Wave Motor) pour objectifs Nikkor AF-S

Pour obtenir un niveau de qualité supérieur, Nikon est l’un des seuls à maîtriser l’ensemble de la chaîne de production optique. Le verre optique NIKKOR est ainsi produit dans l’usine d’Hikari à Akita au Japon. Voici une vidéo présentant les différentes étapes de fabrication d’une optique NIKKOR :

crédit photo © Nikon

Ensuite, les verres sont envoyés à l’usine Nikon de Tochigi où les lentilles vont révéler leur pureté en passant par les étapes d’usine, de polissage et de traitements de surface.

En mars dernier, Phototrend a visité l’usine de Tochigi pour découvrir comment était assemblé le dernier objectif NIKKOR Z 24-70mm f/2.8 S pour les hybrides Nikon Z 6 et Z 7 :

Visite d’usine : sur la ligne d’assemblage du NIKKOR Z 24-70mm f/2.8 S à Nikon Tochigi au Japon

Grâce à cette intégration du processus de fabrication et d’assemblage, Nikon est capable de produire des lentilles de qualité supérieure qui équipent les objectifs les plus à la pointe de la technologie, comme les nouvelles optiques NIKKOR pour la monture Z.

Aujourd’hui, la gamme NIKKOR Z à la pointe des possibilités

Aujourd’hui, Nikon met tout son savoir faire pour développer les futurs objectifs NIKKOR, notamment sur la monture Z avec NIKKOR Z qui offre des possibilités de création optique inédite.

Objectifs Nikkor en monture Z

La nouvelle monture Z, introduite en 2018 avec les boîtiers hybrides plein format Nikon Z 6 et Z 7, dispose d’un large diamètre de 55 mm et d’un tirage mécanique de 16 mm seulement. Comparé à la monture F, qui fait 44 mm de diamètre pour un tirage optique de 46,5 mm, cette nouvelle monture est impressionnante en taille et en faible tirage mécanique, ce qui permet de recevoir plus de lumière même dans les zones périphériques du capteur d’image.

Monture Z

Cette nouvelle conception apporte plusieurs avantages :

  • un pouvoir de résolution supérieur, du centre aux bords de l’image pour une meilleure qualité d’image
    des objectifs rapides et lumineux, comme le NIKKOR Z 58mm f/0.95 S Noct,
  • plus de flexibilité dans la conception et le design des optiques,
  • une communication plus rapide et fluide entre l’objectif et le boîtier grâce à davantage de contacteurs.

Sur cette nouvelle monture, Nikon développe une nouvelle gamme d’objectifs NIKKOR Z S-Line qui atteignent des performances optiques exceptionnelles. Offrant à la fois une haute résolution et un piqué sur l’ensemble de l’image, ces objectifs S-Line permettent une reproduction précise des sources de lumière ponctuelle, un bokeh doux et progressif et des caractéristiques intéressantes dans les applications vidéo, comme la réduction du focus breathing et un fonctionnement rapide et silencieux grâce au nouveau système d’AF multi-groupes.

Système AF multi-groupes

En complément du traitement Nanocristal existant sur les objectifs NIKKOR, Nikon a développé un nouveau traitement anti-reflet ARNEO, qui est plus efficace pour la lumière incidente qui provient d’une source à la verticale. Ensemble, ces deux traitements permettent de réduire de manière radicale les images fantômes et le flare, peu importe la source lumineuse.

A gauche, un traitement de surface conventionnel, à droite, un traitement anti-reflet ARNEO

L’adaptateur FTZ permet une compatibilité avec les optiques NIKKOR en monture F dont disposent de nombreux utilisateurs de reflex Nikon, avec une mise au point automatique et une qualité d’image équivalente. Pour les objectifs NIKKOR F qui ne sont pas dotés du VR, l’adaptateur FTZ permet même de profiter de la stabilisation capteur du Nikon Z 6 ou Z 7, offrant de nouvelles possibilités.

Avec l’adaptateur FTZ, les utilisateurs de boîtiers à monture Z peuvent utiliser les optiques Nikkor en monture F

Aujourd’hui, 10 objectifs NIKKOR Z sont disponibles, en plein format et au format DX, et Nikon a dévoilé récemment une nouvelle roadmap jusqu’en 2021 avec 13 objectifs supplémentaires en développement, montrant l’engagement de Nikon sur cette nouvelle monture qui permet de couvrir la plupart des activités photographiques, de la photographie d’architecture et de paysage à la photographie sportive et animalière en passant par le portrait ou la macro.

Pour autant, Nikon continue à développer la monture F avec l’annonce de développement d’un téléobjectif professionnel AF-S NIKKOR 120-300mm f/2.8E FL ED SR VR doté des dernières technologies optiques de Nikon, ainsi que celle du Nikon D6, le futur vaisseau amiral dédié aux professionnels, qui intervient 20 ans après la sortie du premier reflex de la série D – le D1 en 1999.

Ainsi, avec les dernières technologies optiques NIKKOR et la nouvelle monture Z, les photographes et vidéastes disposent de tous les outils pour explorer le monde et créer des images sous un jour nouveau, avec des performances, une définition et une rapidité sans compromis.


Contenu réalisé en collaboration avec Nikon
Il s’agit d’un contenu original créé par Phototrend avec nos critères de qualité pour présenter les technologies et la gamme d’optique NIKKOR.