Annoncé en août dernier, le zoom ultra grand-angle Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2 est le troisième zoom stabilisé de la série f/2.8 G2 de Tamron, après le 24-70mm et le 70-200mm. Avec ce trio, Tamron couvre la plage focale de 15mm à 200mm en ouverture f/2.8 avec des optiques stabilisées et dotées de ses dernières technologies.

Grâce à sa stabilisation et sa grande ouverture, cet objectif promettait la possibilité de capturer des images de grande qualité en faible lumière sans utiliser de trépied. Est-ce que c’est le cas ? Nous avons pu tester le Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2 sur le terrain pendant plusieurs semaines et voici notre test complet.

Présentation du Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2

Annoncé à l’été 2018, ce zoom ultra-grand angle remplace la précédente version du 15-30mm f/2,8 de Tamron. Compatible avec les reflex plein format, cet objectif dispose d’une plage focale allant de 15 à 30mm avec une ouverture constante f/2.8 et dispose également d’une stabilisation optique, assez rare et à saluer pour ce zoom ultra grand-angle. Ce grand angle de champ devrait plaire aux photographes de paysage ou d’intérieur, tout comme les adeptes du reportage qui se placent au plus près de l’action.

Cet objectif fait partie de la série SP (Super Performance) de Tamron et reprend le design Human Touch de l’ensemble de la gamme SP composée de focales fixes et de zooms. Ce design lui procure un look très sobre et épuré. Il fait également partie de la gamme G2 de Tamron qui s’étend désormais de 15 à 200mm en ouverture f/2.8, voire même 600mm si l’on compte le SP 150-600mm F/5-6.3 Di VC USD G2.

Il est disponible en monture Nikon F et Canon EF mais peut également être utilisé avec les derniers hybrides plein format à l’aide de convertisseurs. A ce sujet, nous l’avons ainsi testé sur un Nikon D800 ainsi que sur un Nikon Z 6.

Voici les caractéristiques techniques du SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2 (A041) de Tamron :

  • distance focale 15-30 mm
  • compatible plein format et APS-C
  • ouverture maximum : f/2.8
  • ouverture minimale : f/22
  • construction optique : 18 éléments en 13 groupes dont 1 lentille asphérique XGM (eXpanded Glass Molded), 2 lentilles asphériques et 3 verres LD
  • diaphragme : 9 lamelles circulaires
  • rapport de grossissement maximal : 1:5
  • angle de champ : 110°32′ – 71°35′ (plein format) et 85°52′ – 49°54′ (APS-C)
  • distance de mise au point minimale : 28 cm sur toute la plage focale
  • diamètre du filtre : N/A, porte-filtre arrière en monture Canon
  • tropicalisation : oui, 7 joints d’étanchéité
  • autofocus : oui, moteur USD
  • poids : 1,10 kg pour Nikon, 1,11 kg pour Canon
  • pare-soleil : oui, amovible
  • stabilisation : oui, VC avec gain de 4,5 stops
  • dimensions : 98,4 x 145 mm
  • montures compatibles : Nikon et Canon
  • compatible avec la console TAP-in de Tamron

Cet objectif reprend les caractéristiques optiques de la première version, avec 18 éléments optiques répartis en 13 groupes dont une lentille sphérique XGM (eXpanded Glass Molded), deux lentilles sphériques moulées et 3 lentilles en verre LD.

La nouveauté est à chercher du côté d’un nouveau traitement de surface pour ses lentilles avec un revêtement AX (pour Anti-reflexion eXpand) qui permet de réduire le flare et le ghosting. L’optique dispose également des traitements habituels eBand et BBAR pour assurer une qualité optimale.

Par rapport à la précédente version du 15-30mm f/2.8, ce nouveau Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2 dispose d’une stabilisation optique améliorée grâce à notamment l’usage d’un double microprocesseur Dual MPU qui gère à la fois l’autofocus USM et la stabilisation optique. Cette stabilisation permet un gain de 4,5 stops (contre 2,5 stops pour la version précédente) ce qui permet une prise de vue à main levée dans de nombreuses situations, notamment en faible lumière.

Prise en main du Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2

Avec ce zoom ultra grand-angle de Tamron, on note tout de suite à la sortie du carton le format et le poids de la bête ! 1,1 kg pour la version Nikon, et 10 g de plus pour la version Canon ! Monté sur un boîtier reflex plein format imposant et lourd comme le Nikon D800, on totalise plus de 2 kg sur la balance.

