CP+ 2019. Aux détours d’un stand au CP+, nous avons rencontré Rafy David, CEO de Miggo, la société israélienne qui développe un accessoire très intéressant pour smartphone :  Pictar Pro. Il s’agit d’une poignée additionnelle qui offre aux smartphones une prise en main proche de celles des appareils photo compacts pour une meilleure préhension avec notamment des touches physiques accessibles facilement. Pictar Pro est la deuxième version de cette poignée à faire l’objet d’un financement participatif sur Indigogo et a déjà largement dépassé son objectif.

La Startup Miggo, qui avait déjà lancé le Pictar en 2016, présente aujourd’hui son Pictar Pro à l’occasion du CP+ 2019. Nous avons pu le prendre en main pour constater les différences par rapport à la version précédente. Ainsi, le Pictar Pro profite de roues plus qualitatives, d’un levier de zoom pour une gestion plus douce et fluide, mais aussi d’un viseur optique additionnel conçu pour faciliter les prises de vues en plein soleil, lorsque l’écran ne suffit plus.

Pictar (2016)

Pictar Pro (2019)

Le viseur additionnel est reconnu via un aimant au niveau de la poignée. Telle une loupe, il se positionne ainsi sur l’écran et permet et de visualiser l’image en entière sur une plus petite zone. Pratique pour contrôler le cadrage et l’exposition en plein soleil, même si on vous l’accorde, on se sent un peu bête dans cette position.

La poignée communique avec le téléphone par ultrasons et se passe ainsi du Wi-Fi et du Bluetooth. Seul le micro du téléphone est utilisé pour donner les instructions à l’application gratuite dédiée. Nous avons observé une petite latence avant que le micro capte l’onde, mais cela reste correct.

Le Pictar Pro offre ainsi les molettes complémentaires et nécessaires pour une prise en main plus manuelle et une meilleure préhension de son smartphone lors de la prise de vue, limitant les risques de chutes au passage. La poignée comprend donc un déclencheur, une molette de correction d’exposition, un levier de zoom à l’avant et une molette de modes. Un pas de vis pour trépied est également présent sous la poignée.

Le Pictar version 2016 était compatible uniquement avec quelques iPhone. Aujourd’hui, le Pictar Pro étend le champ des possibles en devenant compatible avec de nombreux smartphones Huawei, Sony, Samsung et iPhone. La poignée s’adapte d’ailleurs à tous les modèles, sans nécessiter l’achat d’un produit spécifique, puisque la différence se joue uniquement sur l’épaisseur du smartphone, prise en charge grâce à une bordure extensible. Et vu qu’il n’y a pas de connectique spécifique, aucune limite.

Rafy David, Co-fondateur et CEO de Miggo

La marque souhaite construire tout un écosystème autour de la photographie au smartphone avec différents accessoires compatibles, même si leur valeur ajoutée concerne plus particulièrement cette étrange poignée qui a le mérite de se distinguer par rapport à la concurrence. Miggo est également en train de développer une perche à selfie motorisée qui permettrait de régler l’orientation du smartphone depuis la poignée, et propose un petit joystick pour contrôler les réglages du Pictar Pro.

Set-up imaginable avec le Pictar Pro

Le Pictar Pro est toujours en campagne de financement participatif, déjà rondement menée. Le Pictar Pro seul est disponible à 113 € sur Indigogo pour une livraison prévue courant avril 2019.

Notre premier avis sur le Pictar Pro

Miser sur la compacité d’un smartphone et y ajouter un module complémentaire qui devient encombrant, est-ce ce dont ont besoin les utilisateurs de smartphones ? Cette question subsiste, mais après tout pourquoi pas. Le Pictar Pro est une solution pour apporter une prise en main plus fiable et experte, pour une approche plus sérieuse de la photographie au smartphone, avec notamment l’accès rapide à des réglages manuels, sans toucher l’écran. Le déclencheur permet notamment la mise au point en appuyant à mi-course, comme le ferait un appareil photo classique.

Pas si bête donc, puisque de nombreux smartphones profitent aujourd’hui d’un module photo performant. C’est une petite curiosité toujours sympathique à voir sur le salon du CP+ parmi la foule de matériel qui se veut tout de suite très sérieux.