Après le succès d’estime des Pixel 3 et 3 XL, Google a récemment lancé les Pixel 3a et Pixel 3a XL, au cours de sa conférence Google I/O. S’ils diffèrent par leurs finitions – et surtout par leurs tarifs, ils reprennent l’un des principaux arguments de leurs aîné : le capteur photo dorsal assisté par la force logicielle du géant californien. Disponibles pour 399 € et 479 €, ils visent à rendre plus accessibles les performances photo du géant californien. Retour sur les principales caractéristiques.

Deux nouveaux smartphones made by Google

En octobre dernier, Google avait fait sensation en lançant les Pixel 3 et Pixel 3 XL – qui étaient les premiers smartphones conçus directement par Google à être disponibles en France. Dans un contexte marqué (aujourd’hui encore) par la multiplication des capteurs dorsaux, les Pixel 3 se distinguaient en proposant un unique capteur dorsal de 12,2 millions de pixels dotés de la technologie Dual Pixel, et surmonté par une optique équivalente à 28mm avec ouverture à f/1,8.

Google Pixel 3a et 3a XLMais ils misaient avait tout sur la couche logicielle de leurs appareils photo : lors de leur lancement, Google avait particulièrement mis l’accent sur les avancées en matière d’intelligence artificielle et de traitement des images capturées par le smartphone.

Avec les Pixel 3a et 3a XL, Google propose deux nouvelles variantes qui reprennent la partie photo de leurs prédécesseurs… à une exception près : la puce Visual Core, dédiée aux calculs nécessaires au traitement des images, brille par son absence. Si le design des appareils reste relativement similaire, quelques différences se glissent également au niveau du processeur, de leur écran et de leur batterie.

Pixel 3a et 3a XL VS Pixel 3 et 3 XL : le jeu des 7 différences

Esthétiquement, les nouveaux Pixel 3a et 3a XL ressemblent beaucoup aux Pixel 3 et 3 XL. Toutefois, ces derniers offraient un dos en verre (qui permettait la recharge sans fil), les deux nouveaux modèles optent pour un dos en plastique. De même, l’encoche (très prononcée) du Pixel 3 XL n’est pas présente : les Pixel 3a et 3a XL arborent tous deux un form factor particulièrement proche du Pixel 3 « original » : on remarquera la présence d’importantes bordures en haut et en bas de l’écran. Le déverrouillage est assuré par un lecteur d’empreinte « classique » placé à l’arrière des deux terminaux.

L’écran est de type OLED sur les deux modèles. Le Pixel 3a intègre un écran de 5,6 pouces avec une résolution de 2220 x 1080 pixels pour le Pixel 3a, tandis que le Pixel 3a XL est doté d’un grand écran de 6 pouces (2160 x 1080 pixels). Par rapport aux Pixel 3 et 3 XL lancés en octobre dernier, la capacité de la batterie des nouveaux modèles est en hausse : le Pixel 3a embarque une batterie de 3000 mAh, tandis que son confrère dispose d’un accumulateur de 3700 mAh.

Pixel 3a Et 3a XL

À gauche, le Pixel 3a ; à droite, le Pixel 3a XL. Contrairement à beaucoup de modèles récents, tous deux intègrent des bordures assez importantes.

Mais la plus grande différence entre les modèles haut de gamme et leur récente variante se situe certainement au niveau du processeur. En effet, les Pixel 3 et 3 XL étaient dotés d’une puce Snapdragon 845, offrant un très haut niveau de performance – et accompagnée de 4 Go de mémoire vive. Les derniers Pixel 3a et 3a XL, quant à eux, doivent se contenter d’un processeur Snapdragon 670 (là aussi couplé à 4 Go de RAM). Cela étant, il s’agit là d’une puce très efficace, même si elle se montrera peut-être moins à l’aise sur certaines tâches plus gourmandes.

La capacité de stockage est de 64 Go, là où elle pouvait monter à 128 Go sur les Pixel 3 et 3 XL. De même, la certification de résistance à l’eau et à la poussière est portée disparue – on se consolera avec la prise jack 3,5 mm, qui fait heureusement son grand retour.

IFixit Google Pixel 3a

© iFixit

Par ailleurs, les nouveaux Pixel 3a et 3a XL se montrent tous les deux très faciles à réparer, notamment au niveau de la prise USB-C, de la prise jack 3,5 mm et de la batterie : un excellent point pour le dernier-né de Google.

Enfin, la partie photo frontale s’avère moins aboutie que sur les versions plus haut de gamme : ces derniers embarquaient un double capteur selfie, offrant à la fois une optique standard et un objectif grand-angle. Pour ces nouveaux modèles, Google mise sur un unique capteur frontal de 8 millions de pixels, surmonté par un objectif ouvrant à f/2.