En termes de dimensions, l’objectif mesure 14,5 cm de long pour 98,4 cm pour la partie la plus large. Ne cherchez pas le diamètre de l’objectif, il n’est pas possible de placer de porte filtre sur la partie avant de l’objectif. Pour la version Canon, un porte-filtre arrière permet de placer des filtres ou feuilles de gélatines entre l’optique et le boîtier.

Contrairement à ses focales fixes SP qui ouvrent à f/1.8 avec la stabilisation optique plutôt que d’ouvrir à f/1.4 sans stabilisation – même si cela est en train de changer avec l’arrivée prochaine d’un 35mm f/1.4 non stabilisé – Tamron a ici choisi une ouverture constante à f/2.8 ET une stabilisation optique, contrôlée par l’un de deux processeurs de l’objectif. Cela implique donc un certain embonpoint, au service d’une polyvalence et d’une facilité d’utilisation améliorée, ce que nous n’avons pas manqué de vérifier avec ce test.

En termes de construction, l’objectif reprend la signature « Human Touch » de Tamron : épuré et sobre avec une bague argentée à la base. L’inscription « Designed in Japan » est fièrement arborée sous le fût, l’objectif étant également fabriqué au Japon.

On retrouve le sigle SP sur le côté du fût ainsi qu’une fenêtre pour contrôler la distance de mise au point. Sur le côte gauche de l’objectif, on retrouve deux commutateurs : l’un pour l’autofocus et l’autre pour activer ou non la stabilisation VC. On aime le côté brut de cet objectif qui semble taillé dans un bloc.

L’objectif dispose ainsi d’une construction en métal qui justifie en partie le poids par une résistance accrue. L’objectif est également présenté par Tamron comme tropicalisé : nous l’avons testé sous une journée de pluie non-stop au Japon et cette protection contre les intempéries tient ses promesses. Plusieurs joints d’étanchéité (on en note 7) permettent d’assurer cette protection. D’autant plus que le zoom se fait de manière interne, réduisant les possibilités d’infiltration lors de la manoeuvre.

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 30 mm - ¹⁄₂₀₀ s - ƒ / 2,8 - ISO 280

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 30 mm – ¹⁄₂₀₀ s – ƒ / 2,8 – ISO 280

Une fois monté sur le boîtier, le Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2 trouve rapidement son équilibre. Avec un D800, les sensations de prise en main sont très bonnes et offrent un bon équilibre du poids entre l’optique et le boîtier, notamment grâce à sa large bague de zoom à l’avant de l’objectif pour laquelle un quart de tour suffit pour passer de 15 à 30mm.

Plus près du boîtier, on retrouve également une bague de mise au point douce et agréable à utiliser, notamment pour la retouche du point permise par cet objectif. Cette bague dispose d’une butée aux deux extrémités. Ces deux bagues sont en caoutchouc. Le pare-soleil de l’objectif est non amovible pour protéger la lentille frontale bombée.

La distance minimale de mise au point de 28 cm sur toute la plage focale permet pour ce grand angle de se rapprocher d’un élément et obtenir un beau flou d’arrière-plan.

Qualité d’image du Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2

Nous avons testé le Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2 avec un appareil photo reflex plein format Nikon D800, ainsi qu’avec le Nikon Z6 monté grâce à l’adaptateur FTZ de Nikon.

J’ai pu emporter cet objectif dans mes bagages lors de la visite de Phototrend au CP+ au Japon, ainsi qu’à Madrid et à Paris. Je l’ai utilisé dans différentes conditions : pose longue, basse lumière, reportage et architecture.

Voici une sélection de photos réalisées avec cet objectif. Vous pouvez cliquer sur chaque image pour la voir en plus grande, selon la taille de votre écran.

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 30 mm - ¹⁄₅₀ s - ƒ / 2,8 - ISO 320

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 30 mm – ¹⁄₅₀ s – ƒ / 2,8 – ISO 320

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 15 mm - ¹⁄₆₀ s - ƒ / 10 - ISO 500

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 15 mm – ¹⁄₆₀ s – ƒ / 10 – ISO 500

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 15 mm - ¹⁄₄₀₀ s - ƒ / 2,8 - ISO 200

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 15 mm – ¹⁄₄₀₀ s – ƒ / 2,8 – ISO 200

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 26 mm - ¹⁄₁₂₅ s - ƒ / 6,3 - ISO 1400

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 26 mm – ¹⁄₁₂₅ s – ƒ / 6,3 – ISO 1400

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 21 mm - ¹⁄₁₆₀ s - ƒ / 5,0 - ISO 450

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 21 mm – ¹⁄₁₆₀ s – ƒ / 5,0 – ISO 450

En termes de qualité d’image, l’objectif se comporte globalement très bien et produit des images agréables à voir. Le piqué au centre est excellent dès la plus grande ouverture à f/2.8, même s’il faut fermer à f/4 voire f/5.6 pour obtenir un piqué homogène sur l’ensemble de la scène, peu importe la focale retenue.

