Rencontrer plusieurs versions de soi-même qui ont différents buts, idées, et pensées ; c’est ce qu’a imaginé Daisuke Takakura dans sa série « Monodramatic ».

Daisuke Takakura vit au Japon. Après avoir suivi des études de droit, il se lance finalement dans la photographie à partir de 2013. Son travail est exposé à New York et à Tokyo. La photo de couverture de cet article était à l’affiche de Fotofever 2015.

©Daisuke Takakura

©Daisuke Takakura

Il y a sans doutes plusieurs versions de soi-même. À plusieurs moments au cours de la vie, les gens changent d’avis, développant de nouvelles idées, de nouveaux projets, différentes façons de voir le monde ou encore de se comporter. Les possibilités sont infinies. Et si ces sosies avec des identités différentes pouvaient vivre ensemble dans le monde réel ?

« Quel genre de monde ce serait, si plusieurs « soi » avec leurs singularités étaient rassemblés ? J’étais curieux. »

©Daisuke Takakura

©Daisuke Takakura

Daisuke Takakura capture le dialogue intérieur fait de toutes les personnalités qui nous composent, nous définissent. Parfois il met en scène l’interaction entre ces « soi » différents, créant des images qui parlent aux multiples personnalités que nous avons tous.

Pour cela le photographe japonais incorpore le théâtre à son travail — qui mêle photographie et design graphique — avec pour référence le monodrame, cette pratique théâtrale écrite et mise en scène pour être jouée par un seul personnage.

L’astuce pour pratiquer la photographie de clonage consiste à cadrer un lieu et à prendre plusieurs clichés d’une même personne dans différentes positions et à différents endroits dans le cadre. Grâce aux techniques de post-production, les personnages sont ensuite détourés et rassemblés sur la même photographie.

©Daisuke Takakura

©Daisuke Takakura

Dans ses productions photographiques, Daisuke Takakura s’intéresse aux émotions, aux connections entre les personnes, au cycle de la vie. Son prochain projet, sur lequel il travaille actuellement, s’intitule « Loop pieta ». Il s’agit d’une série qui s’intéressera aux connections familiales avec des motifs inspirés de la Piéta, la célèbre sculpture en marbre réalisée par Michel-Ange.

Pour découvrir la suite de la série « Monodramatic », rendez-vous sur le site de Daisuke Takakura .