Retrouvez les caractéristiques techniques des Pixel 3a et 3a XL dans le tableau comparatif ci-dessous :

 Pixel 3aPixel 3a XL
Dimensions151,3 x 70,1 x 8,2 mm160,1 x 76,1 x 8,2 mm
Poids147 g167 g
ÉcranOLEDOLED
Résolutino1080 x 2020 px1080 x 2160 px
Appareil photo frontalCapteur 12,2 Mpx, Dual Pixel, photosites de 1,4 μm, optique 28mmCapteur 12,2 Mpx, Dual Pixel, photosites de 1,4 μm, optique 28mm
Appareil photo dorsalCapteur 8 Mpx, f/2,0, optique 24 mmCapteur 8 Mpx, f/2,0, optique 24 mm
Vidéo2160p à 30 fps, 1080 p à 30, 60 ou 120fps2160p à 30 fps, 1080 p à 30, 60 ou 120fps
OSAndroid 9Android 9
ProcesseurSnapdragon 670Snapdragon 670
Mémoire vive4 Go4 Go
Stockage64 Go64 Go
Batterie3000 mAh3700 mAh

La force logicielle de Google

Si les deux nouveaux Pixel 3a et 3a XL affichent une partie matérielle légèrement plus modeste, la partie logicielle se veut toujours aussi prometteuse… et ce malgré l’absence de l’ISP (Image Signal processor) dédié au traitement des photos. Lors de sa conférence I/O, au cours de laquelle ces deux smartphones ont été présentés, Google n’a pas manqué de vanter les capacités photo de ses deux nouveaux smartphones.

On retrouve ainsi le fameux mode Night Sight, qui offre un rendu inégalé aux photos de nuit produites par les appareils Pixel. Ce mode repose sur la capture de 15 images maximum avec une seule pression du déclencheur – le tout sans la moindre latence, d’après Google. Ces photos, capturées à des vitesses d’obturation très lentes, permettent à l’appareil d’amplifier la moindre source de lumière. Pour ce faire, les appareils s’appuient également sur une fonction permettant de mieux gérer les mouvements du sujet et de réduire le flou de mouvement en fusionnant les images.

Google Pixel

Lors de la conférence de présentation du Pixel 3, Google n’avait pas hésité à comparer les photos nocturnes capturées par son smartphone (à droite) avec celles prises avec l’iPhone X (à gauche)

Nous avions également été impressionnés par la fonction nommée Super Res Zoom, qui s’appuie sur des procédés issus du monde de l’imagerie scientifique et de l’astronomie. Là aussi, l’appareil prend plusieurs photos simultanément et les combine en une seule, afin de réduire le bruit numérique et produire des images plus détaillés, plus précises et plus fines lors de l’utilisation du zoom.

Google Pixel 3a

Le Super Res Zoom, qui permet à Google de palier à l’absence de zoom optique

Vers la création d’une véritable gamme Google Pixel ?

Le positionnement stratégique de ces deux nouveaux modèles s’avère particulièrement intéressant. Si les caractéristiques techniques des Pixel 3 et 3 XL étaient particulièrement alléchantes – notamment sur la partie photo – leurs ventes se sont avérées relativement décevantes, entre autres à cause d’un tarif initial assez élevé (à partir de 859 € et 959 €).

Avec ces deux nouveaux terminaux, Google scinde la gamme Pixel en deux segments distincts : les Pixel 3/3XL continuent d’occuper celui du haut de gamme, tandis que la version 3a/3a XL occupe ce que Vlad Savov (du site américain The Verge) dénomme les « junior flagship » : un appareil reprenant un ou plusieurs aspects de la déclinaison haut de gamme (ici, le capteur photo dorsal et le traitement logiciel de Google), mais dans un écrin simplifié – et moins cher.

Cette séparation en deux segments n’est pas sans analogie avec la stratégie opérée par OnePlus. Mais là où Google ne fait que diminuer les caractéristiques techniques de son modèle premium, OnePlus s’est donné la lourde tâche de proposer un appareil beaucoup plus onéreux que par le passé avec son OnePlus 7 Pro.

OnePlus 7 et 7 Pro : les nouveaux smartphones dotés du capteur Sony IMX 586 de 48 Mpx

Prix et disponibilité des Pixel 3a et 3a XL

Cette fragmentation de l’écosystème Pixel est le signe de la volonté de Google de proposer toute une gamme de smartphones dotés de son savoir-faire logiciel. Leur tarif s’avère très raisonnable au regard de la promesse de leur partie photo : 399 € pour le Pixel 3a, 479 € pour le Pixel 3a XL (uniquement sur la boutique de Google).

Cette décision stratégique de Google montre également sa volonté de s’aligner avec le marché des smartphones, qui montre un certain essoufflement des ventes des modèles les plus onéreux, dont les prix tendent à dépasser les 1000 €.

En investissent le segment des smartphones à moins de 500 €, Google s’adresse à une cible beaucoup plus large… et signe les smartphones les plus performants en photo de leur catégorie.