NIKON Z 6 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 30 mm - ¹⁄₁₀₀₀ s - ƒ / 2,8 - ISO 100

NIKON Z 6 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 30 mm – ¹⁄₁₀₀₀ s – ƒ / 2,8 – ISO 100

NIKON Z 6 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 30 mm - ¹⁄₈₀₀₀ s - ƒ / 4,0 - ISO 400

NIKON Z 6 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 30 mm – ¹⁄₈₀₀₀ s – ƒ / 4,0 – ISO 400

Sur cet objectif, nous avons noté un léger vignettage à f/2.8, notamment dans les ciels et les zones claires. A f/4, le vignettage est encore un peu présent et il faudra fermer à f/5.6 pour le voir disparaitre complètement. Rappelons toutefois que ce vignettage est facilement corrigible dans un logiciel comme Lightroom, grâce au profil de correction proposé par Tamron. Ainsi, une fois le profil appliqué, le vignettage (et la distorsion) sont corrigés.

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 15 mm - ¹⁄₂₅₀₀ s - ƒ / 2,8 - ISO 100

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 15 mm – ¹⁄₂₅₀₀ s – ƒ / 2,8 – ISO 100

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 15 mm - ¹⁄₁₆₀₀ s - ƒ / 4,0 - ISO 100

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 15 mm – ¹⁄₁₆₀₀ s – ƒ / 4,0 – ISO 100

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 15 mm - ¹⁄₄₀₀ s - ƒ / 8,0 - ISO 100

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 15 mm – ¹⁄₄₀₀ s – ƒ / 8,0 – ISO 100

En termes de distorsion, cet objectif se comporte plutôt bien pour sa plage focale grand-angle. On observe une distorsion en barillet à la plus large focale de 15mm. A 20mm, cette distorsion disparait et réapparait à partir de 24mm jusqu’à 30mm avec une distorsion en coussinet. Mais rien de critique et surtout une correction très facile en post-production.

Passons maintenant aux aberrations chromatiques et à la gestion du flare. Sur ce point, Tamron a travaillé sa copie par rapport à la première version du 15-30mm grâce notamment à son revêtement AX sur les lentilles. Les aberrations chromatiques sont ainsi très bien contrôlées. Le flare est lui aussi bien contrôlé, sauf dans de rares cas durant notre test où la lumière est arrivée sur le coté et a généré un effet arc en ciel à l’opposé. Voici quelques exemples de flare avec le Tamron :

NIKON Z 6 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 15 mm - ¹⁄₁₂₅ s - ƒ / 11 - ISO 100

NIKON Z 6 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 15 mm – ¹⁄₁₂₅ s – ƒ / 11 – ISO 100

Sur cette dernière image, on voit un effet arc-en-ciel dans l’angle bas-gauche.

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 15 mm - ¹⁄₁₀₀₀ s - ƒ / 4,0 - ISO 100

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 15 mm – ¹⁄₁₀₀₀ s – ƒ / 4,0 – ISO 100

Stabilisation optique du Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2

Le Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2 dispose d’une stabilisation optique performante. Durant notre test, nous avons pu descendre à des vitesses jusqu’à 0,4 s à main levée sans utiliser de trépied, de 15 à 30mm. C’est une très bonne performance et permettra, même lorsque la lumière vient à manquer, de photographier à main levée sans trop augmenter la sensibilité ISO.

Il est aussi tout à fait possible d’utiliser cet objectif à main levée avec des vitesses assez lentes pour obtenir des flous de mouvement, que ce soit en photo urbaine qu’en nature avec une cascade d’eau par exemple.

Voici quelques photos réalisées à basse vitesse et à main levée :

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 30 mm - ¼ s - ƒ / 4,0 - ISO 560

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 30 mm – ¼ s – ƒ / 4,0 – ISO 560

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 15 mm - ⅕ s - ƒ / 2,8 - ISO 450

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 15 mm – ⅕ s – ƒ / 2,8 – ISO 450

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 26 mm - 0,4 s - ƒ / 4,0 - ISO 100

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 26 mm – 0,4 s – ƒ / 4,0 – ISO 100

Nous avons également placé le D800 + Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2 sur un Gorillapod 5K pour descendre encore plus dans les vitesses (en pensant à désactiver la stabilisation optique sur l’objectif) et voici quelques poses longues réalisées :

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 22 mm - 15,0 s - ƒ / 13 - ISO 100

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 22 mm – 15,0 s – ƒ / 13 – ISO 100

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 15 mm - 6,0 s - ƒ / 11 - ISO 100

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 15 mm – 6,0 s – ƒ / 11 – ISO 100

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 15 mm - 10,0 s - ƒ / 11 - ISO 100

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 15 mm – 10,0 s – ƒ / 11 – ISO 100

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 15 mm - 13,0 s - ƒ / 14 - ISO 100

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 15 mm – 13,0 s – ƒ / 14 – ISO 100

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 15 mm - 1,3 s - ƒ / 13 - ISO 200

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 15 mm – 1,3 s – ƒ / 13 – ISO 200

Autofocus du Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2

Cet objectif Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2 dispose d’un autofocus à moteur USD. La mise au point automatique sur cet objectif est controlée par l’unité Dual MPU dont l’un des processeurs est attribué exclusivement à l’autofocus.

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 30 mm - ¹⁄₄₀₀ s - ƒ / 2,8 - ISO 280

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 30 mm – ¹⁄₄₀₀ s – ƒ / 2,8 – ISO 280

Durant notre test, nous avons noté une très bonne réactivité de l’autofocus. Monté sur le Nikon D800, l’objectif a fait le point de manière très rapide, en AF-S ou AF-C, et ce de manière également très silencieuse. On peut entendre un très léger bruit de mise au point en plaçant l’oreille très proche de l’optique, mais celle-ci peut opérer sans problème dans un environnement silencieux, même en vidéo.

NIKON D800 - TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 - 15 mm - ¹⁄₂₀₀ s - ƒ / 8,0 - ISO 1250

NIKON D800 – TAMRON SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD G2 – 15 mm – ¹⁄₂₀₀ s – ƒ / 8,0 – ISO 1250

Le Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2 face à la concurrence

Disponible en monture Nikon et Canon, cet objectif Tamron arrive sur un marché des zooms ultra grand-angle lumineux où la concurrence est forte.

Chez Canon, on trouve l’objectif Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM qui a l’avantage de proposer une plage focale plus étendue (jusqu’à 35mm) mais ne commence qu’à 16mm. Il dispose d’une ouverture f/2.8 constante, d’un autofocus à moteur USM, d’une résistance à la poussière et aux projections et est plus compact et léger (790g) que le Tamron. Par contre, il n’est pas stabilisé et est proposé à un tarif deux fois plus cher que le Tamron, à environ 1999€.

Si l’on cherche un zoom encore plus grand angle, Canon propose le Canon EF 11-24 mm f/4L USM, un modèle à ouverture constante f/4 qui n’est toujours pas stabilisé et pèse plus de 1,18kg mais a le mérite d’ouvrir à 11mm pour les photographes à la recherche d’un très très grand angle, sans effet fish eye. Pour se le procurer, il faut par contre débourser 3090€.

Chez Canon, le seul zoom ultra grand-angle stabilisé est le Canon EF 16-35 mm f/4 L IS USM plus compact et léger (615g) et dont l’ouverture pour certain pourrait suffire. On le trouve aux alentours de 1080€.

Chez Nikon, on retrouve deux zooms ultra grand-angle pour plein format : le 14-24 f/2.8 et le 16-35 f/4. Le NIKKOR AF-S 16-35 mm f/4G ED VR est un objectif à l’excellente réputation. Il est doté d’une ouverture constante f/4 et de la stabilisation optique. Il est plus compact que le Tamron et également moins lourd (685g) mais couvre une plage focale un peu plus décalée. On le trouve à 1199€.

L’autre zoom ultra grand-angle est le NIKKOR AF-S 14-24 mm f/2.8G ED. Ultra grand-angle, cet objectif est le modèle haut de gamme chez Nikon. Avec une ouverture constante f/2.8 et une qualité optique supérieure, il offre une focale plus large (jusqu’à 14mm) mais s’arrête à 24mm. Il avoisine également les 1kg pour des mensurations un peu plus compacte que le Tamron, mais n’est pas stabilisé et est vendu à 1899€.

Du côte des constructeurs tiers, on note chez Sigma deux zooms ultra-grand lumineux très spécialisés : le Sigma 24-35mm F2 DG HSM Art et le Sigma 14-24mm F2.8 DG HSM Art. Le 24-35mm offre une ouverture constante à f/2, ce qui est sans équivoque sur ce segment d’objectifs pour reflex plein format. Cette optique remplace ainsi trois focales fixes sous la forme d’un zoom – 24mm f/2, 28mm f/2 et 35mm f/2 – avec une excellente qualité optique mais sans stabilisation, pour un prix de 929€.

L’autre zoom UGA Sigma, le 14-24mm F2.8 DG HSM Art, se rapproche des versions Canon et Nikon en termes de plage focale, tout en offrant la qualité optique de la gamme Art chez Sigma. On le trouve au tarif de 1299€.

Comme on peut le voir, aucune optique concurrente ne cumule toutes les caractéristiques de ce zoom UGA Tamron : plage focale 15-30mm (et non 16-35mm ou 14-24mm), stabilisation optique et ouverture f/2.8 constante. Et l’option Tamron est la plus récente sur le marché, alors que certaines optiques chez Canon et Nikon commence à vieillir.

Tamron 17-35 mm f/2,8-4 Di OSD

Tamron propose également une alternative pour qui est à la recherche du bon compromis avec le Tamron 17-35 mm f/2,8-4 Di OSD. Très compacte et légère (459g) elle propose une plage focale intéressante ainsi qu’une ouverture maximale glissante de f/2.8 à 4, mais sans utiliser de stabilisation optique. Cet objectif a également le mérite d’être le plus abordable, avec un tarif de 649€.

A qui s’adresse le Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2 ?

On l’a vu, cet objectif Tamron arrive sur un marché du zoom UGA pour reflex plein format bien rempli. Pourtant, le constructeur arrive tirer son épingle du jeu avec un zoom de qualité professionnelle très polyvalent de part sa plage focale allant jusqu’à 30mm (et non 24mm seulement). En pratique, cette focale de 30mm est très utile car très polyvalente et on sort du grand-angle pour se rapprocher d’une focale standard. C’est d’ailleurs tout l’attrait des 16-35mm.

Alors à qui se destine cet objectif ? On peut d’abord penser aux photographes de paysage, notamment nomades, qui ne souhaitent pas emporter de trépied et pour lesquels la stabilisation peut être utile. Bien sûr, la photographie urbaine ou architecturale vient naturellement, mais ce Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2 est également une optique de choix pour du reportage, grâce à sa stabilisation pour compenser le bougé du photographe lors de vitesses lentes, sa construction en métal et sa plage focale qui permet de saisir beaucoup d’informations même avec peu de recul.

N’oublions pas également les photographes qui souhaitent donner du mouvement à leurs images. Grâce à la stabilisation optique, il est possible de photographier à main levée à des vitesse basses pour saisir des scènes en basse lumière ou jouer avec le flou de mouvement.

Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2 : un zoom UGA moderne et performant

Le Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2, bien qu’encombrant et lourd, offre une solution relativement compacte pour ses caractéristiques qui combinent stabilisation et grande ouverture f/2.8 pour des performances à la hauteur des exigences des derniers boîtiers reflex plein format. La qualité de construction est très bonne, avec une bonne qualité d’image, bien qu’il faille fermer un peu le diaphragme pour faire disparaitre le vignettage et obtenir un piqué homogène sur l’ensemble de l’image.

Avec cet objectif, Tamron complète son trio d’objectifs G2 composé du 24-70mm f/2.8 et du 70-200mm f/2.8. La plage focale de ce zoom UGA dépasse les 24mm pour s’étirer à 30mm et propose ainsi une plus grande polyvalence avant de changer de zoom.

Le Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2 est disponible en monture Canon EF et Nikon F au tarif de 1399€.

Test du Tamron SP 15-30mm f/2,8 Di VC USD G2, un zoom UGA polyvalent
qualité d'imagestabilisation efficaceconstruction et tropicalisationouverture constante f/2.8encombrement constant
un peu de vignettage aux grandes ouverturespiqué un peu mou sur les bords à pleine ouvertureflare visible dans certaines conditionspoids qui dépasse le kilo
7.7Note finale
Fabrication / Finitions8
Qualité d’image7.5
Ergonomie générale / praticité7.5